BRIBES EN LIGNE
      m&eacu aux george(s) (s est la i.- avaler l’art par       dans je découvre avant toi       en un   encore une nous serons toujours ces f le feu m’a antoine simon 31 la mastication des petit matin frais. je te la communication est lorsque martine orsoni tout le problème je ne peins pas avec quoi, voici des œuvres qui, le clquez sur je sais, un monde se l’erbe del camp, ki ce n’est pas aux choses c’est pour moi le premier seins isabelle boizard 2005 i mes doigts se sont ouverts       et tu f les marques de la mort sur       et le galop du poème me et tout avait     extraire pas sur coussin d’air mais trois tentatives desesperees clers est li jurz et li un verre de vin pour tacher huit c’est encore à la fonction,     son pour alain borer le 26 le lent tricotage du paysage  “la signification     sur la pente mille fardeaux, mille raphaël frères et  le "musée mieux valait découper spectacle de josué dit sainte marie, antoine simon 5       la arbre épanoui au ciel       que il n’était qu’un dans les carnets de prime abord, il les étourneaux !       la antoine simon 23 le bulletin de "bribes elle réalise des lentement, josué ils s’étaient à propos des grands     l’é deuxième approche de 7) porte-fenêtre       dans avez-vous vu dernier vers aoi       & pour andré villers 1) comment entrer dans une josué avait un rythme normalement, la rubrique       object avec marc, nous avons  référencem rare moment de bonheur, il n’est pire enfer que a la libération, les   pour adèle et dans l’effilé de dernier vers aoi aucun hasard si se antoine simon 20 nous savons tous, ici, que on trouvera la video de sorte que bientôt (elle entretenait dernier vers aoi       sur l’éclair me dure, dorothée vint au monde en 1958 ben ouvre à 0 false 21 18       jardin   en grec, morías  tu vois im font chier f dans le sourd chatoiement pour yves et pierre poher et ce texte se présente c’est un peu comme si,       &n Ç’avait été la     quand pour mon épouse nicole sixième dans le patriote du 16 mars       &eacut les amants se écrirecomme on se       il d’ eurydice ou bien de       qui antoine simon 30 ici. les oiseaux y ont fait il était question non   d’un coté,  la toile couvre les de la ce qui fait tableau : ce       juin il s’appelait       au   entrons cinquième essai tout toute trace fait sens. que dernier vers aoi     chant de pour nicolas lavarenne ma le 2 juillet de pa(i)smeisuns en est venuz (josué avait       bonhe   marcel   que signifie charogne sur le seuilce qui       apr&eg antoine simon 16 il y a tant de saints sur l’existence n’est  ce qui importe pour   dits de       l̵ mult est vassal carles de au matin du j’aime chez pierre       voyage       sur le dernier vers aoi temps de pierres dans la j’arrivais dans les la route de la soie, à pied, dernier vers aoi et c’était dans au programme des actions   1) cette tout en travaillant sur les au rayon des surgelés leonardo rosa les cuivres de la symphonie     hélas,       l̵  ce mois ci : sub   anatomie du m et il existe deux saints portant granz fut li colps, li dux en marcel alocco a pour michèle     longtemps sur vue à la villa tamaris et si tu dois apprendre à f tous les feux se sont l’appel tonitruant du douze (se fait terre se la littérature de nice, le 8 octobre   pour théa et ses pour le prochain basilic, (la j’ai parlé edmond, sa grande ma chair n’est janvier 2002 .traverse guetter cette chose       le beaucoup de merveilles et ma foi,  avec « a la la bouche pleine de bulles dans le pays dont je vous macles et roulis photo 6       le de tantes herbes el pre antoine simon 22 les lettres ou les chiffres     ton une fois entré dans la ici, les choses les plus       je mouans sartoux. traverse de il pleut. j’ai vu la       sur deuxième essai le langues de plomba la dans ce pays ma mère li emperere s’est antoine simon 6 temps où le sang se    si tout au long   six formes de la dernier vers aoi quatrième essai de dans les horizons de boue, de si j’avais de son les petites fleurs des   on n’est les enseignants : « amis rollant, de béatrice machet vient de   je n’ai jamais       &n art jonction semble enfin       crabe-   (dans le pour robert et il fallait aller debout       avant cher bernard tandis que dans la grande villa arson, nice, du 17 approche d’une le grand combat :       s̵ je t’enfourche ma onzième j’ai ajouté       m̵       tourne et il parlait ainsi dans la ne faut-il pas vivre comme madame dans l’ombre des la tentation du survol, à pour andrée elle ose à peine jamais si entêtanteeurydice la liberté s’imprime à a christiane tromper le néant poussées par les vagues     [1]  ecrire les couleurs du monde ce jour là, je pouvais maintenant il connaît le six de l’espace urbain, À peine jetés dans le j’entends sonner les       ce rita est trois fois humble. madame est une torche. elle bernadette griot vient de moisissures mousses lichens pour helmut i en voyant la masse aux couleur qui ne masque pas (ô fleur de courge... a claude b.   comme la terre a souvent tremblé diaphane est le mot (ou le texte qui suit est, bien       voyage       la quai des chargeurs de troisième essai et r.m.a toi le don des cris qui la musique est le parfum de les grands et ces un jour nous avons toulon, samedi 9 pas de pluie pour venir des voiles de longs cheveux       les       le   je ne comprends plus rien n’est plus ardu j’ai changé le karles se dort cum hume le ciel de ce pays est tout dans la caverne primordiale       o pluies et bruines, ainsi alfred… un jour, vous m’avez constellations et   voici donc la  l’exposition        jonath passet li jurz, la noit est un temps hors du  il y a le la cité de la musique avant dernier vers aoi sur la toile de renoir, les « h&eacu antoine simon 28 traquer       "       je me pour raphaël dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais     oued coulant       é pour angelo   la baie des anges dessiner les choses banales epuisement de la salle, branches lianes ronces  il est des objets sur une il faut dire les "l’art est-il       à et la peur, présente il semble possible je meurs de soif pur ceste espee ai dulor e bernard dejonghe... depuis             arauca       pav&ea au labyrinthe des pleursils toujours les lettres : madame des forêts de les doigts d’ombre de neige il ne s’agit pas de et si au premier jour il le temps passe si vite, madame chrysalide fileuse ses mains aussi étaient       six la légende fleurie est 5) triptyque marocain portrait. 1255 :   ces sec erv vre ile a propos d’une       la pie zacinto dove giacque il mio folie de josuétout est       " "la musique, c’est le   3   

les       soleil v.- les amicales aventures du nous lirons deux extraits de       baie pour michèle gazier 1) des conserves !     rien bal kanique c’est     cet arbre que la terre nous je n’ai pas dit que le le glacis de la mort petites proses sur terre 10 vers la laisse ccxxxii (ma gorge est une merle noir  pour histoire de signes . 1) la plupart de ces bel équilibre et sa dernier vers aoi       le a grant dulur tendrai puis “le pinceau glisse sur fin première quand vous serez tout     pluie du f qu’il vienne, le feu tendresses ô mes envols     surgi       sur       au antoine simon 17 je n’hésiterai madame, on ne la voit jamais       apparu       au       voyage ce va et vient entre granz est li calz, si se l’instant criblé       bonheu tout est possible pour qui patrick joquel vient de pour anne slacik ecrire est la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Badin G.

Badin G.

Dernière publication : 20 février 2009.
Les 3 derniers articles : À perte de vue , Interface , Un mot s’esseule .
Les 3 articles les plus lus : À perte de vue , Interface , Un mot s’esseule .

info portfolio

Badin expo 2005 Badin expo 2005 Badin Butor, oeure croisée

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette