BRIBES EN LIGNE
traquer pure forme, belle muette, le 19 novembre 2013, à la       &agrav la bouche pleine de bulles les routes de ce pays sont     au couchant descendre à pigalle, se patrick joquel vient de  dans le livre, le onzième difficile alliage de il s’appelait pour jean gautheronle cosmos madame, vous débusquez       grande lune pourpre dont les branches lianes ronces le géographe sait tout  dernières mises les cuivres de la symphonie il y a tant de saints sur les dernières       object       au le plus insupportable chez       la       longte dernier vers aoi       le seul dans la rue je ris la   anatomie du m et       "   saint paul trois i.- avaler l’art par antoine simon 18  les premières quatrième essai de agnus dei qui tollis peccata ce n’est pas aux choses     chambre À max charvolen et clers fut li jurz e li lentement, josué la cité de la musique d’ eurydice ou bien de est-ce parce que, petit, on       st la littérature de       p&eacu       neige voile de nuità la dernier vers aoi       sur j’écoute vos       ...mai       fourr& a christiane bien sûrla genre des motsmauvais genre le coeur du madame aux rumeurs ce jour-là il lui À max charvolen et martin peinture de rimes. le texte     les fleurs du une autre approche de autre petite voix grant est la plaigne e large       &agrav où l’on revient mes pensées restent       la et nous n’avons rien et la peur, présente autre citation "ces deux là se abstraction voir figuration coupé le sonà introibo ad altare « e ! malvais antoine simon 11  de la trajectoire de ce nice, le 18 novembre 2004 fin première a propos d’une il n’est pire enfer que encore une citation“tu pour maguy giraud et dernier vers aoi j’aime chez pierre et ma foi, tout est prêt en moi pour       magnol un soir à paris au ( ce texte a sequence 6   le Éléments - rêve, cauchemar, marché ou souk ou fragilité humaine.     tout autour  la toile couvre les quatre si la mer s’est effleurer le ciel du bout des au lecteur voici le premier nous savons tous, ici, que petites proses sur terre samuelchapitre 16, versets 1 quand vous serez tout ils s’étaient  ce mois ci : sub    de femme liseuse le recueil de textes des voiles de longs cheveux macles et roulis photo 3       montag pour alain borer le 26 il ne sait rien qui ne va au matin du chairs à vif paumes alocco en patchworck © tu le saiset je le vois martin miguel art et je déambule et suis       cette ce qu’un paysage peut 10 vers la laisse ccxxxii       vaches on a cru à   1) cette       bonheu nice, le 30 juin 2000  epître aux sables mes parolesvous  le grand brassage des je suis bien dans   en grec, morías a grant dulur tendrai puis la question du récit passet li jurz, la noit est un tunnel sans fin et, à dans ma gorge "nice, nouvel éloge de la la terre nous de mes deux mains  “... parler une     rien laure et pétrarque comme       pourqu madame déchirée un besoin de couper comme de derniers vers sun destre (ô fleur de courge... seins isabelle boizard 2005       le dans ce périlleux ici. les oiseaux y ont fait le ciel est clair au travers       &eacut ici, les choses les plus d’un côté       le « amis rollant, de pierre ciel 1257 cleimet sa culpe, si   (à dernier vers aoi le temps passe dans la assise par accroc au bord de       au la mort d’un oiseau.     hélas, marie-hélène « 8° de       le elle réalise des montagnesde la deuxième édition du attention beau un verre de vin pour tacher       " "ah ! mon doux pays,       la pie       la face aux bronzes de miodrag reprise du site avec la tous feux éteints. des pur ceste espee ai dulor e  un livre écrit ce jour là, je pouvais et il fallait aller debout  il y a le morz est rollant, deus en ad 0 false 21 18 de toutes les bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi intendo... intendo ! à sylvie merci au printemps des       tourne je n’hésiterai rien n’est antoine simon 27     " cet article est paru       ( dans la caverne primordiale leonardo rosa     longtemps sur madame est la reine des    tu sais paroles de chamantu les installations souvent,       dans sauvage et fuyant comme dernier vers aoi    7 artistes et 1 ainsi alfred… on trouvera la video guetter cette chose chaque automne les deuxième écoute, josué, tous ces charlatans qui ….omme virginia par la       quand je t’enfourche ma       j̵       banlie jouer sur tous les tableaux (dans mon ventre pousse une et c’était dans ki mult est las, il se dort pas de pluie pour venir       les dernier vers aoi je suis quel étonnant c’est une sorte de       sur le    il       object       bien antoine simon 6 antoine simon 29 j’ai donné, au mois si j’étais un dernier vers aoi d’abord l’échange des pour andré villers 1)       sur le j’ai longtemps vous dites : "un   maille 1 :que accorde ton désir à ta des voix percent, racontent       sabots on dit qu’agathe une il faut dire les dernier vers aoi     depuis       les f le feu m’a station 7 : as-tu vu judas se dernier vers aoi j’ai donc c’est la distance entre   pour adèle et f les marques de la mort sur       embarq   tout est toujours en   la baie des anges immense est le théâtre et ses mains aussi étaient non, björg,     cet arbre que       avant rare moment de bonheur,     [1]  vi.- les amicales aventures dans le train premier ainsi va le travail de qui la fraîcheur et la  improbable visage pendu il aurait voulu être sous l’occupation l’évidence pour maxime godard 1 haute l’appel tonitruant du première après la lecture de   le 10 décembre on cheval faisant dialoguer       deux de proche en proche tous le 28 novembre, mise en ligne pour michèle gazier 1)       &n la force du corps, le soleil n’est pas qu’est-ce qui est en se placer sous le signe de violette cachéeton  hier, 17 d’un bout à giovanni rubino dit "mais qui lit encore le   iv    vers deuxième suite station 3 encore il parle g. duchêne, écriture le  “s’ouvre nous avancions en bas de il existe deux saints portant pour michèle aueret la liberté s’imprime à ce pays que je dis est 1254 : naissance de o tendresses ô mes  si, du nouveau et que vous dire des dernier vers aoi démodocos... Ça a bien un il en est des noms comme du     pourquoi       dans  ce qui importe pour je n’ai pas dit que le f le feu est venu,ardeur des     dans la ruela  les trois ensembles pour jean-marie simon et sa ce texte m’a été "je me tais. pour taire. il n’y a pas de plus coupé en deux quand recleimet deu mult       é f j’ai voulu me pencher       glouss mougins. décembre       fourr& je m’étonne toujours de la j’arrivais dans les premier vers aoi dernier   pour olivier sculpter l’air : mais non, mais non, tu il était question non attendre. mot terrible. aucun hasard si se       toute une faune timide veille karles se dort cum hume dans les carnets  “comment tendresse du mondesi peu de et ces et voici maintenant quelques dans ce pays ma mère   jn 2,1-12 : la terre a souvent tremblé       le  tu ne renonceras pas. la réserve des bribes pour philippe dernier vers aoi 7) porte-fenêtre       assis mais jamais on ne imagine que, dans la       fourmi  la lancinante   j’ai souvent tout à fleur d’eaula danse carles li reis en ad prise sa preambule – ut pictura pour mon épouse nicole à propos “la (de)lecta lucta       le cygne sur il avait accepté À l’occasion de pour mes enfants laure et dans le respect du cahier des (la numérotation des       reine dans le pays dont je vous nous lirons deux extraits de la musique est le parfum de temps de cendre de deuil de normalement, la rubrique a propos de quatre oeuvres de la parol

Accueil > Mots-clés > Type de zone > Texte découpé
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette