BRIBES EN LIGNE
    tout autour     le       &agrav pour jean-louis cantin 1.-       dans et si tu dois apprendre à et combien lorsque martine orsoni la tentation du survol, à et encore  dits       force sors de mon territoire. fais quel étonnant carles li reis en ad prise sa zacinto dove giacque il mio références : xavier    il de pareïs li seit la 10 vers la laisse ccxxxii les dieux s’effacent la fonction, voici des œuvres qui, le je déambule et suis paroles de chamantu ma voix n’est plus que         &n mieux valait découper         ces notes  tu vois im font chier li emperere par sa grant 1257 cleimet sa culpe, si  “comment merci au printemps des       sur je meurs de soif (de)lecta lucta   sequence 6   le   pour adèle et dentelle : il avait pour martin       que a la femme au de toutes les    si tout au long nouvelles mises en histoire de signes .       coude journée de       et arbre épanoui au ciel ouverture d’une mi viene in mentemi présentation du   un vendredi le passé n’est temps de cendre de deuil de genre des motsmauvais genre    de femme liseuse antoine simon 28 de profondes glaouis issent de mer, venent as a propos de quatre oeuvres de nice, le 30 juin 2000  le grand brassage des       en rare moment de bonheur, pour andrée se placer sous le signe de le 28 novembre, mise en ligne vous dites : "un pour daniel farioli poussant f tous les feux se sont dernier vers doel i avrat, 7) porte-fenêtre la poésie, à la dernier vers aoi le ciel est clair au travers in the country  référencem tous ces charlatans qui pierre ciel       au antoine simon 7 "la musique, c’est le       un À perte de vue, la houle des c’est une sorte de  “s’ouvre nous avancions en bas de et je vois dans vos       la madame est toute la chaude caresse de toutefois je m’estimais nice, le 8 octobre « 8° de viallat © le château de f les marques de la mort sur       pav&ea dimanche 18 avril 2010 nous  jésus dernier vers aoi   attelage ii est une œuvre       le a grant dulur tendrai puis l’appel tonitruant du       la  au travers de toi je …presque vingt ans plus souvent je ne sais rien de       longte d’un côté o tendresses ô mes       pour je serai toujours attentif à       jonath dernier vers aoi tendresses ô mes envols       b&acir       le       dans toujours les lettres :       embarq passet li jurz, si turnet a       bonhe antoine simon 11 l’heure de la dans la caverne primordiale antoine simon 19 le soleil n’est pas je suis bien dans antoine simon 10 ce 28 février 2002. la langue est intarissable       ma     hélas,       tourne l’existence n’est vedo la luna vedo le pour egidio fiorin des mots ( ce texte a (en regardant un dessin de  l’exposition  ici, les choses les plus il n’y a pas de plus  de même que les j’ai travaillé où l’on revient cinq madame aux yeux       " couleur qui ne masque pas le géographe sait tout dans ce périlleux       &ccedi       object ….omme virginia par la on préparait guetter cette chose   marcel deux ce travail vous est       sur le       voyage pour gilbert       assis à quand nous rejoignons, en descendre à pigalle, se       vu       sur       pass&e       bonheu le coeur du vous deux, c’est joie et pour robert       glouss et ces dernier vers aoi abstraction voir figuration merci à la toile de dernier vers s’il ouverture de l’espace able comme capable de donner de mes deux mains peinture de rimes. le texte pour yves et pierre poher et pour le prochain basilic, (la la rencontre d’une les cuivres de la symphonie dans l’effilé de ne faut-il pas vivre comme jouer sur tous les tableaux  les trois ensembles dernier vers aoi autre essai d’un passent .x. portes, dernier vers aoi ce qui fait tableau : ce les amants se g. duchêne, écriture le  dans toutes les rues exacerbé d’air       l̵ l’illusion d’une mille fardeaux, mille "le renard connaît s’ouvre la       ce béatrice machet vient de       la nécrologie station 3 encore il parle clquez sur petites proses sur terre le proche et le lointain mult ben i fierent franceis e pour anne slacik ecrire est     sur la pente "et bien, voilà..." dit       sous est-ce parce que, petit, on il faut laisser venir madame antoine simon 12 dans le train premier (ma gorge est une   pour le prochain  il est des objets sur non... non... je vous assure,       é a l’aube des apaches,       pass&e     une abeille de       je fontelucco, 6 juillet 2000       le 1.- les rêves de   que signifie l’art c’est la cinquième citationne toute une faune timide veille ne pas négocier ne la galerie chave qui toutes ces pages de nos       "       marche normalement, la rubrique dans le respect du cahier des       la  au mois de mars, 1166     son comme c’est art jonction semble enfin granz fut li colps, li dux en le scribe ne retient       pourqu       la       il sous la pression des sept (forces cachées qui       c’est la chair pourtant   tout est toujours en de proche en proche tous ce n’est pas aux choses ecrire les couleurs du monde grande lune pourpre dont les  marcel migozzi vient de monde imaginal,  un livre écrit du bibelot au babilencore une une il faut dire les ce jour-là il lui dans ce pays ma mère le travail de bernard       le il en est des noms comme du       grappe antoine simon 3 dorothée vint au monde       un tous feux éteints. des de la       deux  dernier salut au et il parlait ainsi dans la bruno mendonça    nous elle ose à peine juste un mot pour annoncer lancinant ô lancinant un jour, vous m’avez jusqu’à il y a ici. les oiseaux y ont fait   entrons le 19 novembre 2013, à la il pleut. j’ai vu la macao grise effleurer le ciel du bout des ainsi alfred…       banlie dessiner les choses banales langues de plomba la pour jean-marie simon et sa il était question non       arauca       au     rien       vaches si, il y a longtemps, les il ne s’agit pas de il souffle sur les collines leonardo rosa le lourd travail des meules d’ eurydice ou bien de   iv    vers seins isabelle boizard 2005  la toile couvre les un jour nous avons chaque jour est un appel, une la prédication faite v.- les amicales aventures du dans l’innocence des jamais si entêtanteeurydice en cet anniversaire, ce qui temps de bitume en fusion sur       d&eacu les lettres ou les chiffres   je n’ai jamais a supposer quece monde tienne carissimo ulisse,torna a marcel alocco a  le livre, avec que reste-t-il de la       quinze pour michèle gazier 1 ma voix n’est plus que       entre pour jacky coville guetteurs et te voici humanité     un mois sans il aurait voulu être jamais je n’aurais dernier vers aoi pour philippe  les éditions de       droite j’oublie souvent et marché ou souk ou démodocos... Ça a bien un mise en ligne d’un       au au seuil de l’atelier   ciel !!!!       la   1) cette       la       au macles et roulis photo 6  ce mois ci : sub pour mes enfants laure et légendes de michel       les le temps passe dans la dernier vers aoi quatrième essai de station 7 : as-tu vu judas se temps où les coeurs c’était une f toutes mes portrait. 1255 : vous êtes       entre   le texte suivant a pas de pluie pour venir la lecture de sainte    regardant 1-nous sommes dehors. et voici maintenant quelques de l’autre À max charvolen et martin ce pays que je dis est ils sortent Être tout entier la flamme   (à montagnesde une fois entré dans la madame des forêts de       ton       dans on peut croire que martine lu le choeur des femmes de    au balcon tendresse du mondesi peu de on croit souvent que le but pour martine, coline et laure c’est extrêmement la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Butor

Butor

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : À l’écrivain , Trois années de révolution poétique , Au lever du soleil .
Les 3 articles les plus lus : I. Projet , IV) "13 stations dans le tourbillon parisien" , On dit qu’Homère était aveugle .

info portfolio

Badin Butor, oeure croisée Michel Butor © M. Monticelli

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette