BRIBES EN LIGNE
    tout autour       la le "patriote", le temps passe si vite, le ciel de ce pays est tout jouer sur tous les tableaux antoine simon 26 pour martin pour julius baltazar 1 le les oiseaux s’ouvrent le recueil de textes madame est une torche. elle  tous ces chardonnerets  c’était mon cher pétrarque, j’ai longtemps seul dans la rue je ris la       va tout le problème je rêve aux gorges dans l’innocence des       qui à propos des grands pas de pluie pour venir dernier vers s’il dans les carnets passet li jurz, la noit est les dernières       un viallat © le château de  hier, 17 accoucher baragouiner la prédication faite deuxième essai le     de rigoles en       une voici des œuvres qui, le antoine simon 10  “s’ouvre le pendu       jardin l’illusion d’une il ne sait rien qui ne va antoine simon 22 "ah ! mon doux pays, marcel alocco a un nouvel espace est ouvert dans les horizons de boue, de al matin, quant primes pert dans ce périlleux il y a dans ce pays des voies quelques autres buttati ! guarda&nbs       pour   un vendredi (en regardant un dessin de des conserves ! madame des forêts de le 19 novembre 2013, à la je suis bien dans antoine simon 28 « pouvez-vous       quinze de l’autre les dessins de martine orsoni   j’ai souvent       d&eacu il en est des meurtrières. ecrire sur       le dernier vers aoi voile de nuità la où l’on revient un titre : il infuse sa  marcel migozzi vient de       object pour andré ici. les oiseaux y ont fait a grant dulur tendrai puis violette cachéeton attendre. mot terrible.       le recleimet deu mult la liberté de l’être ajout de fichiers sons dans       l̵ c’est la chair pourtant       la station 5 : comment ses mains aussi étaient  on peut passer une vie dire que le livre est une napolì napolì difficile alliage de tout en travaillant sur les     nous       jonath       &agrav v.- les amicales aventures du la réserve des bribes       object (vois-tu, sancho, je suis que reste-t-il de la « amis rollant, de journée de le lent tricotage du paysage sables mes parolesvous au programme des actions antoine simon 9 bal kanique c’est un homme dans la rue se prend carissimo ulisse,torna a dans ce pays ma mère antoine simon 25 antoine simon 15 À perte de vue, la houle des et ma foi, pour jean marie intendo... intendo !       apparu vous n’avez   je n’ai jamais       gentil  dernières mises un jour nous avons je sais, un monde se       l̵ (À l’église       dans c’est vrai le bulletin de "bribes derniers       vu la force du corps, si tu es étudiant en aux barrières des octrois générations ce texte se présente       l̵ aucun hasard si se       &n       "       enfant       la       coude j’ai en réserve       parfoi  pour jean le je ne saurais dire avec assez pour jean-louis cantin 1.- moi cocon moi momie fuseau   adagio   je       au ce qu’un paysage peut etait-ce le souvenir dernier vers aoi la brume. nuages   pour olivier 7) porte-fenêtre franchement, pensait le chef, preambule – ut pictura en introduction à pas même vertige. une distance       é dans les hautes herbes immense est le théâtre et la fonction,       pass&e       dans a claude b.   comme dernier vers aoi 0 false 21 18 et ces que d’heures       ( li emperere s’est       voyage f dans le sourd chatoiement mise en ligne d’un "moi, esclave" a f les feux m’ont a dix sept ans, je ne savais dans le train premier s’égarer on de pa(i)smeisuns en est venuz « 8° de rm : nous sommes en station 3 encore il parle f toutes mes macles et roulis photo 1 tout est possible pour qui       au ouverture de l’espace    seule au deux mille ans nous  je signerai mon dernier vers aoi il faut aller voir la fraîcheur et la le ciel est clair au travers le coquillage contre ma voix n’est plus que « h&eacu 1254 : naissance de sur la toile de renoir, les ce texte m’a été il existe au moins deux       rampan mon travail est une pur ceste espee ai dulor e libre de lever la tête 1 au retour au moment folie de josuétout est reprise du site avec la du bibelot au babilencore une dans le respect du cahier des pour je désire un pure forme, belle muette, dernier vers aoi       nuage et si au premier jour il  martin miguel vient sur l’erbe verte si est  au travers de toi je agnus dei qui tollis peccata dimanche 18 avril 2010 nous       je me       bien  au mois de mars, 1166 pour egidio fiorin des mots même si 1-nous sommes dehors.       ce ce jour là, je pouvais aux george(s) (s est la polenta   dits de    en de la “le pinceau glisse sur dernier vers aoi saluer d’abord les plus in the country a la fin il ne resta que les doigts d’ombre de neige trois tentatives desesperees je reviens sur des       allong petites proses sur terre antoine simon 29 macles et roulis photo 6 pour maguy giraud et l’art c’est la       sabots les installations souvent, des quatre archanges que       soleil  l’exposition        " dans ma gorge reflets et echosla salle   d’un coté, la gaucherie à vivre, introibo ad altare diaphane est le mot (ou ainsi fut pétrarque dans dernier vers aoi le travail de bernard able comme capable de donner clers fut li jurz e li le grand combat : l’impossible dans les écroulements       ruelle de sorte que bientôt  les premières n’ayant pas       dans décembre 2001.  les éditions de le 26 août 1887, depuis bientôt, aucune amarre       une ce paysage que tu contemplais quand les eaux et les terres pour jean-marie simon et sa au labyrinthe des pleursils madame est toute ce qui aide à pénétrer le leonardo rosa l’impression la plus 1) la plupart de ces le 28 novembre, mise en ligne pas sur coussin d’air mais des voix percent, racontent  ce qui importe pour l’appel tonitruant du   l’éclair me dure,       à le galop du poème me de prime abord, il     son le tissu d’acier il avait accepté de profondes glaouis  epître aux toute trace fait sens. que tromper le néant ce pays que je dis est du fond des cours et des antoine simon 16 clquez sur       le       force un jour, vous m’avez la terre a souvent tremblé références : xavier dernier vers que mort je ne sais pas si villa arson, nice, du 17  mise en ligne du texte c’est pour moi le premier quelque temps plus tard, de d’abord l’échange des ensevelie de silence, à sylvie       b&acir nous lirons deux extraits de antoine simon 20 de mes deux mains       mouett beaucoup de merveilles dorothée vint au monde  “... parler une livre grand format en trois merci à marc alpozzo monde imaginal, douce est la terre aux yeux la vie est dans la vie. se je m’étonne toujours de la une il faut dire les nous serons toujours ces le samedi 26 mars, à 15 quelque chose chaque jour est un appel, une     une abeille de rêve, cauchemar, la mort d’un oiseau.   saint paul trois si, il y a longtemps, les je t’enlace gargouille au rayon des surgelés passet li jurz, si turnet a dans le patriote du 16 mars   on n’est halt sunt li pui e mult halt À la loupe, il observa       m̵   si vous souhaitez vedo la luna vedo le samuelchapitre 16, versets 1       le       deux nouvelles mises en pour le prochain basilic, (la vue à la villa tamaris       sur certains soirs, quand je       sur       reine a la femme au dentelle : il avait on peut croire que martine démodocos... Ça a bien un rien n’est plus ardu (josué avait lentement au matin du entr’els nen at ne pui macles et roulis photo bruno mendonça alocco en patchworck ©     oued coulant elle disposait d’une le 26 août 1887, depuis     surgi   ces sec erv vre ile écrirecomme on se       ce macles et roulis photo 4 quel ennui, mortel pour je n’ai pas dit que le raphaËl quelques textes l’homme est la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > photographie

photographie



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette