BRIBES EN LIGNE
  voici donc la et je vois dans vos station 5 : comment la poésie, à la       &agrav dernier vers aoi neuf j’implore en vain marché ou souk ou vos estes proz e vostre   le texte suivant a antoine simon 10       au     les provisions voile de nuità la essai de nécrologie, allons fouiller ce triangle c’est un peu comme si, première quelques autres d’un côté pour angelo l’évidence nous avancions en bas de de l’autre il pleut. j’ai vu la libre de lever la tête la cité de la musique tandis que dans la grande       reine dentelle : il avait chaises, tables, verres, dans les hautes herbes le temps passe dans la pour andré derniers vers sun destre à dernier vers aoi       neige les parents, l’ultime ...et poème pour j’aime chez pierre a dix sept ans, je ne savais ajout de fichiers sons dans normal 0 21 false fal la réserve des bribes au matin du comment entrer dans une il y a des objets qui ont la a la libération, les sous la pression des et ma foi,     l’é un jour, vous m’avez très malheureux...       grimpa je suis celle qui trompe à la mémoire de le ciel est clair au travers  de la trajectoire de ce   on n’est le passé n’est au lecteur voici le premier glaciation entre     hélas,       l̵ je dors d’un sommeil de et si tu dois apprendre à l’art c’est la l’éclair me dure, tu le saiset je le vois le bulletin de "bribes on dit qu’agathe il était question non antoine simon 12 c’est pour moi le premier derniers le recueil de textes j’entends sonner les 1) notre-dame au mur violet     quand c’est parfois un pays dernier vers aoi   et ces       longte ce poème est tiré du suite du blasphème de   si vous souhaitez a toi le don des cris qui le numéro exceptionnel de ce qui fait tableau : ce dans l’effilé de “le pinceau glisse sur un homme dans la rue se prend en 1958 ben ouvre à juste un mot pour annoncer le soleil n’est pas (josué avait lentement       un un nouvel espace est ouvert in the country       baie mesdames, messieurs, veuillez sept (forces cachées qui eurydice toujours nue à dernier vers aoi       sur       sur le il ne sait rien qui ne va dernier vers aoi (la numérotation des       &agrav j’ai relu daniel biga, la fraîcheur et la toulon, samedi 9 f le feu s’est mais jamais on ne cinquième essai tout       force ce jour-là il lui nous savons tous, ici, que  dans le livre, le la musique est le parfum de les avenues de ce pays       maquis "ces deux là se cette machine entre mes temps où le sang se antoine simon 26 antoine simon 28 pour frédéric a grant dulur tendrai puis attendre. mot terrible. "nice, nouvel éloge de la       la station 4 : judas   “... parler une napolì napolì 5) triptyque marocain percey priest lakesur les il n’était qu’un pour jean marie je déambule et suis   d’un coté, pour mon épouse nicole madame est une torche. elle iv.- du livre d’artiste  il est des objets sur lorsqu’on connaît une carcassonne, le 06 dans ce pays ma mère       gentil dernier vers aoi   né le 7 la lecture de sainte merle noir  pour       dans       bruyan sculpter l’air :       la max charvolen, martin miguel je ne sais pas si       sur     à ma chair n’est de mes deux mains pour robert intendo... intendo ! est-ce parce que, petit, on après la lecture de li emperere s’est et combien cet article est paru dans le madame, c’est notre marcel alocco a laure et pétrarque comme il y a tant de saints sur vedo la luna vedo le       vu       quand       ce pour lee buttati ! guarda&nbs deux nouveauté, fragilité humaine.   anatomie du m et toutes ces pages de nos il n’est pire enfer que j’écoute vos autres litanies du saint nom i en voyant la masse aux elle réalise des l’ami michel rita est trois fois humble.       voyage       l̵       sabots   adagio   je granz est li calz, si se   pour adèle et de pareïs li seit la       pass&e macles et roulis photo 3       embarq       l̵ il n’y a pas de plus préparation des     son clers fut li jurz e li     chant de   au milieu de tout mon petit univers en maintenant il connaît le       &       retour passet li jurz, si turnet a   marcel antoine simon 5  de même que les tout le problème  “la signification       soleil religion de josué il issent de mer, venent as     " macles et roulis photo 7 travail de tissage, dans   encore une       le       mouett 0 false 21 18 o tendresses ô mes       deux clquez sur       cerisi là, c’est le sable et ils avaient si longtemps, si aux barrières des octrois ce qui fascine chez granz fut li colps, li dux en j’ai parlé  référencem comme une suite de ne pas négocier ne la littérature de cinquième citationne l’heure de la dernier vers doel i avrat, pour raphaël antoine simon 7 macles et roulis photo 6 martin miguel art et  les premières temps de pierres rimbaud a donc la fraîcheur et la  pour de       su tout à fleur d’eaula danse       ruelle bien sûr, il y eut  les éditions de pour qui veut se faire une ouverture d’une elle ose à peine pour michèle aueret en introduction à quatre si la mer s’est on a cru à tous feux éteints. des au rayon des surgelés je désire un madame, vous débusquez je reviens sur des       apr&eg       le     nous       fleure madame est une normalement, la rubrique       jardin   entrons grande lune pourpre dont les un jour nous avons dire que le livre est une dernier vers aoi  “ne pas   pour théa et ses dimanche 18 avril 2010 nous je meurs de soif pluies et bruines,       les étourneaux ! je sais, un monde se f les rêves de pour philippe le 26 août 1887, depuis       à coupé en deux quand dans les rêves de la d’ eurydice ou bien de dernier vers s’il pour michèle gazier 1 dernier vers aoi ce texte se présente écoute, josué,       dans dont les secrets… à quoi       sur le deuxième apparition de       &n f j’ai voulu me pencher les lettres ou les chiffres carmelo arden quin est une autre essai d’un     [1]  moisissures mousses lichens le coquillage contre pour martine la prédication faite imagine que, dans la  dans toutes les rues le travail de bernard soudain un blanc fauche le le 26 août 1887, depuis f tous les feux se sont la danse de pure forme, belle muette, nice, le 30 juin 2000 « voici g. duchêne, écriture le le nécessaire non       dans    au balcon       voyage janvier 2002 .traverse a christiane     extraire       le       &eacut a propos d’une karles se dort cum hume faisant dialoguer quando me ne so itu pe si j’avais de son la route de la soie, à pied, pour andré il faut laisser venir madame edmond, sa grande       les deux ajouts ces derniers exode, 16, 1-5 toute il est le jongleur de lui carissimo ulisse,torna a     cet arbre que quand vous serez tout  “ce travail qui nous lirons deux extraits de la galerie chave qui       &agrav c’est le grand       la pour maxime godard 1 haute       la pie des quatre archanges que pur ceste espee ai dulor e rien n’est  zones gardées de errer est notre lot, madame,       la antoine simon 13 quand sur vos visages les af : j’entends pour poussées par les vagues cher bernard il existe deux saints portant  ce qui importe pour  l’écriture et nous n’avons rien À max charvolen et la rencontre d’une diaphane est le mot (ou       un coupé le sonà rêve, cauchemar,       deux dernier vers aoi   alocco en patchworck © jouer sur tous les tableaux al matin, quant primes pert un trait gris sur la dernier vers aoi pour michèle   (à la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Joquel

Joquel

Dernière publication : 28 mars 2010.
Les 3 derniers articles : 17 mars 10 , Viande hâchée à tous les étages , Attention beau mammifère ! .
Les 3 articles les plus lus : Viande hâchée à tous les étages , Dans ce grand silence de fin de nuit , 17 mars 10 .

info portfolio

Patrick Joquel © R. Thélème
  • PATRICK JOQUEL

    Pouvez-vous définir...

    Déambulation 1

    « Pouvez-vous définir ce que signifie pour vous écrire ? » me demande-t-on souvent… Je ne sais pas : j’écris. Monologue ? Peut-on vraiment être seul dans l’écriture ? Dialogue alors ? (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Bien sûr, bien sûr

    Déambulation 2

    Bien sûr La communication bien sûr La convivialité bien sûr Le collectif budgétaire bien sûr La mondialisation bien sûr La pensée unique bien sûr Bien sûr Il faut gérer les intervalles (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Au lever

    Déambulation 3

    Janvier 2002 .Traverse de l’orée du bois. Au lever. J’entends la radio colporter avec son habituel entrain le triste état du monde. Je bois du thé. Un mélange british. Avec un nuage de lait. En (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Premier soir au balcon

    Déambulation 4

    Ce 28 février 2002. Traverse de l’orée du bois. Premier soir au balcon. Aussi pressés que les crocus quelques crapauds interrogent la rumeur des bitumes. Le silence ici ne connaît plus l’épaisseur (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    À propos de caméras

    Déambulation 5

    Dans le monde de cette première semaine d’été 09 , le Maire de Meaux se félicitait que sa ville était bien filmée. Il précisait cependant que les fenêtres étaient floutées… Cela m’a rappelé deux textes (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Lille

    Déambulation 6

    Tous feux éteints. Des autos somnolent. Paupières baissées. Des appartements dorment. Pas un chat dans la rue. Pas un chien sous les réverbères. Nul ne me voit marcher. Personne. Changement d’heure (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Un rocking-chair grince l’écriture

    Déambulation 7

    Décembre 2001. Mouans-Sartoux. Traverse de l’orée du bois. Derrière la vitre. Un rocking-chair grince l’écriture. Va et vient des mots. De l’esprit au papier. Du palpable à l’impalpable. Simple trace (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Dans ce grand silence de fin de nuit

    Déaambulation 8

    Mouans Sartoux. traverse de l’orée du bois. 1 Août 2002. Dans ce grand silence de fin de nuit, l’aube est encore loin. Aucun signe n’éclaire à l’est au-dessus du lampadaire. Je m’installe. Sur la (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Attention beau mammifère !

    Déaambulation 9

    Saint Paul trois Châteaux. Février 2004 Attention beau mammifère ! Ceci est un livre ! Objet dangereux. Objet fragile. À manier avec précaution. À consommer sans modération, avec ou sans lunettes, (...)
    Clefs : poésie , Joquel

  • PATRICK JOQUEL

    Viande hâchée à tous les étages

    Déambulation 10

    Mougins. Décembre 2005. * Plus haut Plus loin Plus gros Plus gras Viande hachée à tous les étages Plus haut dinde hachée à tous les étages Fromage au balcon (...)
    Clefs : poésie , Joquel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette