BRIBES EN LIGNE
ouverture de l’espace du bibelot au babilencore une  “ne pas nous dirons donc dernier vers aoi madame, c’est notre dernier vers aoi f les marques de la mort sur       droite madame chrysalide fileuse le coeur du tout est possible pour qui  “ce travail qui la galerie chave qui les plus vieilles       pav&ea       dans je sais, un monde se ce qui aide à pénétrer le pour jean gautheronle cosmos antoine simon 32       sur où l’on revient g. duchêne, écriture le légendes de michel errer est notre lot, madame, dernier vers que mort   voici donc la   jn 2,1-12 :  le grand brassage des a propos d’une rimbaud a donc folie de josuétout est dernier vers aoi   sur la toile de renoir, les et voici maintenant quelques       bonhe carmelo arden quin est une     ton le temps passe dans la chaises, tables, verres, tout mon petit univers en merci au printemps des pour michèle gazier 1       le pour daniel farioli poussant         or cet article est paru sur l’erbe verte si est "ces deux là se dans les carnets clers est li jurz et li  tu ne renonceras pas. tendresses ô mes envols bal kanique c’est  tu vois im font chier dimanche 18 avril 2010 nous très saintes litanies pour quand nous rejoignons, en quatrième essai de reprise du site avec la jouer sur tous les tableaux six de l’espace urbain, la chaude caresse de de mes deux mains derniers vers sun destre  ce qui importe pour le vieux qui       sur       sur paien sunt morz, alquant clers fut li jurz e li pour andré c’est une sorte de pour philippe démodocos... Ça a bien un pour ma  dans toutes les rues       p&eacu       l̵       voyage je reviens sur des et  riche de mes quatrième essai rares me se reprendre. creuser son à la bonne       vaches a grant dulur tendrai puis   que signifie vous êtes d’abord l’échange des toujours les lettres : après la lecture de     sur la nous lirons deux extraits de aux barrières des octrois f le feu s’est       vu napolì napolì constellations et siglent a fort e nagent e       dans s’égarer on   je ne comprends plus guetter cette chose dernier vers aoi quand il voit s’ouvrir, "ah ! mon doux pays, dans les écroulements   né le 7 seul dans la rue je ris la  les premières       "       l̵       la lentement, josué pour julius baltazar 1 le 0 false 21 18 il en est des meurtrières. les installations souvent, archipel shopping, la giovanni rubino dit     tout autour   le 10 décembre l’art n’existe je désire un pour anne slacik ecrire est c’est pour moi le premier v.- les amicales aventures du 13) polynésie       pav&ea dire que le livre est une     [1]  pour yves et pierre poher et ce texte m’a été …presque vingt ans plus moi cocon moi momie fuseau nos voix i.- avaler l’art par     au couchant paysage de ta tombe  et la prédication faite des conserves !       et cet article est paru dans le quelques textes et encore  dits mes pensées restent       sur antoine simon 17       midi cinq madame aux yeux la brume. nuages et si au premier jour il la gaucherie à vivre,  la lancinante     extraire   pour théa et ses       b&acir la mort, l’ultime port,       l̵       quinze je ne saurais dire avec assez il ne reste plus que le       sur le comme une suite de   l’oeuvre vit son   ces notes cyclades, iii° du fond des cours et des passent .x. portes, quai des chargeurs de  un livre écrit la poésie, à la antoine simon 12 Être tout entier la flamme quelque chose les oiseaux s’ouvrent un soir à paris au       la dont les secrets… à quoi dernier vers aoi 5) triptyque marocain en ceste tere ad estet ja la terre nous pour andrée à bernadette       il (ô fleur de courge...       pourqu       &n dans les carnets zacinto dove giacque il mio jamais si entêtanteeurydice la pureté de la survie. nul l’appel tonitruant du 0 false 21 18 leonardo rosa quando me ne so itu pe granz est li calz, si se et ces les parents, l’ultime       bien       chaque       devant les durand : une si j’étais un antoine simon 26 il existe deux saints portant viallat © le château de onzième       deux i mes doigts se sont ouverts diaphane est le la réserve des bribes "pour tes le 26 août 1887, depuis printemps breton, printemps       une   six formes de la rien n’est       le percey priest lakesur les quand c’est le vent qui deuxième apparition de “le pinceau glisse sur  pour le dernier jour li emperere par sa grant       qui douce est la terre aux yeux recleimet deu mult thème principal : ki mult est las, il se dort       m̵ le 26 août 1887, depuis je crie la rue mue douleur à sylvie       la pour martin antoine simon 24 les grands   saint paul trois c’est la chair pourtant nécrologie       &n station 4 : judas  il souffle sur les collines (ma gorge est une     &nbs si, il y a longtemps, les l’attente, le fruit le bulletin de "bribes lorsqu’on connaît une ils avaient si longtemps, si ….omme virginia par la noble folie de josué, portrait. 1255 :  “comment       aujour je ne peins pas avec quoi, la langue est intarissable       je ne faut-il pas vivre comme deuxième suite station 7 : as-tu vu judas se les cuivres de la symphonie il faut aller voir hans freibach : antoine simon 10 temps de pierres       grappe sables mes parolesvous f le feu s’est       dans macles et roulis photo 3 pas sur coussin d’air mais 1 la confusion des madame déchirée voile de nuità la À max charvolen et martin je t’enfourche ma "nice, nouvel éloge de la je dors d’un sommeil de même si si j’avais de son dans les hautes herbes tu le saiset je le vois le texte qui suit est, bien       deux jusqu’à il y a pas une année sans évoquer il y a tant de saints sur maintenant il connaît le les amants se dans l’innocence des  “... parler une d’un bout à elle ose à peine temps de bitume en fusion sur le glacis de la mort c’est un peu comme si, rare moment de bonheur, souvent je ne sais rien de raphaËl lorsque martine orsoni et la peur, présente c’est parfois un pays laure et pétrarque comme il aurait voulu être macles et roulis photo 4 cinquième essai tout non, björg, et tout avait chaque automne les  les trois ensembles quel ennui, mortel pour       entre spectacle de josué dit je m’étonne toujours de la et que dire de la grâce dans l’innocence des nouvelles mises en macao grise   un vendredi chairs à vif paumes mougins. décembre madame est une       reine       o    si tout au long dernier vers aoi marché ou souk ou  dernières mises       marche carissimo ulisse,torna a pour helmut       sur le       gentil r.m.a toi le don des cris qui si elle est belle ? je       crabe-  le "musée "tu sais ce que c’est max charvolen, martin miguel branches lianes ronces   1) cette la vie est ce bruissement reflets et echosla salle ce qui fait tableau : ce  si, du nouveau       le à une il faut dire les     &nbs et te voici humanité       au   entrons charogne sur le seuilce qui dentelle : il avait antoine simon 29   on n’est       sur     son    7 artistes et 1 il y a dans ce pays des voies       les le temps passe si vite, j’écoute vos af : j’entends dernier vers aoi       dans       m̵ antoine simon 20 quand vous serez tout  dernier salut au tout à fleur d’eaula danse rita est trois fois humble. descendre à pigalle, se 1) la plupart de ces il faut laisser venir madame       pour antoine simon 3 j’aime chez pierre temps où les coeurs ce qu’un paysage peut madame, on ne la voit jamais vous deux, c’est joie et on a cru à       l̵     dans la ruela la parol

Accueil > Mots-clés > Date de publication > 2010

2010

Dernière publication : 21 octobre 2010.
Les 3 derniers articles : ART ET TERRITOIRE , Ariane , Inventions d’Hypatie .
Les 3 articles les plus lus : Ariane , ART ET TERRITOIRE , Sumer, terre et langue en moi .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette