BRIBES EN LIGNE
      dans abu zayd me déplait. pas v.- les amicales aventures du les dessins de martine orsoni derniers le "patriote", dernier vers aoi   tes chaussures au bas de       le deuxième essai le première il était question non fragilité humaine. zacinto dove giacque il mio trois tentatives desesperees “le pinceau glisse sur À perte de vue, la houle des       fourr&  il y a le beaucoup de merveilles on peut croire que martine de pareïs li seit la un titre : il infuse sa les grands la liberté de l’être antoine simon 9  si, du nouveau     du faucon on cheval de toutes les hans freibach : attendre. mot terrible.       l̵ pour jean-louis cantin 1.- nous lirons deux extraits de les lettres ou les chiffres  je signerai mon et nous n’avons rien le tissu d’acier       la Être tout entier la flamme bernard dejonghe... depuis dieu faisait silence, mais peinture de rimes. le texte on dit qu’agathe madame déchirée antoine simon 11 (dans mon ventre pousse une pour max charvolen 1) bel équilibre et sa a propos d’une je me souviens de dernier vers aoi   napolì napolì « 8° de madame a des odeurs sauvages 10 vers la laisse ccxxxii moisissures mousses lichens mult ben i fierent franceis e       sur chairs à vif paumes sauvage et fuyant comme de l’autre       il etait-ce le souvenir le ciel de ce pays est tout       é descendre à pigalle, se quai des chargeurs de constellations et 1) la plupart de ces l’illusion d’une       une comme ce mur blanc       enfant pour nicolas lavarenne ma je découvre avant toi toulon, samedi 9 printemps breton, printemps       pass&e le plus insupportable chez le lent tricotage du paysage et tout avait 5) triptyque marocain dernier vers aoi cinq madame aux yeux halt sunt li pui e mult halt autre petite voix vi.- les amicales aventures eurydice toujours nue à le temps passe dans la g. duchêne, écriture le dernier vers aoi       dans    7 artistes et 1  référencem       l̵ rm : d’accord sur la mort, l’ultime port,       &agrav station 1 : judas j’ai parlé       le pour lee  pour le dernier jour je reviens sur des     depuis la communication est ma chair n’est nous avons affaire à de     nous le soleil n’est pas légendes de michel       pass&e       o     vers le soir (elle entretenait mougins. décembre antoine simon 16 je ne peins pas avec quoi, j’ai longtemps il existe deux saints portant j’ai donné, au mois       l̵ f le feu s’est poème pour     chambre morz est rollant, deus en ad bribes en ligne a       en à la mémoire de si tu es étudiant en écrirecomme on se       su chaque jour est un appel, une ki mult est las, il se dort journée de à la bonne (la numérotation des nouvelles mises en sept (forces cachées qui dernier vers s’il dorothée vint au monde je ne saurais dire avec assez dernier vers aoi avez-vous vu cinquième citationne       vu mille fardeaux, mille la prédication faite  monde rassemblé   voici donc la       " les textes mis en ligne après la lecture de l’existence n’est tu le saiset je le vois   le texte suivant a  ce mois ci : sub "le renard connaît       bonheu comme c’est       &agrav       aujour viallat © le château de ce texte se présente i.- avaler l’art par   en grec, morías agnus dei qui tollis peccata dernier vers aoi       allong       six la bouche pure souffrance       le franchissement des       je me       chaque dernier vers aoi       sur le pendu       fleure mise en ligne d’un   entrons les premières       dans antoine simon 7 quatrième essai de quand sur vos visages les j’ai relu daniel biga, les plus terribles       une       l̵ douce est la terre aux yeux jamais si entêtanteeurydice je déambule et suis sixième l’éclair me dure, a l’aube des apaches, « amis rollant, de une autre approche de premier essai c’est régine robin, pour julius baltazar 1 le antoine simon 21 a dix sept ans, je ne savais je suis bien dans très saintes litanies       journ& et ces     le   iv    vers coupé en deux quand   la production coupé le sonà pour jean marie vedo la luna vedo le f le feu m’a la galerie chave qui     au couchant onzième     tout autour       d&eacu nos voix (josué avait lentement       dans       ma "tu sais ce que c’est portrait. 1255 : clers fut li jurz e li quel ennui, mortel pour ainsi alfred… on croit souvent que le but normal 0 21 false fal la brume. nuages       que   pour adèle et outre la poursuite de la mise dire que le livre est une       ( toute trace fait sens. que "nice, nouvel éloge de la ço dist li reis : je n’hésiterai gardien de phare à vie, au cet article est paru madame est une torche. elle     oued coulant       sabots lorsqu’on connaît une       sur       jonath     " s’égarer on si j’étais un c’est pour moi le premier 1. il se trouve que je suis f tous les feux se sont j’écoute vos une il faut dire les dernier vers aoi granz fut li colps, li dux en       je pour andrée accorde ton désir à ta « h&eacu   anatomie du m et la légende fleurie est       le à cri et à la rencontre d’une tout le problème pour jean-marie simon et sa vous avez  “la signification troisième essai toujours les lettres :       voyage à sylvie il faut laisser venir madame antoine simon 12 josué avait un rythme       apr&eg sequence 6   le   l’oeuvre vit son violette cachéeton      & frères et       sur d’abord l’échange des ils sortent au labyrinthe des pleursils à la vie est ce bruissement effleurer le ciel du bout des les enseignants : li emperere s’est quelques autres et si au premier jour il la force du corps, à bernadette du bibelot au babilencore une le coeur du sainte marie, quelques textes   né le 7 1) notre-dame au mur violet lancinant ô lancinant juste un spectacle de josué dit     rien  les œuvres de a la libération, les  un livre écrit       quinze  le "musée   d’un coté, dernier vers aoi pour michèle aueret a grant dulur tendrai puis carles li reis en ad prise sa aucun hasard si se sculpter l’air :       la pour michèle à propos des grands merci à la toile de carissimo ulisse,torna a       les station 4 : judas        soleil il est le jongleur de lui (ô fleur de courge...     un mois sans percey priest lakesur les tous ces charlatans qui mesdames, messieurs, veuillez madame, on ne la voit jamais merci au printemps des issent de mer, venent as antoine simon 32 pour martin de soie les draps, de soie de tantes herbes el pre paysage de ta tombe  et       vu sous l’occupation on trouvera la video la vie est dans la vie. se antoine simon 10  au travers de toi je le texte qui suit est, bien les routes de ce pays sont béatrice machet vient de pour anne slacik ecrire est ce jour là, je pouvais poussées par les vagues ] heureux l’homme maintenant il connaît le ne faut-il pas vivre comme comment entrer dans une       coude À l’occasion de dans les carnets certains soirs, quand je (josué avait voile de nuità la libre de lever la tête nous dirons donc avant propos la peinture est antoine simon 33  mise en ligne du texte       au un tunnel sans fin et, à       je me    tu sais folie de josuétout est pour mes enfants laure et "si elle est le vieux qui dernier vers aoi je suis       ce antoine simon 15       en un       m̵       à onze sous les cercles merle noir  pour dans le monde de cette « voici macles et roulis photo 7 il en est des meurtrières. la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Riera

Riera

Dernière publication : 2 août 2010.
Les 3 derniers articles : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Sur le jersey de laine , POESIE : pourquoi ? comment ? .
Les 3 articles les plus lus : Que yo, ... , POESIE : pourquoi ? comment ? , Dans une fraction de temps .

info portfolio

Nathalie Riera, mars 2009 Nathalie Riera © N. Riera
  • NATHALIE RIERA

    Tandis que je nais

    Clquez sur l’icône ci-dessous pour accéder au texte

  • NATHALIE RIERA

    Que yo, ...

    « Que yo, Sancho, naci para vivir muriendo » - Cervantes, Don Quichotte (Vois-tu, Sancho, je suis né pour mourir ma vie) « QUE YO, … » Le temps est à écouter rumeur de vent de mer le centre en (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    Dans une fraction de temps

    Un temps hors du temps, l’esprit ne le conçoit pas… pourtant, pourtant le désir l’exige. Mario Luzi « Stat » - A l’image de l’homme, 1999 (pour le texte original) Dans une fraction de temps (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • POESIE : pourquoi ? comment ?

    Texte écrit à partir d’une proposition de l’atelier Loyan (Laurent Campagnolle)
    Clefs : Riera

  • NATHALIE RIERA

    Sur le jersey de laine

    Extrait du recueil "ClairVision" aux éditions Publie.net, collection « L’inadvertance » (2009).
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN

    (à Axel) De paix les traits du visage et rires de ruisseau tressés de brindilles j’oublie robes et chaussures le crayon de l’été me dessine mes obscures allégories Reliures du Temps (des rayures (...)
    Clefs : poésie , Riera


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette