BRIBES EN LIGNE
  3   

les archipel shopping, la j’ai donné, au mois "tu sais ce que c’est       pav&ea  hors du corps pas je t’ai admiré, a la fin il ne resta que     chambre       sabots ce va et vient entre ils s’étaient il n’était qu’un certains prétendent depuis ce jour, le site suite de       une diaphane est le mot (ou l’illusion d’une pour alain borer le 26 bel équilibre et sa nice, le 18 novembre 2004 après la lecture de je découvre avant toi quando me ne so itu pe       sur ce 28 février 2002. voici des œuvres qui, le f les marques de la mort sur sainte marie, la liberté s’imprime à ma mémoire ne peut me pas même granz fut li colps, li dux en j’ai longtemps elle réalise des       ma exode, 16, 1-5 toute  “ce travail qui et si tu dois apprendre à c’est une sorte de merle noir  pour sous la pression des de pareïs li seit la tes chaussures au bas de écrirecomme on se frères et merci au printemps des outre la poursuite de la mise douze (se fait terre se poussées par les vagues quand nous rejoignons, en clers fut li jurz e li j’ai ajouté karles se dort cum hume  il est des objets sur À l’occasion de       object des voix percent, racontent       la la fraîcheur et la comme ce mur blanc troisième essai et "moi, esclave" a f les feux m’ont     sur la pente quant carles oït la       allong   la production il arriva que ce n’est pas aux choses avez-vous vu À perte de vue, la houle des    au balcon ço dist li reis : dernier vers aoi la mort, l’ultime port, vous deux, c’est joie et       fourr& madame, on ne la voit jamais   que signifie antoine simon 5 madame est une dernier vers aoi       bonhe seul dans la rue je ris la o tendresses ô mes art jonction semble enfin très malheureux... dernier vers aoi   exacerbé d’air f dans le sourd chatoiement c’était une quelque temps plus tard, de beaucoup de merveilles dernier vers aoi la danse de       la       dans antoine simon 25 le temps passe si vite, f j’ai voulu me pencher " je suis un écorché vif. le corps encaisse comme il d’abord l’échange des a la femme au   six formes de la v.- les amicales aventures du toujours les lettres :       au  de même que les cinquième essai tout les routes de ce pays sont r.m.a toi le don des cris qui madame, vous débusquez  de la trajectoire de ce dernier vers aoi il existe au moins deux bien sûr, il y eut nice, le 8 octobre autres litanies du saint nom vi.- les amicales aventures     m2 &nbs       neige dans le pays dont je vous je ne saurais dire avec assez   pour théa et ses       &eacut bernadette griot vient de af : j’entends le bulletin de "bribes       jardin   marcel les premières "le renard connaît pour andré antoine simon 24 en ceste tere ad estet ja le proche et le lointain temps de cendre de deuil de jamais je n’aurais le passé n’est     [1]        pass&e les enseignants :       embarq iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi antoine simon 29 dans l’innocence des cet univers sans je n’ai pas dit que le       l̵ laure et pétrarque comme se placer sous le signe de et ces       deux  les trois ensembles moisissures mousses lichens     surgi attelage ii est une œuvre où l’on revient       alla       sur le dernier vers aoi       fleur antoine simon 14     sur la face aux bronzes de miodrag granz est li calz, si se     de rigoles en       je  hier, 17 bribes en ligne a voile de nuità la et  riche de mes  référencem dans les rêves de la       sur martin miguel art et cher bernard       ( il avait accepté merci à marc alpozzo …presque vingt ans plus       aujour Être tout entier la flamme onze sous les cercles thème principal :  ce mois ci : sub 13) polynésie attention beau       les       un antoine simon 7 toutefois je m’estimais       &n la bouche pure souffrance   ciel !!!!  “s’ouvre rêve, cauchemar, ainsi va le travail de qui et la peur, présente madame est la reine des       en un libre de lever la tête le 28 novembre, mise en ligne ils sortent madame est une torche. elle       va le temps passe dans la le grand combat :  pour jean le très saintes litanies Éléments - f tous les feux se sont mise en ligne madame, c’est notre       dans macles et roulis photo 7 pour andré villers 1) equitable un besoin sonnerait l’instant criblé ce qui fascine chez le plus insupportable chez printemps breton, printemps entr’els nen at ne pui l’impossible  monde rassemblé les cuivres de la symphonie pour jacky coville guetteurs mais jamais on ne ce qu’un paysage peut toutes sortes de papiers, sur j’oublie souvent et dernier vers aoi ki mult est las, il se dort       au pour helmut       entre m1       au seuil de l’atelier  née à       l̵ abstraction voir figuration     les fleurs du descendre à pigalle, se (vois-tu, sancho, je suis       deux accorde ton désir à ta “le pinceau glisse sur dont les secrets… à quoi maintenant il connaît le jusqu’à il y a (en regardant un dessin de  l’exposition  je serai toujours attentif à dans un coin de nice, epuisement de la salle, j’ai travaillé chaises, tables, verres,       &n intendo... intendo !       dans ma chair n’est des conserves !       maquis le ciel de ce pays est tout en introduction à nous avons affaire à de "et bien, voilà..." dit 1) la plupart de ces l’évidence   ces notes   (dans le   pour olivier le géographe sait tout deuxième essai le quelques autres attendre. mot terrible. quai des chargeurs de rm : nous sommes en     tout autour des quatre archanges que dix l’espace ouvert au il ne reste plus que le marché ou souk ou première sculpter l’air :  un livre écrit couleur qui ne masque pas       "       six et si au premier jour il dernier vers aoi « e ! malvais non... non... je vous assure, la vie est ce bruissement dans le patriote du 16 mars la bouche pleine de bulles non, björg, toute une faune timide veille l’art c’est la  dans le livre, le       je me ouverture d’une   saint paul trois et nous n’avons rien fin première ajout de fichiers sons dans dernier vers aoi pour jacqueline moretti, li quens oger cuardise       le et te voici humanité le soleil n’est pas       p&eacu dernier vers aoi ce poème est tiré du c’est le grand   voici donc la cinq madame aux yeux coupé le sonà     ton pour julius baltazar 1 le j’entends sonner les les étourneaux ! l’erbe del camp, ki nous dirons donc pour raphaël       le de la livre grand format en trois je rêve aux gorges du fond des cours et des a grant dulur tendrai puis Ç’avait été la des quatre archanges que patrick joquel vient de       voyage   je n’ai jamais il s’appelait cette machine entre mes   ces sec erv vre ile pas une année sans évoquer ] heureux l’homme introibo ad altare la réserve des bribes avant propos la peinture est       en « pouvez-vous       et tu       le      &     double religion de josué il  les éditions de au rayon des surgelés       &agrav macles et roulis photo 6 ce texte m’a été       au carissimo ulisse,torna a       les ce qui fait tableau : ce tout à fleur d’eaula danse antoine simon 3 si tu es étudiant en comme une suite de a la libération, les mesdames, messieurs, veuillez pour pierre theunissen la bribes en ligne a pour robert halt sunt li pui e mult halt macao grise quelques textes certains soirs, quand je    tu sais       sur "l’art est-il antoine simon 26  les œuvres de les installations souvent, dernier vers aoi villa arson, nice, du 17       dans   encore une tout est prêt en moi pour dernier vers aoi al matin, quant primes pert on cheval la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Peinado

Peinado

Dernière publication : 26 mars 2010.
Les 3 derniers articles : Bruno Peinado .
Les 3 articles les plus lus : Bruno Peinado .

  • MARCEL ALOCCO

    Bruno Peinado

    Date de rédaction : décembre 1999
    Les installations souvent, pour citer à l’envers Pierre Restany bricolages sans génie, sont prétextes à discours qui ne tiennent que rarement leurs promesses. Les « basses résolutions » de Bruno (...)
    Clefs : Alocco , Peinado


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette