BRIBES EN LIGNE
antoine simon 20       bonheu cinquième essai tout       le à la mémoire de (ma gorge est une     une abeille de encore une citation“tu les enseignants :       ...mai madame dans l’ombre des et ma foi, carissimo ulisse,torna a pour martine i.- avaler l’art par       sur dernier vers aoi qu’est-ce qui est en       la pour yves et pierre poher et   pour raphaël       la pie samuelchapitre 16, versets 1 nécrologie jamais si entêtanteeurydice le nécessaire non inoubliables, les « pouvez-vous sous la pression des dans un coin de nice, " je suis un écorché vif. ce monde est semé préparation des apaches :     double la gaucherie à vivre, jouer sur tous les tableaux suite du blasphème de antoine simon 15 antoine simon 23 ce qu’un paysage peut quelques autres       l̵ des quatre archanges que approche d’une a ma mère, femme parmi  les premières       voyage ce 28 février 2002. l’ami michel   iv    vers       la il aurait voulu être     [1]  genre des motsmauvais genre dernier vers aoi une il faut dire les chairs à vif paumes autre essai d’un j’ai relu daniel biga,       sur f le feu s’est c’est extrêmement mult ben i fierent franceis e bernard dejonghe... depuis       embarq je désire un le galop du poème me aux barrières des octrois marché ou souk ou dernier vers que mort ] heureux l’homme la cité de la musique travail de tissage, dans et tout avait violette cachéeton  mise en ligne du texte la lecture de sainte immense est le théâtre et       &n temps de pierres dans la villa arson, nice, du 17 et voici maintenant quelques vos estes proz e vostre démodocos... Ça a bien un       o dessiner les choses banales f dans le sourd chatoiement que reste-t-il de la 1) notre-dame au mur violet attention beau le lourd travail des meules la danse de allons fouiller ce triangle       une       le réponse de michel       cet univers sans       midi il en est des noms comme du       assis j’entends sonner les quai des chargeurs de     rien f le feu s’est dernier vers aoi je ne sais pas si à bernadette exacerbé d’air je rêve aux gorges à sylvie j’écoute vos est-ce parce que, petit, on       apr&eg tout en travaillant sur les ainsi alfred…       object       voyage macles et roulis photo 1 rare moment de bonheur, deux ajouts ces derniers j’ai changé le dernier vers aoi pour andré etudiant à dernier vers aoi       &agrav j’ai travaillé les petites fleurs des dernier vers aoi la question du récit morz est rollant, deus en ad il existe au moins deux tendresses ô mes envols abstraction voir figuration    en (vois-tu, sancho, je suis  monde rassemblé quel ennui, mortel pour       il les cuivres de la symphonie r.m.a toi le don des cris qui       st napolì napolì il est le jongleur de lui   le 10 décembre     &nbs le ciel est clair au travers tout est possible pour qui       la je sais, un monde se       chaque       parfoi il était question non dernier vers aoi       en un     extraire  l’écriture       entre des voix percent, racontent dans les horizons de boue, de "mais qui lit encore le    regardant deux mille ans nous rimbaud a donc       vaches  référencem pour andré villers 1) c’est le grand pour martin il faut laisser venir madame       sur le autre citation"voui pour qui veut se faire une   nous sommes       j̵ pour pierre theunissen la dans ma gorge     pourquoi zacinto dove giacque il mio sixième je suis bien dans petites proses sur terre f tous les feux se sont peinture de rimes. le texte epuisement de la salle, il n’y a pas de plus nu(e), comme son nom deuxième suite       sur ce poème est tiré du       neige patrick joquel vient de onze sous les cercles       le vi.- les amicales aventures descendre à pigalle, se mesdames, messieurs, veuillez le lent tricotage du paysage       le c’est ici, me ...et poème pour “le pinceau glisse sur faisant dialoguer de profondes glaouis poème pour tu le saiset je le vois tout le problème sixième c’était une une fois entré dans la en ceste tere ad estet ja de tantes herbes el pre 0 false 21 18 « 8° de ne faut-il pas vivre comme   (à       &n station 7 : as-tu vu judas se     faisant la       au jamais je n’aurais beaucoup de merveilles petit matin frais. je te je t’enfourche ma un tunnel sans fin et, à un titre : il infuse sa pour angelo 1- c’est dans a grant dulur tendrai puis merci à marc alpozzo       é des voiles de longs cheveux si elle est belle ? je on peut croire que martine ce texte se présente douze (se fait terre se À peine jetés dans le fontelucco, 6 juillet 2000 eurydice toujours nue à autres litanies du saint nom equitable un besoin sonnerait       fourmi bernadette griot vient de a propos de quatre oeuvres de mieux valait découper un jour nous avons l’erbe del camp, ki    tu sais de pa(i)smeisuns en est venuz mon cher pétrarque, il n’était qu’un je crie la rue mue douleur (la numérotation des les amants se   un vendredi deux ce travail vous est dernier vers aoi prenez vos casseroles et (de)lecta lucta   quel étonnant la tentation du survol, à dernier vers aoi seins isabelle boizard 2005       aux l’impression la plus rm : d’accord sur   six formes de la antoine simon 32 je découvre avant toi un nouvel espace est ouvert  les trois ensembles tu le sais bien. luc ne       dans dernier vers aoi tout est prêt en moi pour     "       bien       rampan a propos d’une antoine simon 27 cette machine entre mes toujours les lettres : antoine simon 26       apparu       s̵ pour vous avez les plus terribles “dans le dessin  martin miguel vient tandis que dans la grande c’est la chair pourtant f le feu m’a quand les eaux et les terres nice, le 30 juin 2000 quand nous rejoignons, en dernier vers aoi antoine simon 24 la mastication des   pour théa et ses au commencement était le temps passe dans la cet article est paru dans le "nice, nouvel éloge de la     les fleurs du    nous 0 false 21 18       l̵ madame, on ne la voit jamais la vie est dans la vie. se l’art n’existe attelage ii est une œuvre station 4 : judas  ouverture d’une       mouett j’ai en réserve sors de mon territoire. fais     sur la pente ce qui aide à pénétrer le dans les hautes herbes ici, les choses les plus dernier vers aoi   (dans le       & en 1958 ben ouvre à nous savons tous, ici, que la fonction,   jn 2,1-12 : avant propos la peinture est s’égarer on antoine simon 14       le troisième essai et quand il voit s’ouvrir,   la baie des anges le geste de l’ancienne,       au six de l’espace urbain,       dans  pour de       l̵ on préparait a christiane à propos “la on a cru à       m̵  dans le livre, le ma voix n’est plus que fin première       la douce est la terre aux yeux antoine simon 10 je meurs de soif antoine simon 21 pour anne slacik ecrire est   au milieu de quant carles oït la il en est des meurtrières. dans les carnets dimanche 18 avril 2010 nous la vie humble chez les j’ai parlé accorde ton désir à ta il avait accepté dans l’innocence des la littérature de       deux l’illusion d’une livre grand format en trois pour marcel dire que le livre est une la langue est intarissable seul dans la rue je ris la pur ceste espee ai dulor e  ce mois ci : sub je n’hésiterai titrer "claude viallat, ses mains aussi étaient toutes sortes de papiers, sur la force du corps, quelques textes saluer d’abord les plus ma chair n’est dans le respect du cahier des quando me ne so itu pe générations j’ai donné, au mois       pav&ea et te voici humanité la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Butor

Butor

Dernière publication : 9 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : À l’écrivain , Trois années de révolution poétique , Au lever du soleil .
Les 3 articles les plus lus : Trois années de révolution poétique , I. Projet , Préliminaires - a .

info portfolio

Badin Butor, oeure croisée Michel Butor © M. Monticelli

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette