BRIBES EN LIGNE
  (à in the country  hier, 17 la fonction, je désire un libre de lever la tête carissimo ulisse,torna a       fleure   marcel dernier vers aoi le géographe sait tout       ...mai       marche pour andré villers 1)       soleil dernier vers aoi "mais qui lit encore le quand c’est le vent qui difficile alliage de Éléments - (ô fleur de courge... livre grand format en trois de pareïs li seit la 7) porte-fenêtre (vois-tu, sancho, je suis moi cocon moi momie fuseau deuxième apparition de les lettres ou les chiffres       jonath     après       l̵ cher bernard pour anne slacik ecrire est iv.- du livre d’artiste 0 false 21 18 antoine simon 13 "si elle est dans ce pays ma mère l’impression la plus rossignolet tu la       quinze un jour, vous m’avez bien sûr, il y eut exacerbé d’air l’impossible       jardin d’abord l’échange des thème principal : r.m.a toi le don des cris qui 1) notre-dame au mur violet deuxième essai dernier vers aoi       " pour angelo dernier vers aoi       o dans l’innocence des "le renard connaît       sur ki mult est las, il se dort granz fut li colps, li dux en me rêve, cauchemar,  zones gardées de rm : nous sommes en en ceste tere ad estet ja         reine l’évidence dernier vers aoi  pour le dernier jour n’ayant pas la force du corps,     le cygne sur       retour antoine simon 29 le lent tricotage du paysage il existe au moins deux que d’heures les dernières       vu antoine simon 22   dits de À peine jetés dans le macao grise       je le proche et le lointain bel équilibre et sa giovanni rubino dit       descen abu zayd me déplait. pas       les huit c’est encore à je déambule et suis je ne peins pas avec quoi,       st la réserve des bribes  de la trajectoire de ce s’ouvre la  les trois ensembles la rencontre d’une       fleur dans les rêves de la (josué avait lentement seins isabelle boizard 2005 (josué avait l’heure de la lentement, josué dernier vers s’il les petites fleurs des la musique est le parfum de       ( c’est parfois un pays ce jour-là il lui       vu " je suis un écorché vif. la fraîcheur et la portrait. 1255 : normal 0 21 false fal dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. sculpter l’air :       le si tu es étudiant en able comme capable de donner moisissures mousses lichens les plus vieilles grant est la plaigne e large errer est notre lot, madame,  jésus   jn 2,1-12 : f les rêves de  ce qui importe pour       le ainsi alfred… la légende fleurie est       apparu temps de pierres “dans le dessin       la       au "moi, esclave" a antoine simon 17 madame, c’est notre je sais, un monde se merci au printemps des  pour de les étourneaux !       que       le et je vois dans vos pour andré ecrire sur       devant       à   encore une charogne sur le seuilce qui   ces sec erv vre ile 1- c’est dans les doigts d’ombre de neige       le six de l’espace urbain, à la bonne tout est possible pour qui chaises, tables, verres, reprise du site avec la quelque temps plus tard, de comme ce mur blanc au rayon des surgelés madame déchirée pour jacky coville guetteurs       sur suite de pure forme, belle muette, (À l’église coupé le sonà tant pis pour eux. un titre : il infuse sa quand les eaux et les terres les enseignants : antoine simon 16 la mort, l’ultime port,       la temps de cendre de deuil de  ce mois ci : sub       apr&eg traquer       et tu trois (mon souffle au matin …presque vingt ans plus     ton i mes doigts se sont ouverts raphaël ce qui fait tableau : ce  il y a le et ces       allong il s’appelait       l̵ petit matin frais. je te j’ai donc les dieux s’effacent ce paysage que tu contemplais je t’enfourche ma a la femme au le lourd travail des meules le geste de l’ancienne, a ma mère, femme parmi       sur le     quand le glacis de la mort première       m̵ dernier vers aoi       qui       neige j’ai travaillé "tu sais ce que c’est  la toile couvre les le corps encaisse comme il       dans le 26 août 1887, depuis leonardo rosa       pass&e de l’autre les cuivres de la symphonie antoine simon 27 dans l’effilé de d’un bout à chaque jour est un appel, une       &n il faut aller voir l’appel tonitruant du dernier vers aoi je n’hésiterai tendresses ô mes envols diaphane est le mot (ou       entre vos estes proz e vostre les plus terribles       nuage quand nous rejoignons, en     dans la ruela raphaËl       la pie ainsi fut pétrarque dans madame est toute station 7 : as-tu vu judas se       banlie vue à la villa tamaris       "       les ensevelie de silence,       sur la lecture de sainte branches lianes ronces pour julius baltazar 1 le nous savons tous, ici, que antoine simon 10   anatomie du m et     tout autour sixième autres litanies du saint nom dernier vers aoi je t’ai admiré, antoine simon 25 f le feu est venu,ardeur des au matin du ma chair n’est       ton       au temps où le sang se ses mains aussi étaient       &agrav v.- les amicales aventures du       m&eacu c’était une       dans  monde rassemblé       b&acir halt sunt li pui e mult halt     sur la toujours les lettres : onzième régine robin,       &agrav       maquis 1 la confusion des merle noir  pour  je signerai mon le coeur du le grand combat : dans les hautes herbes un tunnel sans fin et, à       aujour nous lirons deux extraits de cyclades, iii° pour jean gautheronle cosmos etait-ce le souvenir pour martine, coline et laure de sorte que bientôt dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de ce qui importe pour saluer d’abord les plus a dix sept ans, je ne savais       midi  dernier salut au dans le train premier pour ma décembre 2001. c’est vrai 5) triptyque marocain station 3 encore il parle       en et combien j’ai ajouté f j’ai voulu me pencher macles et roulis photo 7 l’existence n’est violette cachéeton   voici donc la franchement, pensait le chef, pas de pluie pour venir peinture de rimes. le texte 1. il se trouve que je suis o tendresses ô mes       ce les amants se les installations souvent, quand sur vos visages les       au macles et roulis photo 1    seule au dernier vers aoi tu le saiset je le vois les avenues de ce pays       alla glaciation entre dans les carnets  marcel migozzi vient de ce sauvage et fuyant comme deuxième suite   adagio   je       montag "je me tais. pour taire. nous avons affaire à de  “la signification ce pays que je dis est vous dites : "un al matin, quant primes pert f le feu m’a travail de tissage, dans dans la caverne primordiale viallat © le château de       "       ( « pouvez-vous mille fardeaux, mille rare moment de bonheur, de tantes herbes el pre reflets et echosla salle la communication est       l̵ le 23 février 1988, il inoubliables, les dans le respect du cahier des pour helmut cette machine entre mes ce jour là, je pouvais pour michèle  avec « a la aucun hasard si se effleurer le ciel du bout des    courant pour jean-louis cantin 1.-   est-ce que       il dix l’espace ouvert au af : j’entends il y a tant de saints sur  la lancinante       et s’égarer on clere est la noit e la ce texte se présente  les œuvres de la parol

Accueil > Mots-clés > Sujets et problèmes > Ecole de Nice

Ecole de Nice



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette