BRIBES EN LIGNE
deux nouveauté, non, björg, f les feux m’ont sables mes parolesvous       quinze nice, le 18 novembre 2004   né le 7 la vie humble chez les deuxième suite       le tes chaussures au bas de mes pensées restent mon cher pétrarque, premier essai c’est écoute, josué,  avec « a la bruno mendonça dieu faisait silence, mais mise en ligne d’un   en grec, morías dernier vers aoi un jour nous avons lentement, josué       voyage j’ai ajouté beaucoup de merveilles       le tout mon petit univers en  “comment c’est vrai villa arson, nice, du 17 dernier vers aoi       &agrav la mort d’un oiseau.       st   le 10 décembre les étourneaux ! douze (se fait terre se quatrième essai de ici. les oiseaux y ont fait il ne reste plus que le elle réalise des       longte       pav&ea       la pour jean marie dans les écroulements nous avons affaire à de rare moment de bonheur,       gentil arbre épanoui au ciel je ne saurais dire avec assez g. duchêne, écriture le     ton epuisement de la salle,   l’oeuvre vit son voici des œuvres qui, le recleimet deu mult mais jamais on ne « amis rollant, de   je n’ai jamais n’ayant pas       (       " j’oublie souvent et 1 au retour au moment buttati ! guarda&nbs   le texte suivant a la tentation du survol, à petites proses sur terre     sur la nu(e), comme son nom carissimo ulisse,torna a macles et roulis photo nouvelles mises en “le pinceau glisse sur chercher une sorte de la littérature de nous serons toujours ces le geste de l’ancienne, un temps hors du coupé en deux quand madame chrysalide fileuse peinture de rimes. le texte ce qui fait tableau : ce le temps passe dans la       deux 1 la confusion des madame, c’est notre d’ eurydice ou bien de       sur le dix l’espace ouvert au tout à fleur d’eaula danse       cette   ces sec erv vre ile un besoin de couper comme de able comme capable de donner pourquoi yves klein a-t-il fragilité humaine.       l̵ zacinto dove giacque il mio  de la trajectoire de ce       le pour philippe je t’enlace gargouille    en attelage ii est une œuvre tromper le néant f dans le sourd chatoiement li emperere s’est     m2 &nbs napolì napolì trois (mon souffle au matin  je signerai mon vous avez le vieux qui "si elle est       bruyan toutefois je m’estimais errer est notre lot, madame, art jonction semble enfin une errance de       en quelque chose       il       jonath       les clers est li jurz et li les oiseaux s’ouvrent         &n une il faut dire les rien n’est plus ardu passet li jurz, si turnet a etudiant à j’ai changé le     " tandis que dans la grande journée de intendo... intendo ! la chaude caresse de thème principal : je suis bien dans antoine simon 29       la     pourquoi nice, le 30 juin 2000 toutes sortes de papiers, sur pour julius baltazar 1 le je suis occupé ces       l̵ dernier vers aoi     le les routes de ce pays sont  tous ces chardonnerets       un       la (À l’église ici, les choses les plus       au       crabe- au seuil de l’atelier quando me ne so itu pe       la       j̵ des voiles de longs cheveux       aux derniers rossignolet tu la madame porte à    de femme liseuse madame est une torche. elle pour jean-marie simon et sa  si, du nouveau dernier vers aoi "moi, esclave" a dernier vers aoi rita est trois fois humble. diaphane est le       le de soie les draps, de soie  pour de j’ai travaillé le grand combat : la bouche pure souffrance le samedi 26 mars, à 15 granz est li calz, si se ce va et vient entre béatrice machet vient de troisième essai ço dist li reis : À peine jetés dans le poussées par les vagues tout est possible pour qui immense est le théâtre et les installations souvent, grant est la plaigne e large       soleil les parents, l’ultime dernier vers aoi   dits de mouans sartoux. traverse de gardien de phare à vie, au pour maguy giraud et derniers vers sun destre       fleur pierre ciel macles et roulis photo 4 ses mains aussi étaient la communication est l’appel tonitruant du     à f le feu s’est "ces deux là se temps où le sang se avant propos la peinture est frères et des voix percent, racontent me       rampan madame, on ne la voit jamais un soir à paris au madame, vous débusquez le temps passe si vite, pour mon épouse nicole le 23 février 1988, il les dieux s’effacent     depuis antoine simon 15 dernier vers aoi que reste-t-il de la je me souviens de dernier vers s’il je reviens sur des       chaque avec marc, nous avons ] heureux l’homme les premières nous dirons donc dans le train premier   au milieu de etait-ce le souvenir onzième a toi le don des cris qui d’un bout à   si vous souhaitez (elle entretenait très saintes litanies les cuivres de la symphonie dans l’innocence des       apr&eg des quatre archanges que   pour adèle et       su jusqu’à il y a le 19 novembre 2013, à la  de même que les voile de nuità la nice, le 8 octobre       " (vois-tu, sancho, je suis       force       sur pour egidio fiorin des mots   la baie des anges entr’els nen at ne pui pour anne slacik ecrire est   (à quant carles oït la       parfoi morz est rollant, deus en ad ne pas négocier ne issent de mer, venent as c’était une     une abeille de il faut aller voir antoine simon 10 paysage de ta tombe  et le coquillage contre il n’est pire enfer que   pour olivier  tu ne renonceras pas.       la allons fouiller ce triangle de prime abord, il « e ! malvais 1. il se trouve que je suis       juin mise en ligne franchement, pensait le chef,       " ma chair n’est     &nbs marché ou souk ou station 7 : as-tu vu judas se dernier vers aoi il en est des noms comme du ouverture d’une dernier vers aoi l’heure de la pour qui veut se faire une le glacis de la mort ne faut-il pas vivre comme j’ai perdu mon   six formes de la       vu j’aime chez pierre       je     au couchant il tente de déchiffrer, fontelucco, 6 juillet 2000 la réserve des bribes jouer sur tous les tableaux giovanni rubino dit nous lirons deux extraits de  martin miguel vient envoi du bulletin de bribes tout en travaillant sur les dans les rêves de la je suis celle qui trompe dernier vers aoi toutes ces pages de nos pour alain borer le 26       object 1- c’est dans       fourr& samuelchapitre 16, versets 1 la prédication faite 1) la plupart de ces     les fleurs du ils s’étaient langues de plomba la dentelle : il avait       fleure qu’est-ce qui est en  improbable visage pendu pour andrée en ceste tere ad estet ja ce jour là, je pouvais i en voyant la masse aux "et bien, voilà..." dit il en est des meurtrières.     hélas, autres litanies du saint nom antoine simon 22 vous dites : "un       sur un nouvel espace est ouvert de la    si tout au long       allong 0 false 21 18 et ma foi, dans la caverne primordiale     les provisions antoine simon 32 torna a sorrento ulisse torna f le feu s’est (dans mon ventre pousse une ce qui fascine chez légendes de michel apaches :  mise en ligne du texte li quens oger cuardise la liberté s’imprime à dernier vers aoi       magnol les avenues de ce pays       vu l’erbe del camp, ki       le travail de bernard la pureté de la survie. nul       une la cité de la musique pour daniel farioli poussant paien sunt morz, alquant pour andré  pour jean le carles respunt : de tantes herbes el pre tendresses ô mes envols accorde ton désir à ta passent .x. portes, j’ai relu daniel biga, a la libération, les quand nous rejoignons, en       enfant  un livre écrit bribes en ligne a deux ce travail vous est la musique est le parfum de sept (forces cachées qui  dernier salut au ouverture de l’espace la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Xerra

Xerra

Dernière publication : 18 février 2011.
Les 3 derniers articles : 18 février , Nocturne pour William Xerra .
Les 3 articles les plus lus : Nocturne pour William Xerra , 18 février .

  • MARCEL ALOCCO

    Nocturne pour William Xerra

    peintre aux yeux clos

    Dans le livre, le dessin est imprimé, modifié ensuite par des rehauts collés, traces manuelles chaque fois originales. La gravure ici était impossible, car une vraie gravure paupières closes n’aurait (...)
    Clefs : Alocco , Xerra

  • 18 février

    Hier, 17 février, vernissage de l’exposition de William Xerra, à la galerie Quadrige, à Nice. Marcel Alocco envoie ce texte à ce propos... Je le mets volontiers en ligne dans ces carnets, et dans (...)
    Clefs : Xerra , Bataillard


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette