BRIBES EN LIGNE
f le feu s’est  mise en ligne du texte     l’é quel étonnant quand nous rejoignons, en a ma mère, femme parmi tout en vérifiant exode, 16, 1-5 toute je sais, un monde se mouans sartoux. traverse de dans le pain brisé son quand sur vos visages les "l’art est-il d’un bout à iloec endreit remeint li os le temps passe si vite,   la baie des anges légendes de michel il y a des objets qui ont la       je me   (dans le       &eacut la mort, l’ultime port, j’ai perdu mon la réserve des bribes …presque vingt ans plus  je signerai mon bernard dejonghe... depuis aux barrières des octrois     après nice, le 30 juin 2000 des quatre archanges que carissimo ulisse,torna a mais non, mais non, tu       les "pour tes bientôt, aucune amarre moi cocon moi momie fuseau troisième essai et la musique est le parfum de ( ce texte a       la l’homme est     double la fraîcheur et la exacerbé d’air attelage ii est une œuvre 0 false 21 18 s’ouvre la aux george(s) (s est la pour pierre theunissen la un jour nous avons derniers vers sun destre       dans ço dist li reis : face aux bronzes de miodrag à sylvie antoine simon 12 en cet anniversaire, ce qui violette cachéeton mise en ligne giovanni rubino dit que reste-t-il de la       dans       apr&eg       coude       juin v.- les amicales aventures du dans les carnets f les feux m’ont inoubliables, les   la production antoine simon 17 ce poème est tiré du carcassonne, le 06 cher bernard quatrième essai rares        “... parler une nous avancions en bas de mieux valait découper (ô fleur de courge... neuf j’implore en vain les lettres ou les chiffres il n’y a pas de plus tout est prêt en moi pour       reine deuxième apparition intendo... intendo ! les enseignants :       il l’art c’est la langues de plomba la antoine simon 22 décembre 2001. l’attente, le fruit temps de pierres un jour, vous m’avez c’était une je suis celle qui trompe quelques textes une autre approche de dernier vers aoi c’est vrai       l̵ assise par accroc au bord de un verre de vin pour tacher le numéro exceptionnel de  au travers de toi je       rampan     pluie du pour jean marie l’une des dernières douce est la terre aux yeux       sur ce qui fait tableau : ce       sur le scribe ne retient       deux six de l’espace urbain, carles respunt : là, c’est le sable et À peine jetés dans le tromper le néant tant pis pour eux.     quand c’est pour moi le premier pour andré pour lee je serai toujours attentif à encore une citation“tu dernier vers aoi  les premières l’ami michel       le on cheval       marche (josué avait lentement       au ils s’étaient le geste de l’ancienne,  “ne pas      & dans les carnets "le renard connaît pierre ciel f j’ai voulu me pencher et  riche de mes rien n’est plus ardu tendresses ô mes envols mi viene in mentemi    en 1254 : naissance de       deux pour le prochain basilic, (la       je toute trace fait sens. que cet univers sans avec marc, nous avons lorsque martine orsoni merci à marc alpozzo quel ennui, mortel pour quelque chose le franchissement des       "       entre       un frères et vedo la luna vedo le suite de   nous sommes  de même que les       fleur tes chaussures au bas de la deuxième édition du " je suis un écorché vif. il en est des noms comme du       pav&ea nous serons toujours ces des conserves ! et nous n’avons rien merci à la toile de (dans mon ventre pousse une la vie est ce bruissement       retour “dans le dessin moisissures mousses lichens aucun hasard si se a dix sept ans, je ne savais  l’écriture     le antoine simon 29 epuisement de la salle, station 4 : judas    en grec, morías heureuse ruine, pensait reflets et echosla salle     [1]        le à propos des grands reprise du site avec la en ceste tere ad estet ja dernier vers aoi il s’appelait pas même ses mains aussi étaient j’écoute vos dernier vers aoi   les amants se non... non... je vous assure, grande lune pourpre dont les       l̵ mult est vassal carles de chairs à vif paumes la route de la soie, à pied, entr’els nen at ne pui     chambre l’appel tonitruant du       et ce qui aide à pénétrer le       le dernier vers aoi noble folie de josué,       ce pour maguy giraud et s’égarer on "ces deux là se un homme dans la rue se prend  ce qui importe pour dans la caverne primordiale       aux     de rigoles en dernier vers aoi       au       grimpa josué avait un rythme (ma gorge est une bel équilibre et sa dans le respect du cahier des antoine simon 13 À l’occasion de trois tentatives desesperees       journ& il y a dans ce pays des voies ce qui fascine chez nice, le 8 octobre comme une suite de pour marcel le galop du poème me bruno mendonça passent .x. portes,       é si j’avais de son       aujour       dans       vu       le       droite       avant on a cru à ….omme virginia par la ce 28 février 2002. sables mes parolesvous pour alain borer le 26 mougins. décembre       soleil       les Être tout entier la flamme (en regardant un dessin de       j̵       entre 13) polynésie dans les hautes herbes torna a sorrento ulisse torna madame aux rumeurs       la pour michèle aueret temps où le sang se pure forme, belle muette, dernier vers aoi       sous  pour jean le a la femme au quatrième essai de   anatomie du m et l’existence n’est f le feu est venu,ardeur des la pureté de la survie. nul clere est la noit e la on dit qu’agathe lentement, josué le 2 juillet       gentil       six     longtemps sur carles li reis en ad prise sa temps de cendre de deuil de antoine simon 19 les cuivres de la symphonie cyclades, iii°       s̵ etudiant à où l’on revient bribes en ligne a cinquième essai tout f le feu s’est Ç’avait été la       &n je meurs de soif dans les horizons de boue, de tout en travaillant sur les issent de mer, venent as tout est possible pour qui       enfant ajout de fichiers sons dans dans le patriote du 16 mars "ah ! mon doux pays, antoine simon 14 introibo ad altare       je me rare moment de bonheur, la bouche pleine de bulles fin première de soie les draps, de soie les plus terribles et te voici humanité deux nouveauté,     à       crabe- a christiane       l̵ huit c’est encore à dorothée vint au monde spectacle de josué dit une errance de       la effleurer le ciel du bout des morz est rollant, deus en ad       d&eacu sa langue se cabre devant le très saintes litanies       " "je me tais. pour taire. station 5 : comment bal kanique c’est voici des œuvres qui, le       descen dernier vers aoi       un ecrire sur     depuis merle noir  pour le 26 août 1887, depuis en introduction à   un madame chrysalide fileuse sculpter l’air : pour frédéric vos estes proz e vostre ki mult est las, il se dort clers est li jurz et li  pour le dernier jour  les éditions de générations       arauca diaphane est le la liberté de l’être références : xavier  martin miguel vient on peut croire que martine   pour théa et ses dans le monde de cette  “s’ouvre       mouett macles et roulis photo 4 chercher une sorte de       au pur ceste espee ai dulor e À max charvolen et martin tout à fleur d’eaula danse madame est une torche. elle li quens oger cuardise       pour vous n’avez dernier vers aoi    de femme liseuse grant est la plaigne e large 1-nous sommes dehors.       la pour robert essai de nécrologie,       apparu       embarq   se ainsi alfred… la parol

Accueil > Mots-clés > Lieux > musée

musée

Dernière publication : 20 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Regards de biais , Comme une suite de la villanelle , Survol d’une oeuvre .
Les 3 articles les plus lus : Les dessins de Georges Bauquier , Survol d’une oeuvre , Comme une suite de la villanelle .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette