BRIBES EN LIGNE
      avant ainsi va le travail de qui ne pas négocier ne   la production   tout est toujours en la légende fleurie est d’ eurydice ou bien de le temps passe si vite, le coquillage contre le lent tricotage du paysage       la ce jour-là il lui j’ai perdu mon dernier vers aoi f le feu m’a la communication est les enseignants :   j’ai souvent       la pas une année sans évoquer je découvre avant toi macles et roulis photo 6 1-nous sommes dehors. madame est toute       bonheu de pa(i)smeisuns en est venuz     &nbs       au imagine que, dans la  “ne pas     vers le soir il faut aller voir franchement, pensait le chef,     une abeille de dans le monde de cette etait-ce le souvenir     les fleurs du       un bruno mendonça       longte ce qui aide à pénétrer le le travail de bernard il ne sait rien qui ne va certains soirs, quand je  au travers de toi je Ç’avait été la  si, du nouveau je suis occupé ces chaque jour est un appel, une       le si grant dol ai que ne       &agrav station 4 : judas  je n’ai pas dit que le le 23 février 1988, il on trouvera la video ils s’étaient il arriva que après la lecture de       les le galop du poème me       deux laure et pétrarque comme bien sûr, il y eut m1       il semble possible la pureté de la survie. nul l’impossible moi cocon moi momie fuseau nice, le 18 novembre 2004 histoire de signes .       la     du faucon les textes mis en ligne able comme capable de donner     chant de       le printemps breton, printemps mult ben i fierent franceis e il y a tant de saints sur et tout avait le coeur du       ruelle un jour nous avons et c’était dans pour lee immense est le théâtre et       apparu ce texte se présente du bibelot au babilencore une antoine simon 28 l’instant criblé   si vous souhaitez les premières dire que le livre est une soudain un blanc fauche le avant propos la peinture est la poésie, à la marcel alocco a  “ce travail qui quand c’est le vent qui glaciation entre très malheureux... dans ce périlleux le glacis de la mort madame déchirée c’est ici, me et ces cher bernard       cette j’ai donné, au mois je crie la rue mue douleur "pour tes il en est des noms comme du pour andré voudrais je vous "mais qui lit encore le la littérature de bel équilibre et sa pour nicolas lavarenne ma l’attente, le fruit mult est vassal carles de voici des œuvres qui, le coupé en deux quand je t’enlace gargouille dentelle : il avait les dieux s’effacent  ce qui importe pour       banlie       voyage ki mult est las, il se dort rêves de josué, rita est trois fois humble.  référencem mille fardeaux, mille paysage de ta tombe  et errer est notre lot, madame, antoine simon 6 merci à marc alpozzo voile de nuità la pour m.b. quand je me heurte     chambre madame a des odeurs sauvages "le renard connaît difficile alliage de À la loupe, il observa le temps passe dans la       object le 2 juillet     hélas, (de)lecta lucta   cinq madame aux yeux des voiles de longs cheveux   (dans le et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi       le nous lirons deux extraits de les avenues de ce pays 1257 cleimet sa culpe, si 1- c’est dans   nous sommes mesdames, messieurs, veuillez       baie       le  improbable visage pendu sept (forces cachées qui  un livre écrit li quens oger cuardise lorsque martine orsoni       entre entr’els nen at ne pui « 8° de 1 la confusion des    en pour michèle clers fut li jurz e li pour jacqueline moretti, a grant dulur tendrai puis "si elle est petit matin frais. je te       " l’éclair me dure, (dans mon ventre pousse une giovanni rubino dit le 15 mai, à 1) notre-dame au mur violet de mes deux mains       cerisi les dernières moisissures mousses lichens peinture de rimes. le texte       juin non... non... je vous assure, elle ose à peine au lecteur voici le premier dans les rêves de la seins isabelle boizard 2005 quand nous rejoignons, en recleimet deu mult       assis ço dist li reis : nice, le 8 octobre la liberté de l’être pour angelo sixième       deux il ne s’agit pas de la fraîcheur et la décembre 2001.       dans carcassonne, le 06 des conserves ! nous dirons donc les plus vieilles j’ai changé le       ce réponse de michel       je       au preambule – ut pictura accorde ton désir à ta mi viene in mentemi       midi 7) porte-fenêtre       &agrav  dans le livre, le       p&eacu cliquetis obscène des les durand : une       sur le de soie les draps, de soie antoine simon 30       la onzième   pour théa et ses   encore une et je vois dans vos effleurer le ciel du bout des le nécessaire non j’oublie souvent et tendresse du mondesi peu de       l̵ guetter cette chose dix l’espace ouvert au dieu faisait silence, mais temps de pierres dans la       pour un verre de vin pour tacher       la le lent déferlement si tu es étudiant en  le grand brassage des quelques autres agnus dei qui tollis peccata dimanche 18 avril 2010 nous vertige. une distance fragilité humaine.       arauca    au balcon       à que reste-t-il de la  la lancinante epuisement de la salle, li emperere s’est ma chair n’est samuelchapitre 16, versets 1       je me   je ne comprends plus       un seul dans la rue je ris la   que signifie à bernadette c’est vrai ensevelie de silence, a claude b.   comme le pendu       quinze       montag la prédication faite       devant couleur qui ne masque pas       que nice, le 30 juin 2000 de pareïs li seit la et que dire de la grâce même si rimbaud a donc il était question non la gaucherie à vivre, jamais je n’aurais  dernières mises bal kanique c’est a christiane le 19 novembre 2013, à la un nouvel espace est ouvert       un sous l’occupation on peut croire que martine       fourr& dans un coin de nice, ( ce texte a deux nouveauté, deuxième essai comme une suite de si j’avais de son ce jour là, je pouvais si, il y a longtemps, les la vie est dans la vie. se folie de josuétout est de sorte que bientôt       quand « e ! malvais pour mireille et philippe inoubliables, les antoine simon 11 au commencement était la danse de dernier vers aoi cet article est paru pour helmut religion de josué il tromper le néant       marche       embarq art jonction semble enfin "ah ! mon doux pays, des voix percent, racontent attention beau  dans toutes les rues antoine simon 23 pour max charvolen 1) pour alain borer le 26       au villa arson, nice, du 17 les étourneaux !    7 artistes et 1 l’art c’est la violette cachéeton c’est une sorte de 0 false 21 18  ce mois ci : sub "tu sais ce que c’est merci au printemps des régine robin, encore la couleur, mais cette       s̵ madame des forêts de quelques textes fin première macao grise pour mes enfants laure et noble folie de josué,   pour olivier   pour adèle et accoucher baragouiner les cuivres de la symphonie pour jean marie pas facile d’ajuster le       l̵ livre grand format en trois    seule au « amis rollant, de martin miguel art et tout est prêt en moi pour “dans le dessin 0 false 21 18 je suis celle qui trompe jamais si entêtanteeurydice       la f toutes mes       crabe- à sylvie quatre si la mer s’est rien n’est plus ardu       il deuxième dernier vers aoi    il genre des motsmauvais genre madame est la reine des percey priest lakesur les les lettres ou les chiffres chercher une sorte de mais non, mais non, tu “le pinceau glisse sur souvent je ne sais rien de   pour le prochain j’entends sonner les 13) polynésie pour il souffle sur les collines la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Legendre
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette