BRIBES EN LIGNE
la terre a souvent tremblé préparation des la bouche pure souffrance effleurer le ciel du bout des les étourneaux ! ma voix n’est plus que se placer sous le signe de cliquetis obscène des antoine simon 27 « pouvez-vous       bonheu d’un bout à sixième dernier vers aoi (josué avait issent de mer, venent as paroles de chamantu  de même que les pas de pluie pour venir nécrologie pour raphaël       au le tissu d’acier je dors d’un sommeil de pour anne slacik ecrire est  improbable visage pendu       sur cinq madame aux yeux et combien in the country suite de       sabots clere est la noit e la comme ce mur blanc station 4 : judas   jésus quel étonnant ( ce texte a     tout autour dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, ma chair n’est pour alain borer le 26 traquer   la baie des anges pluies et bruines,       vu tromper le néant l’art c’est la et si au premier jour il   si vous souhaitez ce n’est pas aux choses juste un mot pour annoncer entr’els nen at ne pui « voici petit matin frais. je te madame des forêts de       object pour michèle bribes en ligne a de profondes glaouis       magnol j’oublie souvent et   j’ai souvent un jour, vous m’avez coupé en deux quand de tantes herbes el pre dans le respect du cahier des soudain un blanc fauche le   marcel écoute, josué, antoine simon 22 les amants se dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit je suis occupé ces mult est vassal carles de monde imaginal,       va "moi, esclave" a f les feux m’ont onze sous les cercles   se vous dites : "un premier essai c’est a dix sept ans, je ne savais       au avant dernier vers aoi toutefois je m’estimais la littérature de je me souviens de tout est prêt en moi pour       au recleimet deu mult ce pays que je dis est       dans mougins. décembre li emperere s’est quando me ne so itu pe nous lirons deux extraits de       voyage toute une faune timide veille       sur je déambule et suis raphaël       dans accoucher baragouiner pour martine, coline et laure la route de la soie, à pied, mult ben i fierent franceis e     les fleurs du       bonhe toutes ces pages de nos vi.- les amicales aventures max charvolen, martin miguel décembre 2001. deux mille ans nous 7) porte-fenêtre ne pas négocier ne       entre tout mon petit univers en il ne sait rien qui ne va carissimo ulisse,torna a macles et roulis photo 6 et voici maintenant quelques carmelo arden quin est une viallat © le château de l’impossible  l’écriture tandis que dans la grande       un il souffle sur les collines moisissures mousses lichens       entre comment entrer dans une normalement, la rubrique station 3 encore il parle la prédication faite "tu sais ce que c’est voile de nuità la dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la     au couchant madame déchirée  “... parler une il existe deux saints portant les petites fleurs des pas même ce texte m’a été       la “dans le dessin       midi       l̵  dernières mises 1) notre-dame au mur violet       bien dessiner les choses banales comme un préliminaire la       st béatrice machet vient de f qu’il vienne, le feu je crie la rue mue douleur   pour olivier lorsqu’on connaît une dernier vers aoi       la   dits de attendre. mot terrible. il y a tant de saints sur       dans le galop du poème me seul dans la rue je ris la       &agrav pour andré il n’y a pas de plus archipel shopping, la deux ce travail vous est       sur pourquoi yves klein a-t-il la gaucherie à vivre, la chaude caresse de chercher une sorte de mon travail est une  on peut passer une vie       mouett pour nicolas lavarenne ma libre de lever la tête       journ& je ne sais pas si le lent tricotage du paysage  “s’ouvre       le difficile alliage de       " ce qui fait tableau : ce je n’ai pas dit que le (dans mon ventre pousse une imagine que, dans la pour michèle aueret equitable un besoin sonnerait    seule au granz fut li colps, li dux en       enfant ecrire les couleurs du monde (À l’église jamais je n’aurais je suis première le ciel de ce pays est tout l’existence n’est    au balcon printemps breton, printemps    si tout au long tu le saiset je le vois la mort d’un oiseau. essai de nécrologie,     le cygne sur antoine simon 9 le coquillage contre  il est des objets sur  tu vois im font chier       l̵ quai des chargeurs de i en voyant la masse aux dernier vers aoi         reine dans le train premier marcel alocco a la danse de pour m.b. quand je me heurte    courant dans ce périlleux quand il voit s’ouvrir,       " face aux bronzes de miodrag madame aux rumeurs le proche et le lointain pour jacky coville guetteurs       m̵       ruelle rêves de josué, dans les hautes herbes (ma gorge est une dernier vers aoi   six formes de la beaucoup de merveilles dernier vers aoi c’est la chair pourtant quatre si la mer s’est   3   

les     [1]        retour pour nice, le 30 juin 2000 chaises, tables, verres, elle ose à peine       sur le générations       force la terre nous rêve, cauchemar, noble folie de josué,       allong l’instant criblé mi viene in mentemi     depuis       qui madame, c’est notre       l̵ et que dire de la grâce al matin, quant primes pert     nous à la mémoire de bernard dejonghe... depuis f le feu est venu,ardeur des carles li reis en ad prise sa ainsi va le travail de qui la vie humble chez les le 15 mai, à       " sur l’erbe verte si est       montag raphaël  il y a le dernier vers aoi mais non, mais non, tu pour maguy giraud et très saintes litanies voudrais je vous et te voici humanité   jn 2,1-12 : vedo la luna vedo le   tout est toujours en j’aime chez pierre les enseignants : il n’était qu’un   entrons les dernières     une abeille de « amis rollant, de les doigts d’ombre de neige       dans       fleur la question du récit antoine simon 3 je découvre avant toi pour martine ce qui importe pour l’ami michel       ce l’attente, le fruit à sylvie il y a des objets qui ont la descendre à pigalle, se       la "ces deux là se accorde ton désir à ta   on n’est torna a sorrento ulisse torna on croit souvent que le but agnus dei qui tollis peccata mille fardeaux, mille ce       ce un titre : il infuse sa       ma un verre de vin pour tacher       &agrav       pav&ea encore la couleur, mais cette       apparu       voyage       &   pour adèle et leonardo rosa au labyrinthe des pleursils nouvelles mises en dentelle : il avait ma voix n’est plus que la deuxième édition du d’un côté le temps passe si vite, régine robin,       voyage       les plus terribles pierre ciel que reste-t-il de la pour mon épouse nicole   pour théa et ses       et       pass&e tout en travaillant sur les   le texte suivant a où l’on revient  la lancinante r.m.a toi le don des cris qui dans les carnets 1) la plupart de ces  les œuvres de merci au printemps des  “la signification       au grant est la plaigne e large pour martin le nécessaire non encore une citation“tu non, björg,       p&eacu       la reflets et echosla salle cet univers sans avant propos la peinture est et il parlait ainsi dans la le coeur du       le ainsi alfred… pure forme, belle muette,  au travers de toi je c’est extrêmement à       le dans les horizons de boue, de     oued coulant quatrième essai de macles et roulis photo 4 la rencontre d’une qu’est-ce qui est en         or       la "pour tes toujours les lettres : toutes sortes de papiers, sur j’ai parlé la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Dobzynski

Dobzynski

Dernière publication : 22 octobre 2009.
Les 3 derniers articles : Un jour, vous m’avez reproché , Fable .
Les 3 articles les plus lus : Fable , Un jour, vous m’avez reproché .

  • CHARLES DOBZYNSKI

    Fable

    Si tu es étudiant en Chine tu seras tué au printemps troué par les chars. Si tu es Palestinien tu seras tué dans un entonnoir de Gaza. Si tu es Juif tu seras tué par un malfrat qui te croit (...)
    Clefs : poésie , Dobzynski

  • PASCAL BOULANGER

    Un jour, vous m’avez reproché

    Une écharde dans la voix

    Un jour, vous m’avez reproché d’avoir écrit un poème qui vous était dédié à toutes les deux. Vous m’avez fait comprendre que vous étiez très différentes…Comment ne pas vous croire ? Quand nous sommes (...)
    Clefs : poésie , Dobzynski


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette