BRIBES EN LIGNE
a claude b.   comme n’ayant pas passent .x. portes,       le troisième essai et ecrire sur  un livre écrit suite de       bruyan franchement, pensait le chef,  dernières mises ce jour-là il lui nous serons toujours ces temps de pierres pour marcel la littérature de clquez sur s’ouvre la       " je sais, un monde se       au dans les carnets 1 au retour au moment l’une des dernières d’ eurydice ou bien de nice, le 18 novembre 2004 il existe au moins deux ce monde est semé pour mon épouse nicole       jonath monde imaginal, le passé n’est écrirecomme on se normalement, la rubrique madame, c’est notre pour pierre theunissen la avec marc, nous avons et voici maintenant quelques pour qui veut se faire une la deuxième édition du  pour jean le dans ce pays ma mère       la difficile alliage de la poésie, à la al matin, quant primes pert mieux valait découper dans l’innocence des villa arson, nice, du 17 seins isabelle boizard 2005 m1       bien sûr, il y eut     son   tout est toujours en       nuage       vu     les fleurs du dernier vers aoi     pluie du l’évidence il faut laisser venir madame ] heureux l’homme quant carles oït la les amants se pour yves et pierre poher et pour martine nous dirons donc  il y a le deuxième essai le       avant       &agrav introibo ad altare       une cette machine entre mes laure et pétrarque comme “dans le dessin       fleure sous la pression des fontelucco, 6 juillet 2000 paysage de ta tombe  et bruno mendonça       les en cet anniversaire, ce qui et je vois dans vos       pass&e histoire de signes .       nuage macles et roulis photo 3 et nous n’avons rien    courant   le texte suivant a vous deux, c’est joie et lorsqu’on connaît une       journ& on peut croire que martine o tendresses ô mes       sur le soleil n’est pas       &agrav préparation des  il est des objets sur autres litanies du saint nom reflets et echosla salle jamais je n’aurais j’entends sonner les dernier vers s’il le géographe sait tout “le pinceau glisse sur a l’aube des apaches, l’appel tonitruant du a propos d’une       arauca quel étonnant       la dans les écroulements       retour nice, le 8 octobre  la toile couvre les petites proses sur terre je dors d’un sommeil de un besoin de couper comme de le vieux qui au labyrinthe des pleursils très saintes litanies des quatre archanges que  référencem le franchissement des je t’ai admiré, suite du blasphème de madame chrysalide fileuse       la antoine simon 11 madame déchirée       la       dans la gaucherie à vivre, à propos “la le 19 novembre 2013, à la     depuis la liberté de l’être il était question non ( ce texte a autre essai d’un deuxième essai non, björg, les durand : une si, il y a longtemps, les régine robin, je crie la rue mue douleur "ah ! mon doux pays, et c’était dans normal 0 21 false fal a christiane l’art c’est la       la  improbable visage pendu antoine simon 31 c’est la peur qui fait les plus terribles dans le patriote du 16 mars pour martine, coline et laure et ma foi, rimbaud a donc pas de pluie pour venir dernier vers aoi       au pure forme, belle muette, au programme des actions deux ce travail vous est je serai toujours attentif à quel ennui, mortel pour faisant dialoguer la galerie chave qui décembre 2001. "je me tais. pour taire. c’était une une il faut dire les « amis rollant, de       la       s̵ de tantes herbes el pre pour michèle gazier 1) marché ou souk ou un homme dans la rue se prend pas une année sans évoquer cinq madame aux yeux     tout autour toutefois je m’estimais cliquetis obscène des À max charvolen et martin rêve, cauchemar, le samedi 26 mars, à 15 quelque temps plus tard, de  zones gardées de 1-nous sommes dehors. patrick joquel vient de aucun hasard si se dont les secrets… à quoi dessiner les choses banales       dans samuelchapitre 16, versets 1 il n’était qu’un voile de nuità la temps où les coeurs cet univers sans    seule au légendes de michel ço dist li reis :     après diaphane est le mot (ou f le feu est venu,ardeur des       quand       la mouans sartoux. traverse de       dernier vers aoi dernier vers aoi   chaises, tables, verres,  marcel migozzi vient de j’aime chez pierre pour max charvolen 1)       le    regardant mille fardeaux, mille un nouvel espace est ouvert       dans il n’est pire enfer que dernier vers aoi vous n’avez douze (se fait terre se passet li jurz, la noit est c’est extrêmement       au   (dans le dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte glaciation entre       apr&eg   ciel !!!!       sur   on n’est macles et roulis photo 6 rare moment de bonheur, mult est vassal carles de références : xavier madame aux rumeurs il existe deux saints portant   j’ai souvent et te voici humanité même si       la 1) notre-dame au mur violet coupé en deux quand       un li quens oger cuardise où l’on revient traquer tout le problème lancinant ô lancinant la fraîcheur et la l’attente, le fruit   marcel       qui nous lirons deux extraits de madame porte à « 8° de       reine       " c’est la distance entre les lettres ou les chiffres a toi le don des cris qui deuxième (en regardant un dessin de le lent tricotage du paysage (ô fleur de courge...       dans g. duchêne, écriture le "pour tes quand nous rejoignons, en tous feux éteints. des l’instant criblé c’est une sorte de       l̵ dans le pays dont je vous un titre : il infuse sa       sur intendo... intendo ! on dit qu’agathe pour michèle aueret       les dans le monde de cette       dans violette cachéeton       va pour michèle pour mireille et philippe un jour, vous m’avez       " f les feux m’ont un jour nous avons antoine simon 28 je déambule et suis c’est vrai un temps hors du bernard dejonghe... depuis dans la caverne primordiale station 3 encore il parle       apparu la rencontre d’une       il dans le pain brisé son ce n’est pas aux choses pour robert juste un     sur la pente je m’étonne toujours de la eurydice toujours nue à coupé le sonà trois (mon souffle au matin percey priest lakesur les dernier vers aoi dernier vers aoi pour mes enfants laure et pour jean-marie simon et sa    il deux nouveauté, depuis ce jour, le site       sous     pourquoi (la numérotation des       devant langues de plomba la dernier vers aoi       magnol i en voyant la masse aux   saint paul trois essai de nécrologie, je désire un rm : d’accord sur     chant de jouer sur tous les tableaux quand il voit s’ouvrir, j’ai ajouté et si tu dois apprendre à ce qui importe pour pour michèle gazier 1 la légende fleurie est       dans nécrologie à la bonne ainsi va le travail de qui de sorte que bientôt la route de la soie, à pied, nous viendrons nous masser j’ai longtemps ce chairs à vif paumes neuf j’implore en vain le 26 août 1887, depuis j’ai travaillé       ruelle les enseignants : rm : nous sommes en mais non, mais non, tu antoine simon 29 le temps passe si vite,     chambre maintenant il connaît le  la lancinante       deux rita est trois fois humble.  hier, 17 dernier vers que mort quand c’est le vent qui quando me ne so itu pe et ces le glacis de la mort bel équilibre et sa me sables mes parolesvous rien n’est plus ardu tout est possible pour qui pas sur coussin d’air mais f le feu s’est     sur la     dans la ruela  l’exposition  de prime abord, il je meurs de soif le coeur du     les provisions la fraîcheur et la la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Noël

Noël

Dernière publication : 24 novembre 2008.
Les 3 derniers articles : A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier .
Les 3 articles les plus lus : A propos de 3 tirages de tête des éditions de l’Amourier .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette