BRIBES EN LIGNE
À perte de vue, la houle des l’art n’existe       le trois (mon souffle au matin les plus terribles se placer sous le signe de le temps passe dans la le ciel de ce pays est tout les premières chaque automne les une autre approche de je désire un quai des chargeurs de ici. les oiseaux y ont fait pour andré le 15 mai, à raphaËl pour nicolas lavarenne ma josué avait un rythme les dernières  on peut passer une vie des quatre archanges que   (à “le pinceau glisse sur       sur il y a tant de saints sur attention beau       voyage frères et abu zayd me déplait. pas     dans la ruela     vers le soir si, il y a longtemps, les chercher une sorte de tant pis pour eux. macles et roulis photo le bulletin de "bribes       le station 5 : comment portrait. 1255 : dans le train premier dernier vers aoi il en est des noms comme du dernier vers aoi antoine simon 11 merci au printemps des tendresse du mondesi peu de    courant "je me tais. pour taire. le galop du poème me la terre a souvent tremblé  “la signification       voyage (en regardant un dessin de       ruelle       jonath antoine simon 26       apr&eg outre la poursuite de la mise pour si grant dol ai que ne pour max charvolen 1) nous avancions en bas de attendre. mot terrible. deux ajouts ces derniers pour egidio fiorin des mots le 26 août 1887, depuis       vu pas une année sans évoquer pour marcel dernier vers aoi antoine simon 29 ce n’est pas aux choses deuxième approche de sors de mon territoire. fais mes pensées restent       la pour helmut etudiant à dans ma gorge a ma mère, femme parmi       retour f les feux m’ont pour robert de tantes herbes el pre comme une suite de saluer d’abord les plus mouans sartoux. traverse de les amants se    de femme liseuse exode, 16, 1-5 toute dont les secrets… à quoi la galerie chave qui   ciel !!!!   voici donc la c’est la peur qui fait imagine que, dans la le lent déferlement clers fut li jurz e li   pour théa et ses certains soirs, quand je passet li jurz, si turnet a merle noir  pour   si vous souhaitez toujours les lettres : antoine simon 33 1) la plupart de ces nice, le 18 novembre 2004       object   six formes de la les doigts d’ombre de neige archipel shopping, la j’ai ajouté couleur qui ne masque pas         or comme c’est       allong elle disposait d’une i en voyant la masse aux       longte   ces sec erv vre ile       juin quant carles oït la       bruyan un tunnel sans fin et, à  l’écriture on peut croire que martine mille fardeaux, mille     à bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi non... non... je vous assure, sous l’occupation dernier vers aoi dernier vers aoi les oiseaux s’ouvrent "la musique, c’est le dernier vers aoi   immense est le théâtre et quand vous serez tout    si tout au long   dits de  pour de antoine simon 7 pour martine autre essai d’un  avec « a la i mes doigts se sont ouverts patrick joquel vient de       le tu le saiset je le vois pour maguy giraud et bal kanique c’est       la madame, c’est notre       l̵ après la lecture de au matin du   1) cette       soleil       sur       maquis       la tout le problème recleimet deu mult vous avez ] heureux l’homme et nous n’avons rien avant dernier vers aoi     du faucon me je suis celle qui trompe errer est notre lot, madame,       dans antoine simon 31    il dernier vers s’il vous n’avez l’appel tonitruant du l’attente, le fruit l’art c’est la       chaque un nouvel espace est ouvert  il est des objets sur       l̵ je suis occupé ces pas même       s̵ préparation des       je me l’une des dernières antoine simon 25 antoine simon 23 ce texte se présente     au couchant dernier vers aoi abstraction voir figuration       p&eacu pure forme, belle muette, ils sortent et la peur, présente antoine simon 30 dernier vers aoi "tu sais ce que c’est     après dernier vers que mort antoine simon 13   un vendredi       crabe-   la production des quatre archanges que bel équilibre et sa       pass&e je ne saurais dire avec assez j’entends sonner les       au il en est des meurtrières. thème principal :     [1]        coude (de)lecta lucta   en cet anniversaire, ce qui dernier vers aoi  “comment printemps breton, printemps le texte qui suit est, bien       un cet article est paru dans le 0 false 21 18 ne faut-il pas vivre comme       apr&eg troisième essai je sais, un monde se dernier vers aoi antoine simon 5 c’est une sorte de preambule – ut pictura    nous c’est vrai quand les eaux et les terres temps de bitume en fusion sur le plus insupportable chez de profondes glaouis antoine simon 24 les grands le coquillage contre les routes de ce pays sont macles et roulis photo 6 si j’avais de son fontelucco, 6 juillet 2000 le vieux qui il semble possible antoine simon 14 le nécessaire non l’illusion d’une       cette envoi du bulletin de bribes macles et roulis photo 1 martin miguel art et  les éditions de antoine simon 6 « voici madame est une torche. elle dernier vers aoi si tu es étudiant en  un livre écrit   saint paul trois grande lune pourpre dont les  de même que les dans le pain brisé son pour michèle aueret deuxième À max charvolen et       on cheval nous serons toujours ces  marcel migozzi vient de j’ai changé le dernier vers aoi     chant de et si tu dois apprendre à raphaël tromper le néant tous ces charlatans qui un trait gris sur la pour andrée  dans le livre, le branches lianes ronces au lecteur voici le premier en introduction à pour michèle gazier 1) la pureté de la survie. nul au seuil de l’atelier     &nbs       je l’ami michel station 7 : as-tu vu judas se de toutes les toutes ces pages de nos toulon, samedi 9 un jour, vous m’avez f dans le sourd chatoiement et c’était dans ajout de fichiers sons dans 1-nous sommes dehors. antoine simon 12 ce va et vient entre les dessins de martine orsoni c’était une epuisement de la salle, rien n’est l’évidence temps où les coeurs dire que le livre est une petites proses sur terre descendre à pigalle, se la fraîcheur et la je reviens sur des ouverture de l’espace       enfant   je ne comprends plus paroles de chamantu dans ce périlleux       glouss deuxième apparition de       au       pourqu       entre régine robin, lorsqu’on connaît une       m&eacu pour daniel farioli poussant mi viene in mentemi  “s’ouvre on trouvera la video la cité de la musique mon cher pétrarque, 1254 : naissance de  monde rassemblé (elle entretenait nous avons affaire à de normalement, la rubrique       " pour qui veut se faire une  epître aux tout est prêt en moi pour fragilité humaine. (dans mon ventre pousse une nouvelles mises en       sur lu le choeur des femmes de sainte marie, des voiles de longs cheveux derniers madame, vous débusquez les avenues de ce pays cinquième citationne un jour nous avons dernier vers aoi       voyage       longte la brume. nuages       pav&ea et  riche de mes écrirecomme on se       sur       quinze       dans le 2 juillet il était question non l’heure de la a grant dulur tendrai puis la liberté s’imprime à ce       qui   je n’ai jamais de soie les draps, de soie quand c’est le vent qui de la       un je meurs de soif ce jour-là il lui à propos “la et te voici humanité attendre. mot terrible. seul dans la rue je ris la travail de tissage, dans j’ai en réserve       les g. duchêne, écriture le madame chrysalide fileuse     les fleurs du "et bien, voilà..." dit       assis la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Barnaud

Barnaud

Dernière publication : 28 février 2011.
Les 3 derniers articles : Echos de bribes sur remue.net , Comme on tombe amoureux , Fragments d’un corps incertain .
Les 3 articles les plus lus : Comme on tombe amoureux , Fragments d’un corps incertain , Echos de bribes sur remue.net .

info portfolio

Jean-Marie Barnaud © M. Monticelli Jean-Marie Barnaud © M. Monticelli
  • JEAN-MARIE BARNAUD

    Fragments d’un corps incertain

    Jean-Marie Barnaud : Extrait d’un livre inédit à paraître aux éditions Cheyne
    Clefs : Barnaud , poésie

  • Comme on tombe amoureux

    à l’ami, à Jean-Marie Barnaud, à celui pour qui « échanger paroles est acte des amoureux », 1- On lit. C’est un poème ? Une prose ? On ne sait plus. Une présence, oui. On s’interrompt. On est (...)
    Clefs : Freixe , Barnaud , poésie

  • Echos de bribes sur remue.net

    Juste un mot... Jean Marie Barnaud vient de mettre en ligne sur Remue-net, l’annonce de l’exposition "L’écriture en bribes". Il enrichit l’annonce par le texte qu’il a donné pour le catalogue : (...)
    Clefs : Barnaud


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette