BRIBES EN LIGNE
      un   adagio   je "ces deux là se heureuse ruine, pensait       sur madame est une       banlie vos estes proz e vostre l’instant criblé dernier vers aoi dans le pain brisé son deuxième apparition bribes en ligne a coupé en deux quand       le  les premières des voix percent, racontent dernier vers aoi en 1958 ben ouvre à une autre approche de       assis  si, du nouveau  tous ces chardonnerets le nécessaire non on a cru à j’écoute vos ce va et vient entre i.- avaler l’art par dernier vers aoi       grappe sept (forces cachées qui imagine que, dans la diaphane est le       montag     un mois sans a toi le don des cris qui inoubliables, les       soleil la langue est intarissable quand il voit s’ouvrir, une errance de onze sous les cercles c’est une sorte de   j’ai souvent       embarq carles li reis en ad prise sa je désire un dont les secrets… à quoi cher bernard l’impression la plus       cerisi le proche et le lointain j’ai longtemps pour jean-marie simon et sa la lecture de sainte et je vois dans vos (josué avait lentement pour michèle aueret       un     au couchant cliquetis obscène des  le "musée tout en vérifiant       une « 8° de  la lancinante je suis occupé ces mon travail est une la vie humble chez les       quand la mastication des dernier vers aoi dans ma gorge À perte de vue, la houle des 1.- les rêves de       fleure maintenant il connaît le tout est prêt en moi pour carles respunt : "la musique, c’est le marché ou souk ou  pour le dernier jour       parfoi   (à antoine simon 21       jonath       sur je t’enlace gargouille le plus insupportable chez première merci au printemps des dans les carnets écrirecomme on se attention beau dernier vers aoi antoine simon 12 la brume. nuages       " violette cachéeton le bulletin de "bribes vous dites : "un dernier vers aoi comme une suite de je rêve aux gorges il était question non       reine pour philippe nous dirons donc si j’étais un les dessins de martine orsoni nos voix   la production on croit souvent que le but des voiles de longs cheveux premier vers aoi dernier       bonhe c’est vrai 1) la plupart de ces en ceste tere ad estet ja al matin, quant primes pert ensevelie de silence, à sylvie sainte marie, six de l’espace urbain, il ne reste plus que le       dans       longte passent .x. portes, autre citation les grands       & (À l’église la galerie chave qui « e ! malvais mille fardeaux, mille       le j’ai donné, au mois       sur au rayon des surgelés antoine simon 26 pour helmut non, björg,       j̵       nuage madame des forêts de "et bien, voilà..." dit chercher une sorte de il pleut. j’ai vu la antoine simon 14 l’une des dernières dernier vers aoi pierre ciel 0 false 21 18 passet li jurz, si turnet a face aux bronzes de miodrag tu le saiset je le vois le ciel est clair au travers   ces notes   un rêves de josué,       coude je suis celle qui trompe il y a dans ce pays des voies bel équilibre et sa   pour le prochain antoine simon 11 ce poème est tiré du « amis rollant, de       dans pour maguy giraud et  epître aux pour m.b. quand je me heurte pour qui veut se faire une  tu ne renonceras pas.     rien laure et pétrarque comme les enseignants :       ma lancinant ô lancinant pas de pluie pour venir pour mireille et philippe antoine simon 25 station 5 : comment  jésus bernard dejonghe... depuis deuxième apparition de dans le pays dont je vous « voici       sur le géographe sait tout j’ai changé le chaises, tables, verres, antoine simon 23 sa langue se cabre devant le       sabots morz est rollant, deus en ad de sorte que bientôt       &agrav je suis bien dans derniers    si tout au long     le     vers le soir af : j’entends cinq madame aux yeux exode, 16, 1-5 toute   en grec, morías il y a tant de saints sur (ma gorge est une   je ne comprends plus genre des motsmauvais genre       bonheu       fourr& dernier vers aoi la fraîcheur et la   se   la baie des anges quant carles oït la passet li jurz, la noit est       ce marcel alocco a       gentil de proche en proche tous temps de bitume en fusion sur  zones gardées de       journ& le geste de l’ancienne, si elle est belle ? je       la voici des œuvres qui, le ( ce texte a vertige. une distance zacinto dove giacque il mio       et tu napolì napolì d’ eurydice ou bien de le tissu d’acier       sur buttati ! guarda&nbs granz fut li colps, li dux en 10 vers la laisse ccxxxii derniers vers sun destre travail de tissage, dans folie de josuétout est dernier vers aoi de profondes glaouis démodocos... Ça a bien un apaches : les routes de ce pays sont         &n deux mille ans nous       longte les dieux s’effacent quando me ne so itu pe titrer "claude viallat,       au neuf j’implore en vain  martin miguel vient dernier vers aoi voile de nuità la autre citation"voui au programme des actions un trait gris sur la religion de josué il       allong jamais si entêtanteeurydice rare moment de bonheur, au commencement était   que signifie    7 artistes et 1       pass&e et  riche de mes “dans le dessin a la femme au       object arbre épanoui au ciel  les œuvres de c’est un peu comme si,       le pour alain borer le 26   l’oeuvre vit son il aurait voulu être merle noir  pour nous lirons deux extraits de  hier, 17 écoute, josué,       su pour martine, coline et laure  il est des objets sur il en est des noms comme du elle disposait d’une ici. les oiseaux y ont fait martin miguel art et ce qui fascine chez quelques autres   d’un coté,       le rm : d’accord sur une il faut dire les et il parlait ainsi dans la       apr&eg "nice, nouvel éloge de la ce jour là, je pouvais d’abord l’échange des nice, le 30 juin 2000 r.m.a toi le don des cris qui l’art n’existe       st il faut laisser venir madame       é     hélas, les dernières elle réalise des       chaque  “comment sors de mon territoire. fais errer est notre lot, madame, antoine simon 19 nous viendrons nous masser nécrologie o tendresses ô mes dieu faisait silence, mais a la fin il ne resta que j’ai relu daniel biga, les amants se aucun hasard si se antoine simon 22 tendresse du mondesi peu de dernier vers aoi s’égarer on ce texte se présente le travail de bernard   iv    vers     dans la ruela f qu’il vienne, le feu pure forme, belle muette,       b&acir sur la toile de renoir, les "je me tais. pour taire. dentelle : il avait printemps breton, printemps antoine simon 9  “la signification       la d’un bout à pour mes enfants laure et il tente de déchiffrer,       le comme un préliminaire la j’ai parlé le coquillage contre f les feux m’ont diaphane est le mot (ou si j’avais de son tout est possible pour qui mes pensées restent etudiant à la question du récit l’impossible “le pinceau glisse sur douze (se fait terre se un soir à paris au couleur qui ne masque pas vous n’avez générations mult ben i fierent franceis e a dix sept ans, je ne savais       apr&eg ce 28 février 2002. sixième deuxième suite madame, c’est notre pour angelo ouverture de l’espace dans l’innocence des     faisant la nice, le 8 octobre dernier vers s’il pour lee cette machine entre mes le franchissement des la cité de la musique dans le respect du cahier des       les pourquoi yves klein a-t-il max charvolen, martin miguel   si vous souhaitez le numéro exceptionnel de suite du blasphème de dernier vers aoi     oued coulant       &agrav antoine simon 10 rien n’est l’illusion d’une la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Migozzi

Migozzi


  • MARCEL MIGOZZI

    Sur la vitre de la cuisine

    pour Michèle Monte sous la vitre de la cuisine, rare qu’un merle ait choisi l’olivier, hésite à perdre sa noire immobilité dans l’herbe si rare qu’il faut le rappeler à l’écriture, sans charger (...)
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Dernier salut au rouge-gorge

    dernier salut au rouge-gorge le jardin où bleuit la nuit sent les tomates à l’invisble chair si proche jardin, bonheur au confluent, destin
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Toi, mésange à précision

    toi, mésange à précision sur des graines invisibles sans bas âge, tu vis et tu meurs, infiniment supérieure à ce pronom servile : je
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Rossignolet, tu la mérites...

    rossignolet tu la mérites, cette nuit blanche de gel et d’amandier et de silence qui déborde de lait cru la source ruisselle des branches dans l’arrondissement des fleurs, ta voix jusqu’au nu le (...)
    Clefs : poésie , Migozzi

  • MARCEL MIGOZZI

    Tous ces chardonnerets élégants...

    tous ces chardonnerets élégants de cuisine vers les graines lancées en séduction s’envolent sauf un qui me regarde et pose vite qui es-tu
    Clefs : poésie , Migozzi


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette