BRIBES EN LIGNE
pas même il faut laisser venir madame abu zayd me déplait. pas l’homme est c’est la chair pourtant  le grand brassage des derniers de sorte que bientôt je dors d’un sommeil de  l’écriture "le renard connaît vous avez  tous ces chardonnerets  dernières mises     longtemps sur       l̵       glouss premier essai c’est dernier vers aoi temps de pierres j’ai changé le comme c’est dont les secrets… à quoi ce monde est semé sixième les durand : une une il faut dire les       et       " et il fallait aller debout antoine simon 26       j̵ i mes doigts se sont ouverts quelque chose   né le 7 elle ose à peine le glacis de la mort torna a sorrento ulisse torna chairs à vif paumes au seuil de l’atelier c’est pour moi le premier mesdames, messieurs, veuillez a ma mère, femme parmi faisant dialoguer nous savons tous, ici, que pour frédéric il ne s’agit pas de mes pensées restent       la sables mes parolesvous charogne sur le seuilce qui chaque automne les 1- c’est dans on a cru à sur l’erbe verte si est  l’exposition  il est le jongleur de lui si, il y a longtemps, les       le le travail de bernard le lent déferlement non... non... je vous assure,  hier, 17 1.- les rêves de on préparait f qu’il vienne, le feu villa arson, nice, du 17 d’abord l’échange des       la pie madame aux rumeurs là, c’est le sable et et tout avait "tu sais ce que c’est     à merle noir  pour       sous pour andré       en un les installations souvent, pour alain borer le 26 approche d’une les dessins de martine orsoni au rayon des surgelés le géographe sait tout libre de lever la tête pour andrée c’est extrêmement si elle est belle ? je   l’oeuvre vit son f le feu s’est antoine simon 15 quando me ne so itu pe       allong l’instant criblé     hélas,       six ] heureux l’homme quel ennui, mortel pour prenez vos casseroles et dernier vers doel i avrat, clere est la noit e la À perte de vue, la houle des dire que le livre est une l’erbe del camp, ki preambule – ut pictura on trouvera la video le proche et le lointain 1) notre-dame au mur violet des conserves ! et que vous dire des dernier vers aoi je t’ai admiré, ço dist li reis : quant carles oït la viallat © le château de n’ayant pas derniers vers sun destre       m&eacu dernier vers aoi à la bonne deuxième apparition de je m’étonne toujours de la       deux « pouvez-vous       voyage       et tu la bouche pleine de bulles attendre. mot terrible. et encore  dits       dans on croit souvent que le but me un temps hors du j’ai travaillé le nécessaire non pour anne slacik ecrire est macles et roulis photo   ces notes pour martine il était question non   jn 2,1-12 : autre petite voix cet univers sans   tout est toujours en pour les oiseaux s’ouvrent antoine simon 11 pour philippe  marcel migozzi vient de l’attente, le fruit a la libération, les li emperere par sa grant antoine simon 17       dans noble folie de josué, livre grand format en trois raphaËl mise en ligne epuisement de la salle, l’évidence j’ai longtemps deuxième  pour de la fonction,       ruelle ce va et vient entre quand les eaux et les terres immense est le théâtre et dernier vers aoi station 3 encore il parle reflets et echosla salle pour maguy giraud et       l̵ la cité de la musique leonardo rosa       aujour       " marché ou souk ou alocco en patchworck ©       ce temps où le sang se pour daniel farioli poussant  epître aux huit c’est encore à il arriva que       en un besoin de couper comme de       la dans ce périlleux nous avancions en bas de tout à fleur d’eaula danse   nous sommes toutes sortes de papiers, sur   ciel !!!! quand nous rejoignons, en envoi du bulletin de bribes       m̵ onze sous les cercles 1257 cleimet sa culpe, si rossignolet tu la moi cocon moi momie fuseau l’heure de la monde imaginal,   la production démodocos... Ça a bien un dans le pain brisé son  ce mois ci : sub   au milieu de encore la couleur, mais cette       ( granz est li calz, si se essai de nécrologie, vue à la villa tamaris  pour jean le la vie humble chez les intendo... intendo ! décembre 2001. f le feu s’est       dans     &nbs reprise du site avec la dernier vers aoi       ...mai aux george(s) (s est la à       dans la pureté de la survie. nul mougins. décembre 0 false 21 18 « voici       le       rampan des voiles de longs cheveux il semble possible dernier vers aoi tendresse du mondesi peu de douce est la terre aux yeux       l̵  zones gardées de histoire de signes . chaque jour est un appel, une c’est un peu comme si, bel équilibre et sa able comme capable de donner  il est des objets sur si tu es étudiant en poussées par les vagues c’est une sorte de se reprendre. creuser son peinture de rimes. le texte il s’appelait     double al matin, quant primes pert     surgi juste un la route de la soie, à pied,       devant       au à la mémoire de (josué avait       le lancinant ô lancinant dans les carnets issent de mer, venent as       &agrav madame déchirée sauvage et fuyant comme (de)lecta lucta   voile de nuità la       fourr& et je vois dans vos montagnesde equitable un besoin sonnerait       il des voix percent, racontent dernier vers aoi tout mon petit univers en la mort d’un oiseau. glaciation entre   on n’est je découvre avant toi     le cygne sur       la titrer "claude viallat, un titre : il infuse sa     oued coulant accoucher baragouiner j’ai donc la bouche pure souffrance À l’occasion de       droite passet li jurz, la noit est       sur le i.- avaler l’art par       jonath aucun hasard si se antoine simon 13 rimbaud a donc       quand dans les hautes herbes martin miguel art et le 28 novembre, mise en ligne violette cachéeton tout en vérifiant je n’ai pas dit que le je crie la rue mue douleur in the country au commencement était   se madame est la reine des j’arrivais dans les soudain un blanc fauche le seul dans la rue je ris la       dans passent .x. portes,       vu même si antoine simon 12 deuxième apparition il y a dans ce pays des voies apaches : bruno mendonça et voici maintenant quelques station 5 : comment bientôt, aucune amarre fragilité humaine. cinquième essai tout f les rêves de       sur 0 false 21 18       s̵  improbable visage pendu deux ajouts ces derniers pour julius baltazar 1 le       apparu Être tout entier la flamme a l’aube des apaches, antoine simon 20 dans l’innocence des les textes mis en ligne       chaque comment entrer dans une     sur la pente le temps passe si vite, mon cher pétrarque, antoine simon 30 antoine simon 28 1 au retour au moment ce texte se présente la fraîcheur et la trois (mon souffle au matin à propos des grands dessiner les choses banales ce jour-là il lui dernier vers aoi  de même que les       en quand il voit s’ouvrir, des quatre archanges que       le dans le train premier un jour nous avons (vois-tu, sancho, je suis que d’heures antoine simon 10 il n’était qu’un       au vedo la luna vedo le les avenues de ce pays pour michèle aueret ouverture de l’espace   adagio   je       dans    tu sais cet article est paru dans le  avec « a la pour ma antoine simon 9       longte dernier vers aoi religion de josué il  pour le dernier jour chercher une sorte de  monde rassemblé nu(e), comme son nom trois tentatives desesperees références : xavier pour mireille et philippe       les pour michèle    nous la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > photographie

photographie



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette