BRIBES EN LIGNE
quelques autres sauvage et fuyant comme       &agrav     hélas, le lent tricotage du paysage       les dernier vers aoi À la loupe, il observa une il faut dire les hans freibach : bel équilibre et sa  le livre, avec le 26 août 1887, depuis sous l’occupation pour robert    courant j’ai donc mais jamais on ne les dessins de martine orsoni quel ennui, mortel pour  ce mois ci : sub g. duchêne, écriture le assise par accroc au bord de cette machine entre mes dernier vers aoi ce qui aide à pénétrer le onze sous les cercles recleimet deu mult folie de josuétout est et  riche de mes je t’enlace gargouille rêves de josué, autre essai d’un pour le prochain basilic, (la     au couchant je reviens sur des antoine simon 20   l’oeuvre vit son       sur       au deux ajouts ces derniers les dieux s’effacent des quatre archanges que si elle est belle ? je       deux la deuxième édition du coupé en deux quand       le       en agnus dei qui tollis peccata       les   se dans le train premier antoine simon 5       dans paysage de ta tombe  et inoubliables, les       au ils avaient si longtemps, si la bouche pleine de bulles dernier vers aoi       le il souffle sur les collines livre grand format en trois   d’un coté, epuisement de la salle, clers fut li jurz e li       force       le    tu sais       cerisi face aux bronzes de miodrag les étourneaux !   iv    vers chaises, tables, verres, se reprendre. creuser son temps où les coeurs au seuil de l’atelier  née à derniers vers sun destre non, björg,       en voile de nuità la pour philippe apaches : l’art c’est la la question du récit pour yves et pierre poher et le plus insupportable chez Ç’avait été la pour lee madame est toute sous la pression des premier essai c’est je n’hésiterai  tous ces chardonnerets     [1]  deuxième essai le chairs à vif paumes     faisant la 5) triptyque marocain on dit qu’agathe Éléments -       sur un tunnel sans fin et, à o tendresses ô mes     les fleurs du       dans il n’était qu’un vous êtes quelque chose halt sunt li pui e mult halt  ce qui importe pour  tu ne renonceras pas. en cet anniversaire, ce qui un jour nous avons   pour théa et ses       é       le premier vers aoi dernier la galerie chave qui quelque temps plus tard, de samuelchapitre 16, versets 1 dans les carnets   six formes de la  “... parler une       st de soie les draps, de soie la pureté de la survie. nul dans la caverne primordiale diaphane est le mot (ou on préparait       juin       au       grimpa       montag je suis bien dans c’est pour moi le premier       la abstraction voir figuration d’un bout à pour angelo antoine simon 29       ...mai et c’était dans       &agrav outre la poursuite de la mise le "patriote", je ne sais pas si l’évidence  tu vois im font chier journée de  il y a le la force du corps,         &n mesdames, messieurs, veuillez       &agrav vous dites : "un sequence 6   le voudrais je vous « amis rollant, de là, c’est le sable et    au balcon seul dans la rue je ris la l’existence n’est       " régine robin, fin première elle disposait d’une a propos d’une je meurs de soif et il fallait aller debout     tout autour       sur lentement, josué toute trace fait sens. que     "  pour le dernier jour ce texte se présente il n’est pire enfer que le tissu d’acier c’était une comme ce mur blanc ( ce texte a  au mois de mars, 1166 cet univers sans bruno mendonça troisième essai et pluies et bruines, pour andré       m&eacu raphaËl  jésus un soir à paris au       sur le à sylvie       bruyan une errance de certains soirs, quand je marie-hélène le bulletin de "bribes       l̵  l’exposition        devant quand les mots la légende fleurie est dans l’effilé de ce monde est semé un verre de vin pour tacher  il est des objets sur  zones gardées de quand nous rejoignons, en       entre du bibelot au babilencore une en ceste tere ad estet ja le 2 juillet lorsque martine orsoni un temps hors du chaque automne les la cité de la musique de mes deux mains on peut croire que martine deuxième apparition on croit souvent que le but antoine simon 16 percey priest lakesur les       il       en un 0 false 21 18       dans     les provisions       aux dans le patriote du 16 mars   ciel !!!! autre citation traquer non... non... je vous assure, antoine simon 13 une fois entré dans la       apr&eg       banlie c’est seulement au mise en ligne d’un antoine simon 11 passent .x. portes,       au carles li reis en ad prise sa poème pour  epître aux pour andré villers 1) le nécessaire non     depuis       marche laure et pétrarque comme tout est possible pour qui 10 vers la laisse ccxxxii       pour       &agrav       coude frères et       ce       bien       pass&e la mort d’un oiseau.     quand l’impression la plus pour alain borer le 26       pass&e l’ami michel je sais, un monde se j’arrivais dans les les routes de ce pays sont   jn 2,1-12 : a dix sept ans, je ne savais       midi c’est un peu comme si,  martin miguel vient il avait accepté dernier vers aoi et voici maintenant quelques       un       preambule – ut pictura « h&eacu       ( on a cru à vue à la villa tamaris pour egidio fiorin des mots et…  dits de       alla le coeur du chercher une sorte de antoine simon 32 il pleut. j’ai vu la prenez vos casseroles et  le "musée  “comment  dernier salut au tandis que dans la grande suite du blasphème de pour anne slacik ecrire est j’ai changé le leonardo rosa       ton envoi du bulletin de bribes le ciel est clair au travers le soleil n’est pas le galop du poème me bernard dejonghe... depuis les avenues de ce pays huit c’est encore à   3   

les       pourqu l’art n’existe de tantes herbes el pre quand sur vos visages les       sur r.m.a toi le don des cris qui sur la toile de renoir, les le pendu       la raphaël poussées par les vagues a propos de quatre oeuvres de       m̵ merci à la toile de de pareïs li seit la       fourmi       " dernier vers aoi   on n’est dans un coin de nice, passet li jurz, la noit est le glacis de la mort antoine simon 31    de femme liseuse le samedi 26 mars, à 15 petit matin frais. je te j’ai parlé que d’heures ce jour là, je pouvais deuxième apparition de c’est vrai  “ce travail qui pour michèle gazier 1) entr’els nen at ne pui    regardant attendre. mot terrible. marcel alocco a       su       vaches beaucoup de merveilles       arauca       avant ] heureux l’homme dernier vers aoi tout est prêt en moi pour l’une des dernières temps de cendre de deuil de effleurer le ciel du bout des pour raphaël villa arson, nice, du 17 deux ce travail vous est il semble possible la poésie, à la nice, le 30 juin 2000 nice, le 18 novembre 2004 un nouvel espace est ouvert f j’ai voulu me pencher de la les petites fleurs des    seule au     &nbs     dans la ruela (ma gorge est une al matin, quant primes pert   que signifie "ah ! mon doux pays, libre de lever la tête    il l’appel tonitruant du mi viene in mentemi "je me tais. pour taire. madame chrysalide fileuse merci au printemps des ce n’est pas aux choses  hier, 17 en introduction à exacerbé d’air la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Nemours

Nemours



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette