BRIBES EN LIGNE
se placer sous le signe de af : j’entends     chant de poussées par les vagues je désire un "mais qui lit encore le attendre. mot terrible.  si, du nouveau dernier vers aoi onze sous les cercles ici. les oiseaux y ont fait dans l’innocence des antoine simon 5 le coquillage contre "moi, esclave" a dernier vers aoi       assis f le feu m’a zacinto dove giacque il mio ] heureux l’homme coupé en deux quand pas même pour le prochain basilic, (la sainte marie,       &       la       pourqu       macles et roulis photo 6 " je suis un écorché vif.   un carcassonne, le 06 la communication est trois (mon souffle au matin printemps breton, printemps sous l’occupation a supposer quece monde tienne pour julius baltazar 1 le la question du récit pour maguy giraud et et  riche de mes madame est une       voyage un homme dans la rue se prend ils sortent       fleure       sur dans un coin de nice, immense est le théâtre et il est le jongleur de lui       un il y a dans ce pays des voies le "patriote",       entre la bouche pleine de bulles il en est des meurtrières. a la fin il ne resta que giovanni rubino dit vos estes proz e vostre   le lourd travail des meules   si vous souhaitez       " même si  “ce travail qui un verre de vin pour tacher c’est la distance entre li emperere s’est bien sûrla "la musique, c’est le i en voyant la masse aux       m̵ antoine simon 15     pluie du antoine simon 30 dernier vers aoi en cet anniversaire, ce qui il ne sait rien qui ne va "le renard connaît dans ce périlleux la danse de le grand combat : nice, le 18 novembre 2004 le numéro exceptionnel de aucun hasard si se dieu faisait silence, mais cliquetis obscène des  martin miguel vient c’est vrai       nuage       baie         or station 4 : judas  archipel shopping, la       sur eurydice toujours nue à       fourmi ne pas négocier ne "l’art est-il   on n’est pour angelo de tantes herbes el pre le travail de bernard et si tu dois apprendre à       un       sur dans les rêves de la carissimo ulisse,torna a       sur les étourneaux ! lentement, josué preambule – ut pictura       le deuxième essai normal 0 21 false fal pure forme, belle muette, j’ai parlé    7 artistes et 1       le je suis pour martin écoute, josué,       une j’arrivais dans les raphaël religion de josué il toutes sortes de papiers, sur       sur le       il deuxième apparition de dans le train premier se reprendre. creuser son un tunnel sans fin et, à journée de f les rêves de jamais je n’aurais       chaque       fleur la liberté de l’être pour jean gautheronle cosmos f le feu s’est mult ben i fierent franceis e 0 false 21 18 huit c’est encore à             aujour granz est li calz, si se torna a sorrento ulisse torna       dans     rien       au madame chrysalide fileuse "ces deux là se troisième essai et 0 false 21 18 les routes de ce pays sont pour yves et pierre poher et ce qui fascine chez on a cru à au matin du       force     extraire les dieux s’effacent dernier vers aoi       le       apparu la deuxième édition du dernier vers aoi lorsqu’on connaît une toujours les lettres :   est-ce que     au couchant    tu sais le soleil n’est pas faisant dialoguer le recueil de textes ajout de fichiers sons dans   je n’ai jamais la lecture de sainte références : xavier dernier vers aoi   pour le prochain quelques textes ma voix n’est plus que       la pour michèle gazier 1 dire que le livre est une antoine simon 10       sous       aux 1257 cleimet sa culpe, si       le ainsi fut pétrarque dans de pa(i)smeisuns en est venuz       ce ce pays que je dis est madame des forêts de     " premier essai c’est la force du corps, frères et il semble possible passent .x. portes,       ton un besoin de couper comme de ouverture d’une       dans   le texte suivant a       parfoi 1- c’est dans sa langue se cabre devant le temps de cendre de deuil de antoine simon 21 antoine simon 26  on peut passer une vie accorde ton désir à ta dernier vers doel i avrat, dernier vers aoi je t’ai admiré, comment entrer dans une pour michèle  au travers de toi je mais non, mais non, tu antoine simon 20 dans le pays dont je vous       tourne on préparait       et tu  pour de       jardin       droite r.m.a toi le don des cris qui     oued coulant abstraction voir figuration antoine simon 7 je t’enlace gargouille pour jean-marie simon et sa les avenues de ce pays issent de mer, venent as       sur  tous ces chardonnerets un jour, vous m’avez j’ai en réserve   voici donc la dernier vers aoi   je meurs de soif c’est le grand (ma gorge est une macao grise de prime abord, il dernier vers aoi       é       l̵   encore une dernier vers aoi tout est possible pour qui six de l’espace urbain, fontelucco, 6 juillet 2000 je suis occupé ces tous ces charlatans qui ce poème est tiré du je reviens sur des f qu’il vienne, le feu viallat © le château de préparation des il existe au moins deux       nuage mes pensées restent c’est la chair pourtant   l’oeuvre vit son dans les carnets carissimo ulisse,torna a toutefois je m’estimais attelage ii est une œuvre       &agrav ma chair n’est cet article est paru dans le dernier vers aoi mon travail est une     double a grant dulur tendrai puis vous n’avez madame, on ne la voit jamais       p&eacu il pleut. j’ai vu la       st “le pinceau glisse sur       et d’ eurydice ou bien de pour jean-louis cantin 1.- deuxième apparition sors de mon territoire. fais       apr&eg l’impossible  tu vois im font chier outre la poursuite de la mise voile de nuità la macles et roulis photo 1 juste un mot pour annoncer si grant dol ai que ne quai des chargeurs de le passé n’est sous la pression des la brume. nuages       la pie tout en travaillant sur les     hélas, après la lecture de il avait accepté les plus terribles et que vous dire des une il faut dire les       en rêves de josué, descendre à pigalle, se quel étonnant ce qui importe pour jouer sur tous les tableaux traquer voudrais je vous pour m.b. quand je me heurte aux barrières des octrois     son       les j’ai donc à propos des grands le texte qui suit est, bien dernier vers aoi madame dans l’ombre des nous serons toujours ces temps de pierres madame, c’est notre dans les horizons de boue, de dernier vers aoi j’oublie souvent et  un livre écrit les grands       la ço dist li reis : ce qu’un paysage peut À max charvolen et martin l’illusion d’une et il parlait ainsi dans la     du faucon rimbaud a donc       sur décembre 2001.       à dernier vers aoi   approche d’une       arauca j’aime chez pierre le samedi 26 mars, à 15 nous dirons donc on cheval     tout autour karles se dort cum hume       je l’art n’existe  pour jean le l’art c’est la dernier vers aoi au lecteur voici le premier pour gilbert effleurer le ciel du bout des       pass&e     sur la       bonhe le 26 août 1887, depuis essai de nécrologie, clere est la noit e la   marcel     pourquoi diaphane est le mot (ou       dans granz fut li colps, li dux en (josué avait lentement antoine simon 14       vu f toutes mes la chaude caresse de la mort, l’ultime port, dernier vers aoi et te voici humanité autres litanies du saint nom marie-hélène je m’étonne toujours de la je ne peins pas avec quoi, Ç’avait été la   iv    vers j’ai ajouté quand vous serez tout quatre si la mer s’est la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Cosculluela

Cosculluela

Dernière publication : 18 février 2009.
Les 3 derniers articles : Un mot s’esseule .
Les 3 articles les plus lus : Un mot s’esseule .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette