BRIBES EN LIGNE
art jonction semble enfin de mes deux mains       je carissimo ulisse,torna a juste un errer est notre lot, madame, après la lecture de josué avait un rythme     pourquoi à sylvie  la toile couvre les li emperere s’est       aujour     sur la pente poème pour certains prétendent dessiner les choses banales le texte qui suit est, bien  de même que les grande lune pourpre dont les  de la trajectoire de ce a la libération, les       le ouverture de l’espace quai des chargeurs de si, il y a longtemps, les bribes en ligne a je me souviens de langues de plomba la tendresse du mondesi peu de et  riche de mes la prédication faite       j̵         &n pour daniel farioli poussant sixième       & dernier vers aoi pas même lu le choeur des femmes de attelage ii est une œuvre aucun hasard si se l’ami michel le tissu d’acier travail de tissage, dans       je       jonath j’ai ajouté tout à fleur d’eaula danse       embarq pour angelo en introduction à premier essai c’est printemps breton, printemps raphaËl le passé n’est  au mois de mars, 1166       deux la bouche pure souffrance sors de mon territoire. fais       sabots le nécessaire non ce monde est semé  dans toutes les rues troisième essai et     faisant la avez-vous vu les textes mis en ligne       allong       ruelle la fraîcheur et la se reprendre. creuser son       sur       juin carles respunt :       un    si tout au long folie de josuétout est tes chaussures au bas de       dans    de femme liseuse pour michèle gazier 1) nous savons tous, ici, que dans les carnets franchement, pensait le chef, il pleut. j’ai vu la "et bien, voilà..." dit le geste de l’ancienne, tromper le néant huit c’est encore à livre grand format en trois   ciel !!!! intendo... intendo ! villa arson, nice, du 17 lancinant ô lancinant il en est des noms comme du le franchissement des 1-nous sommes dehors. antoine simon 24 max charvolen, martin miguel   en grec, morías de sorte que bientôt  on peut passer une vie dans le respect du cahier des       la dernier vers aoi       dans       les station 1 : judas  pour de à propos “la je n’hésiterai sur l’erbe verte si est able comme capable de donner       coude j’aime chez pierre morz est rollant, deus en ad guetter cette chose   un vendredi       deux 1. il se trouve que je suis       dans les cuivres de la symphonie buttati ! guarda&nbs « e ! malvais napolì napolì madame aux rumeurs dorothée vint au monde       au   pour gilbert       dans histoire de signes .       soleil quand nous rejoignons, en       maquis       " (ô fleur de courge...       va  les premières deux ce travail vous est chaque automne les dernier vers doel i avrat, imagine que, dans la       jardin montagnesde       descen sables mes parolesvous cet article est paru dans le attendre. mot terrible. générations       m̵ tout mon petit univers en       la toutes ces pages de nos le samedi 26 mars, à 15 heureuse ruine, pensait dont les secrets… à quoi  ce qui importe pour le numéro exceptionnel de carissimo ulisse,torna a de tantes herbes el pre       neige les étourneaux !     au couchant je m’étonne toujours de la j’ai donc   adagio   je       l̵ viallat © le château de 1 la confusion des mesdames, messieurs, veuillez titrer "claude viallat, j’ai donné, au mois et te voici humanité       object nous viendrons nous masser je t’ai admiré, f j’ai voulu me pencher equitable un besoin sonnerait glaciation entre     son       sur rm : nous sommes en et nous n’avons rien       qui attendre. mot terrible. j’ai longtemps   l’oeuvre vit son les avenues de ce pays  tu ne renonceras pas.  les éditions de dans un coin de nice, un nouvel espace est ouvert antoine simon 5 samuelchapitre 16, versets 1 je déambule et suis et…  dits de non... non... je vous assure, rossignolet tu la on croit souvent que le but  le livre, avec diaphane est le mot (ou tous feux éteints. des       baie si tu es étudiant en le 15 mai, à       soleil passent .x. portes, dans le pain brisé son j’ai travaillé tout en vérifiant pour jean marie descendre à pigalle, se l’erbe del camp, ki antoine simon 26 tout en travaillant sur les   d’un coté,       pour i mes doigts se sont ouverts       je me c’est pour moi le premier 7) porte-fenêtre eurydice toujours nue à   tout est toujours en au programme des actions outre la poursuite de la mise pour max charvolen 1) a ma mère, femme parmi sur la toile de renoir, les le bulletin de "bribes    seule au       mouett dernier vers aoi suite de       gentil clers fut li jurz e li   six formes de la       deux pour je désire un soudain un blanc fauche le ainsi fut pétrarque dans j’oublie souvent et     depuis merci à la toile de       le pour marcel de pa(i)smeisuns en est venuz   je n’ai jamais dernier vers aoi seul dans la rue je ris la (de)lecta lucta   temps où le sang se  le "musée       vu       voyage 1.- les rêves de même si c’était une dans les rêves de la peinture de rimes. le texte ajout de fichiers sons dans allons fouiller ce triangle une autre approche de       la mieux valait découper antoine simon 25 mon travail est une dernier vers aoi trois (mon souffle au matin     le cygne sur       la dernier vers aoi       le nous serons toujours ces       rampan 1 au retour au moment macles et roulis photo derniers vers sun destre       le ouverture d’une       " "la musique, c’est le vue à la villa tamaris si j’avais de son il tente de déchiffrer, je suis marcel alocco a      & quand sur vos visages les pour julius baltazar 1 le antoine simon 11 edmond, sa grande dernier vers aoi a toi le don des cris qui rien n’est plus ardu       sur le pour ma cinquième citationne comme une suite de mais non, mais non, tu d’un côté  si, du nouveau aux barrières des octrois deuxième essai le moisissures mousses lichens douce est la terre aux yeux la fonction, le 19 novembre 2013, à la la mort, l’ultime port,   pour théa et ses un homme dans la rue se prend au lecteur voici le premier seins isabelle boizard 2005       force tu le saiset je le vois dernier vers aoi dire que le livre est une je meurs de soif ce pays que je dis est (josué avait       b&acir     "  l’exposition  vous deux, c’est joie et la danse de pour andré villers 1) la question du récit quelque temps plus tard, de   3   

les de toutes les j’ai relu daniel biga,       dans     du faucon s’ouvre la assise par accroc au bord de       dans       pourqu       au dernier vers aoi   (à face aux bronzes de miodrag voici des œuvres qui, le sequence 6   le       je me halt sunt li pui e mult halt     après   ces sec erv vre ile le ciel de ce pays est tout  “comment suite du blasphème de je suis bien dans fin première références : xavier giovanni rubino dit madame déchirée carcassonne, le 06 les installations souvent,       marche  le grand brassage des    il       entre journée de c’est ici, me station 7 : as-tu vu judas se al matin, quant primes pert       en immense est le théâtre et    tu sais   la baie des anges ce n’est pas aux choses le scribe ne retient       st       ma ] heureux l’homme au commencement était autres litanies du saint nom décembre 2001. à propos des grands jamais si entêtanteeurydice présentation du       pass&e à la mémoire de certains soirs, quand je       nuage le pendu encore la couleur, mais cette petites proses sur terre f les marques de la mort sur le travail de bernard mougins. décembre qu’est-ce qui est en sculpter l’air : il arriva que toulon, samedi 9 13) polynésie la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Crozat

Crozat

Dernière publication : 30 décembre 2008.
Les 3 derniers articles : Giotto, décidément... .
Les 3 articles les plus lus : Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette