BRIBES EN LIGNE
juste un dernier vers aoi d’un bout à       les là, c’est le sable et il semble possible il avait accepté "et bien, voilà..." dit abstraction voir figuration accorde ton désir à ta si elle est belle ? je et ces   voici donc la nous avancions en bas de le 28 novembre, mise en ligne j’ai travaillé temps où le sang se       au nice, le 30 juin 2000       le quand les mots pas facile d’ajuster le la terre a souvent tremblé et je vois dans vos       st de pa(i)smeisuns en est venuz       &agrav  les œuvres de la rencontre d’une difficile alliage de chairs à vif paumes iv.- du livre d’artiste       qui       sur       arauca merci au printemps des       la pie dernier vers aoi antoine simon 26 la terre nous f dans le sourd chatoiement macles et roulis photo 4 madame aux rumeurs a claude b.   comme pour michèle gazier 1) le 26 août 1887, depuis titrer "claude viallat, et que vous dire des       ma le recueil de textes       dans lorsque martine orsoni       neige au seuil de l’atelier Éléments - jouer sur tous les tableaux "mais qui lit encore le       je madame est une torche. elle agnus dei qui tollis peccata mes pensées restent ils sortent tout à fleur d’eaula danse le texte qui suit est, bien i.- avaler l’art par je ne sais pas si patrick joquel vient de vous avez a propos de quatre oeuvres de je sais, un monde se essai de nécrologie,       " pour ma  tu vois im font chier il en est des noms comme du et encore  dits il existe deux saints portant ma voix n’est plus que au labyrinthe des pleursils       glouss toi, mésange à (la numérotation des m1       antoine simon 6 l’une des dernières mise en ligne je me souviens de n’ayant pas tout le problème régine robin,   la production f j’ai voulu me pencher       &agrav ce qui aide à pénétrer le tu le saiset je le vois saluer d’abord les plus nice, le 18 novembre 2004 sainte marie, pour frédéric non, björg, pour jacky coville guetteurs  les trois ensembles ma chair n’est pour julius baltazar 1 le       le lentement, josué pour mes enfants laure et    courant dans le pain brisé son bribes en ligne a  dans toutes les rues ainsi alfred…     son   un vendredi a propos d’une     &nbs le soleil n’est pas carmelo arden quin est une dernier vers aoi       force autre essai d’un dans ce pays ma mère bruno mendonça si j’étais un dernier vers aoi       ce station 4 : judas  tromper le néant   j’ai souvent travail de tissage, dans   six formes de la attendre. mot terrible. marché ou souk ou       descen dans les carnets    au balcon antoine simon 15 approche d’une moisissures mousses lichens diaphane est le mot (ou du bibelot au babilencore une f le feu s’est       dans les dieux s’effacent le lent déferlement i mes doigts se sont ouverts l’existence n’est madame est la reine des pour mon épouse nicole       l̵ il faut aller voir       ce       bonheu       le nous savons tous, ici, que et tout avait " je suis un écorché vif. pas une année sans évoquer premier vers aoi dernier       je quatre si la mer s’est onzième je serai toujours attentif à on préparait écoute, josué,       &eacut antoine simon 31  pour de mon cher pétrarque, ne faut-il pas vivre comme moi cocon moi momie fuseau fin première le 23 février 1988, il de toutes les souvent je ne sais rien de pour m.b. quand je me heurte       le le temps passe si vite, il s’appelait       deux       fourr& c’est extrêmement pour jean-marie simon et sa       reine       dans pas même glaciation entre       quinze a christiane me dans le train premier       en un       je me       mesdames, messieurs, veuillez equitable un besoin sonnerait il en est des meurtrières. des conserves ! mult ben i fierent franceis e dernier vers s’il       parfoi  martin miguel vient …presque vingt ans plus reflets et echosla salle laure et pétrarque comme    en antoine simon 20 la mastication des dire que le livre est une  monde rassemblé deux nouveauté, preambule – ut pictura la prédication faite nécrologie nous viendrons nous masser dernier vers aoi les cuivres de la symphonie ils avaient si longtemps, si je t’enlace gargouille pour martine la galerie chave qui quand il voit s’ouvrir, le géographe sait tout       sur ajout de fichiers sons dans edmond, sa grande toutes ces pages de nos pour philippe macles et roulis photo ouverture de l’espace au lecteur voici le premier       midi À peine jetés dans le       les       soleil macles et roulis photo 1 etait-ce le souvenir iloec endreit remeint li os  ce qui importe pour la bouche pleine de bulles raphaËl ce paysage que tu contemplais le 26 août 1887, depuis tous feux éteints. des (ô fleur de courge... exacerbé d’air je suis l’heure de la c’est ici, me     pourquoi « amis rollant, de o tendresses ô mes       je     surgi vertige. une distance  le livre, avec issent de mer, venent as       au       le bien sûr, il y eut le temps passe dans la les durand : une 1) la plupart de ces       au li emperere s’est avez-vous vu siglent a fort e nagent e     une abeille de ecrire les couleurs du monde à la mémoire de  “... parler une constellations et f les rêves de leonardo rosa  avec « a la li quens oger cuardise       "       en "pour tes       le tandis que dans la grande temps de cendre de deuil de antoine simon 5 il n’était qu’un       avant ils s’étaient       grimpa la brume. nuages dont les secrets… à quoi       j̵  la lancinante ce qui importe pour l’éclair me dure, je ne peins pas avec quoi, d’ eurydice ou bien de chaises, tables, verres, dans le monde de cette dans ce périlleux quando me ne so itu pe recleimet deu mult       crabe-       au dernier vers aoi tous ces charlatans qui suite de villa arson, nice, du 17 le pendu folie de josuétout est seins isabelle boizard 2005       vu et si tu dois apprendre à dernier vers aoi art jonction semble enfin j’aime chez pierre bel équilibre et sa       & 1) notre-dame au mur violet en introduction à  zones gardées de attendre. mot terrible. madame est une troisième essai et la vie est ce bruissement et  riche de mes a grant dulur tendrai puis À max charvolen et janvier 2002 .traverse passet li jurz, la noit est "tu sais ce que c’est vous avez il tente de déchiffrer,       chaque  les éditions de quatrième essai rares neuf j’implore en vain même si in the country paroles de chamantu       entre les premières spectacle de josué dit l’ami michel de profondes glaouis antoine simon 2   le texte suivant a je désire un dernier vers aoi    regardant À max charvolen et martin       vaches clers fut li jurz e li       dans       à juste un mot pour annoncer un jour nous avons pas de pluie pour venir quel ennui, mortel pour certains prétendent li emperere par sa grant sixième je m’étonne toujours de la mougins. décembre ce pays que je dis est       que suite du blasphème de (josué avait pour maxime godard 1 haute  la toile couvre les antoine simon 3 l’appel tonitruant du antoine simon 14 sa langue se cabre devant le la danse de tant pis pour eux. f le feu m’a dernier vers aoi ce texte m’a été quai des chargeurs de la fraîcheur et la ici, les choses les plus pour anne slacik ecrire est       sur le 1- c’est dans "je me tais. pour taire. giovanni rubino dit pour yves et pierre poher et antoine simon 22  jésus       m&eacu il y a dans ce pays des voies   l’oeuvre vit son je t’ai admiré, un temps hors du le samedi 26 mars, à 15       allong la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Littel

Littel

Dernière publication : 22 novembre 2009.
Les 3 derniers articles : Les Bienveillantes .
Les 3 articles les plus lus : Les Bienveillantes .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Les Bienveillantes

    hommage à Jonathan Littel

    J’ai longtemps hésité avant d’ouvrir Les Bienveillantes de Jonathan Littel. Gros sujet, gros livre, gros battage médiatique, gros prix... Ça ne m’engageait guère. Vieux réflexe : je me méfie de ce dont (...)
    Clefs : roman , Littel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette