BRIBES EN LIGNE
À l’occasion de pour anne slacik ecrire est les parents, l’ultime f les rêves de gardien de phare à vie, au       reine 0 false 21 18 bientôt, aucune amarre pour mes enfants laure et la vie est ce bruissement f le feu est venu,ardeur des mais jamais on ne  les éditions de  dans le livre, le       glouss madame a des odeurs sauvages carissimo ulisse,torna a là, c’est le sable et on cheval mieux valait découper il en est des meurtrières. les routes de ce pays sont dans le pain brisé son l’instant criblé le samedi 26 mars, à 15       fleure       object les installations souvent, sables mes parolesvous   ciel !!!! la légende fleurie est       au encore la couleur, mais cette       un   anatomie du m et madame porte à vue à la villa tamaris       magnol intendo... intendo ! deuxième apparition j’ai perdu mon       neige pour egidio fiorin des mots depuis le 20 juillet, bribes    7 artistes et 1       ( chaque jour est un appel, une macao grise 1-nous sommes dehors. pour lee     oued coulant       b&acir  on peut passer une vie de toutes les suite de diaphane est le       l̵ dernier vers aoi dernier vers aoi la galerie chave qui       la     &nbs cher bernard me aux george(s) (s est la  improbable visage pendu tout en travaillant sur les il semble possible préparation des pour martine, coline et laure dernier vers aoi coupé en deux quand premier essai c’est       l̵ il faut aller voir dans le train premier à bernadette dernier vers aoi du fond des cours et des portrait. 1255 :       en un       sur antoine simon 27 il est le jongleur de lui nu(e), comme son nom il y a tant de saints sur « 8° de       dans et nous n’avons rien       allong     de rigoles en autre citation"voui voici des œuvres qui, le         &n ils s’étaient sa langue se cabre devant le la communication est je suis celle qui trompe       au ce poème est tiré du livre grand format en trois j’entends sonner les les petites fleurs des des conserves ! autre citation de soie les draps, de soie     cet arbre que       fourr&  hier, 17 (ô fleur de courge...       je me pour alain borer le 26 cliquetis obscène des et que vous dire des trois tentatives desesperees dentelle : il avait al matin, quant primes pert "la musique, c’est le la chaude caresse de a supposer quece monde tienne le numéro exceptionnel de à la mémoire de comme un préliminaire la abstraction voir figuration six de l’espace urbain,       dans    seule au       les quand sur vos visages les madame est une       apparu       aux       soleil la poésie, à la ce jour-là il lui le corps encaisse comme il "pour tes on a cru à qu’est-ce qui est en vous avez peinture de rimes. le texte       baie une autre approche de ki mult est las, il se dort le grand combat : l’impossible deux mille ans nous f tous les feux se sont la terre nous chaque automne les ce       &agrav       le f le feu s’est f dans le sourd chatoiement       dans       qui morz est rollant, deus en ad       dans   six formes de la en 1958 ben ouvre à dernier vers aoi quel ennui, mortel pour       juin     sur la pente  référencem deux ce travail vous est dans les carnets pour voudrais je vous carles li reis en ad prise sa madame, c’est notre   pour olivier       pass&e a propos d’une elle disposait d’une je ne peins pas avec quoi, d’un bout à un homme dans la rue se prend clers est li jurz et li       st la liberté de l’être (dans mon ventre pousse une  zones gardées de sur la toile de renoir, les passent .x. portes,       cette arbre épanoui au ciel il arriva que je m’étonne toujours de la le ciel est clair au travers       apr&eg       vaches c’est un peu comme si, très malheureux... lorsqu’on connaît une je n’ai pas dit que le     après coupé le sonà folie de josuétout est aux barrières des octrois       la       p&eacu       neige pour qui veut se faire une antoine simon 32 hans freibach :     l’é     faisant la le franchissement des les amants se       &eacut traquer antoine simon 30 pour julius baltazar 1 le il y a des objets qui ont la pour ma f qu’il vienne, le feu à la bonne  il y a le       " tout est prêt en moi pour l’attente, le fruit " je suis un écorché vif. je suis Être tout entier la flamme       vu de profondes glaouis marcel alocco a l’une des dernières quatrième essai de le plus insupportable chez pour daniel farioli poussant    si tout au long       reine quant carles oït la antoine simon 29       " f j’ai voulu me pencher       grimpa       dans accorde ton désir à ta station 7 : as-tu vu judas se dieu faisait silence, mais cet article est paru  epître aux dans les carnets les plus vieilles       l̵ je rêve aux gorges heureuse ruine, pensait carles respunt :   la baie des anges       au dernier vers aoi "ah ! mon doux pays,  martin miguel vient j’ai changé le   si vous souhaitez       force beaucoup de merveilles  “ce travail qui   on n’est certains soirs, quand je l’erbe del camp, ki la mort d’un oiseau. de sorte que bientôt       devant pour mireille et philippe paien sunt morz, alquant le pendu madame est la reine des que d’heures quand les mots  c’était quelque chose     au couchant     rien le géographe sait tout À la loupe, il observa c’est parfois un pays À max charvolen et martin dernier vers aoi le geste de l’ancienne, dans les horizons de boue, de de prime abord, il       é ecrire sur la terre a souvent tremblé vi.- les amicales aventures preambule – ut pictura     double  “la signification   pour adèle et exode, 16, 1-5 toute rêves de josué, dernier vers aoi       je toutefois je m’estimais (en regardant un dessin de la vie est dans la vie. se       &n de mes deux mains dire que le livre est une moi cocon moi momie fuseau c’est pour moi le premier deux ajouts ces derniers le 23 février 1988, il       longte dans l’innocence des       dans merci à la toile de       pass&e       voyage premier vers aoi dernier bruno mendonça j’écoute vos il s’appelait ainsi va le travail de qui tant pis pour eux.       ce epuisement de la salle, antoine simon 12 antoine simon 17 générations vous êtes antoine simon 10       en pour robert     chant de       " dans l’effilé de       la archipel shopping, la       entre le texte qui suit est, bien rm : nous sommes en dernier vers aoi reflets et echosla salle effleurer le ciel du bout des et tout avait la mort, l’ultime port, antoine simon 13       journ&       le autres litanies du saint nom tendresses ô mes envols i.- avaler l’art par       l̵ dernier vers aoi (À l’église 1) notre-dame au mur violet "ces deux là se  un livre écrit antoine simon 9 comme une suite de c’était une    de femme liseuse macles et roulis photo 1       le       quand il n’est pire enfer que       la    au balcon ainsi fut pétrarque dans       dans de tantes herbes el pre le travail de bernard  dernières mises apaches : quatrième essai de la bouche pure souffrance       grappe  pour jean le et que dire de la grâce mon cher pétrarque, ainsi alfred… tous ces charlatans qui  le "musée j’oublie souvent et sequence 6   le et il fallait aller debout les étourneaux ! descendre à pigalle, se       tourne ce qui importe pour à propos “la art jonction semble enfin       la       au alocco en patchworck © f les feux m’ont violette cachéeton il n’était qu’un normal 0 21 false fal la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > livre d’artiste

livre d’artiste

Dernière publication : 24 décembre 2015.
Les 3 derniers articles : Je vois la digitale... , Je vois la digitale... , Je vois la digitale... .
Les 3 articles les plus lus : Je vois la digitale... , Je vois la digitale... , 6 janvier 2012 .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette