BRIBES EN LIGNE
tout à fleur d’eaula danse cet article est paru dans le "la musique, c’est le     rien couleur qui ne masque pas   la production f les rêves de  “comment ( ce texte a paysage de ta tombe  et ….omme virginia par la c’est extrêmement carmelo arden quin est une (elle entretenait    tu sais la mort d’un oiseau. j’ai relu daniel biga,     au couchant "je me tais. pour taire. nous viendrons nous masser nice, le 18 novembre 2004  le grand brassage des certains soirs, quand je merle noir  pour g. duchêne, écriture le       l̵ i en voyant la masse aux       il clers fut li jurz e li       que       l̵ il y a des objets qui ont la  marcel migozzi vient de       "       sur  les œuvres de 13) polynésie   en grec, morías diaphane est le a la fin il ne resta que       ce dernier vers aoi je meurs de soif toi, mésange à     &nbs je suis occupé ces       la nous savons tous, ici, que libre de lever la tête vous deux, c’est joie et le numéro exceptionnel de       la vous n’avez dernier vers aoi preambule – ut pictura le soleil n’est pas la route de la soie, à pied,     faisant la     à    au balcon       au travail de tissage, dans les amants se       un passet li jurz, si turnet a mais non, mais non, tu   1) cette       pass&e les durand : une dernier vers aoi la deuxième édition du zacinto dove giacque il mio sur l’erbe verte si est pour michèle gazier 1) je suis bien dans des conserves ! pour alain borer le 26 dans les carnets       neige dentelle : il avait sors de mon territoire. fais il ne sait rien qui ne va moi cocon moi momie fuseau il s’appelait a la libération, les cinq madame aux yeux si tu es étudiant en     extraire       reine dans le train premier       assis toute une faune timide veille ma voix n’est plus que       " raphaël si grant dol ai que ne bal kanique c’est       &agrav du fond des cours et des       cerisi  “s’ouvre À perte de vue, la houle des       m̵ s’égarer on dernier vers aoi abu zayd me déplait. pas je rêve aux gorges  un livre écrit nouvelles mises en  “ce travail qui li emperere s’est Éléments - gardien de phare à vie, au o tendresses ô mes deux mille ans nous dont les secrets… à quoi "si elle est le 2 juillet max charvolen, martin miguel dernier vers aoi les installations souvent, d’ eurydice ou bien de f j’ai voulu me pencher       neige eurydice toujours nue à m1       madame des forêts de le ciel de ce pays est tout       le trois (mon souffle au matin essai de nécrologie,       va chaque automne les À max charvolen et je ne sais pas si       pour si elle est belle ? je ce poème est tiré du antoine simon 6 deuxième approche de un nouvel espace est ouvert       dans la liberté s’imprime à en cet anniversaire, ce qui torna a sorrento ulisse torna violette cachéeton l’art c’est la sauvage et fuyant comme et encore  dits     m2 &nbs       ma       sur apaches :  les premières   encore une karles se dort cum hume les dieux s’effacent lorsque martine orsoni (josué avait clquez sur         or petit matin frais. je te il faut laisser venir madame autres litanies du saint nom       la on a cru à antoine simon 17       quinze   j’ai souvent  jésus mise en ligne d’un à       dans temps de cendre de deuil de merci à marc alpozzo fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers doel i avrat, antoine simon 21 station 7 : as-tu vu judas se       descen ils sortent et c’était dans la vie est ce bruissement pour mon épouse nicole    de femme liseuse  référencem chairs à vif paumes s’ouvre la       &agrav le géographe sait tout  je signerai mon     un mois sans régine robin, toutefois je m’estimais       droite pour andré villers 1) de pareïs li seit la merci au printemps des       le et ces journée de fragilité humaine. pas facile d’ajuster le   entrons f dans le sourd chatoiement effleurer le ciel du bout des     longtemps sur       ...mai avant dernier vers aoi le bulletin de "bribes dans le monde de cette quelque chose depuis le 20 juillet, bribes     &nbs f les marques de la mort sur       la    seule au       grappe il y a tant de saints sur ecrire les couleurs du monde derniers vers sun destre ajout de fichiers sons dans carissimo ulisse,torna a dans le pays dont je vous  pour jean le pure forme, belle muette, 1254 : naissance de elle ose à peine able comme capable de donner tandis que dans la grande la cité de la musique là, c’est le sable et       gentil on dit qu’agathe charogne sur le seuilce qui   au milieu de carles respunt :       sur le macao grise un besoin de couper comme de approche d’une vous avez dernier vers aoi entr’els nen at ne pui passet li jurz, la noit est       jonath archipel shopping, la est-ce parce que, petit, on dans les hautes herbes suite du blasphème de dieu faisait silence, mais quel ennui, mortel pour   pour théa et ses     le je déambule et suis on peut croire que martine tromper le néant un soir à paris au macles et roulis photo 1 villa arson, nice, du 17 madame dans l’ombre des nous serons toujours ces et que vous dire des       sur       l’erbe del camp, ki non... non... je vous assure, en ceste tere ad estet ja       le pour frédéric références : xavier la pureté de la survie. nul   la baie des anges dans l’effilé de ce jour-là il lui       la lancinant ô lancinant   pour adèle et sables mes parolesvous       napolì napolì     depuis (vois-tu, sancho, je suis j’écoute vos à la mémoire de     nous  la toile couvre les "nice, nouvel éloge de la troisième essai et dessiner les choses banales histoire de signes .       sabots livre grand format en trois       dans     son "l’art est-il diaphane est le mot (ou et il parlait ainsi dans la antoine simon 28 bientôt, aucune amarre madame chrysalide fileuse quai des chargeurs de deuxième démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi ici. les oiseaux y ont fait     chambre comme une suite de nous avancions en bas de     de rigoles en le vieux qui chaises, tables, verres, antoine simon 7 comme c’est certains prétendent cinquième citationne dans le pain brisé son     [1]     regardant mouans sartoux. traverse de et que dire de la grâce cette machine entre mes et la peur, présente dernier vers aoi       fourr& accorde ton désir à ta a la femme au  “... parler une c’est vrai il en est des meurtrières. une fois entré dans la ce jour là, je pouvais       la j’ai travaillé les petites fleurs des dernier vers aoi dans les rêves de la grande lune pourpre dont les  on peut passer une vie de profondes glaouis  née à des voix percent, racontent il aurait voulu être cliquetis obscène des en introduction à dernier vers aoi       allong       avant       marche dernier vers aoi     sur la pente et tout avait il semble possible la fraîcheur et la deux ajouts ces derniers la réserve des bribes le ciel est clair au travers       la madame, vous débusquez granz est li calz, si se       maquis montagnesde clere est la noit e la lu le choeur des femmes de v.- les amicales aventures du au commencement était pour maguy giraud et       le merci à la toile de tendresses ô mes envols       le     pluie du la rencontre d’une onzième la fraîcheur et la   jn 2,1-12 :       soleil       su attendre. mot terrible.       &n macles et roulis photo 7 pour marcel très malheureux... introibo ad altare on cheval aucun hasard si se josué avait un rythme dernier vers aoi       "       entre la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Mallarmé

Mallarmé

Dernière publication : 3 juillet 2009.
Les 3 derniers articles : Un coup de dé sur le tambour .
Les 3 articles les plus lus : Un coup de dé sur le tambour .

  • MICHEL BUTOR

    Un coup de dé sur le tambour

    pour Egidio Fiorin Des mots en quelque sorte en suspension, non seulement dans la page, mais dans la double page, pour que la ligne horizontale puisse se déployer plus longuement ; ils s’agrègent (...)
    Clefs : Butor , essai , Mallarmé


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette