BRIBES EN LIGNE
af : j’entends entr’els nen at ne pui dernier vers aoi laure et pétrarque comme rien n’est livre grand format en trois tout le problème madame est la reine des dans l’innocence des les doigts d’ombre de neige pour egidio fiorin des mots       juin chairs à vif paumes quel ennui, mortel pour dernier vers aoi quatrième essai de   la production l’erbe del camp, ki au commencement était       allong deux mille ans nous  “la signification peinture de rimes. le texte       jonath temps où le sang se les cuivres de la symphonie quando me ne so itu pe c’est la peur qui fait 1.- les rêves de exode, 16, 1-5 toute   encore une vedo la luna vedo le si grant dol ai que ne       ce il en est des meurtrières.     l’é     &nbs il y a des objets qui ont la et ces  les premières cet article est paru dans le alocco en patchworck © jamais je n’aurais       fleure madame, vous débusquez n’ayant pas là, c’est le sable et       baie ce jour là, je pouvais arbre épanoui au ciel       au       " antoine simon 30       les madame des forêts de (la numérotation des able comme capable de donner carissimo ulisse,torna a le coquillage contre "l’art est-il ce va et vient entre je ne saurais dire avec assez       qui j’ai relu daniel biga, mon travail est une l’impossible ce n’est pas aux choses des quatre archanges que pas sur coussin d’air mais deux ce travail vous est toute une faune timide veille       une ensevelie de silence, polenta       o       dans quel étonnant       reine ecrire sur "mais qui lit encore le       bruyan (dans mon ventre pousse une issent de mer, venent as       voyage pour helmut jusqu’à il y a art jonction semble enfin si tu es étudiant en       le       l̵ la cité de la musique je meurs de soif soudain un blanc fauche le max charvolen, martin miguel deuxième essai le (elle entretenait dernier vers aoi les dessins de martine orsoni antoine simon 13 macles et roulis photo antoine simon 5 pierre ciel l’appel tonitruant du mesdames, messieurs, veuillez aucun hasard si se antoine simon 6 quelques autres    7 artistes et 1     du faucon   dits de       cerisi   anatomie du m et sauvage et fuyant comme il avait accepté mille fardeaux, mille vous deux, c’est joie et       au antoine simon 9 où l’on revient       il tes chaussures au bas de       longte         or j’aime chez pierre les installations souvent, les durand : une dernier vers que mort       dans dire que le livre est une pour andré a dix sept ans, je ne savais villa arson, nice, du 17 samuelchapitre 16, versets 1 c’est la distance entre antoine simon 32 dans le pain brisé son (josué avait lentement le recueil de textes 0 false 21 18 quatre si la mer s’est le samedi 26 mars, à 15 r.m.a toi le don des cris qui quand c’est le vent qui       au « amis rollant, de rêves de josué, 1-nous sommes dehors.       &eacut nice, le 18 novembre 2004 je suis celle qui trompe     &nbs  tu ne renonceras pas. a la femme au sous la pression des       le pour michèle gazier 1) pour nicolas lavarenne ma raphaël macao grise pour raphaël genre des motsmauvais genre    courant       object       bonheu quelque chose   je ne comprends plus cliquetis obscène des tromper le néant mais jamais on ne       ruelle       l̵ etudiant à 10 vers la laisse ccxxxii   ces notes poussées par les vagues pour martine, coline et laure libre de lever la tête nous viendrons nous masser tous feux éteints. des de pa(i)smeisuns en est venuz comment entrer dans une       m̵ dernier vers aoi intendo... intendo ! la littérature de       alla       le       sur iloec endreit remeint li os c’est seulement au a la fin il ne resta que se placer sous le signe de   le texte suivant a pour maguy giraud et il n’était qu’un preambule – ut pictura dont les secrets… à quoi de pareïs li seit la si elle est belle ? je       ton coupé le sonà       la   maille 1 :que i mes doigts se sont ouverts rare moment de bonheur, les parents, l’ultime ajout de fichiers sons dans vous dites : "un dans le respect du cahier des j’ai parlé la danse de décembre 2001. tandis que dans la grande ço dist li reis : (en regardant un dessin de reprise du site avec la travail de tissage, dans karles se dort cum hume le temps passe si vite, on a cru à       enfant le tissu d’acier sept (forces cachées qui       la 1 la confusion des       je me se reprendre. creuser son quatrième essai de  l’exposition  (ma gorge est une tendresse du mondesi peu de cinq madame aux yeux accorde ton désir à ta voudrais je vous très saintes litanies comme un préliminaire la     depuis dans ce pays ma mère dernier vers aoi antoine simon 27 histoire de signes . tu le sais bien. luc ne apaches : station 1 : judas sur l’erbe verte si est onze sous les cercles comme ce mur blanc       grimpa       montag       le antoine simon 14       tourne “le pinceau glisse sur antoine simon 19       je me 1257 cleimet sa culpe, si le franchissement des et combien edmond, sa grande l’existence n’est  référencem je reviens sur des introibo ad altare deuxième apparition de         pour adèle et antoine simon 16 s’égarer on et je vois dans vos dernier vers aoi passent .x. portes, je ne peins pas avec quoi, sous l’occupation a propos de quatre oeuvres de       reine       deux ki mult est las, il se dort tout à fleur d’eaula danse l’impression la plus  de même que les   pour théa et ses on trouvera la video c’est un peu comme si, antoine simon 26     " de soie les draps, de soie       deux       force dernier vers aoi je m’étonne toujours de la que d’heures macles et roulis photo 1 Être tout entier la flamme huit c’est encore à       dans une autre approche de dimanche 18 avril 2010 nous sixième       &agrav les textes mis en ligne       sur   pour olivier     hélas, un temps hors du       glouss pas même     pluie du       cette       " non... non... je vous assure,       quand "si elle est     cet arbre que       sur derniers il s’appelait certains soirs, quand je       la       fourmi       à morz est rollant, deus en ad ce qui aide à pénétrer le passet li jurz, la noit est normal 0 21 false fal  “... parler une il tente de déchiffrer, antoine simon 28 siglent a fort e nagent e errer est notre lot, madame, avez-vous vu madame chrysalide fileuse clers fut li jurz e li présentation du clquez sur le numéro exceptionnel de mais non, mais non, tu le 15 mai, à       journ& thème principal : monde imaginal, coupé en deux quand torna a sorrento ulisse torna clere est la noit e la pour ma il y a tant de saints sur le géographe sait tout Éléments -       pass&e bernadette griot vient de   le 10 décembre je désire un l’ami michel iv.- du livre d’artiste dans les écroulements de mes deux mains li quens oger cuardise antoine simon 21 inoubliables, les tout en vérifiant elle disposait d’une attendre. mot terrible. f dans le sourd chatoiement je ne sais pas si     ton cinquième citationne ses mains aussi étaient mieux valait découper   voici donc la un trait gris sur la     au couchant ce qui importe pour f les rêves de la communication est       crabe-       le dernier vers aoi       le l’instant criblé derniers vers sun destre seul dans la rue je ris la la poésie, à la       grappe    si tout au long la pureté de la survie. nul je sais, un monde se le 23 février 1988, il antoine simon 31 frères et immense est le théâtre et ...et poème pour a toi le don des cris qui imagine que, dans la la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Badin P.

Badin P.

Dernière publication : 10 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Pas à Pas 81 , Pas à Pas 80 , Pas à Pas 79 .
Les 3 articles les plus lus : Pas à Pas 40 , Pas à Pas 15 , Pas à Pas 35 .

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 1

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 2

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 3

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 4

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 5

    conversation souterraine avec Jean-François Dubois

    Que d’heures d’ennui avalées bon gré mal gré dans d’interminables réunions mal préparées, mal conduites et dont chacun sait qu’elles ne changeront rien ni fondamentalement ni minusculement. Entre (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 6

    La gaucherie à vivre, quasi-baudelairienne (cf. L’Albatros), humble de surcroît : assez juste définition aussi de l’écriture, dans son processus d’élaboration et de (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 7

    Les étourneaux ! on a envie de crier, on en crie encore, de retour à la table du soir autour de la soupe fumante. Ils bouffent tout, vident une vigne, un champ, en moins de temps qu’il n’en faut (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 8

    Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire (...)
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 9

    Printemps breton, printemps des grandes landes, de la solitude même du silence.
    Clefs : Badin P.

  • PAUL BADIN

    Pas à Pas 10

    Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se (...)
    Clefs : Badin P.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette