BRIBES EN LIGNE
les textes mis en ligne pour martine, coline et laure (ma gorge est une     pluie du la mort, l’ultime port, antoine simon 21 iv.- du livre d’artiste f le feu s’est pour frédéric et c’était dans karles se dort cum hume dimanche 18 avril 2010 nous       l̵ et encore  dits À max charvolen et       que petit matin frais. je te face aux bronzes de miodrag       bonhe autres litanies du saint nom nu(e), comme son nom un titre : il infuse sa chercher une sorte de dix l’espace ouvert au dans l’effilé de au lecteur voici le premier   le texte suivant a       " il avait accepté antoine simon 15 pour jacqueline moretti, toute trace fait sens. que antoine simon 31       le libre de lever la tête vertige. une distance en 1958 ben ouvre à  l’exposition  nous avons affaire à de souvent je ne sais rien de       la l’homme est et  riche de mes quand les eaux et les terres       chambre la brume. nuages dernier vers aoi   la production attendre. mot terrible. un tunnel sans fin et, à et il fallait aller debout la galerie chave qui antoine simon 23 r.m.a toi le don des cris qui je serai toujours attentif à       ruelle       &   pour olivier accoucher baragouiner la route de la soie, à pied, trois (mon souffle au matin huit c’est encore à dernier vers s’il       la c’est vrai " je suis un écorché vif. la force du corps, et la peur, présente les durand : une       sur 1. il se trouve que je suis antoine simon 29   un au commencement était de pareïs li seit la pour clers fut li jurz e li dernier vers aoi epuisement de la salle, mult est vassal carles de dernier vers aoi pour gilbert pour max charvolen 1) les oiseaux s’ouvrent mise en ligne sables mes parolesvous   le 10 décembre immense est le théâtre et antoine simon 6 le temps passe dans la f le feu m’a l’évidence dans le pain brisé son de la   dits de antoine simon 9     de rigoles en le lent déferlement  née à a propos de quatre oeuvres de       et tu       le       d&eacu   3   

les     une abeille de de pa(i)smeisuns en est venuz même si l’existence n’est "mais qui lit encore le le grand combat : 1) notre-dame au mur violet       &agrav dieu faisait silence, mais pour andré villers 1)       enfant le 19 novembre 2013, à la si elle est belle ? je station 3 encore il parle li quens oger cuardise on préparait paien sunt morz, alquant sauvage et fuyant comme m1       vous avez       les poème pour en cet anniversaire, ce qui ce jour là, je pouvais laure et pétrarque comme  dernier salut au 1) la plupart de ces (josué avait       cette certains prétendent       apr&eg de proche en proche tous       les       bien       à dernier vers aoi       où l’on revient et…  dits de et nous n’avons rien able comme capable de donner troisième essai et il faut laisser venir madame le ciel de ce pays est tout macles et roulis photo  tous ces chardonnerets  il est des objets sur mult ben i fierent franceis e coupé le sonà "si elle est eurydice toujours nue à       une ce 28 février 2002.     double     un mois sans l’heure de la bal kanique c’est       pav&ea c’est parfois un pays écrirecomme on se       la pie 1 au retour au moment c’est ici, me le géographe sait tout madame est toute chaque jour est un appel, une       force on cheval     après les routes de ce pays sont   marcel     sur la       le le ciel est clair au travers nous viendrons nous masser   adagio   je la mort d’un oiseau.   entrons religion de josué il la poésie, à la antoine simon 32     extraire aux george(s) (s est la  epître aux la vie est ce bruissement dernier vers aoi de toutes les la communication est beaucoup de merveilles       sur à la mémoire de       deux il n’était qu’un   tout est toujours en dans le train premier pour andré est-ce parce que, petit, on granz est li calz, si se       baie on dit qu’agathe l’instant criblé monde imaginal,  les premières antoine simon 27       dans lancinant ô lancinant au seuil de l’atelier g. duchêne, écriture le violette cachéeton les grands pour maxime godard 1 haute o tendresses ô mes       la       en pour raphaël une errance de c’est la distance entre voici des œuvres qui, le le franchissement des d’un bout à  pour jean le légendes de michel attendre. mot terrible. il aurait voulu être       descen  pour le dernier jour  ce qui importe pour À l’occasion de arbre épanoui au ciel la vie humble chez les le 2 juillet f j’ai voulu me pencher les dessins de martine orsoni       dans avec marc, nous avons les avenues de ce pays       crabe- hans freibach : "la musique, c’est le onze sous les cercles     tout autour antoine simon 14     rien    de femme liseuse ce pour angelo À peine jetés dans le si, il y a longtemps, les ajout de fichiers sons dans troisième essai antoine simon 28 je reviens sur des d’abord l’échange des deux ce travail vous est       le merci à marc alpozzo   je ne comprends plus       montag       cerisi langues de plomba la un verre de vin pour tacher rien n’est plus ardu ce qui fascine chez       au raphaël       sur     &nbs station 5 : comment       le il n’y a pas de plus autre essai d’un       assis ouverture de l’espace       reine pour andré dans la caverne primordiale vous n’avez pas de pluie pour venir comment entrer dans une imagine que, dans la ] heureux l’homme       l̵  marcel migozzi vient de moisissures mousses lichens pour marcel iloec endreit remeint li os nécrologie quai des chargeurs de       la pas une année sans évoquer       dans envoi du bulletin de bribes siglent a fort e nagent e à propos des grands 0 false 21 18       dans pour anne slacik ecrire est « h&eacu merci au printemps des j’ai relu daniel biga, l’erbe del camp, ki "tu sais ce que c’est     depuis  hors du corps pas madame, c’est notre     pourquoi dernier vers aoi démodocos... Ça a bien un et voici maintenant quelques je n’ai pas dit que le les amants se antoine simon 2 rm : d’accord sur  zones gardées de   d’un coté, quand il voit s’ouvrir, in the country  “la signification       le si grant dol ai que ne   j’ai souvent       la quant carles oït la       bonheu je déambule et suis polenta       sur a grant dulur tendrai puis 0 false 21 18 j’ai en réserve         &n dans les carnets merle noir  pour avant propos la peinture est c’est la peur qui fait       il       sur       fleur noble folie de josué, quel ennui, mortel pour trois tentatives desesperees rita est trois fois humble. li emperere s’est dernier vers aoi cinquième essai tout    au balcon       longte       gentil faisant dialoguer (en regardant un dessin de se reprendre. creuser son carmelo arden quin est une au labyrinthe des pleursils le coquillage contre       au dernier vers aoi le passé n’est madame aux rumeurs toutes sortes de papiers, sur quand sur vos visages les ce qui importe pour dernier vers aoi exacerbé d’air carles respunt :       ...mai que d’heures il est le jongleur de lui  référencem quelques autres vous deux, c’est joie et   pour le prochain recleimet deu mult pour andrée       l̵ antoine simon 3 Être tout entier la flamme le scribe ne retient  dans le livre, le dans les carnets carissimo ulisse,torna a       je me le 28 novembre, mise en ligne       grappe les parents, l’ultime le geste de l’ancienne,       &n deux nouveauté, l’art n’existe la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Gastecelle

Gastecelle

Dernière publication : 22 février 2009.
Les 3 derniers articles : J’ai relu Daniel Biga .
Les 3 articles les plus lus : J’ai relu Daniel Biga .

  • JEAN-LUC GASTECELLE

    J’ai relu Daniel Biga

    J’ai relu Daniel Biga, oiseaux mohicans (Deuxième édition de 1977) je ne m’en lasse pas (c’est rare) C’est grâce à RM, il m’aappritàlireetàécrire Quel plus beau cadeau… Peut-être une femme qui (...)
    Clefs : poésie , Gastecelle


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette