BRIBES EN LIGNE
  se madame dans l’ombre des temps de cendre de deuil de bribes en ligne a pas de pluie pour venir ma mémoire ne peut me dernier vers aoi       d&eacu le temps passe si vite,       au le lourd travail des meules "moi, esclave" a       dernier vers aoi À l’occasion de normal 0 21 false fal réponse de michel carissimo ulisse,torna a       apr&eg dans le respect du cahier des le lent déferlement ...et poème pour     le cygne sur la tentation du survol, à   un références : xavier       &n     pluie du fontelucco, 6 juillet 2000 encore la couleur, mais cette pour jean marie       jonath ce monde est semé « voici “dans le dessin le franchissement des errer est notre lot, madame,       pass&e l’appel tonitruant du vous dites : "un     les fleurs du       pav&ea et nous n’avons rien à bernadette  née à en cet anniversaire, ce qui   jn 2,1-12 : tous ces charlatans qui       &agrav le "patriote",         or et il parlait ainsi dans la d’un côté ] heureux l’homme toutefois je m’estimais a claude b.   comme c’était une       les       &ccedi  hier, 17 c’est parfois un pays       l̵       que       " janvier 2002 .traverse dernier vers aoi       depuis À peine jetés dans le   3   

les et la peur, présente toujours les lettres :  il y a le polenta vous avez ici. les oiseaux y ont fait elle réalise des       une       les à propos “la       vu lorsque martine orsoni 1 au retour au moment       il sixième       dans dans le pain brisé son       fourr&       m̵ genre des motsmauvais genre macles et roulis photo 1       la grande lune pourpre dont les antoine simon 22 madame est une torche. elle 1- c’est dans je découvre avant toi       dans    seule au       une       pass&e présentation du je t’enfourche ma       chaque ils avaient si longtemps, si le 2 juillet et je vois dans vos la liberté de l’être les premières les lettres ou les chiffres       au       & (À l’église et si tu dois apprendre à beaucoup de merveilles antoine simon 13       dans       à « 8° de dernier vers aoi quant carles oït la au seuil de l’atelier cette machine entre mes antoine simon 25 il y a tant de saints sur tout en vérifiant pas une année sans évoquer des quatre archanges que       pour il avait accepté inoubliables, les je ne sais pas si nous avancions en bas de       la     rien souvent je ne sais rien de la mastication des sixième "mais qui lit encore le ainsi fut pétrarque dans pour nicolas lavarenne ma cliquetis obscène des si, il y a longtemps, les       le       je des voix percent, racontent la mort, l’ultime port, “le pinceau glisse sur pour jacqueline moretti, d’un bout à f les rêves de dans le pays dont je vous de profondes glaouis nouvelles mises en   on n’est (ô fleur de courge... ouverture d’une 7) porte-fenêtre mon cher pétrarque, (elle entretenait au rayon des surgelés un homme dans la rue se prend lorsqu’on connaît une le temps passe dans la       la   nous sommes une errance de deux mille ans nous madame, vous débusquez assise par accroc au bord de     nous antoine simon 3 madame déchirée le plus insupportable chez j’ai perdu mon f le feu s’est       dans la vie est dans la vie. se "pour tes l’évidence autre essai d’un 1254 : naissance de en introduction à rêves de josué, recleimet deu mult de toutes les       dans marché ou souk ou pour jacky coville guetteurs les grands reprise du site avec la premier essai c’est       bien       l̵       un coupé le sonà c’est seulement au l’existence n’est passet li jurz, la noit est issent de mer, venent as il semble possible quelque temps plus tard, de       neige chercher une sorte de       su pour jean gautheronle cosmos les parents, l’ultime je sais, un monde se ce n’est pas aux choses le passé n’est       &agrav je rêve aux gorges à la bonne les étourneaux ! branches lianes ronces 1) la plupart de ces sous la pression des spectacle de josué dit cher bernard dernier vers aoi   entrons et que vous dire des il faut aller voir       grimpa   douze (se fait terre se       é       &n la brume. nuages lancinant ô lancinant se reprendre. creuser son       au béatrice machet vient de antoine simon 33 les petites fleurs des r.m.a toi le don des cris qui able comme capable de donner outre la poursuite de la mise ce poème est tiré du rien n’est plus ardu après la lecture de       dans   né le 7       s̵ Ç’avait été la       le un nouvel espace est ouvert le geste de l’ancienne, dans les horizons de boue, de  “comment antoine simon 27 du fond des cours et des avec marc, nous avons dire que le livre est une au matin du 10 vers la laisse ccxxxii pour lee deux nouveauté, deuxième suite       alla       o       rampan ses mains aussi étaient quel étonnant l’attente, le fruit station 5 : comment en ceste tere ad estet ja       glouss c’est la chair pourtant tendresse du mondesi peu de     au couchant  je signerai mon dix l’espace ouvert au i en voyant la masse aux je serai toujours attentif à pour andré  “s’ouvre mise en ligne d’un si grant dol ai que ne mille fardeaux, mille mi viene in mentemi pour mireille et philippe       pourqu tous feux éteints. des       avant     ton de mes deux mains la musique est le parfum de pour daniel farioli poussant comme une suite de       soleil     m2 &nbs temps de pierres accoucher baragouiner pour martine approche d’une dernier vers aoi       au allons fouiller ce triangle  dans toutes les rues   le texte suivant a voudrais je vous « pouvez-vous « h&eacu non... non... je vous assure,       magnol des voiles de longs cheveux       enfant journée de les avenues de ce pays régine robin, diaphane est le edmond, sa grande       aujour n’ayant pas le numéro exceptionnel de sa langue se cabre devant le   ciel !!!! dernier vers que mort lentement, josué       retour i.- avaler l’art par avant propos la peinture est       nuage   1) cette "tu sais ce que c’est montagnesde   si vous souhaitez  référencem  dans le livre, le dernier vers aoi il n’était qu’un       un       sur la pureté de la survie. nul je ne peins pas avec quoi, et encore  dits   six formes de la le bulletin de "bribes       cette dernier vers aoi dernier vers aoi la fraîcheur et la josué avait un rythme portrait. 1255 :  c’était et c’était dans rm : nous sommes en la poésie, à la sainte marie,   la production a la fin il ne resta que pour michèle deuxième apparition     dans la ruela       deux mes pensées restent       le la terre a souvent tremblé       le proche et le lointain les dessins de martine orsoni macles et roulis photo 3 al matin, quant primes pert pour andré villers 1)     pourquoi         &n tout en travaillant sur les (la numérotation des il aurait voulu être pluies et bruines, 1. il se trouve que je suis tendresses ô mes envols il s’appelait les dernières un jour nous avons peinture de rimes. le texte "nice, nouvel éloge de la je reviens sur des c’est extrêmement       " le corps encaisse comme il le galop du poème me difficile alliage de à sylvie     chambre c’est le grand …presque vingt ans plus     une abeille de des conserves ! dernier vers aoi antoine simon 5 eurydice toujours nue à antoine simon 14 la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > César

César

Dernière publication : 29 avril 2010.
Les 3 derniers articles : Une vie de château .
Les 3 articles les plus lus : Une vie de château .

info portfolio

César, 1959
  • MARCEL ALOCCO

    Une vie de château

    Arman, César, un air de famille

    D’un côté le Marseillais César, (qui se flattait d’avoir été à Paris le plus ancien étudiant des Beaux-Arts, pour profiter du Resto. U’ : misère ! lui qui plus tard se piquerait de faire bonne cuisine (...)
    Clefs : Arman , César , Alocco


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette