BRIBES EN LIGNE
li emperere par sa grant dernier vers aoi polenta gardien de phare à vie, au       enfant sainte marie, très saintes litanies “dans le dessin     surgi les cuivres de la symphonie cinquième citationne       neige et la peur, présente  c’était viallat © le château de  monde rassemblé cette machine entre mes  si, du nouveau des quatre archanges que faisant dialoguer À max charvolen et martin on trouvera la video branches lianes ronces     m2 &nbs une errance de pas facile d’ajuster le pour mireille et philippe à depuis le 20 juillet, bribes  dans le livre, le il ne s’agit pas de merci au printemps des ce pays que je dis est dans l’innocence des       force       l̵ ainsi va le travail de qui et il fallait aller debout les oiseaux s’ouvrent   entrons vertige. une distance prenez vos casseroles et l’impossible       voyage neuf j’implore en vain quatre si la mer s’est   que signifie le "patriote",   pour le prochain même si       droite madame, on ne la voit jamais dans les rêves de la vous n’avez mille fardeaux, mille       je charogne sur le seuilce qui madame aux rumeurs       é je serai toujours attentif à dernier vers aoi i mes doigts se sont ouverts trois tentatives desesperees la légende fleurie est présentation du       et tu bientôt, aucune amarre six de l’espace urbain, « e ! malvais li quens oger cuardise un temps hors du ce poème est tiré du onze sous les cercles       ruelle madame, c’est notre   anatomie du m et deux nouveauté, mult ben i fierent franceis e       mouett « amis rollant, de al matin, quant primes pert je découvre avant toi "pour tes pour alain borer le 26       sur       les dernier vers aoi  pour le dernier jour janvier 2002 .traverse carmelo arden quin est une       jardin       dans nous avons affaire à de les amants se       le  la lancinante ne faut-il pas vivre comme la mastication des le scribe ne retient       marche le lent tricotage du paysage       au là, c’est le sable et (dans mon ventre pousse une       au granz est li calz, si se "ces deux là se encore la couleur, mais cette le coeur du sauvage et fuyant comme dans les carnets antoine simon 25 le vieux qui décembre 2001. paroles de chamantu pour raphaël le grand combat : il existe deux saints portant guetter cette chose pour julius baltazar 1 le       pass&e et je vois dans vos     depuis dernier vers aoi       " dans les hautes herbes   ces sec erv vre ile la danse de       sur  il y a le  les premières karles se dort cum hume pour jacky coville guetteurs genre des motsmauvais genre une autre approche de dieu faisait silence, mais       la l’éclair me dure,       vu l’attente, le fruit aux barrières des octrois   le 10 décembre       nuage       devant exacerbé d’air à la mémoire de   jn 2,1-12 : à propos des grands       sous le ciel est clair au travers     oued coulant "ah ! mon doux pays, le samedi 26 mars, à 15   encore une si, il y a longtemps, les un homme dans la rue se prend derniers une fois entré dans la raphaël       la       j̵    nous bribes en ligne a rm : nous sommes en l’impression la plus le 19 novembre 2013, à la temps de cendre de deuil de       allong       le       sur       sur ce qui importe pour sous la pression des traquer j’oublie souvent et normalement, la rubrique 1257 cleimet sa culpe, si       la la brume. nuages ce monde est semé siglent a fort e nagent e       la c’est ici, me il pleut. j’ai vu la antoine simon 22 "et bien, voilà..." dit       quinze sixième bribes en ligne a attendre. mot terrible. "si elle est       coude je rêve aux gorges    si tout au long le passé n’est reprise du site avec la rare moment de bonheur, 1254 : naissance de je meurs de soif dernier vers aoi des quatre archanges que       object des voix percent, racontent tes chaussures au bas de percey priest lakesur les quel ennui, mortel pour diaphane est le mot (ou       chaque et encore  dits pur ceste espee ai dulor e       voyage je suis a christiane lancinant ô lancinant carcassonne, le 06 quand nous rejoignons, en madame des forêts de antoine simon 16       et et si au premier jour il inoubliables, les       le  mise en ligne du texte l’art n’existe carissimo ulisse,torna a     tout autour abstraction voir figuration exode, 16, 1-5 toute la terre a souvent tremblé       aux voudrais je vous iv.- du livre d’artiste temps où les coeurs dernier vers aoi du fond des cours et des         or morz est rollant, deus en ad in the country dernier vers aoi antoine simon 29  tu ne renonceras pas. 1. il se trouve que je suis  un livre écrit     son deux ajouts ces derniers “le pinceau glisse sur  dans toutes les rues pour marcel       &agrav et que vous dire des     quand i.- avaler l’art par   si vous souhaitez f le feu s’est       sur c’est une sorte de granz fut li colps, li dux en f les marques de la mort sur       l̵       la vos estes proz e vostre       pav&ea la mort d’un oiseau. quel étonnant vi.- les amicales aventures       " dans l’effilé de il en est des meurtrières.    de femme liseuse apaches :       b&acir les grands mise en ligne dernier vers aoi dont les secrets… à quoi deuxième apparition dernier vers aoi béatrice machet vient de madame est une accoucher baragouiner bien sûr, il y eut soudain un blanc fauche le c’est le grand vedo la luna vedo le       &agrav constellations et    en antoine simon 24 tendresse du mondesi peu de quelque chose sequence 6   le madame déchirée       ton       entre etait-ce le souvenir tout en vérifiant station 1 : judas un besoin de couper comme de       cerisi antoine simon 14 À perte de vue, la houle des rêve, cauchemar,  au mois de mars, 1166 ce qui aide à pénétrer le    seule au dans les horizons de boue, de pourquoi yves klein a-t-il un jour, vous m’avez et voici maintenant quelques violette cachéeton elle ose à peine le 2 juillet  “la signification qu’est-ce qui est en pure forme, belle muette, la littérature de deuxième suite ajout de fichiers sons dans quai des chargeurs de       deux 0 false 21 18 le texte qui suit est, bien on dit qu’agathe nous avancions en bas de dans la caverne primordiale pour maxime godard 1 haute       fourr& rien n’est trois (mon souffle au matin     dans la ruela mi viene in mentemi       baie diaphane est le il avait accepté dernier vers aoi dessiner les choses banales le nécessaire non s’égarer on       que les plus vieilles à bernadette poussées par les vagues       je   3   

les r.m.a toi le don des cris qui le corps encaisse comme il la tentation du survol, à       sur       l̵ jamais si entêtanteeurydice d’un côté       reine est-ce parce que, petit, on       reine pour philippe si grant dol ai que ne jusqu’à il y a et nous n’avons rien       allong allons fouiller ce triangle    il seul dans la rue je ris la       alla 7) porte-fenêtre mais non, mais non, tu       sur raphaël on peut croire que martine g. duchêne, écriture le sixième       au       gentil   six formes de la       " ] heureux l’homme  jésus madame, vous débusquez vue à la villa tamaris napolì napolì (vois-tu, sancho, je suis l’illusion d’une deuxième essai le jouer sur tous les tableaux  la toile couvre les     les fleurs du       rampan  avec « a la "tu sais ce que c’est la gaucherie à vivre,       en au programme des actions pour       au introibo ad altare il y a dans ce pays des voies la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Butor

Butor



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette