BRIBES EN LIGNE
      m̵ tout est prêt en moi pour       marche       &agrav sur la toile de renoir, les (dans mon ventre pousse une deux mille ans nous al matin, quant primes pert un temps hors du la bouche pleine de bulles la fraîcheur et la le 23 février 1988, il je sais, un monde se     chant de la rencontre d’une il y a des objets qui ont la monde imaginal,   un vendredi   l’oeuvre vit son sixième exode, 16, 1-5 toute       la les plus terribles un jour nous avons       ( "ces deux là se       baie       va       sur folie de josuétout est    tu sais des conserves !   voici donc la pour angelo pour max charvolen 1) pour jean-marie simon et sa f les rêves de très malheureux... coupé en deux quand l’art c’est la       le montagnesde 1 la confusion des et il fallait aller debout station 1 : judas je m’étonne toujours de la paien sunt morz, alquant o tendresses ô mes sauvage et fuyant comme l’erbe del camp, ki langues de plomba la a la fin il ne resta que nous savons tous, ici, que quai des chargeurs de       " petites proses sur terre quatrième essai de  de la trajectoire de ce préparation des       &agrav ce qui aide à pénétrer le       sur diaphane est le mot (ou il n’est pire enfer que       j̵ pour andré ce pays que je dis est       la laure et pétrarque comme branches lianes ronces mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans rêve, cauchemar, paysage de ta tombe  et       le dernier vers aoi a christiane       la religion de josué il       le derniers vers sun destre ici, les choses les plus  le grand brassage des       d&eacu (vois-tu, sancho, je suis       l̵ face aux bronzes de miodrag merci à la toile de tout le problème samuelchapitre 16, versets 1 et…  dits de       dans la communication est faisant dialoguer la mastication des juste un mot pour annoncer des voiles de longs cheveux dans les écroulements me mm si c’est ça creuser, bribes en ligne a onzième bel équilibre et sa 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi       ...mai fontelucco, 6 juillet 2000 dernier vers aoi       é       ( la mort, l’ultime port, le nécessaire non pour robert (ma gorge est une       enfant "la musique, c’est le   la production mult est vassal carles de       fleur le texte qui suit est, bien raphaËl dans les carnets       en marcel alocco a et  riche de mes       sous la vie est ce bruissement    regardant       apr&eg poème pour       pass&e  avec « a la douze (se fait terre se le vieux qui clere est la noit e la pour qui veut se faire une bribes en ligne a d’ eurydice ou bien de   3   

les     vers le soir ils sortent macles et roulis photo le coeur du depuis ce jour, le site et si tu dois apprendre à c’est un peu comme si, il aura fallu longtemps - station 3 encore il parle j’ai longtemps heureuse ruine, pensait       vi.- les amicales aventures la question du récit dans le pain brisé son dès l’origine de son morz est rollant, deus en ad mon cher pétrarque, fin première jouer sur tous les tableaux   ces sec erv vre ile f toutes mes "ah ! mon doux pays, sculpter l’air :       dans dans l’innocence des quando me ne so itu pe       que m1             en un et que vous dire des sequence 6   le       longte    nous antoine simon 28   en grec, morías merle noir  pour le lent tricotage du paysage       je je désire un ce poème est tiré du iloec endreit remeint li os si j’étais un nice, le 30 juin 2000   anatomie du m et la liberté s’imprime à le glacis de la mort       " il faut laisser venir madame en 1958 ben ouvre à lancinant ô lancinant       pav&ea halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi les premières dans les carnets martin miguel il va falloir       sabots mouans sartoux. traverse de le ciel de ce pays est tout il était question non       la       il 1257 cleimet sa culpe, si le 2 juillet   encore une     les fleurs du antoine simon 33 on trouvera la video rossignolet tu la etudiant à de prime abord, il il en est des noms comme du       une macao grise       allong mougins. décembre  référencem c’est seulement au     après pour yves et pierre poher et 0 false 21 18 l’impression la plus antoine simon 17 "tu sais ce que c’est 0 false 21 18 “dans le dessin mise en ligne   jn 2,1-12 :       &n tant pis pour eux. moi cocon moi momie fuseau carmelo arden quin est une       &eacut  ce mois ci : sub pour lee             un "le renard connaît     à imagine que, dans la     pourquoi   un       b&acir ainsi va le travail de qui quatre si la mer s’est a supposer quece monde tienne       vaches     [1]  troisième essai et patrick joquel vient de trois (mon souffle au matin la gaucherie à vivre,       le on cheval       neige  les éditions de voudrais je vous j’oublie souvent et       sur       au au commencement était "et bien, voilà..." dit l’eau s’infiltre dernier vers aoi a propos d’une nous avons affaire à de il y a dans ce pays des voies l’heure de la       tourne générations accoucher baragouiner dernier vers aoi dernier vers aoi tu le saiset je le vois dernier vers aoi f les marques de la mort sur ouverture de l’espace c’est extrêmement pour egidio fiorin des mots pour michèle gazier 1)       l̵ d’un côté     surgi pour martine et la peur, présente tandis que dans la grande rm, le 2/02/2018 j’ai fait dernier vers aoi antoine simon 6 dans l’innocence des torna a sorrento ulisse torna cher bernard portrait. 1255 : le 28 novembre, mise en ligne ( ce texte a printemps breton, printemps elle disposait d’une marché ou souk ou se reprendre. creuser son mesdames, messieurs, veuillez elle réalise des il y a tant de saints sur un titre : il infuse sa pluies et bruines, voici des œuvres qui, le antoine simon 3 ce qui importe pour soudain un blanc fauche le un besoin de couper comme de       la nu(e), comme son nom si j’avais de son  dans toutes les rues  ce qui importe pour   la baie des anges pour mireille et philippe journée de non, björg, « amis rollant, de j’ai travaillé   six formes de la ses mains aussi étaient     sur la pente de tantes herbes el pre le geste de l’ancienne, la mort d’un oiseau.       juin la musique est le parfum de beaucoup de merveilles deuxième apparition aux barrières des octrois À max charvolen et martin granz fut li colps, li dux en  née à vertige. une distance       mouett franchement, pensait le chef, violette cachéeton dernier vers aoi peinture de rimes. le texte pour jean-louis cantin 1.-       ton     rien       chaque     tout autour antoine simon 29 quel ennui, mortel pour macles et roulis photo 7 j’ai ajouté toute trace fait sens. que deuxième rupture : le     une abeille de autre citation c’est la distance entre deux ce travail vous est       " voici l’une de nos plus antoine simon 32       un une errance de certains soirs, quand je       droite bal kanique c’est       la sa langue se cabre devant le rêves de josué, petit matin frais. je te       sur le 1-nous sommes dehors. À peine jetés dans le       sur vous dites : "un       m&eacu maintenant il connaît le un homme dans la rue se prend « voici apaches : a toi le don des cris qui à propos des grands v.- les amicales aventures du       le comment entrer dans une inoubliables, les les avenues de ce pays attendre. mot terrible.       voyage ensevelie de silence,     sur la j’ai en réserve able comme capable de donner les durand : une bien sûr, il y eut la parol

Accueil > Mots-clés > Date de publication > 2009

2009

Dernière publication : 18 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Amphisbène , Serpentine , Pénélope .
Les 3 articles les plus lus : Fiammetta , Ombre , Serpentine .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Incube

    / Bibliophilie
    Je t’enlace gargouille prête à rendre les eaux, les chants, les vibrionnants, les crissants les tintinnabulants, les liquéfiants, les liquéfiés et leurs métamorphoses stridentes dans des tuyaux de nuit (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Ombre

    / Bibliophilie
    Je suis celle qui trompe silhouette majeure masse qui s’effile s’endort la grande mitraille des orgues quand les animaux à peau épaisse se rendent jusqu’aux étangs brûlants des jours Ils en meurent (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Fiammetta

    / Bibliophilie
    Je crie la rue mue douleur j’en ris la foule s’entasse s’embarrasse s’écoule roule dans le bruit dans l’âcre odeur moteurs je crie et ris je mue ça croule Je t’embrasse incendiaire je suis (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Pénélope

    / Bibliophilie
    Je suis l’enveloppée je me disperse et disparais L’envol têtu déjoue le doute je ne peux me déprendre la toile m’est un drap je m’y love elle m’est un linceul et je vole Tueur enroché tu as amorcé (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Serpentine

    / Bibliophilie
    Dans l’innocence des forêts, je sais la paille des sexes, les eaux pillées, la mort ciseleuse et le creuset des îles ; je sais les momies, l’éclair sur qui les sclérose ; je les sais altérées aux (...)

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Amphisbène

    / Bibliophilie
    Dans l’innocence des forêts, je sais la paille des sexes, les eaux pillées, la mort ciseleuse et le creuset des îles ; je sais les momies, l’éclair sur qui les sclérose ; je les sais altérées aux (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette