BRIBES EN LIGNE
 dans toutes les rues antoine simon 14 vous deux, c’est joie et clers est li jurz et li depuis ce jour, le site nous serons toujours ces a ma mère, femme parmi dans le train premier sous l’occupation       le prenez vos casseroles et jouer sur tous les tableaux ( ce texte a       "     extraire la danse de ses mains aussi étaient   on n’est paien sunt morz, alquant pas de pluie pour venir       neige       au dernier vers aoi dorothée vint au monde la bouche pleine de bulles le scribe ne retient tu le saiset je le vois jusqu’à il y a marcel alocco a "pour tes a l’aube des apaches, l’impossible reprise du site avec la régine robin, derniers m1       dix l’espace ouvert au l’ami michel in the country si grant dol ai que ne pour qui veut se faire une temps de pierres dans l’innocence des    regardant réponse de michel temps où les coeurs       alla mesdames, messieurs, veuillez reflets et echosla salle dentelle : il avait les plus vieilles de l’autre recleimet deu mult       nuage de mes deux mains avec marc, nous avons       un    il c’était une attendre. mot terrible. karles se dort cum hume la question du récit rêve, cauchemar, et il parlait ainsi dans la 1257 cleimet sa culpe, si       la       au ce texte m’a été bribes en ligne a antoine simon 31  il est des objets sur ils avaient si longtemps, si …presque vingt ans plus       bonhe quando me ne so itu pe merci à marc alpozzo immense est le théâtre et folie de josuétout est je m’étonne toujours de la polenta non, björg, j’ai donné, au mois temps de bitume en fusion sur       nuage il s’appelait tout en vérifiant mult est vassal carles de dernier vers aoi la chaude caresse de antoine simon 3 quand les eaux et les terres     pluie du pour jacky coville guetteurs de pa(i)smeisuns en est venuz       sur le   tout est toujours en       sur  c’était d’abord l’échange des   maille 1 :que       dans dernier vers doel i avrat, attendre. mot terrible. lorsqu’on connaît une       le v.- les amicales aventures du moi cocon moi momie fuseau  jésus   1) cette       bien descendre à pigalle, se       la pie antoine simon 7       &n a christiane i.- avaler l’art par  dernier salut au macles et roulis photo 6 f tous les feux se sont   je n’ai jamais       baie carmelo arden quin est une antoine simon 5 elle réalise des les dernières       sur       sur lu le choeur des femmes de merci au printemps des halt sunt li pui e mult halt pour pierre theunissen la que reste-t-il de la cet univers sans mon cher pétrarque, s’ouvre la un temps hors du rm : d’accord sur sous la pression des       qui moisissures mousses lichens ….omme virginia par la des quatre archanges que       j̵ ainsi alfred… le bulletin de "bribes       la pour le prochain basilic, (la antoine simon 30 c’est la chair pourtant des quatre archanges que       avant suite du blasphème de troisième essai et  epître aux vous avez   en grec, morías epuisement de la salle,   d’un coté, des voix percent, racontent les avenues de ce pays tout mon petit univers en       jonath si j’avais de son       vu si j’étais un mes pensées restent un jour nous avons       droite j’ai en réserve       grimpa ne pas négocier ne       trois tentatives desesperees   un vendredi ce paysage que tu contemplais mais non, mais non, tu       journ& nous savons tous, ici, que   iv    vers je meurs de soif deuxième apparition de marie-hélène À l’occasion de je ne peins pas avec quoi, dans les écroulements       &agrav a supposer quece monde tienne la poésie, à la les premières  dans le livre, le s’égarer on       deux glaciation entre intendo... intendo ! 1 au retour au moment dernier vers aoi sur la toile de renoir, les pur ceste espee ai dulor e       aux et encore  dits jamais je n’aurais pour yves et pierre poher et    tu sais deuxième apparition la réserve des bribes dernier vers aoi         dans coupé en deux quand j’écoute vos dans le pain brisé son       sous j’aime chez pierre quatrième essai de pour andrée       fourmi antoine simon 10       et tu dernier vers aoi effleurer le ciel du bout des à bernadette a toi le don des cris qui onzième  mise en ligne du texte accoucher baragouiner       retour peinture de rimes. le texte       la dont les secrets… à quoi tes chaussures au bas de il était question non f le feu est venu,ardeur des outre la poursuite de la mise difficile alliage de 1. il se trouve que je suis a propos de quatre oeuvres de antoine simon 20 certains prétendent dans ce périlleux       les passet li jurz, si turnet a a la libération, les madame est toute de sorte que bientôt       &n la fraîcheur et la il y a tant de saints sur       reine carcassonne, le 06 dire que le livre est une « 8° de dernier vers aoi les routes de ce pays sont       s̵ bien sûr, il y eut sa langue se cabre devant le    7 artistes et 1 À max charvolen et martin   que signifie josué avait un rythme mais jamais on ne bien sûrla le 2 juillet pour nicolas lavarenne ma lancinant ô lancinant la cité de la musique f les rêves de ce jour-là il lui pour jean-marie simon et sa laure et pétrarque comme       dans introibo ad altare et je vois dans vos dernier vers aoi     après dernier vers aoi antoine simon 12     hélas, une autre approche de on cheval     de rigoles en       sur "le renard connaît macao grise a la fin il ne resta que       &agrav  les premières       grappe tout est prêt en moi pour j’ai relu daniel biga, au labyrinthe des pleursils l’existence n’est il semble possible toutes sortes de papiers, sur   pour le prochain un jour, vous m’avez cyclades, iii° premier essai c’est le proche et le lointain       je la route de la soie, à pied, le coquillage contre et si au premier jour il À peine jetés dans le mult ben i fierent franceis e       assis mille fardeaux, mille cette machine entre mes violette cachéeton       pav&ea et que dire de la grâce au lecteur voici le premier carissimo ulisse,torna a cinquième essai tout encore une citation“tu "si elle est un soir à paris au       entre Éléments -       au l’éclair me dure, je suis celle qui trompe   au milieu de ma mémoire ne peut me le travail de bernard       sur pour andré une fois entré dans la       longte macles et roulis photo 7       quinze lorsque martine orsoni     les provisions  avec « a la pourquoi yves klein a-t-il bernard dejonghe... depuis si elle est belle ? je un nouvel espace est ouvert tous ces charlatans qui       pass&e   l’oeuvre vit son       je me nous dirons donc   la production "ces deux là se       dans     à du fond des cours et des       dans bientôt, aucune amarre       reine 1) la plupart de ces errer est notre lot, madame,       ce ma voix n’est plus que 1-nous sommes dehors. deuxième essai ensevelie de silence,       l̵  les œuvres de ouverture d’une  pour jean le l’art c’est la       devant (la numérotation des    en 0 false 21 18 dans un coin de nice,       fleure  pour de dans l’innocence des dans le monde de cette est-ce parce que, petit, on ce qui fait tableau : ce les dieux s’effacent à la mémoire de premier vers aoi dernier « amis rollant, de   encore une       la etait-ce le souvenir       je       force voici des œuvres qui, le pour mes enfants laure et ajout de fichiers sons dans il ne sait rien qui ne va vous êtes clquez sur de profondes glaouis autre essai d’un iv.- du livre d’artiste la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Freixe

Freixe


info portfolio

Alain Freixe © M. Monticelli Alain Freixe © M. Monticelli
  • Nous dirons donc Rencontres...

    A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier

    Première publication : novembre 2008 / article dans revue
    A paraître dans le Basilic (bulletin de l’association des amis de l’Amourier" du mois de décembre 2008. Nous dirons donc "Rencontre" A propos de trois tirages de tête parus aux éditions (...)

  • ALAIN FREIXE

    Eloge de la surprise

    Une contribution d’Alain Freixe
    Clefs : Freixe

  • 1 le 25/02/09

    Et que vous dire des forêts ? De celles qui dans les yeux appellent ? Madame, vous les hantez. Vous y trouver, c’est vous perdre. Et sur des quais de nuit amarrer nos corps. Y abriter regards. (...)
    Clefs : Freixe

  • 13 - le 09/03/09

    Il pleut. J’ai vu la mort dans les larmes de Madame. Restées là à trembler entre une humeur vitée fatiguée de rouge et le cerne noir de ses yeux. Madame se perdait dans les plis de montagnes où elle (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 14- le 10/03/09

    Madame est toute lumière. Sa cambrure à l’aube dessine le monde, son élan dans les frissons de l’horizon. Notre silence l’étreindra. Eteindra son feu. Ce sera entre la vie et l’écriture, un pays de (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 15 - le 11/03/09

    Madame est une torche. Elle va par les forêts. Les intérieurs éclairés de ce qui la brûle. De loin vous ne voyez que cette lumière qui happe votre regard. Dans la nuit alors vous dites qu’il fait jour. (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 16- Le 12/03/09

    Vous êtes l’écorchée, Madame lépreuse. Le sang colle vos voiles à votre chair à vif. A chaque mouvement de votre danse dans les bois la douleur lance. Madame meurtrie de douceur. Madame a froid. (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 17- le 13/03/09

    Madame des forêts de mémoire. Les avenues suivent le cours des rus, ruisseaux, fleuves et torrents. Les places couvrent embouchures et estuaires. Des chasseurs très anciens rabattent les fauves à (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 18- le 14/03/09

    Madame, vous débusquez la forêt cachée : terre qui pousse ses graines, brisant le ciment et le bitume ; galets charriés jusque dans les eaux lointaines peuplées de requins et de méduses ; arbres (...)
    Clefs : Freixe , poésie

  • 19- le 15/03/09

    Toute une faune timide veille et guette, chasse et survit, parmi les reliques de la forêt première. Vous y entendez, Madame, couvrant les voix rauques des machines, l’en marche des insectes (...)
    Clefs : Freixe , poésie


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette