BRIBES EN LIGNE
      au     sur la pente   en grec, morías rêve, cauchemar,       &agrav attendre. mot terrible.    tu sais       sur       crabe- la rencontre d’une toutes ces pages de nos quando me ne so itu pe coupé le sonà       aujour un verre de vin pour tacher se placer sous le signe de dernier vers aoi   pour maxime godard 1 haute juste un antoine simon 20 pour angelo   station 7 : as-tu vu judas se la bouche pure souffrance monde imaginal, un homme dans la rue se prend       dans 1) la plupart de ces pour michèle on peut croire que martine antoine simon 31 et ces   l’oeuvre vit son antoine simon 22   ciel !!!! le proche et le lointain pas sur coussin d’air mais dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi         bonheu l’impression la plus  pour de le glacis de la mort         &n pour julius baltazar 1 le suite du blasphème de       longte le temps passe si vite,       le  “s’ouvre cher bernard fin première madame est une torche. elle il faut aller voir       au   maille 1 :que passent .x. portes, quatrième essai rares derniers huit c’est encore à dernier vers aoi pour raphaël autre citation on cheval le lent déferlement 1254 : naissance de autre citation"voui  marcel migozzi vient de etudiant à       reine ici. les oiseaux y ont fait passet li jurz, si turnet a le recueil de textes dorothée vint au monde entr’els nen at ne pui la langue est intarissable     &nbs petit matin frais. je te et la peur, présente branches lianes ronces maintenant il connaît le   un marché ou souk ou c’est un peu comme si, quatrième essai de d’ eurydice ou bien de antoine simon 2 cet article est paru dans le tout en travaillant sur les   j’ai souvent   3   

les       m&eacu       grimpa dernier vers aoi nous dirons donc vedo la luna vedo le la fonction,   tout est toujours en mes pensées restent   anatomie du m et i mes doigts se sont ouverts 13) polynésie comment entrer dans une la lecture de sainte       ( pour jacky coville guetteurs       au vous avez pour jean-marie simon et sa       force  on peut passer une vie à bernadette premier essai c’est dire que le livre est une j’ai longtemps titrer "claude viallat, depuis le 20 juillet, bribes aux barrières des octrois et…  dits de       voyage dans ma gorge temps de bitume en fusion sur j’écoute vos il arriva que station 5 : comment   est-ce que 0 false 21 18 pour yves et pierre poher et       arauca    il recleimet deu mult    en archipel shopping, la dernier vers aoi     cet arbre que       &agrav macles et roulis photo 4 quand c’est le vent qui quelque temps plus tard, de le lent tricotage du paysage temps où les coeurs pour ma       à       la     dans la ruela       neige pour andré dernier vers aoi un besoin de couper comme de       magnol “le pinceau glisse sur références : xavier l’une des dernières la poésie, à la le samedi 26 mars, à 15 ce paysage que tu contemplais outre la poursuite de la mise seul dans la rue je ris la pour andré villers 1) et te voici humanité carcassonne, le 06       dans       &ccedi quand les mots toutes sortes de papiers, sur       le la tentation du survol, à poussées par les vagues et nous n’avons rien mult ben i fierent franceis e exacerbé d’air Éléments - une autre approche de toutefois je m’estimais  monde rassemblé  tous ces chardonnerets guetter cette chose       la hans freibach : pour gilbert dans la caverne primordiale une il faut dire les  de la trajectoire de ce arbre épanoui au ciel  dernier salut au       sur le antoine simon 3 sept (forces cachées qui petites proses sur terre le lourd travail des meules       la dans le pays dont je vous deuxième apparition les lettres ou les chiffres il y a tant de saints sur pour michèle aueret dont les secrets… à quoi nous avancions en bas de elle réalise des tout à fleur d’eaula danse dieu faisait silence, mais j’ai relu daniel biga,  les trois ensembles pour martine si j’avais de son les amants se dernier vers aoi ouverture de l’espace pour marcel dernier vers aoi       m̵  jésus quelque chose       object et si tu dois apprendre à l’existence n’est rimbaud a donc charogne sur le seuilce qui à la bonne li quens oger cuardise les doigts d’ombre de neige sixième les petites fleurs des       descen       au spectacle de josué dit       m̵     pluie du  pour jean le tout en vérifiant f le feu s’est inoubliables, les tromper le néant  mise en ligne du texte antoine simon 13 non... non... je vous assure, les textes mis en ligne au matin du r.m.a toi le don des cris qui à propos “la ainsi va le travail de qui le plus insupportable chez iloec endreit remeint li os dernier vers aoi la galerie chave qui  le livre, avec       en un torna a sorrento ulisse torna diaphane est le       fourr& la danse de       longte     au couchant       fourmi  si, du nouveau voudrais je vous certains soirs, quand je "ces deux là se able comme capable de donner pour martin et combien à sylvie antoine simon 25 un temps hors du dans les rêves de la antoine simon 16    de femme liseuse deuxième grant est la plaigne e large que reste-t-il de la       cette à la mémoire de le galop du poème me agnus dei qui tollis peccata  les œuvres de la brume. nuages       l̵ À perte de vue, la houle des il aurait voulu être il en est des noms comme du mougins. décembre le ciel est clair au travers f le feu est venu,ardeur des vous avez tout est prêt en moi pour préparation des toujours les lettres : ce qu’un paysage peut       le  ce qui importe pour l’heure de la  pour le dernier jour 10 vers la laisse ccxxxii       avant deux mille ans nous de sorte que bientôt carles li reis en ad prise sa et que vous dire des elle ose à peine giovanni rubino dit violette cachéeton troisième essai et       j̵ le 26 août 1887, depuis je t’enlace gargouille la force du corps, je n’hésiterai 0 false 21 18 dernier vers aoi de profondes glaouis  avec « a la lu le choeur des femmes de       voyage c’est seulement au là, c’est le sable et toi, mésange à       baie       la paroles de chamantu paien sunt morz, alquant des voix percent, racontent equitable un besoin sonnerait il semble possible 1. il se trouve que je suis macles et roulis photo « pouvez-vous mesdames, messieurs, veuillez     [1]        un les plus terribles je ne sais pas si       apr&eg temps de pierres  hors du corps pas       jonath …presque vingt ans plus pour jean marie 1) notre-dame au mur violet     double     tout autour il pleut. j’ai vu la rita est trois fois humble. siglent a fort e nagent e quand nous rejoignons, en rm : d’accord sur     le       l̵  de même que les portrait. 1255 :     hélas,  zones gardées de pour mes enfants laure et nice, le 30 juin 2000 se reprendre. creuser son ma chair n’est li emperere s’est et il fallait aller debout   la baie des anges régine robin, nous viendrons nous masser pour pierre theunissen la en 1958 ben ouvre à il en est des meurtrières.  ce mois ci : sub chaque jour est un appel, une       &n f le feu m’a ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi "pour tes je t’enfourche ma le scribe ne retient dernier vers aoi sous la pression des franchement, pensait le chef, la cité de la musique       je       le  dans toutes les rues les cuivres de la symphonie ma voix n’est plus que deuxième approche de antoine simon 23 en ceste tere ad estet ja l’éclair me dure,       le abu zayd me déplait. pas epuisement de la salle, c’est une sorte de   six formes de la ce poème est tiré du la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Rimbaud

Rimbaud

Dernière publication : 11 août 2009.
Les 3 derniers articles : Trois années de révolution poétique , La poésie de Rimbaud , Rimbaud vu d’Extrême-Orient .
Les 3 articles les plus lus : Rimbaud vu d’Extrême-Orient , Préliminaires - a , Préliminaires - b .

  • MICHEL BUTOR

    Introduction

    Dialogue avec Arthur Rimbaud sur l’itinéraire d’Addis-Abbeba à Harrar

    pour Alain Borer Le 26 août 1887, depuis le Caire où il était allé se rafraîchir des chaleurs d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur Alfred Bardey une longue lettre dans laquelle il lui (...)

  • MICHEL BUTOR

    Préliminaires - a

    a) Après la caravane Labatut

    Le 26 août 1887, depuis le Caire où il est allé se « rafraîchir » au milieu de l’été étouffant d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur, Alfred Bardey, la lettre suivante : « Mon cher Monsieur (...)

  • MICHEL BUTOR

    Préliminaires - b

    b) La préparation de l’itinéraire

    Rimbaud a donc décidé de repasser par Harrar pour rejoindre ensuite Tadjoura par le port qu’il utilise habituellemnt sur la côte de l’ancienne Somalie britannique, Zeilah. Il n’a pas l’intention de (...)

  • MICHEL BUTOR

    L’itinéraire double - a

    a) Première journée

    « Voici l’itinéraire : 1° D’Entotto à la rivière Akaki, plateau cultivé, 25 kilomètres ; » En avril 2000 nous sommes allés rendre visite à ma plu jeune belle-soeur, Bernadette, qui avait épousé un (...)

  • MICHEL BUTOR

    L’itinéraire double - b

    b) Deuxième journée

    « 8° De là à l’Hawash très encaissé à ce passage, 20 kilomètres. Toute la région des deux côtés de l’Hawash à deux jours et demi se nomme Careyon. Tribus gallas bédouines, propriétaires de chameaux et autres (...)

  • MICHEL BUTOR

    Postliminaires - a

    a) Les nouveaux projets

    C’est ici, me semble-t-il, que s’arrête le journal proprement dit. La ville a profondément changé depuis les trois ans d’absence de Rimbaud. Ménélik l’a conquise et a mis le prince Makonnen, père du négus (...)
    Clefs : Butor , poésie , Rimbaud

  • MICHEL BUTOR

    Postliminaires - b

    La réinstallation à Harrar

    C’est seulement au début de mai 1888 que Rimbaud se réinstallera à Harrar. Il y fait une brève incursion en mars pour tâter le terrain. De retour à Aden il le raconte à Ilg le 29 : « ...De retour du (...)

  • MICHEL BUTOR

    Rimbaud vu d’Extrême-Orient

    pour Lee Joon-Ho 1) 2) 1) Vies 3) 4) 5) On connaît de nombreuses études où des Occidentaux cherchent à élucider ce que le jeune Rimbaud pouvait connaître (...)
    Clefs : Butor , Rimbaud , essai , Lee Joon-Ho

  • MICHEL BUTOR

    La poésie de Rimbaud

    pour André Clavel Pour moi, un des plus grands poètes de notre langue. Souvent des spécialistes me semblent ignorer ce fait fondamental et passer à côté de ce qui le distingue entre tous. (...)
    Clefs : Butor , Rimbaud , essai

  • MICHEL BUTOR

    Trois années de révolution poétique

    pour Michèle Gazier 1) le parnassien La lettre du 24 mai 1870 à Théodore de Banville est le premier art poétique de Rimbaud. La façon dont elle est publiée habituellement ne permet guère d’en (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette