BRIBES EN LIGNE
autre citation ma chair n’est       les ma mémoire ne peut me clers fut li jurz e li       deux ce travail vous est dans les horizons de boue, de au matin du josué avait un rythme pour pierre theunissen la dernier vers aoi nu(e), comme son nom vous dites : "un       la madame dans l’ombre des cinquième citationne         &n de pareïs li seit la travail de tissage, dans       sur et nous n’avons rien je déambule et suis derniers tout à fleur d’eaula danse dimanche 18 avril 2010 nous tandis que dans la grande       fourr& rm : d’accord sur       chaque l’illusion d’une   dits de       dans       ( tous feux éteints. des et que vous dire des je t’enfourche ma la chaude caresse de carissimo ulisse,torna a "je me tais. pour taire. station 5 : comment je serai toujours attentif à avant dernier vers aoi le geste de l’ancienne, ecrire les couleurs du monde f qu’il vienne, le feu  “ce travail qui     une abeille de dans l’effilé de les installations souvent, pour julius baltazar 1 le ce poème est tiré du six de l’espace urbain,  la toile couvre les       montag les plus terribles vedo la luna vedo le       sur temps de bitume en fusion sur tromper le néant       dans il y a tant de saints sur       le  de la trajectoire de ce       la pie il pleut. j’ai vu la f les rêves de madame est la reine des au lecteur voici le premier il ne s’agit pas de mais non, mais non, tu je suis occupé ces et il parlait ainsi dans la j’ai perdu mon f toutes mes    au balcon chaque automne les le 26 août 1887, depuis et si tu dois apprendre à ne faut-il pas vivre comme       en il n’y a pas de plus polenta       le   tout est toujours en quel ennui, mortel pour edmond, sa grande  le livre, avec       st pas de pluie pour venir dernier vers aoi et je vois dans vos dernier vers aoi pour andré       gentil percey priest lakesur les       rampan "si elle est pas une année sans évoquer pour daniel farioli poussant dans un coin de nice,  epître aux les étourneaux ! et la peur, présente la fraîcheur et la   le 10 décembre       m̵ « pouvez-vous le 2 juillet       quinze       la  le grand brassage des d’un côté troisième essai difficile alliage de dernier vers que mort violette cachéeton ce qui aide à pénétrer le le temps passe si vite, bernard dejonghe... depuis       un sables mes parolesvous les plus vieilles l’art c’est la dernier vers aoi   jn 2,1-12 :       sur le coeur du pierre ciel pour (josué avait lentement diaphane est le mot (ou  “comment la réserve des bribes       midi le numéro exceptionnel de soudain un blanc fauche le madame est toute je rêve aux gorges i en voyant la masse aux abu zayd me déplait. pas       force mieux valait découper guetter cette chose la bouche pure souffrance deuxième suite  pour de     sur la pente j’ai relu daniel biga, outre la poursuite de la mise me à propos des grands il n’était qu’un     faisant la jusqu’à il y a pour m.b. quand je me heurte   né le 7       sur 1 au retour au moment     de rigoles en n’ayant pas attention beau merci au printemps des aucun hasard si se le soleil n’est pas   l’oeuvre vit son couleur qui ne masque pas quando me ne so itu pe     après     les provisions si elle est belle ? je essai de nécrologie, le bulletin de "bribes chaque jour est un appel, une toujours les lettres : a propos de quatre oeuvres de deuxième essai le marché ou souk ou     vers le soir       il pour jean-marie simon et sa un nouvel espace est ouvert  dans le livre, le nice, le 30 juin 2000  tous ces chardonnerets c’est la chair pourtant       sixième   (dans le pour jean gautheronle cosmos       il       descen     un mois sans     l’é l’éclair me dure,  jésus la vie humble chez les je m’étonne toujours de la rêve, cauchemar, elle ose à peine  mise en ligne du texte il en est des meurtrières.  “ne pas carcassonne, le 06 mise en ligne leonardo rosa le passé n’est antoine simon 24       deux station 7 : as-tu vu judas se       object     chambre bientôt, aucune amarre le lent déferlement nous lirons deux extraits de entr’els nen at ne pui lu le choeur des femmes de   encore une     pourquoi le texte qui suit est, bien f j’ai voulu me pencher antoine simon 14 la mastication des je découvre avant toi paysage de ta tombe  et j’arrivais dans les       &n       neige   ciel !!!!       crabe- able comme capable de donner       l̵ il faut laisser venir madame de pa(i)smeisuns en est venuz   ces sec erv vre ile le géographe sait tout  “... parler une 10 vers la laisse ccxxxii encore la couleur, mais cette la mort d’un oiseau. un temps hors du ici, les choses les plus le vieux qui folie de josuétout est les doigts d’ombre de neige nous dirons donc ce qui importe pour À la loupe, il observa torna a sorrento ulisse torna dernier vers aoi régine robin,       vu trois (mon souffle au matin la fonction,  il y a le dernier vers aoi il souffle sur les collines antoine simon 2 c’est une sorte de c’est pour moi le premier il tente de déchiffrer, (ô fleur de courge...       longte dans ce pays ma mère       object       dans 1) la plupart de ces       " coupé le sonà nice, le 18 novembre 2004 1 la confusion des       marche pour martin  c’était       sur ….omme virginia par la       apr&eg pour alain borer le 26 je désire un présentation du       en un  monde rassemblé premier vers aoi dernier lentement, josué accorde ton désir à ta       su ki mult est las, il se dort sculpter l’air : d’abord l’échange des le 19 novembre 2013, à la moisissures mousses lichens les grands       ce macles et roulis photo 3 fin première et te voici humanité écrirecomme on se la vie est dans la vie. se il semble possible les textes mis en ligne je t’ai admiré, maintenant il connaît le si j’avais de son    tu sais dernier vers aoi les enseignants : toutes sortes de papiers, sur dernier vers aoi la mort, l’ultime port, epuisement de la salle,       le villa arson, nice, du 17       voyage       la non... non... je vous assure, allons fouiller ce triangle deux ajouts ces derniers       devant grande lune pourpre dont les prenez vos casseroles et avec marc, nous avons       reine il existe deux saints portant mi viene in mentemi f dans le sourd chatoiement     [1]  temps de cendre de deuil de       baie ajout de fichiers sons dans       la bribes en ligne a     tout autour bernadette griot vient de avant propos la peinture est de tantes herbes el pre ainsi fut pétrarque dans rien n’est plus ardu des voix percent, racontent       l̵ merle noir  pour une fois entré dans la       les réponse de michel         or       apparu noble folie de josué, là, c’est le sable et en introduction à       voyage quand sur vos visages les marie-hélène     &nbs petites proses sur terre  tu vois im font chier un titre : il infuse sa aux george(s) (s est la à cri et à       l̵ g. duchêne, écriture le   anatomie du m et voudrais je vous je dors d’un sommeil de    si tout au long       retour pour michèle gazier 1) sors de mon territoire. fais ...et poème pour l’homme est carles li reis en ad prise sa l’instant criblé       et tu l’attente, le fruit assise par accroc au bord de       neige mon travail est une je suis celle qui trompe la cité de la musique approche d’une iv.- du livre d’artiste       &n paroles de chamantu du fond des cours et des un tunnel sans fin et, à madame, on ne la voit jamais le recueil de textes samuelchapitre 16, versets 1   saint paul trois livre grand format en trois antoine simon 18       sous sauvage et fuyant comme le 23 février 1988, il       vu vous êtes la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Baltazar

Baltazar

Dernière publication : 20 février 2011.
Les 3 derniers articles : Pour apprivoiser un barbare , Dix regards sur l’atelier désert d’Olivier Debré .
Les 3 articles les plus lus : Pour apprivoiser un barbare , Dix regards sur l’atelier désert d’Olivier Debré .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette