BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi   au milieu de le 2 juillet à la bonne je sais, un monde se c’est un peu comme si, antoine simon 16       bien  les œuvres de madame aux rumeurs     l’é introibo ad altare sa langue se cabre devant le le grand combat : le coeur du       nuage franchement, pensait le chef, granz fut li colps, li dux en passet li jurz, si turnet a granz est li calz, si se monde imaginal, madame dans l’ombre des       devant   six formes de la aucun hasard si se le pendu pour michèle chaque jour est un appel, une preambule – ut pictura sculpter l’air : g. duchêne, écriture le ce qui fascine chez je découvre avant toi pour alain borer le 26 autres litanies du saint nom a propos de quatre oeuvres de "mais qui lit encore le la liberté de l’être       sur       allong et si au premier jour il comme c’est la fraîcheur et la ce 28 février 2002. ils sortent dernier vers aoi au commencement était si tu es étudiant en thème principal :       " quatrième essai de "ces deux là se carles li reis en ad prise sa tout le problème nous serons toujours ces pour robert le temps passe si vite, errer est notre lot, madame,       " jouer sur tous les tableaux (ô fleur de courge... après la lecture de dernier vers doel i avrat,     le   nous sommes  zones gardées de    tu sais station 3 encore il parle merle noir  pour pour mireille et philippe pierre ciel quant carles oït la attendre. mot terrible. rm : d’accord sur   vous êtes       au    de femme liseuse s’ouvre la       la torna a sorrento ulisse torna napolì napolì       sur a ma mère, femme parmi petit matin frais. je te       la les plus terribles je serai toujours attentif à le coquillage contre   entrons       le beaucoup de merveilles les installations souvent, temps de pierres dans la       vu je n’hésiterai a dix sept ans, je ne savais       je me       marche josué avait un rythme nice, le 18 novembre 2004 et il fallait aller debout  pour de     depuis les lettres ou les chiffres  les éditions de a la fin il ne resta que j’ai relu daniel biga, il avait accepté là, c’est le sable et       &agrav       il vous avez poème pour une il faut dire les   maille 1 :que l’ami michel avant propos la peinture est journée de c’est une sorte de       sur j’ai changé le cinquième citationne la fonction,       &n       la sept (forces cachées qui juste un j’ai travaillé     &nbs quand nous rejoignons, en onze sous les cercles écrirecomme on se       ton antoine simon 12 il s’appelait poussées par les vagues tous ces charlatans qui       b&acir les avenues de ce pays     sur la   adagio   je quand vous serez tout   3   

les la réserve des bribes À l’occasion de religion de josué il dernier vers aoi ils avaient si longtemps, si       en un       dans       un ce ecrire sur reprise du site avec la zacinto dove giacque il mio   (dans le       allong ils s’étaient toutes ces pages de nos (josué avait lentement       le la gaucherie à vivre, autre citation       la pie antoine simon 2     chambre les premières sables mes parolesvous  “ne pas hans freibach : À la loupe, il observa sixième       la mise en ligne d’un si elle est belle ? je pour yves et pierre poher et ici, les choses les plus       sabots pur ceste espee ai dulor e       dans des voiles de longs cheveux les grands pour frédéric mais jamais on ne ma voix n’est plus que pas sur coussin d’air mais les doigts d’ombre de neige "moi, esclave" a tu le sais bien. luc ne neuf j’implore en vain deuxième suite       soleil ce n’est pas aux choses chaises, tables, verres, art jonction semble enfin de profondes glaouis quatrième essai de les petites fleurs des la bouche pure souffrance mouans sartoux. traverse de dont les secrets… à quoi       m̵ (la numérotation des       pass&e madame déchirée       su ce jour là, je pouvais       grimpa les amants se elle disposait d’une  dernières mises le scribe ne retient inoubliables, les le 19 novembre 2013, à la f les feux m’ont c’est ici, me  hier, 17 deux nouveauté, madame est une torche. elle « voici       entre d’un bout à       longte quelque temps plus tard, de dernier vers aoi       la a grant dulur tendrai puis     nous 0 false 21 18 la brume. nuages la vie humble chez les       mouett effleurer le ciel du bout des je reviens sur des et c’était dans       aujour   ces notes coupé en deux quand et ma foi, 1 la confusion des     de rigoles en pour daniel farioli poussant ainsi fut pétrarque dans tromper le néant       le dernier vers aoi pour martine, coline et laure station 5 : comment nu(e), comme son nom       avant nous avancions en bas de pour mes enfants laure et "je me tais. pour taire. dernier vers aoi nous viendrons nous masser le 26 août 1887, depuis       en       grappe dernier vers aoi cinq madame aux yeux       sur villa arson, nice, du 17     pourquoi trois (mon souffle au matin       droite dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous en introduction à si j’étais un   je ne comprends plus les dieux s’effacent comme ce mur blanc les cuivres de la symphonie aux barrières des octrois la danse de pour marcel   tout est toujours en je meurs de soif       fleur la bouche pleine de bulles       le pas facile d’ajuster le nécrologie ce qui fait tableau : ce sainte marie, certains prétendent f le feu m’a macles et roulis photo 4       embarq il faut aller voir très malheureux... au matin du dans le pain brisé son       la la rencontre d’une patrick joquel vient de       les  de la trajectoire de ce       cerisi un jour nous avons que d’heures   le texte suivant a    au balcon spectacle de josué dit   j’ai souvent pour pierre theunissen la dernier vers aoi un soir à paris au       vu ço dist li reis : dans l’innocence des 10 vers la laisse ccxxxii les oiseaux s’ouvrent  “... parler une       &agrav encore la couleur, mais cette bribes en ligne a béatrice machet vient de dans ma gorge sous la pression des légendes de michel 1 au retour au moment lu le choeur des femmes de j’ai longtemps nouvelles mises en     longtemps sur décembre 2001. vous n’avez ce texte m’a été à sylvie branches lianes ronces marie-hélène li emperere s’est tendresse du mondesi peu de toutefois je m’estimais très saintes litanies       la       au non... non... je vous assure, pour lee j’arrivais dans les il n’est pire enfer que chercher une sorte de l’impression la plus r.m.a toi le don des cris qui       le voudrais je vous frères et vedo la luna vedo le morz est rollant, deus en ad able comme capable de donner a supposer quece monde tienne       quand le proche et le lointain   marcel depuis le 20 juillet, bribes station 4 : judas  tout est prêt en moi pour le soleil n’est pas cet article est paru dans le       fourmi fontelucco, 6 juillet 2000       dans martin miguel art et       pass&e c’est la peur qui fait trois tentatives desesperees pas une année sans évoquer       sur un titre : il infuse sa       bonheu pour raphaël pas même pour michèle gazier 1     extraire       gentil nous dirons donc f qu’il vienne, le feu deuxième apparition tout mon petit univers en       midi mais non, mais non, tu souvent je ne sais rien de tendresses ô mes envols archipel shopping, la dans les hautes herbes de pa(i)smeisuns en est venuz le lent déferlement la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Brondello

Brondello



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette