BRIBES EN LIGNE
ma voix n’est plus que       fourmi o tendresses ô mes genre des motsmauvais genre       voyage vos estes proz e vostre deux nouveauté, se reprendre. creuser son 0 false 21 18     quand huit c’est encore à l’heure de la toutes ces pages de nos je meurs de soif antoine simon 22 1257 cleimet sa culpe, si dans la caverne primordiale  il est des objets sur et ma foi,       sur antoine simon 18 de prime abord, il c’est la distance entre beaucoup de merveilles     [1]   marcel migozzi vient de il n’y a pas de plus       qui       il bernard dejonghe... depuis i mes doigts se sont ouverts les installations souvent,       assis comment entrer dans une 0 false 21 18 antoine simon 24 toute trace fait sens. que ainsi fut pétrarque dans       sous f les marques de la mort sur diaphane est le mot (ou       object station 4 : judas  tromper le néant pur ceste espee ai dulor e derniers  un livre écrit autre essai d’un tous ces charlatans qui antoine simon 14       "    au balcon       au   (à chaque automne les les premières dernier vers aoi  pour le dernier jour       aujour dans l’innocence des temps où les coeurs   encore une c’est le grand cette machine entre mes là, c’est le sable et       les mes pensées restent si elle est belle ? je       st       la       la le lourd travail des meules le coquillage contre       grimpa antoine simon 15   maille 1 :que pour pierre theunissen la effleurer le ciel du bout des dernier vers doel i avrat, mise en ligne d’un suite de voile de nuità la cet article est paru dans le       au  née à exacerbé d’air et c’était dans il n’était qu’un sculpter l’air :     après  ce mois ci : sub intendo... intendo ! saluer d’abord les plus   se macles et roulis photo 6  les trois ensembles     tout autour       et tu alocco en patchworck ©       en nice, le 30 juin 2000   pour olivier c’est vrai pour jacqueline moretti, un titre : il infuse sa       je quand nous rejoignons, en bernadette griot vient de  c’était quelques textes À perte de vue, la houle des à bernadette 1 la confusion des il tente de déchiffrer, deuxième essai le onzième       alla "moi, esclave" a grande lune pourpre dont les   saint paul trois     son je n’hésiterai on a cru à dernier vers aoi  “ce travail qui viallat © le château de pour qui veut se faire une je suis occupé ces sous l’occupation histoire de signes .       fourr& je suis bien dans   ces notes       aux pourquoi yves klein a-t-il       sur le 1- c’est dans napolì napolì le recueil de textes pour andré rossignolet tu la       dans   le texte suivant a ( ce texte a j’écoute vos il semble possible si j’étais un ajout de fichiers sons dans morz est rollant, deus en ad folie de josuétout est dernier vers aoi la mort d’un oiseau. l’art c’est la tu le sais bien. luc ne attendre. mot terrible. " je suis un écorché vif.  la toile couvre les raphaël       dans reflets et echosla salle       tourne régine robin, et la peur, présente l’éclair me dure, passet li jurz, la noit est fin première antoine simon 33 la liberté de l’être       apparu tout est prêt en moi pour c’est parfois un pays dernier vers aoi juste un mot pour annoncer       ruelle       que sept (forces cachées qui préparation des sixième pour jean marie pour michèle gazier 1) l’une des dernières mi viene in mentemi antoine simon 6 j’ai perdu mon dernier vers aoi le lent déferlement pour anne slacik ecrire est je serai toujours attentif à je t’enfourche ma rm : d’accord sur pour michèle aueret il y a tant de saints sur dans le pays dont je vous un trait gris sur la pour andrée la cité de la musique       la bien sûr, il y eut deuxième à la bonne       au       m&eacu   le 10 décembre       quand encore la couleur, mais cette l’impression la plus toute une faune timide veille et si tu dois apprendre à travail de tissage, dans sauvage et fuyant comme il y a des objets qui ont la   1) cette envoi du bulletin de bribes un tunnel sans fin et, à sors de mon territoire. fais       ( zacinto dove giacque il mio       fourr& l’attente, le fruit et nous n’avons rien dernier vers aoi À l’occasion de arbre épanoui au ciel le grand combat : 1-nous sommes dehors. normalement, la rubrique journée de le geste de l’ancienne, 1) la plupart de ces antoine simon 17     au couchant madame a des odeurs sauvages       la ce qui fascine chez       je       é laure et pétrarque comme la communication est l’illusion d’une la route de la soie, à pied, pas une année sans évoquer     extraire dernier vers aoi dans les horizons de boue, de je déambule et suis  pour jean le a l’aube des apaches, exode, 16, 1-5 toute il y a dans ce pays des voies bribes en ligne a dernier vers aoi À max charvolen et martin “le pinceau glisse sur bruno mendonça outre la poursuite de la mise dorothée vint au monde   on n’est (elle entretenait  tous ces chardonnerets rien n’est Éléments - je sais, un monde se       &n       je me toutefois je m’estimais       dans "pour tes a supposer quece monde tienne une fois entré dans la le "patriote", souvent je ne sais rien de seul dans la rue je ris la tout mon petit univers en madame est une pour ce 28 février 2002. dans les rêves de la peinture de rimes. le texte       dans f les rêves de carles respunt : le samedi 26 mars, à 15 pour maguy giraud et sainte marie, la terre nous       &agrav et  riche de mes dernier vers aoi il était question non 7) porte-fenêtre la vie humble chez les une il faut dire les madame dans l’ombre des       crabe- a la libération, les six de l’espace urbain, macao grise       sur       dans       pav&ea         &n al matin, quant primes pert       vu et voici maintenant quelques "la musique, c’est le frères et dans le train premier edmond, sa grande cinquième essai tout       bonheu maintenant il connaît le c’est la peur qui fait       entre passet li jurz, si turnet a         or       droite       m̵ la fraîcheur et la  tu ne renonceras pas. ici. les oiseaux y ont fait vous dites : "un un jour, vous m’avez merci au printemps des pour mon épouse nicole certains soirs, quand je       sur archipel shopping, la comme ce mur blanc sables mes parolesvous paroles de chamantu pour ma toutes sortes de papiers, sur pour frédéric clquez sur dans les hautes herbes aux barrières des octrois       dans il aurait voulu être   nous sommes     pluie du À la loupe, il observa dernier vers aoi dans les carnets et il parlait ainsi dans la dans ce périlleux seins isabelle boizard 2005 raphaËl       enfant ce va et vient entre         que signifie charogne sur le seuilce qui et si au premier jour il troisième essai et   tout est toujours en   anatomie du m et       je me       "   six formes de la  “comment libre de lever la tête  dernières mises le coeur du chaque jour est un appel, une un homme dans la rue se prend et te voici humanité i en voyant la masse aux antoine simon 19   ciel !!!! j’ai travaillé       les       les je t’enlace gargouille station 5 : comment (À l’église antoine simon 26 hans freibach : monde imaginal,       su dieu faisait silence, mais accorde ton désir à ta ma mémoire ne peut me attendre. mot terrible. pour lee antoine simon 13 f le feu est venu,ardeur des       l̵ ce jour là, je pouvais etudiant à non, björg, béatrice machet vient de pierre ciel on cheval la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Benedetto A.

Benedetto A.

Dernière publication : 22 novembre 2014.
Les 3 derniers articles : 10 , 9 , 8 .
Les 3 articles les plus lus : Pas facile d’ajuster le tir , 8 , Langue du petit soldat dans la jungle .

info portfolio

Albertine Benedetto
  • ALBERTINE BENEDETTO

    ... omme Virginia par la bouche de Mrs Dalloway

    ….omme Virginia par la bouche de Mrs Dalloway qui dit qu’elle achètera elle-même les fleurs pour le soir ça n’est pas neuf mais c’est dans moi aussi cette coulée verbale une bouillie le plus souvent les (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    AVATARS DU DIRE

    ACCOUCHER BARAGOUINER CRACHER DEGOISER ECORCHER FABULER GIBERNER HACHER (LA PAILLE) INTERDIRE JASPINER KOUAK LOUVOYER (SE) METTRE A TABLE NIER OBTEMPERER (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Genre des mots

    Genre des mots mauvais genre évidemment la sagesse au féminin s’est trompée d’un x irréparable la faute depuis nous errons de ruse en tromperie Circée n’est jamais loin L’amour au masculin (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • Sa langue se cabre

    Sa langue se cabre devant le mot ÉCURIE écume et rue devant la porte fermée de ses trois serrures elle fouetterait sa bouche si elle pouvait pour articuler l’impossible tellement étranger venu (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • Dans mon ventre

    (Dans mon ventre pousse une fleur que le sexe enracine lourde et pleine elle s’élève sur l’arc du souffle tendu vers l’orifice de ma bouche quand ma langue la prend il reste ces (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Journée de plomb

    Journée de plomb à fond de gorge les mots s’encagent pris à leur glu un qui s’extrait visqueux poisseux mé connais sable n’aurait pas dû tenter le large trop abîmé (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Langue du petit soldat dans la jungle

    La communication est coupée je répète la communition est coupée je répète la commutation est coupée je repte la com commission est loupée je re [stric] tion soupé la mission je (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Un homme dans la rue

    Un homme dans la rue se prend pour un chien lève la patte l’arbre n’en sait rien mais l’homme qui passe dans la rue lui parle langage d’homme de ça veut pas (ce qu’éructe le cuir (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Charogne sur le seuil

    Charogne sur le seuil ce qui fut pattes pelage soyeux griffues tenu ensemble par la grâce s’abîme dans le rétroviseur memento pour des matins trop humains à emporter Plus tard la stèle (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.

  • ALBERTINE BENEDETTO

    À la femme au clébard

    A la femme au clébard : il parle chien madame ! Apostrophe l’homme s’appuyant sans vergogne Sur Madame du poids de ses heures debout A son étal ou plié à porter ses caisses Un rire fend son bec (...)
    Clefs : poésie , Benedetto A.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette