BRIBES EN LIGNE
morz est rollant, deus en ad c’est ici, me     m2 &nbs avez-vous vu c’est la chair pourtant zacinto dove giacque il mio  monde rassemblé si tu es étudiant en antoine simon 25 madame des forêts de ses mains aussi étaient dans les hautes herbes       la on trouvera la video une fois entré dans la au seuil de l’atelier       un ils s’étaient la littérature de       je leonardo rosa pas même pour martine je suis celle qui trompe dernier vers aoi       su j’ai perdu mon dernier vers aoi me     après   en grec, morías pour daniel farioli poussant nécrologie       montag on préparait  le livre, avec voudrais je vous       pour il ne s’agit pas de f le feu m’a le coeur du macles et roulis photo 1    si tout au long       au       object et je vois dans vos sur la toile de renoir, les constellations et quand il voit s’ouvrir,       o cinquième essai tout       dans il y a dans ce pays des voies pourquoi yves klein a-t-il       m̵       et pour philippe       au ils avaient si longtemps, si il ne sait rien qui ne va le texte qui suit est, bien se reprendre. creuser son   un       vu le samedi 26 mars, à 15 errer est notre lot, madame,       dans       b&acir spectacle de josué dit la rencontre d’une siglent a fort e nagent e quand sur vos visages les dernier vers aoi       longte dernier vers aoi   pour adèle et  la toile couvre les le corps encaisse comme il il semble possible suite de  dernier salut au       sur  jésus pour jean-marie simon et sa pour mireille et philippe de pa(i)smeisuns en est venuz et que dire de la grâce pour max charvolen 1) diaphane est le mot (ou marie-hélène il pleut. j’ai vu la si grant dol ai que ne       le       le dernier vers aoi violette cachéeton       l̵       dans       apr&eg …presque vingt ans plus bribes en ligne a À peine jetés dans le       avant quel ennui, mortel pour a supposer quece monde tienne dernier vers aoi   le franchissement des epuisement de la salle, c’est extrêmement       les ce qui aide à pénétrer le madame est la reine des halt sunt li pui e mult halt       la À perte de vue, la houle des monde imaginal, temps où les coeurs c’est un peu comme si,  l’exposition  la danse de et  riche de mes in the country autre petite voix dans le respect du cahier des    de femme liseuse       la pour ma dans le pays dont je vous j’entends sonner les     &nbs  epître aux couleur qui ne masque pas pour lee j’écoute vos sainte marie,     vers le soir du bibelot au babilencore une sixième jouer sur tous les tableaux le proche et le lointain dans ce périlleux  les trois ensembles torna a sorrento ulisse torna d’abord l’échange des       il il aurait voulu être       dans réponse de michel le 26 août 1887, depuis antoine simon 28       le cyclades, iii° béatrice machet vient de  tu vois im font chier sur l’erbe verte si est toulon, samedi 9       j̵ pour anne slacik ecrire est       " pour andré ce qui fascine chez je reviens sur des un homme dans la rue se prend pour mes enfants laure et     au couchant       cerisi je t’ai admiré, i mes doigts se sont ouverts à propos “la       et tu le temps passe dans la       reine       les antoine simon 21       en un   la baie des anges al matin, quant primes pert les dieux s’effacent à avec marc, nous avons j’ai travaillé dernier vers aoi pour jean gautheronle cosmos attendre. mot terrible. 0 false 21 18 il faut aller voir tu le saiset je le vois autres litanies du saint nom et nous n’avons rien dessiner les choses banales antoine simon 11  hors du corps pas   iv    vers  pour de ço dist li reis : la force du corps, le scribe ne retient "et bien, voilà..." dit    au balcon     rien intendo... intendo ! 0 false 21 18 une errance de f toutes mes elle disposait d’une un temps hors du d’un côté station 3 encore il parle et voici maintenant quelques ma chair n’est    seule au dernier vers aoi il en est des meurtrières. madame porte à       grimpa       st mise en ligne madame aux rumeurs   marcel 1. il se trouve que je suis       force chairs à vif paumes       je       assis Éléments - « voici f j’ai voulu me pencher   si vous souhaitez j’ai longtemps       sur le clere est la noit e la f le feu s’est cet article est paru 1 au retour au moment    regardant la terre nous       enfant tromper le néant 1.- les rêves de g. duchêne, écriture le sculpter l’air : deuxième essai le     un mois sans       longte comment entrer dans une et si tu dois apprendre à ….omme virginia par la deux ajouts ces derniers fragilité humaine. envoi du bulletin de bribes bien sûrla rêve, cauchemar, vous n’avez c’est une sorte de j’oublie souvent et toutes sortes de papiers, sur       vu       ( accorde ton désir à ta préparation des       grant est la plaigne e large pour helmut j’ai relu daniel biga,     sur la pente madame a des odeurs sauvages jamais je n’aurais ] heureux l’homme franchement, pensait le chef, eurydice toujours nue à f qu’il vienne, le feu trois tentatives desesperees       une  un livre écrit clers fut li jurz e li janvier 2002 .traverse l’erbe del camp, ki       que il y a tant de saints sur       dans poème pour       la pie les dessins de martine orsoni tu le sais bien. luc ne   au milieu de toute trace fait sens. que à cri et à       je me temps où le sang se marché ou souk ou madame déchirée       " (dans mon ventre pousse une introibo ad altare pour gilbert huit c’est encore à je m’étonne toujours de la     dans la ruela     faisant la dans le monde de cette rm : nous sommes en je n’ai pas dit que le "pour tes et que vous dire des       un (À l’église       apr&eg cet univers sans travail de tissage, dans       dans       au À max charvolen et sables mes parolesvous antoine simon 14 la brume. nuages n’ayant pas       aujour ici. les oiseaux y ont fait je dors d’un sommeil de     sur la       arauca merle noir  pour 1) notre-dame au mur violet dans l’effilé de carissimo ulisse,torna a mais non, mais non, tu une autre approche de quel étonnant antoine simon 22 À la loupe, il observa   dits de juste un dernier vers aoi       deux       p&eacu (ma gorge est une  ce qui importe pour       le 1-nous sommes dehors. tes chaussures au bas de madame, on ne la voit jamais la chaude caresse de face aux bronzes de miodrag « h&eacu le coquillage contre       maquis   se   un vendredi  née à il n’y a pas de plus       " je meurs de soif       en si, il y a longtemps, les histoire de signes . ainsi fut pétrarque dans la galerie chave qui rossignolet tu la un trait gris sur la bruno mendonça maintenant il connaît le recleimet deu mult exacerbé d’air     nous  tous ces chardonnerets equitable un besoin sonnerait       dans dernier vers aoi le nécessaire non le 2 juillet pluies et bruines, vertige. une distance   on n’est   l’oeuvre vit son     depuis pas facile d’ajuster le       reine ce jour-là il lui entr’els nen at ne pui charogne sur le seuilce qui de mes deux mains le travail de bernard dernier vers s’il       gentil même si       fourr& outre la poursuite de la mise trois (mon souffle au matin dernier vers aoi   ouverture d’une   le 10 décembre macles et roulis photo 7 la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Bastide

Bastide

Dernière publication : 19 juin 2009.
Les 3 derniers articles : Ils sortent translucides .
Les 3 articles les plus lus : Ils sortent translucides .

  • ALBERTINE BENEDETTO

    Ils sortent translucides

    Ils sortent translucides galets passés au droit fil des usages s’échangent tout polis comment va bonne année accompagnent la poignée de main machinale car l’autre n’est pas là pas de risque (...)
    Clefs : poésie , Bastide


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette