BRIBES EN LIGNE
 dans toutes les rues       en au lecteur voici le premier et voici maintenant quelques a ma mère, femme parmi ouverture de l’espace « h&eacu la liberté de l’être des quatre archanges que       je me     son allons fouiller ce triangle antoine simon 31 ce va et vient entre tandis que dans la grande     faisant la       " zacinto dove giacque il mio (vois-tu, sancho, je suis       sur mm oui, ce qui est troublant       devant seins isabelle boizard 2005 si, il y a longtemps, les chaque jour est un appel, une     l’é franchement, pensait le chef,       object on préparait autre citation “dans le dessin frères et   (à rêves de josué,   entrons vous n’avez   pour olivier pourquoi yves klein a-t-il 1) notre-dame au mur violet mon travail est une le 2 juillet tout est prêt en moi pour     le cygne sur raphaËl   3   

les clquez sur  tous ces chardonnerets le vieux qui antoine simon 9       au pour nicolas lavarenne ma " je suis un écorché vif. ainsi fut pétrarque dans f j’ai voulu me pencher sur l’erbe verte si est « e ! malvais cette machine entre mes tromper le néant le glacis de la mort   anatomie du m et jamais si entêtanteeurydice viallat © le château de toute une faune timide veille dernier vers aoi le franchissement des (ô fleur de courge... dieu faisait silence, mais fin première dernier vers aoi  les éditions de       midi station 4 : judas        allong 0 false 21 18 dans le pays dont je vous sous l’occupation au labyrinthe des pleursils  “s’ouvre il souffle sur les collines deuxième apparition antoine simon 30 en introduction à c’est la distance entre le lent déferlement       je réponse de michel deuxième essai a la femme au nous viendrons nous masser comme c’est il n’y a pas de plus tout à fleur d’eaula danse mes pensées restent pas une année sans évoquer (dans mon ventre pousse une nu(e), comme son nom et si au premier jour il madame porte à       bruyan    il et encore  dits station 3 encore il parle rare moment de bonheur,  pour le dernier jour rafale n° 5 un la communication est même si       en cinquième essai tout       pour préparation des À max charvolen et mm si c’est ça creuser, vous dites : "un nous serons toujours ces l’homme est À perte de vue, la houle des   se       nuage noble folie de josué,   iv    vers       la au rayon des surgelés marché ou souk ou un jour nous avons il arriva que ma voix n’est plus que       p&eacu dernier vers aoi chaque automne les torna a sorrento ulisse torna josué avait un rythme après la lecture de       la etait-ce le souvenir vous avez dernier vers aoi       voyage       l̵ antoine simon 2 de profondes glaouis poème pour fragilité humaine. vertige. une distance la bouche pleine de bulles       apparu tous feux éteints. des toujours les lettres : voici l’une de nos plus temps de pierres on trouvera la captation les éditions de la passe du je meurs de soif antoine simon 19 a l’aube des apaches, le passé n’est la gaucherie à vivre, antoine simon 16 macles et roulis photo 3 saluer d’abord les plus       quand     chambre quelque chose   la baie des anges de pareïs li seit la       object       sur tu le sais bien. luc ne macles et roulis photo     dans la ruela f qu’il vienne, le feu     depuis 1- c’est dans le désir de faire avec tout en travaillant sur les dernier vers aoi tout est possible pour qui pour michèle aueret j’ai longtemps       bonhe un tunnel sans fin et, à merle noir  pour max charvolen, martin miguel       sous  “comment immense est le théâtre et se reprendre. creuser son (de)lecta lucta   je t’enfourche ma     nous le ciel de ce pays est tout introibo ad altare pour mes enfants laure et les durand : une       apr&eg   un errer est notre lot, madame, un soir à paris au dans le respect du cahier des   adagio   je reflets et echosla salle       sabots sixième       pass&e       il agnus dei qui tollis peccata antoine simon 25 pour maguy giraud et       une antoine simon 11       fleur dernier vers que mort carles li reis en ad prise sa       dans ne pas négocier ne dernier vers aoi         or f les marques de la mort sur difficile alliage de la force du corps, attention beau dès l’origine de son pour jean-marie simon et sa  epître aux   voici donc la ma voix n’est plus que able comme capable de donner pas facile d’ajuster le démodocos... Ça a bien un       dans i en voyant la masse aux ouverture d’une au programme des actions    si tout au long  référencem montagnesde       un j’ai donné, au mois       &n le poiseau de parisi mon deuxième approche de langues de plomba la   pour le prochain et tout avait       gentil accoucher baragouiner il en est des meurtrières. antoine simon 18 là, c’est le sable et "ces deux là se la cité de la musique onze sous les cercles       à il n’est pire enfer que légendes de michel 1 au retour au moment c’est un peu comme si, onzième on trouvera la video une image surgit et derrière      & 1257 cleimet sa culpe, si tout en vérifiant deux mille ans nous 7) porte-fenêtre il faut aller voir le coquillage contre la fraîcheur et la quelques textes certains soirs, quand je que d’heures chaises, tables, verres, pierre ciel antoine simon 5 les étourneaux ! pour gilbert trois (mon souffle au matin 10 vers la laisse ccxxxii Ç’avait été la       glouss pour michèle gazier 1 décembre 2001. il faut laisser venir madame un trait gris sur la madame est une torche. elle le geste de l’ancienne, autres litanies du saint nom marcel alocco a clere est la noit e la suite du blasphème de assise par accroc au bord de poussées par les vagues abstraction voir figuration       ...mai   tout est toujours en c’est pour moi le premier ...et poème pour les installations souvent, antoine simon 22 sous la pression des vous deux, c’est joie et  monde rassemblé percey priest lakesur les il avait accepté merci au printemps des trois tentatives desesperees       pav&ea       pav&ea       sur i mes doigts se sont ouverts normal 0 21 false fal antoine simon 24 À l’occasion de il s’appelait       aux en cet anniversaire, ce qui je ne saurais dire avec assez il ne reste plus que le    regardant dans les carnets voici des œuvres qui, le     hélas, la poésie, à la a christiane alocco en patchworck © heureuse ruine, pensait     de rigoles en pour martine un besoin de couper comme de     [1]        grappe antoine simon 14       &n d’abord l’échange des jouer sur tous les tableaux       fourmi avec marc, nous avons la mort, l’ultime port, et que dire de la grâce derniers vers sun destre en 1958 ben ouvre à paien sunt morz, alquant ….omme virginia par la c’est ici, me et si tu dois apprendre à dernier vers aoi prenez vos casseroles et bientôt, aucune amarre     cet arbre que printemps breton, printemps patrick joquel vient de encore la couleur, mais cette cet univers sans le ciel est clair au travers et…  dits de comme ce mur blanc diaphane est le       les     tout autour apaches : À la loupe, il observa    en arbre épanoui au ciel derniers pour andré rafale pour andré villers 1) la musique est le parfum de de tantes herbes el pre       au       "       la pie       sur le ici. les oiseaux y ont fait je ne peins pas avec quoi, feuilleton d’un travail dernier vers aoi   rafale n° 4 on le       retour et te voici humanité journée de villa arson, nice, du 17 les enseignants :   pour adèle et ] heureux l’homme  “ne pas je n’hésiterai carcassonne, le 06 siglent a fort e nagent e la parol

Accueil > Mots-clés > Sujets et problèmes > écrire

écrire

Dernière publication : 17 février 2009.
Les 3 derniers articles : La connexion littéraire , Éloge du traitement de texte , Écrire est un geste .
Les 3 articles les plus lus : La connexion littéraire , Éloge du traitement de texte , Écrire est un geste .

  • MICHEL BUTOR

    Écrire est un geste

    pour Anne Slacik Ecrire est un geste. Avec l’écriture ancienne, que ce fut au calame, au pinceau, à la plume, chacun l’admet ; et ce geste devient danse avec toute calligraphie mais surtout quand (...)
    Clefs : Butor , Slacik , écrire

  • MICHEL BUTOR

    Éloge du traitement de texte

    pour Helmut Scheffel J’ai longtemps rêvé sur l’ordinateur, même lorsque c’était une lourde machine qu’il fallait refroidir avec circulation d’eau et dans laquelle on introduisait l’information sous (...)
    Clefs : Butor , Scheffel , écrire

  • MICHEL BUTOR

    La connexion littéraire

    pour Michèle Gazier 1 L’enfant du papier Je suis vieux jeu. Je suis un homme du papier. J’ai l’impression d’être né dedans. En tous les cas je vis dedans. Les murs de ma maison sont couverts de (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette