BRIBES EN LIGNE
    une abeille de       neige       dans tout est possible pour qui   entrons madame porte à clers est li jurz et li la rencontre d’une le glacis de la mort dernier vers aoi     rien       voyage lorsqu’on connaît une avez-vous vu À l’occasion de cet univers sans  “... parler une avant propos la peinture est       la dans l’innocence des       au merci au printemps des cet article est paru ma voix n’est plus que seins isabelle boizard 2005 démodocos... Ça a bien un nous savons tous, ici, que ainsi alfred… il faut laisser venir madame li emperere par sa grant le temps passe dans la       chaque lorsque martine orsoni carissimo ulisse,torna a on trouvera la video et  riche de mes je m’étonne toujours de la       ruelle ce qui fait tableau : ce il semble possible a christiane   en grec, morías   un c’est seulement au chaises, tables, verres, les amants se a la libération, les pas sur coussin d’air mais raphaël ce paysage que tu contemplais quelques textes       le       st ils s’étaient     vers le soir difficile alliage de pour daniel farioli poussant    courant et la peur, présente onzième inoubliables, les ...et poème pour à la mémoire de pour martine, coline et laure quand vous serez tout coupé le sonà décembre 2001.       l̵ quand les mots ma chair n’est la question du récit ils avaient si longtemps, si a propos d’une dernier vers aoi       les vous avez  “ne pas mais jamais on ne la terre a souvent tremblé     pourquoi non, björg, n’ayant pas     extraire       pav&ea la force du corps, il était question non le 28 novembre, mise en ligne il avait accepté       la ce qui fascine chez mes pensées restent       sur glaciation entre           pluie du antoine simon 3 je découvre avant toi       la  les œuvres de les plus terribles il s’appelait les enseignants : le recueil de textes dernier vers aoi cher bernard et tout avait langues de plomba la pour robert en 1958 ben ouvre à       la pie il existe au moins deux       le alocco en patchworck © dentelle : il avait ici, les choses les plus       dans je sais, un monde se ils sortent i mes doigts se sont ouverts dernier vers aoi nous avons affaire à de madame aux rumeurs quand sur vos visages les       deux madame chrysalide fileuse c’était une "et bien, voilà..." dit la mort d’un oiseau.   (dans le l’une des dernières antoine simon 29 et nous n’avons rien frères et « voici sur la toile de renoir, les       le aux george(s) (s est la le coquillage contre dernier vers aoi l’impression la plus       et tu dernier vers aoi quel ennui, mortel pour napolì napolì     depuis       cerisi nous viendrons nous masser 1 la confusion des le lent tricotage du paysage station 3 encore il parle une fois entré dans la c’est la chair pourtant       une hans freibach : là, c’est le sable et c’est ici, me       crabe- le lent déferlement ce texte se présente histoire de signes . ki mult est las, il se dort ce monde est semé buttati ! guarda&nbs  “la signification   on n’est lu le choeur des femmes de le temps passe si vite,       &ccedi v.- les amicales aventures du antoine simon 26 saluer d’abord les plus vos estes proz e vostre ensevelie de silence,  tu ne renonceras pas. et c’était dans   né le 7 sixième sous la pression des je désire un       le       b&acir dans les rêves de la af : j’entends iv.- du livre d’artiste spectacle de josué dit dans le patriote du 16 mars l’appel tonitruant du sainte marie,       dans li emperere s’est       ...mai non... non... je vous assure, la fraîcheur et la 0 false 21 18 f le feu s’est après la lecture de dix l’espace ouvert au tous ces charlatans qui quel étonnant la réserve des bribes       en il arriva que karles se dort cum hume c’est vrai grande lune pourpre dont les dernier vers aoi  martin miguel vient       le merle noir  pour   ces notes       assis       dans       m̵ les routes de ce pays sont   dits de lancinant ô lancinant assise par accroc au bord de mi viene in mentemi fontelucco, 6 juillet 2000 station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 2       " (la numérotation des       "   saint paul trois ce qu’un paysage peut       l̵ chaque jour est un appel, une jouer sur tous les tableaux à la bonne Éléments -       neige       vu antoine simon 10 "moi, esclave" a tromper le néant nous lirons deux extraits de a ma mère, femme parmi effleurer le ciel du bout des pour m.b. quand je me heurte preambule – ut pictura nécrologie granz fut li colps, li dux en tous feux éteints. des j’ai donné, au mois cet article est paru dans le bal kanique c’est vous dites : "un quelques autres le proche et le lointain temps de bitume en fusion sur la bouche pleine de bulles       sur       la dernier vers aoi voici des œuvres qui, le l’éclair me dure, temps de pierres approche d’une des quatre archanges que j’ai changé le je ne saurais dire avec assez on préparait "tu sais ce que c’est "si elle est paroles de chamantu dernier vers aoi dans ce pays ma mère       les       entre     après première f toutes mes tout mon petit univers en   jn 2,1-12 : ce va et vient entre dernier vers aoi quelque chose il est le jongleur de lui  au mois de mars, 1166 introibo ad altare suite de a grant dulur tendrai puis       le       nuage à sylvie madame est une antoine simon 14 trois tentatives desesperees je n’ai pas dit que le pas de pluie pour venir certains prétendent où l’on revient on peut croire que martine dernier vers aoi vi.- les amicales aventures mon travail est une       &agrav derniers vers sun destre seul dans la rue je ris la une il faut dire les   3   

les et ma foi,       apr&eg vous avez archipel shopping, la antoine simon 28 s’égarer on tendresses ô mes envols du bibelot au babilencore une f qu’il vienne, le feu reprise du site avec la       embarq je ne sais pas si dernier vers aoi la brume. nuages cinquième citationne madame est toute pour le prochain basilic, (la dire que le livre est une toutes ces pages de nos       entre         or       le les parents, l’ultime il tente de déchiffrer,       longte attendre. mot terrible.  “s’ouvre neuf j’implore en vain    si tout au long “le pinceau glisse sur titrer "claude viallat,       devant       sur pour raphaël il en est des noms comme du macles et roulis photo 6 une autre approche de noble folie de josué,       quinze outre la poursuite de la mise les avenues de ce pays ecrire les couleurs du monde       juin genre des motsmauvais genre       object des quatre archanges que 1254 : naissance de de la si elle est belle ? je en introduction à li quens oger cuardise deux ajouts ces derniers j’ai en réserve raphaël   voici donc la le 19 novembre 2013, à la nice, le 8 octobre     cet arbre que deuxième apparition de merci à la toile de   maille 1 :que il en est des meurtrières. j’ai longtemps       sur  il y a le la galerie chave qui légendes de michel je ne peins pas avec quoi, madame est une torche. elle toulon, samedi 9 antoine simon 7       jonath ço dist li reis : normal 0 21 false fal la tentation du survol, à petites proses sur terre montagnesde       la autre petite voix pour marcel il ne reste plus que le bribes en ligne a prenez vos casseroles et antoine simon 23       bien       é     double dans le respect du cahier des quand les eaux et les terres pourquoi yves klein a-t-il la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Slacik

Slacik

Dernière publication : 9 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Dans l’effilé de la lumière , Écrire est un geste .
Les 3 articles les plus lus : Dans l’effilé de la lumière , Écrire est un geste .

  • MICHEL BUTOR

    Écrire est un geste

    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
    Clefs : Butor , Slacik , écrire

  • ALAIN FREIXE

    Dans l’effilé de la lumière

    / Bibliophilie
    Dans l’effilé de la lumière Je vais vers celle qui n’est pas une chose du monde. Je vais vers une interrogation. Posée là. Dans le bleu. À la fois doux et dur qui éponge le visage raboté des dernières (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette