BRIBES EN LIGNE
siglent a fort e nagent e dernier vers que mort     les fleurs du       s̵ temps de pierres dans la (vois-tu, sancho, je suis deuxième apparition de c’est un peu comme si, macles et roulis photo       sur la communication est       bruyan       p&eacu       jardin comme une suite de li emperere s’est rien n’est plus ardu       quand madame est une torche. elle on préparait vos estes proz e vostre il n’est pire enfer que le 28 novembre, mise en ligne pour martin « 8° de temps de pierres depuis le 20 juillet, bribes monde imaginal, ( ce texte a dans un coin de nice, la fraîcheur et la       entre mes pensées restent vous avez       arauca le vieux qui  dans le livre, le  “comment on a cru à rm : d’accord sur       l̵ ce pays que je dis est       " trois (mon souffle au matin le lent déferlement       sur abstraction voir figuration quand sur vos visages les       la voici des œuvres qui, le madame dans l’ombre des       sur pour jacqueline moretti,       tourne juste un mot pour annoncer la danse de dans l’innocence des josué avait un rythme     pourquoi dans l’effilé de deuxième approche de toujours les lettres : la littérature de à bernadette quatrième essai de       je tout est prêt en moi pour       une traquer les dessins de martine orsoni recleimet deu mult       longte       je se reprendre. creuser son     une abeille de       rampan il pleut. j’ai vu la l’erbe del camp, ki    courant  “la signification pas une année sans évoquer       la 0 false 21 18 f toutes mes   iv    vers       les antoine simon 20             &n pluies et bruines,       dans vous n’avez pour mes enfants laure et       nuage  l’exposition  écrirecomme on se       le glaciation entre       ce dernier vers aoi au rayon des surgelés arbre épanoui au ciel diaphane est le 1 la confusion des encore une citation“tu       fleure deux nouveauté, temps de cendre de deuil de       magnol fragilité humaine.       l̵ pour martine, coline et laure violette cachéeton la pureté de la survie. nul "nice, nouvel éloge de la carissimo ulisse,torna a ce paysage que tu contemplais buttati ! guarda&nbs pour egidio fiorin des mots       &n "je me tais. pour taire. mouans sartoux. traverse de jamais si entêtanteeurydice et que vous dire des À max charvolen et martin la langue est intarissable À max charvolen et immense est le théâtre et dernier vers aoi autre petite voix clers est li jurz et li       le marie-hélène c’est extrêmement la vie est ce bruissement       parfoi   ciel !!!! la terre a souvent tremblé c’est pour moi le premier pour daniel farioli poussant   pour théa et ses bernadette griot vient de chaises, tables, verres, dernier vers aoi 0 false 21 18 de pa(i)smeisuns en est venuz       ton (josué avait lentement dans ce pays ma mère nous lirons deux extraits de af : j’entends cet article est paru dans le sors de mon territoire. fais bernard dejonghe... depuis   je n’ai jamais vue à la villa tamaris il arriva que je suis d’ eurydice ou bien de il en est des noms comme du       la titrer "claude viallat, régine robin, on cheval       qui la deuxième édition du le geste de l’ancienne, avant propos la peinture est    si tout au long quand c’est le vent qui        les éditions de cet univers sans Être tout entier la flamme si tu es étudiant en martin miguel art et nu(e), comme son nom (de)lecta lucta   (dans mon ventre pousse une ici, les choses les plus  hier, 17 dernier vers aoi genre des motsmauvais genre l’homme est   que signifie l’éclair me dure, pour helmut       apr&eg bel équilibre et sa       jonath   l’oeuvre vit son il ne sait rien qui ne va a propos d’une la rencontre d’une       la merci à la toile de i mes doigts se sont ouverts pour robert       marche   si vous souhaitez bien sûr, il y eut     rien     &nbs       le       neige sculpter l’air : et…  dits de       dans dernier vers aoi ce qui importe pour       b&acir pour m.b. quand je me heurte non, björg, zacinto dove giacque il mio on dit qu’agathe chairs à vif paumes moi cocon moi momie fuseau       fourr& dans les hautes herbes antoine simon 7 il était question non une errance de archipel shopping, la antoine simon 14 dernier vers aoi la musique est le parfum de 10 vers la laisse ccxxxii s’égarer on au labyrinthe des pleursils de la a ma mère, femme parmi l’art n’existe le 23 février 1988, il       cette   saint paul trois poussées par les vagues dernier vers aoi cet article est paru à un verre de vin pour tacher outre la poursuite de la mise       &ccedi l’impossible  née à effleurer le ciel du bout des le lent tricotage du paysage "tu sais ce que c’est j’ai relu daniel biga, rêves de josué, ils avaient si longtemps, si       &agrav il avait accepté madame aux rumeurs equitable un besoin sonnerait     m2 &nbs “dans le dessin   entrons à propos “la branches lianes ronces reflets et echosla salle deuxième apparition dix l’espace ouvert au clers fut li jurz e li clere est la noit e la antoine simon 28 a la femme au comme un préliminaire la    au balcon       que jusqu’à il y a il faut laisser venir madame       une rêve, cauchemar, ….omme virginia par la je me souviens de       ruelle il s’appelait nous avons affaire à de approche d’une     son       &agrav       mouett bien sûrla coupé en deux quand dernier vers aoi journée de dernier vers aoi       midi  le "musée station 4 : judas  7) porte-fenêtre mille fardeaux, mille dans les écroulements diaphane est le mot (ou   né le 7 fontelucco, 6 juillet 2000       chaque j’ai donc       dans l’impression la plus antoine simon 26       retour du fond des cours et des entr’els nen at ne pui       le sainte marie, issent de mer, venent as ensevelie de silence, seins isabelle boizard 2005 si j’avais de son les lettres ou les chiffres autre citation       object       coude le lourd travail des meules       sur le un besoin de couper comme de la fraîcheur et la c’est la peur qui fait pour andrée       la   j’ai souvent quatrième essai de il ne s’agit pas de cliquetis obscène des  “ne pas béatrice machet vient de la bouche pleine de bulles madame est toute dans la caverne primordiale envoi du bulletin de bribes je déambule et suis       fourmi un homme dans la rue se prend passet li jurz, la noit est je serai toujours attentif à pour marcel langues de plomba la       dans    de femme liseuse nice, le 8 octobre "mais qui lit encore le dernier vers aoi sixième saluer d’abord les plus chercher une sorte de pas même et il fallait aller debout la route de la soie, à pied, imagine que, dans la merci au printemps des   au milieu de ma voix n’est plus que c’est le grand marcel alocco a 1-nous sommes dehors. grant est la plaigne e large dernier vers aoi l’ami michel antoine simon 33       apparu dernier vers aoi en cet anniversaire, ce qui antoine simon 32 dernier vers s’il art jonction semble enfin maintenant il connaît le sixième sequence 6   le ainsi alfred… tendresse du mondesi peu de   un vendredi mais non, mais non, tu li emperere par sa grant pour pierre theunissen la dernier vers doel i avrat,       cerisi certains soirs, quand je pour nicolas lavarenne ma le scribe ne retient la terre nous rimbaud a donc       en elle disposait d’une non... non... je vous assure, pas de pluie pour venir       l̵       le de tantes herbes el pre bribes en ligne a la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Alocco

Alocco



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette