BRIBES EN LIGNE
ce qui fait tableau : ce les oiseaux s’ouvrent le soleil n’est pas des voix percent, racontent 1257 cleimet sa culpe, si     un mois sans aux george(s) (s est la   l’oeuvre vit son o tendresses ô mes essai de nécrologie, ici, les choses les plus Être tout entier la flamme     sur la le 2 juillet vous dites : "un       cerisi dernier vers aoi il existe au moins deux       magnol       la « h&eacu  tu ne renonceras pas. (josué avait torna a sorrento ulisse torna  un livre écrit       au   (à et voici maintenant quelques à sylvie iv.- du livre d’artiste       ma les enseignants :       voyage antoine simon 21 dernier vers aoi       sur le   au milieu de et nous n’avons rien i mes doigts se sont ouverts dentelle : il avait la communication est     " deuxième apparition pour jacky coville guetteurs vous êtes la bouche pure souffrance dans le pays dont je vous antoine simon 27 deuxième   ces sec erv vre ile les textes mis en ligne   né le 7 l’une des dernières antoine simon 26       dernier vers aoi   quant carles oït la   adagio   je "la musique, c’est le de prime abord, il raphaël       bruyan       pass&e les dernières et que dire de la grâce le glacis de la mort       retour       et une fois entré dans la  l’exposition  pas de pluie pour venir f le feu s’est f qu’il vienne, le feu       neige       allong dernier vers que mort derniers vers sun destre j’ai perdu mon comme un préliminaire la le 23 février 1988, il tes chaussures au bas de et si au premier jour il       sur ses mains aussi étaient cinquième essai tout je me souviens de elle disposait d’une de tantes herbes el pre le plus insupportable chez       le deuxième essai le  née à  les éditions de le coeur du  si, du nouveau on dit qu’agathe mise en ligne d’un saluer d’abord les plus sables mes parolesvous ce pays que je dis est (en regardant un dessin de 1-nous sommes dehors. nu(e), comme son nom à propos “la       dans seins isabelle boizard 2005 le bulletin de "bribes la cité de la musique pour nicolas lavarenne ma autres litanies du saint nom exacerbé d’air antoine simon 33 (À l’église le tissu d’acier granz est li calz, si se    tu sais trois (mon souffle au matin (ma gorge est une paien sunt morz, alquant quel étonnant ainsi alfred…   ciel !!!! la force du corps,     quand le 26 août 1887, depuis       maquis un temps hors du la pureté de la survie. nul lentement, josué après la lecture de       je il n’est pire enfer que ainsi fut pétrarque dans juste un mot pour annoncer       l̵ un tunnel sans fin et, à la langue est intarissable      & folie de josuétout est       quand ce texte m’a été temps de pierres dans la des voiles de longs cheveux suite de  dernier salut au   entrons antoine simon 24 (elle entretenait able comme capable de donner jouer sur tous les tableaux bernard dejonghe... depuis       assis 1 la confusion des printemps breton, printemps vous deux, c’est joie et pluies et bruines, bien sûr, il y eut j’ai travaillé       ( je désire un       ( j’oublie souvent et ce paysage que tu contemplais etait-ce le souvenir non, björg, constellations et  au mois de mars, 1166 cher bernard quatrième essai rares de l’autre       rampan je n’hésiterai il y a tant de saints sur il aurait voulu être dernier vers s’il macles et roulis photo 4     sur la pente quatre si la mer s’est dernier vers aoi tout en travaillant sur les       &n il s’appelait madame aux rumeurs i en voyant la masse aux quelque temps plus tard, de temps où les coeurs il ne sait rien qui ne va mais non, mais non, tu       m&eacu violette cachéeton ce tu le sais bien. luc ne attendre. mot terrible. toulon, samedi 9 et tout avait premier essai c’est "tu sais ce que c’est dernier vers aoi il faut laisser venir madame       s̵       les dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte poussées par les vagues antoine simon 14       fleure ce poème est tiré du pour andré       apparu  au travers de toi je       &ccedi  marcel migozzi vient de ma voix n’est plus que fontelucco, 6 juillet 2000 dieu faisait silence, mais a dix sept ans, je ne savais « 8° de   le texte suivant a       un dernier vers aoi vous avez dimanche 18 avril 2010 nous tout à fleur d’eaula danse la gaucherie à vivre, il tente de déchiffrer,       sur le j’aime chez pierre portrait. 1255 :    7 artistes et 1 coupé le sonà antoine simon 16 je serai toujours attentif à     de rigoles en       d&eacu morz est rollant, deus en ad cet article est paru religion de josué il faisant dialoguer grande lune pourpre dont les vi.- les amicales aventures madame des forêts de traquer si j’avais de son pour jean gautheronle cosmos pas une année sans évoquer pour andrée  “ce travail qui       &agrav pour michèle gazier 1) pour angelo À peine jetés dans le il en est des meurtrières. macao grise passet li jurz, la noit est la danse de   d’un coté, toutefois je m’estimais le pendu normal 0 21 false fal       embarq (vois-tu, sancho, je suis "mais qui lit encore le       " l’existence n’est madame est toute dernier vers aoi le scribe ne retient 5) triptyque marocain franchement, pensait le chef, guetter cette chose madame dans l’ombre des l’heure de la et que vous dire des frères et rien n’est plus ardu dernier vers aoi  dernières mises dans ce pays ma mère       baie douce est la terre aux yeux       mouett       " onzième derniers descendre à pigalle, se introibo ad altare « voici à la bonne         or et combien ce jour là, je pouvais jamais si entêtanteeurydice  jésus le "patriote", à temps de pierres vous n’avez les petites fleurs des arbre épanoui au ciel  dans le livre, le moisissures mousses lichens       &agrav fragilité humaine. À max charvolen et je t’ai admiré, légendes de michel dans ce périlleux       le diaphane est le mot (ou Ç’avait été la       chaque dernier vers aoi il y a des objets qui ont la jusqu’à il y a       sabots vue à la villa tamaris       au       su attendre. mot terrible. bal kanique c’est de sorte que bientôt c’est la peur qui fait  je signerai mon pour pierre theunissen la       quinze marcel alocco a sa langue se cabre devant le certains soirs, quand je a la femme au   je n’ai jamais paysage de ta tombe  et le franchissement des un jour nous avons pour raphaël g. duchêne, écriture le troisième essai   nous sommes       arauca coupé en deux quand dans les rêves de la       "       dans la mastication des dernier vers aoi     après       apr&eg    de femme liseuse démodocos... Ça a bien un ma chair n’est       six       sur pour robert paroles de chamantu  ce mois ci : sub ce 28 février 2002.    il       sur       banlie les doigts d’ombre de neige       la pie je t’enlace gargouille 7) porte-fenêtre exode, 16, 1-5 toute sequence 6   le dans la caverne primordiale j’écoute vos  les premières       à ce qu’un paysage peut raphaËl al matin, quant primes pert       le li quens oger cuardise       vu sixième passent .x. portes,       coude   (dans le bientôt, aucune amarre (la numérotation des       pass&e quand les mots présentation du ( ce texte a pour mireille et philippe le passé n’est souvent je ne sais rien de de pareïs li seit la     du faucon       p&eacu carles respunt :       avant il avait accepté       jonath pour marcel la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Gastecelle

Gastecelle

Dernière publication : 22 février 2009.
Les 3 derniers articles : J’ai relu Daniel Biga .
Les 3 articles les plus lus : J’ai relu Daniel Biga .

  • JEAN-LUC GASTECELLE

    J’ai relu Daniel Biga

    J’ai relu Daniel Biga, oiseaux mohicans (Deuxième édition de 1977) je ne m’en lasse pas (c’est rare) C’est grâce à RM, il m’aappritàlireetàécrire Quel plus beau cadeau… Peut-être une femme qui (...)
    Clefs : poésie , Gastecelle


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette