BRIBES EN LIGNE
vertige. une distance       jardin saluer d’abord les plus  si, du nouveau vous avez sainte marie,       dans la bouche pleine de bulles abstraction voir figuration  hier, 17 dans le train premier dans les carnets suite du blasphème de    au balcon la prédication faite temps de bitume en fusion sur le recueil de textes   on n’est (À l’église c’est la peur qui fait ma voix n’est plus que les lettres ou les chiffres pour marcel et tout avait (la numérotation des des quatre archanges que       ...mai a la femme au troisième essai et générations pas une année sans évoquer  l’écriture epuisement de la salle, grant est la plaigne e large       fleure les petites fleurs des j’ai donné, au mois toujours les lettres :  les premières       bruyan  née à       ( toute une faune timide veille       dans dernier vers aoi dans le pain brisé son     faisant la histoire de signes . il ne reste plus que le pour jacky coville guetteurs a l’aube des apaches,       grimpa errer est notre lot, madame, "et bien, voilà..." dit ….omme virginia par la dernier vers aoi ce jour là, je pouvais   pour adèle et l’homme est il y a tant de saints sur mouans sartoux. traverse de attention beau la communication est       vu f les rêves de À perte de vue, la houle des on a cru à paroles de chamantu comme un préliminaire la dire que le livre est une noble folie de josué, f le feu s’est samuelchapitre 16, versets 1       le laure et pétrarque comme issent de mer, venent as je sais, un monde se j’ai perdu mon "pour tes dieu faisait silence, mais un nouvel espace est ouvert       aux dans les hautes herbes au labyrinthe des pleursils       rampan diaphane est le mot (ou les doigts d’ombre de neige vous n’avez elle disposait d’une que d’heures tromper le néant chaque jour est un appel, une     &nbs martin miguel art et se reprendre. creuser son (ô fleur de courge... pour robert       neige       je nécrologie       ton quel ennui, mortel pour j’aime chez pierre station 5 : comment f toutes mes station 3 encore il parle un homme dans la rue se prend les textes mis en ligne       au       baie je dors d’un sommeil de     extraire     &nbs       une ce 28 février 2002. et je vois dans vos “dans le dessin     rien       le le coeur du quand nous rejoignons, en   pour olivier antoine simon 7 seins isabelle boizard 2005 la terre a souvent tremblé cinquième citationne la deuxième édition du "la musique, c’est le a ma mère, femme parmi on trouvera la video (en regardant un dessin de 1-nous sommes dehors.       voyage pour jean-marie simon et sa une fois entré dans la       pour je désire un   entrons     après       quand et que dire de la grâce comme c’est moisissures mousses lichens  l’exposition        sur au seuil de l’atelier pas facile d’ajuster le madame des forêts de 0 false 21 18       sur le d’un côté il n’y a pas de plus alocco en patchworck ©       journ& antoine simon 19 beaucoup de merveilles « voici antoine simon 32 dernier vers aoi     3   

les je t’enfourche ma à la bonne coupé le sonà ce n’est pas aux choses       nuage À peine jetés dans le       vaches    en   (à 1254 : naissance de le vieux qui       sur ecrire sur tu le sais bien. luc ne vous dites : "un antoine simon 21       "   ces sec erv vre ile bientôt, aucune amarre     de rigoles en chercher une sorte de  martin miguel vient cet univers sans       montag antoine simon 33 approche d’une le galop du poème me essai de nécrologie, le géographe sait tout     chambre       dans jusqu’à il y a et la peur, présente les cuivres de la symphonie je suis occupé ces la tentation du survol, à     l’é  au travers de toi je clers est li jurz et li si elle est belle ? je neuf j’implore en vain antoine simon 10 nous lirons deux extraits de ne faut-il pas vivre comme au commencement était le 26 août 1887, depuis diaphane est le deuxième rare moment de bonheur, il faut laisser venir madame antoine simon 6 la route de la soie, à pied, zacinto dove giacque il mio autre citation"voui Éléments - agnus dei qui tollis peccata pluies et bruines, le numéro exceptionnel de   d’un coté,       ce quand sur vos visages les bel équilibre et sa     son merci à la toile de napolì napolì dans ce périlleux     double et encore  dits un temps hors du       " le "patriote", tout mon petit univers en des conserves !       le il pleut. j’ai vu la "l’art est-il montagnesde tout en travaillant sur les de prime abord, il ] heureux l’homme ils sortent ma mémoire ne peut me antoine simon 9 coupé en deux quand    si tout au long nu(e), comme son nom   1) cette pas de pluie pour venir l’impossible antoine simon 23 et il parlait ainsi dans la  pour le dernier jour la pureté de la survie. nul sous la pression des c’est une sorte de jamais je n’aurais pour ma la réserve des bribes gardien de phare à vie, au au programme des actions « amis rollant, de le proche et le lointain préparation des     chant de franchement, pensait le chef, madame chrysalide fileuse c’est pour moi le premier dernier vers aoi encore la couleur, mais cette  je signerai mon des voix percent, racontent et…  dits de dernier vers aoi le bulletin de "bribes  avec « a la     hélas, le nécessaire non       sous derniers vers sun destre etait-ce le souvenir reflets et echosla salle l’attente, le fruit       &ccedi mille fardeaux, mille       bonheu raphaël a la fin il ne resta que dernier vers aoi constellations et   encore une bien sûrla c’est le grand  le livre, avec exacerbé d’air il en est des meurtrières. "je me tais. pour taire. de mes deux mains en introduction à 1. il se trouve que je suis       les "moi, esclave" a ma voix n’est plus que c’est la distance entre       la de toutes les outre la poursuite de la mise         &n tous feux éteints. des première le lourd travail des meules depuis le 20 juillet, bribes g. duchêne, écriture le bal kanique c’est       cette "si elle est dans le pays dont je vous n’ayant pas dernier vers aoi un verre de vin pour tacher souvent je ne sais rien de a christiane ne pas négocier ne marcel alocco a le travail de bernard si grant dol ai que ne si, il y a longtemps, les       midi eurydice toujours nue à vue à la villa tamaris à propos des grands 1) la plupart de ces   nous sommes mise en ligne thème principal : charogne sur le seuilce qui carcassonne, le 06 il aurait voulu être       la d’abord l’échange des 10 vers la laisse ccxxxii paien sunt morz, alquant il n’était qu’un sur l’erbe verte si est du bibelot au babilencore une arbre épanoui au ciel       apr&eg       sur    il branches lianes ronces     quand antoine simon 11       la huit c’est encore à (de)lecta lucta   carles li reis en ad prise sa on dit qu’agathe onze sous les cercles macles et roulis photo 1 j’entends sonner les écrirecomme on se il ne s’agit pas de dans les rêves de la       &  pour de       retour À la loupe, il observa iloec endreit remeint li os descendre à pigalle, se l’art n’existe       longte faisant dialoguer la force du corps, libre de lever la tête deuxième apparition       coude c’est seulement au    tu sais je découvre avant toi vos estes proz e vostre de tantes herbes el pre la vie est dans la vie. se intendo... intendo !       je me giovanni rubino dit sixième     à l’existence n’est la cité de la musique pour gilbert   voici donc la autres litanies du saint nom viallat © le château de avez-vous vu       sur ce qui importe pour la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Borer

Borer

Dernière publication : 11 juin 2009.
Les 3 derniers articles : Introduction .
Les 3 articles les plus lus : Introduction .

  • MICHEL BUTOR

    Introduction

    Dialogue avec Arthur Rimbaud sur l’itinéraire d’Addis-Abbeba à Harrar

    pour Alain Borer Le 26 août 1887, depuis le Caire où il était allé se rafraîchir des chaleurs d’Aden, Arthur Rimbaud écrit à son ancien directeur Alfred Bardey une longue lettre dans laquelle il lui (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette