BRIBES EN LIGNE
dessiner les choses banales leonardo rosa station 4 : judas  li emperere s’est ainsi va le travail de qui le tissu d’acier passent .x. portes,  il y a le autre citation"voui madame porte à ce 28 février 2002. pour yves et pierre poher et       le       vaches envoi du bulletin de bribes       le on peut croire que martine a christiane       retour de mes deux mains le glacis de la mort sainte marie, il est le jongleur de lui       baie       l̵ dernier vers aoi     à de la certains soirs, quand je À la loupe, il observa j’ai longtemps « amis rollant, de archipel shopping, la genre des motsmauvais genre la liberté s’imprime à  l’écriture       sur le (ma gorge est une cliquetis obscène des       fleure neuf j’implore en vain la fonction,       midi       ton       ( la terre nous il en est des noms comme du le samedi 26 mars, à 15 les enseignants : pour michèle aueret madame a des odeurs sauvages dans les horizons de boue, de on préparait ce jour là, je pouvais   anatomie du m et inoubliables, les pour michèle gazier 1 au lecteur voici le premier rêves de josué,   nous sommes les petites fleurs des le plus insupportable chez dans l’innocence des       reine une il faut dire les à cri et à       dans l’heure de la l’attente, le fruit bel équilibre et sa     vers le soir chairs à vif paumes toi, mésange à pour egidio fiorin des mots toute trace fait sens. que 1 au retour au moment quatre si la mer s’est "tu sais ce que c’est       sur abu zayd me déplait. pas a supposer quece monde tienne où l’on revient    si tout au long a ma mère, femme parmi reflets et echosla salle décembre 2001. 1) notre-dame au mur violet ajout de fichiers sons dans antoine simon 30     cet arbre que pour jacqueline moretti, souvent je ne sais rien de passet li jurz, la noit est 0 false 21 18 recleimet deu mult il faut laisser venir madame   ces sec erv vre ile à la bonne nouvelles mises en " je suis un écorché vif. al matin, quant primes pert       gentil références : xavier il avait accepté l’art c’est la       journ&       &agrav       alla et nous n’avons rien napolì napolì deux nouveauté,  hier, 17 exacerbé d’air torna a sorrento ulisse torna madame est la reine des tout en travaillant sur les       sur 5) triptyque marocain aux george(s) (s est la temps où le sang se en introduction à j’ai perdu mon pour lee       les et si au premier jour il l’évidence j’entends sonner les pour helmut dernier vers aoi antoine simon 11       " charogne sur le seuilce qui  c’était légendes de michel assise par accroc au bord de l’une des dernières a la fin il ne resta que ce n’est pas aux choses le pendu       p&eacu a toi le don des cris qui prenez vos casseroles et       s̵ violette cachéeton (ô fleur de courge... la question du récit passet li jurz, si turnet a dans les carnets nous avons affaire à de le grand combat : bientôt, aucune amarre   adagio   je    au balcon raphaËl j’écoute vos ce monde est semé d’abord l’échange des la route de la soie, à pied, 1-nous sommes dehors. toute une faune timide veille il pleut. j’ai vu la seul dans la rue je ris la travail de tissage, dans       la écrirecomme on se       &agrav je suis occupé ces À peine jetés dans le paien sunt morz, alquant les oiseaux s’ouvrent       au Éléments - est-ce parce que, petit, on pour julius baltazar 1 le  epître aux antoine simon 9  monde rassemblé antoine simon 7 le scribe ne retient rien n’est plus ardu rêve, cauchemar, pas sur coussin d’air mais poème pour       ce i.- avaler l’art par allons fouiller ce triangle  pour jean le       au et combien intendo... intendo !       en   dits de       dans les étourneaux ! réponse de michel   le 10 décembre à propos “la pour raphaël dire que le livre est une pour jean-marie simon et sa  ce qui importe pour       st  dernier salut au halt sunt li pui e mult halt "la musique, c’est le il souffle sur les collines nice, le 30 juin 2000  tous ces chardonnerets la bouche pure souffrance l’ami michel ce jour-là il lui madame aux rumeurs         &n  je signerai mon je n’ai pas dit que le ce va et vient entre dans ce pays ma mère les dernières cinq madame aux yeux vous n’avez mais jamais on ne       &n de l’autre le texte qui suit est, bien de sorte que bientôt "si elle est deuxième apparition       jardin autre petite voix zacinto dove giacque il mio a grant dulur tendrai puis on croit souvent que le but granz fut li colps, li dux en  pour de approche d’une avez-vous vu "pour tes clers fut li jurz e li       " c’est un peu comme si,       b&acir à bernadette raphaël le soleil n’est pas       le qu’est-ce qui est en quand les eaux et les terres tout est possible pour qui la force du corps, pour angelo deux ce travail vous est       le dieu faisait silence, mais non, björg,       l̵       la pie la lecture de sainte cinquième essai tout antoine simon 23       aujour ma voix n’est plus que ma mémoire ne peut me     sur la pente ce qui fascine chez pour jean gautheronle cosmos arbre épanoui au ciel f tous les feux se sont bribes en ligne a  improbable visage pendu premier vers aoi dernier il ne sait rien qui ne va polenta rare moment de bonheur, pour gilbert af : j’entends  les premières deuxième approche de le géographe sait tout     pourquoi       mouett rita est trois fois humble. preambule – ut pictura premier essai c’est (josué avait lentement       sur et ma foi, lancinant ô lancinant       reine quand les mots   pour le prochain       le dans l’innocence des tous ces charlatans qui       juin pour maxime godard 1 haute voile de nuità la       dans       fourr& "l’art est-il voudrais je vous (elle entretenait       une des quatre archanges que pour maguy giraud et coupé en deux quand exode, 16, 1-5 toute lu le choeur des femmes de dans le pays dont je vous (vois-tu, sancho, je suis tu le sais bien. luc ne sous l’occupation vi.- les amicales aventures       le (la numérotation des 10 vers la laisse ccxxxii et si tu dois apprendre à le "patriote", soudain un blanc fauche le de soie les draps, de soie tout est prêt en moi pour  au travers de toi je démodocos... Ça a bien un bal kanique c’est dernier vers aoi   ciel !!!!     le       grappe carissimo ulisse,torna a carcassonne, le 06 dernier vers aoi au seuil de l’atelier traquer en ceste tere ad estet ja saluer d’abord les plus pour andré   un  marcel migozzi vient de nous lirons deux extraits de vous avez comme une suite de pour dernier vers aoi dentelle : il avait la bouche pleine de bulles c’est pour moi le premier elle réalise des et tout avait dernier vers aoi f toutes mes nécrologie       crabe- un verre de vin pour tacher epuisement de la salle,     longtemps sur préparation des 7) porte-fenêtre béatrice machet vient de cet article est paru j’ai en réserve dernier vers aoi  ce mois ci : sub       au les amants se antoine simon 3 "et bien, voilà..." dit       m̵ outre la poursuite de la mise       à ne pas négocier ne       é clquez sur le temps passe dans la dans ce périlleux bernard dejonghe... depuis écoute, josué,       allong       la pour jean marie       &ccedi sculpter l’air : mougins. décembre a la libération, les sequence 6   le     quand au labyrinthe des pleursils   je n’ai jamais giovanni rubino dit avant propos la peinture est   (dans le   je serai toujours attentif à la langue est intarissable       force la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Joquel

Joquel

Dernière publication : 28 mars 2010.
Les 3 derniers articles : 17 mars 10 , Viande hâchée à tous les étages , Attention beau mammifère ! .
Les 3 articles les plus lus : Bien sûr, bien sûr , Premier soir au balcon , 17 mars 10 .

info portfolio

Patrick Joquel © R. Thélème
  • PATRICK JOQUEL

    Pouvez-vous définir...

    Déambulation 1

    « Pouvez-vous définir ce que signifie pour vous écrire ? » me demande-t-on souvent… Je ne sais pas : j’écris. Monologue ? Peut-on vraiment être seul dans l’écriture ? Dialogue alors ? (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Bien sûr, bien sûr

    Déambulation 2

    Bien sûr La communication bien sûr La convivialité bien sûr Le collectif budgétaire bien sûr La mondialisation bien sûr La pensée unique bien sûr Bien sûr Il faut gérer les intervalles (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Au lever

    Déambulation 3

    Janvier 2002 .Traverse de l’orée du bois. Au lever. J’entends la radio colporter avec son habituel entrain le triste état du monde. Je bois du thé. Un mélange british. Avec un nuage de lait. En (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Premier soir au balcon

    Déambulation 4

    Ce 28 février 2002. Traverse de l’orée du bois. Premier soir au balcon. Aussi pressés que les crocus quelques crapauds interrogent la rumeur des bitumes. Le silence ici ne connaît plus l’épaisseur (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    À propos de caméras

    Déambulation 5

    Dans le monde de cette première semaine d’été 09 , le Maire de Meaux se félicitait que sa ville était bien filmée. Il précisait cependant que les fenêtres étaient floutées… Cela m’a rappelé deux textes (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Lille

    Déambulation 6

    Tous feux éteints. Des autos somnolent. Paupières baissées. Des appartements dorment. Pas un chat dans la rue. Pas un chien sous les réverbères. Nul ne me voit marcher. Personne. Changement d’heure (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Un rocking-chair grince l’écriture

    Déambulation 7

    Décembre 2001. Mouans-Sartoux. Traverse de l’orée du bois. Derrière la vitre. Un rocking-chair grince l’écriture. Va et vient des mots. De l’esprit au papier. Du palpable à l’impalpable. Simple trace (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Dans ce grand silence de fin de nuit

    Déaambulation 8

    Mouans Sartoux. traverse de l’orée du bois. 1 Août 2002. Dans ce grand silence de fin de nuit, l’aube est encore loin. Aucun signe n’éclaire à l’est au-dessus du lampadaire. Je m’installe. Sur la (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Attention beau mammifère !

    Déaambulation 9

    Saint Paul trois Châteaux. Février 2004 Attention beau mammifère ! Ceci est un livre ! Objet dangereux. Objet fragile. À manier avec précaution. À consommer sans modération, avec ou sans lunettes, (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Viande hâchée à tous les étages

    Déambulation 10

    Mougins. Décembre 2005. * Plus haut Plus loin Plus gros Plus gras Viande hachée à tous les étages Plus haut dinde hachée à tous les étages Fromage au balcon (...)
    Clefs : poésie , Joquel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette