BRIBES EN LIGNE
antoine simon 31 juste un mot pour annoncer j’ai longtemps attendre. mot terrible. a propos de quatre oeuvres de reprise du site avec la madame est une torche. elle je t’enlace gargouille       quand prenez vos casseroles et le "patriote", si grant dol ai que ne antoine simon 13 madame, vous débusquez madame dans l’ombre des où l’on revient pour jean-marie simon et sa       voyage       glouss       " laure et pétrarque comme dernier vers aoi lorsque martine orsoni   jn 2,1-12 : les enseignants :       sabots  marcel migozzi vient de les étourneaux ! je sais, un monde se pour pierre theunissen la il en est des meurtrières.       embarq  il y a le pour jean-louis cantin 1.- libre de lever la tête dans les hautes herbes       il iv.- du livre d’artiste et  riche de mes le coquillage contre  “ce travail qui       chaque     oued coulant granz est li calz, si se       coude à cri et à il arriva que se reprendre. creuser son "tu sais ce que c’est frères et dernier vers s’il le lourd travail des meules quai des chargeurs de dernier vers aoi la fraîcheur et la autre citation"voui station 5 : comment  la toile couvre les pour martine  de la trajectoire de ce je me souviens de  la lancinante       les quant carles oït la j’ai changé le rien n’est plus ardu   la baie des anges  mise en ligne du texte       je me j’ai travaillé ici, les choses les plus sauvage et fuyant comme pour m.b. quand je me heurte attention beau       voyage vi.- les amicales aventures la terre nous la bouche pleine de bulles premier essai c’est voici des œuvres qui, le  le grand brassage des       dans un tunnel sans fin et, à       le la réserve des bribes sixième les textes mis en ligne a l’aube des apaches, chercher une sorte de tendresses ô mes envols       au       pass&e l’une des dernières en cet anniversaire, ce qui seins isabelle boizard 2005 a dix sept ans, je ne savais sables mes parolesvous       &ccedi noble folie de josué, pour jean gautheronle cosmos lu le choeur des femmes de deuxième apparition de le numéro exceptionnel de   né le 7 nice, le 30 juin 2000 buttati ! guarda&nbs on dit qu’agathe première 1.- les rêves de       juin deuxième approche de avant dernier vers aoi       b&acir antoine simon 16 est-ce parce que, petit, on       magnol       nuage la vie est dans la vie. se       que fin première quatrième essai rares onze sous les cercles dernier vers aoi ce qui fascine chez       le le temps passe dans la   au milieu de ce n’est pas aux choses antoine simon 30 À perte de vue, la houle des       cette et te voici humanité histoire de signes .       sur       voyage genre des motsmauvais genre pour robert aux barrières des octrois pour martine, coline et laure pour michèle aueret jamais je n’aurais d’un bout à  au travers de toi je antoine simon 25 vous êtes l’ami michel i en voyant la masse aux       dans écoute, josué, sous la pression des   pour théa et ses le franchissement des       l̵ pour qui veut se faire une dans le pays dont je vous Être tout entier la flamme cher bernard dernier vers aoi li quens oger cuardise mon cher pétrarque, bruno mendonça       apr&eg même si nu(e), comme son nom Éléments - pour anne slacik ecrire est titrer "claude viallat, de pareïs li seit la  hier, 17   pour adèle et dans les rêves de la le recueil de textes  “... parler une vous avez le vieux qui   la production       l̵ clere est la noit e la dernier vers doel i avrat, l’art c’est la la fonction, pure forme, belle muette, il ne s’agit pas de en introduction à l’appel tonitruant du paroles de chamantu  monde rassemblé recleimet deu mult « voici quand sur vos visages les encore la couleur, mais cette rossignolet tu la       fourr& comment entrer dans une les grands ne pas négocier ne c’est extrêmement pour egidio fiorin des mots avant propos la peinture est iloec endreit remeint li os quand les mots dans l’innocence des je ne saurais dire avec assez ne faut-il pas vivre comme etudiant à le proche et le lointain toutefois je m’estimais       " zacinto dove giacque il mio a la femme au que d’heures       je "ces deux là se   que signifie grant est la plaigne e large janvier 2002 .traverse halt sunt li pui e mult halt nous viendrons nous masser  epître aux etait-ce le souvenir   (dans le si tu es étudiant en pour andré       parfoi  le livre, avec ils s’étaient       enfant dans les carnets six de l’espace urbain, je n’ai pas dit que le glaciation entre quand il voit s’ouvrir, quatrième essai de pour maxime godard 1 haute       object effleurer le ciel du bout des religion de josué il “dans le dessin   3   

les (vois-tu, sancho, je suis au rayon des surgelés je ne sais pas si il s’appelait le 23 février 1988, il pour yves et pierre poher et monde imaginal,       au af : j’entends tu le saiset je le vois pour max charvolen 1) (dans mon ventre pousse une tout en vérifiant les dernières  au mois de mars, 1166   encore une   ces notes beaucoup de merveilles dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans madame chrysalide fileuse (de)lecta lucta   et encore  dits c’est seulement au antoine simon 33 1-nous sommes dehors. f les rêves de       jardin cette machine entre mes       jonath       la dernier vers aoi cet article est paru me dernier vers aoi folie de josuétout est (elle entretenait chaque automne les il avait accepté nice, le 18 novembre 2004 la chaude caresse de   iv    vers     les provisions marcel alocco a pluies et bruines, je serai toujours attentif à temps où les coeurs j’arrivais dans les ma mémoire ne peut me bribes en ligne a sous l’occupation       l̵ passet li jurz, la noit est equitable un besoin sonnerait quand vous serez tout       la li emperere s’est       sous       sur le 0 false 21 18 cliquetis obscène des onzième  pour de comme un préliminaire la f le feu s’est raphaËl béatrice machet vient de face aux bronzes de miodrag mes pensées restent       qui       su suite du blasphème de dans la caverne primordiale     longtemps sur la tentation du survol, à       au       le la terre a souvent tremblé dix l’espace ouvert au     l’é là, c’est le sable et preambule – ut pictura l’instant criblé vos estes proz e vostre au seuil de l’atelier je ne peins pas avec quoi,       et quando me ne so itu pe intendo... intendo ! pour jacky coville guetteurs un soir à paris au abstraction voir figuration trois (mon souffle au matin  tous ces chardonnerets l’homme est   adagio   je à marie-hélène f le feu est venu,ardeur des allons fouiller ce triangle   le 10 décembre les avenues de ce pays deuxième suite "mais qui lit encore le nous savons tous, ici, que depuis le 20 juillet, bribes (josué avait lentement mouans sartoux. traverse de pour lee    regardant macles et roulis photo 1 le nécessaire non       &agrav deuxième l’illusion d’une le lent déferlement mise en ligne imagine que, dans la le galop du poème me dernier vers aoi     chambre et ces ma voix n’est plus que       alla ouverture de l’espace on croit souvent que le but     m2 &nbs bernard dejonghe... depuis À max charvolen et bal kanique c’est dernier vers aoi merci à marc alpozzo et que dire de la grâce dernier vers aoi raphaël nos voix dans le patriote du 16 mars dans le train premier a supposer quece monde tienne la danse de pour "la musique, c’est le que reste-t-il de la dieu faisait silence, mais un trait gris sur la sa langue se cabre devant le   je n’ai jamais dessiner les choses banales comme c’est faisant dialoguer       ce antoine simon 2 il était question non la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Riera

Riera

Dernière publication : 2 août 2010.
Les 3 derniers articles : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Sur le jersey de laine , POESIE : pourquoi ? comment ? .
Les 3 articles les plus lus : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Sur le jersey de laine , Que yo, ... .

info portfolio

Nathalie Riera, mars 2009 Nathalie Riera © N. Riera
  • NATHALIE RIERA

    Tandis que je nais

    Clquez sur l’icône ci-dessous pour accéder au texte

  • NATHALIE RIERA

    Que yo, ...

    « Que yo, Sancho, naci para vivir muriendo » - Cervantes, Don Quichotte (Vois-tu, Sancho, je suis né pour mourir ma vie) « QUE YO, … » Le temps est à écouter rumeur de vent de mer le centre en (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    Dans une fraction de temps

    Un temps hors du temps, l’esprit ne le conçoit pas… pourtant, pourtant le désir l’exige. Mario Luzi « Stat » - A l’image de l’homme, 1999 (pour le texte original) Dans une fraction de temps (...)
    Clefs : poésie , Riera

  • POESIE : pourquoi ? comment ?

    Texte écrit à partir d’une proposition de l’atelier Loyan (Laurent Campagnolle)
    Clefs : Riera

  • NATHALIE RIERA

    Sur le jersey de laine

    Extrait du recueil "ClairVision" aux éditions Publie.net, collection « L’inadvertance » (2009).
    Clefs : poésie , Riera

  • NATHALIE RIERA

    JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN

    (à Axel) De paix les traits du visage et rires de ruisseau tressés de brindilles j’oublie robes et chaussures le crayon de l’été me dessine mes obscures allégories Reliures du Temps (des rayures (...)
    Clefs : poésie , Riera


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette