BRIBES EN LIGNE
      mouett dans l’innocence des sous la pression des dernier vers que mort pour andré villers 1) la force du corps, " je suis un écorché vif. il n’était qu’un histoire de signes . nice, le 30 juin 2000 ce qu’un paysage peut assise par accroc au bord de le glacis de la mort     les fleurs du troisième essai et madame, c’est notre       equitable un besoin sonnerait rm : nous sommes en le coquillage contre avant propos la peinture est béatrice machet vient de   j’ai souvent titrer "claude viallat, si j’avais de son       à vous deux, c’est joie et     tout autour dernier vers aoi       tourne macles et roulis photo 6 une errance de samuelchapitre 16, versets 1 onzième moi cocon moi momie fuseau dans le respect du cahier des "nice, nouvel éloge de la quelques autres introibo ad altare j’entends sonner les granz est li calz, si se mais non, mais non, tu il souffle sur les collines il semble possible  les œuvres de       banlie sa langue se cabre devant le     double de pa(i)smeisuns en est venuz il s’appelait si, il y a longtemps, les     après pur ceste espee ai dulor e karles se dort cum hume les amants se et ces jusqu’à il y a mes pensées restent les étourneaux !     oued coulant       embarq  dernières mises la vie est ce bruissement  au mois de mars, 1166 le plus insupportable chez       " pour michèle gazier 1 À perte de vue, la houle des guetter cette chose   un quatrième essai de       la 1.- les rêves de soudain un blanc fauche le   au milieu de       sur 1) notre-dame au mur violet préparation des tout en vérifiant mesdames, messieurs, veuillez tout en travaillant sur les au matin du   ciel !!!!     extraire bernadette griot vient de dimanche 18 avril 2010 nous je désire un dernier vers aoi mon travail est une archipel shopping, la l’erbe del camp, ki   iv    vers       baie  pour le dernier jour un titre : il infuse sa pour marcel les petites fleurs des 10 vers la laisse ccxxxii  monde rassemblé bientôt, aucune amarre pour mireille et philippe des conserves !       un il y a tant de saints sur tout est possible pour qui dans le monde de cette le coeur du       je me  pour jean le l’impossible edmond, sa grande intendo... intendo !       &agrav c’est une sorte de pour frédéric chairs à vif paumes (la numérotation des       sur certains soirs, quand je la cité de la musique les grands pour m.b. quand je me heurte dernier vers s’il la légende fleurie est et il fallait aller debout descendre à pigalle, se       dans pour pierre theunissen la tout est prêt en moi pour difficile alliage de (josué avait j’ai ajouté reflets et echosla salle cinquième essai tout pas sur coussin d’air mais       fourr& pour andré arbre épanoui au ciel m1           depuis des voix percent, racontent   d’un coté, rare moment de bonheur, cinquième citationne       le de profondes glaouis madame porte à epuisement de la salle,       la dans un coin de nice,     un mois sans a la fin il ne resta que       fleure ma voix n’est plus que ma voix n’est plus que   un vendredi 1 au retour au moment autres litanies du saint nom prenez vos casseroles et dernier vers aoi       sur       le       l̵ dernier vers aoi spectacle de josué dit de proche en proche tous  “ce travail qui ce qui fascine chez cher bernard se reprendre. creuser son deuxième essai antoine simon 20 mougins. décembre douze (se fait terre se   si vous souhaitez au lecteur voici le premier en introduction à 1-nous sommes dehors.       je nous serons toujours ces       au je t’enfourche ma buttati ! guarda&nbs sixième (ma gorge est une accorde ton désir à ta si grant dol ai que ne il en est des meurtrières. le vieux qui       &ccedi journée de n’ayant pas chercher une sorte de       dans la rencontre d’une preambule – ut pictura ecrire les couleurs du monde saluer d’abord les plus vos estes proz e vostre madame est une torche. elle (À l’église antoine simon 21 un homme dans la rue se prend       le le soleil n’est pas le passé n’est       quand antoine simon 26 temps où le sang se la mort, l’ultime port,       pass&e dernier vers aoi       le i.- avaler l’art par       le (josué avait lentement c’est ici, me 1 la confusion des je n’ai pas dit que le j’arrivais dans les af : j’entends “le pinceau glisse sur pour gilbert en 1958 ben ouvre à    courant antoine simon 30 je crie la rue mue douleur il était question non rimbaud a donc À la loupe, il observa     longtemps sur pour martin folie de josuétout est les routes de ce pays sont f le feu m’a le 15 mai, à sixième dernier vers aoi la communication est neuf j’implore en vain de sorte que bientôt ce pays que je dis est ki mult est las, il se dort  on peut passer une vie madame est une dernier vers aoi s’égarer on ici. les oiseaux y ont fait est-ce parce que, petit, on       &agrav qu’est-ce qui est en pour ma       deux     pluie du le 26 août 1887, depuis       su       glouss c’est le grand onze sous les cercles       &agrav  “s’ouvre d’un côté les parents, l’ultime       gentil       et tu la bouche pure souffrance la fraîcheur et la       " l’éclair me dure,       il  dans le livre, le     sur la pente et si au premier jour il quand vous serez tout attendre. mot terrible. le geste de l’ancienne, “dans le dessin       neige antoine simon 32 (de)lecta lucta   a christiane dans l’innocence des antoine simon 13       la  jésus    en       un aux barrières des octrois   maille 1 :que       au a grant dulur tendrai puis et que vous dire des 1. il se trouve que je suis    au balcon un trait gris sur la dernier vers aoi clers fut li jurz e li       vu       le inoubliables, les station 5 : comment comme un préliminaire la bribes en ligne a "ces deux là se       apr&eg très malheureux... petites proses sur terre  “ne pas pour le prochain basilic, (la pas de pluie pour venir     de rigoles en recleimet deu mult       grappe in the country i mes doigts se sont ouverts la gaucherie à vivre, dernier vers doel i avrat, dans les écroulements "pour tes pour qui veut se faire une carissimo ulisse,torna a printemps breton, printemps       sur et que dire de la grâce nécrologie dans ce pays ma mère les plus terribles       dans sept (forces cachées qui madame, on ne la voit jamais       ( beaucoup de merveilles dernier vers aoi maintenant il connaît le et nous n’avons rien et voici maintenant quelques chaises, tables, verres,       apr&eg passet li jurz, si turnet a à propos “la     cet arbre que pour helmut démodocos... Ça a bien un able comme capable de donner mise en ligne références : xavier   ces notes j’ai relu daniel biga, ne faut-il pas vivre comme pour philippe vous n’avez quand les mots       &n   est-ce que l’évidence pas une année sans évoquer le lourd travail des meules ce qui importe pour la chaude caresse de aux george(s) (s est la       les quelque temps plus tard, de 7) porte-fenêtre       en       que et tout avait nous savons tous, ici, que approche d’une nice, le 18 novembre 2004       &       assis  le grand brassage des tes chaussures au bas de immense est le théâtre et l’attente, le fruit dorothée vint au monde douce est la terre aux yeux de l’autre li emperere par sa grant ils avaient si longtemps, si f le feu s’est antoine simon 17 pour iv.- du livre d’artiste il arriva que les lettres ou les chiffres j’ai donc       fourmi raphaël rien n’est plus ardu       dans       dans       sur la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Pagès

Pagès



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette