BRIBES EN LIGNE
le geste de l’ancienne, dernier vers aoi  de même que les      & il semble possible la mastication des dans ce pays ma mère le coquillage contre face aux bronzes de miodrag passent .x. portes,  “ne pas       &eacut les dieux s’effacent un besoin de couper comme de antoine simon 18     rien les doigts d’ombre de neige spectacle de josué dit a propos de quatre oeuvres de j’ai relu daniel biga,  la lancinante       la   je ne comprends plus petit matin frais. je te ainsi alfred… antoine simon 14 station 1 : judas fontelucco, 6 juillet 2000       la difficile alliage de antoine simon 12 vous deux, c’est joie et la tentation du survol, à   adagio   je ils avaient si longtemps, si       pass&e   la baie des anges et ma foi,       au       que à la mémoire de dernier vers aoi pour raphaël tu le sais bien. luc ne       sous    tu sais onze sous les cercles je déambule et suis ] heureux l’homme       et tu f les rêves de       pass&e seul dans la rue je ris la       dans       aux la vie est ce bruissement il en est des meurtrières. la bouche pure souffrance       la       " soudain un blanc fauche le       fourmi neuf j’implore en vain et il fallait aller debout a la fin il ne resta que       force le temps passe si vite, références : xavier autre citation"voui je me souviens de ensevelie de silence, (vois-tu, sancho, je suis toutes sortes de papiers, sur madame est la reine des les plus vieilles li emperere par sa grant branches lianes ronces ma voix n’est plus que les grands       ma à propos “la 1) la plupart de ces elle ose à peine et si au premier jour il le soleil n’est pas         &n       les il avait accepté bel équilibre et sa dernier vers aoi quelques textes  pour le dernier jour elle réalise des je découvre avant toi     l’é dans les rêves de la     le pour m.b. quand je me heurte  dans toutes les rues dernier vers aoi les avenues de ce pays       baie portrait. 1255 : deux ajouts ces derniers et si tu dois apprendre à quand nous rejoignons, en autre petite voix ce n’est pas aux choses ils sortent derniers vers sun destre macles et roulis photo la musique est le parfum de l’art c’est la   six formes de la exacerbé d’air douce est la terre aux yeux       neige je m’étonne toujours de la       devant       allong i mes doigts se sont ouverts    au balcon       m̵   encore une dans le patriote du 16 mars dans un coin de nice, il ne s’agit pas de cinquième citationne temps de pierres dans la rêves de josué, m1       pour le prochain basilic, (la mult est vassal carles de       l̵ merci à la toile de certains soirs, quand je (josué avait       l̵ villa arson, nice, du 17 à   le texte suivant a j’ai perdu mon preambule – ut pictura la cité de la musique  epître aux de soie les draps, de soie dernier vers aoi    de femme liseuse  je signerai mon ce qui fait tableau : ce l’impression la plus bien sûr, il y eut des voiles de longs cheveux outre la poursuite de la mise la brume. nuages samuelchapitre 16, versets 1 marie-hélène le 23 février 1988, il j’ai parlé       reine       le jamais si entêtanteeurydice 13) polynésie       l̵ antoine simon 30 antoine simon 2     " c’est un peu comme si, si tu es étudiant en deuxième apparition de on préparait       "       ruelle 0 false 21 18 pour gilbert       le de l’autre comme ce mur blanc antoine simon 20 f le feu est venu,ardeur des il est le jongleur de lui troisième essai  au travers de toi je     [1]  mult ben i fierent franceis e       la madame aux rumeurs   le 10 décembre très malheureux... la langue est intarissable "tu sais ce que c’est la lecture de sainte deuxième suite 1) notre-dame au mur violet dans les carnets merci à marc alpozzo art jonction semble enfin un homme dans la rue se prend pour jean-marie simon et sa 1-nous sommes dehors. ecrire les couleurs du monde   pour le prochain   anatomie du m et langues de plomba la les routes de ce pays sont ce jour-là il lui À perte de vue, la houle des le ciel est clair au travers       en ce texte m’a été la liberté s’imprime à je désire un  les éditions de le proche et le lointain nice, le 18 novembre 2004 dernier vers aoi dans les carnets “le pinceau glisse sur nos voix dernier vers aoi autre citation pour mireille et philippe martin miguel art et  les trois ensembles       aujour nu(e), comme son nom tout le problème fin première pour marcel la fraîcheur et la       le la route de la soie, à pied, le lourd travail des meules des quatre archanges que f les marques de la mort sur ouverture d’une religion de josué il  avec « a la à propos des grands     pourquoi       la 7) porte-fenêtre  on peut passer une vie bal kanique c’est janvier 2002 .traverse ce jour là, je pouvais antoine simon 31       voyage       ce i en voyant la masse aux       grappe alocco en patchworck ©       au   un pour mon épouse nicole régine robin,       le       à c’était une dans les horizons de boue, de un titre : il infuse sa "mais qui lit encore le antoine simon 24 le travail de bernard d’ eurydice ou bien de f toutes mes trois tentatives desesperees tout en travaillant sur les il ne sait rien qui ne va       le       quand pour michèle pure forme, belle muette, dans l’innocence des   reprise du site avec la je sais, un monde se  de la trajectoire de ce l’existence n’est       apr&eg errer est notre lot, madame, on croit souvent que le but  dernières mises     dans la ruela  mise en ligne du texte de sorte que bientôt il existe au moins deux   marcel la galerie chave qui pur ceste espee ai dulor e seins isabelle boizard 2005 j’ai donné, au mois dans les hautes herbes dernier vers aoi       l̵ la terre a souvent tremblé rm : nous sommes en       grimpa etait-ce le souvenir       descen vous êtes antoine simon 17 il ne reste plus que le       le pour alain borer le 26 j’écoute vos macles et roulis photo 3 et que dire de la grâce livre grand format en trois la vie est dans la vie. se nouvelles mises en un jour, vous m’avez aux barrières des octrois       dans       ce pour andré "je me tais. pour taire. cyclades, iii° issent de mer, venent as       d&eacu saluer d’abord les plus deux mille ans nous le corps encaisse comme il fragilité humaine. cet article est paru dans le bruno mendonça ce paysage que tu contemplais le numéro exceptionnel de le scribe ne retient       entre dans ce périlleux    courant j’aime chez pierre       arauca pour philippe si grant dol ai que ne eurydice toujours nue à chaises, tables, verres, le 15 mai, à que reste-t-il de la avec marc, nous avons voile de nuità la diaphane est le mot (ou moisissures mousses lichens j’oublie souvent et       juin journée de cette machine entre mes carles li reis en ad prise sa a propos d’une là, c’est le sable et       grant est la plaigne e large       m̵ dernier vers aoi je reviens sur des quatrième essai rares       une a christiane le glacis de la mort a dix sept ans, je ne savais       le epuisement de la salle, tout à fleur d’eaula danse  “la signification morz est rollant, deus en ad de pa(i)smeisuns en est venuz pour jacqueline moretti, je t’enlace gargouille de toutes les vous n’avez avant propos la peinture est je t’enfourche ma       vu montagnesde deuxième apparition c’est ici, me pour andrée normalement, la rubrique comment entrer dans une « voici le 19 novembre 2013, à la rare moment de bonheur, quelques autres tant pis pour eux.       & c’est le grand "la musique, c’est le       je intendo... intendo !       apparu       deux réponse de michel petites proses sur terre madame chrysalide fileuse  monde rassemblé       " la parol

Accueil > Mots-clés > Approches des oeuvres > 2009

2009



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette