BRIBES EN LIGNE
 “ne pas comme une suite de les étourneaux ! antoine simon 33 si elle est belle ? je dernier vers aoi toutes sortes de papiers, sur edmond, sa grande l’homme est la gaucherie à vivre, journée de vertige. une distance jouer sur tous les tableaux torna a sorrento ulisse torna       dans       le peinture de rimes. le texte       un pas facile d’ajuster le on préparait       neige       maquis       voyage la terre a souvent tremblé  au travers de toi je pour jean gautheronle cosmos marcel alocco a f dans le sourd chatoiement   d’un coté,       le c’est seulement au archipel shopping, la À la loupe, il observa je désire un la fraîcheur et la tu le sais bien. luc ne mise en ligne cet univers sans pour maguy giraud et viallat © le château de approche d’une nice, le 18 novembre 2004 à propos “la   est-ce que je rêve aux gorges Être tout entier la flamme       il coupé le sonà     depuis carles li reis en ad prise sa     " vedo la luna vedo le il avait accepté       s̵ derniers vers sun destre et ma foi, jusqu’à il y a nous avancions en bas de antoine simon 2  pour jean le quelque temps plus tard, de       " ils s’étaient  si, du nouveau la question du récit  le "musée ma voix n’est plus que tendresses ô mes envols diaphane est le       et premier essai c’est des quatre archanges que li emperere s’est comme ce mur blanc       deux pour mireille et philippe     surgi il est le jongleur de lui       grappe merci à marc alpozzo    tu sais dans ma gorge madame est toute (dans mon ventre pousse une dernier vers aoi dans les écroulements et que dire de la grâce dentelle : il avait  ce mois ci : sub ses mains aussi étaient antoine simon 6       dans il ne s’agit pas de       force et si au premier jour il       la jamais si entêtanteeurydice af : j’entends tout est possible pour qui accorde ton désir à ta antoine simon 15 dix l’espace ouvert au       la pie madame, vous débusquez des voiles de longs cheveux rossignolet tu la  les œuvres de ce guetter cette chose vue à la villa tamaris et il fallait aller debout le temps passe dans la la mort, l’ultime port,       journ&  marcel migozzi vient de antoine simon 28  pour de       et tu traquer les enseignants : seul dans la rue je ris la quatre si la mer s’est j’aime chez pierre bruno mendonça pluies et bruines, a la fin il ne resta que pour jean-louis cantin 1.- seins isabelle boizard 2005 un besoin de couper comme de travail de tissage, dans quatrième essai rares dans le pays dont je vous equitable un besoin sonnerait diaphane est le mot (ou en cet anniversaire, ce qui       apr&eg       allong pour alain borer le 26       sur je reviens sur des pour jacqueline moretti, il en est des meurtrières.       l̵   antoine simon 9 fragilité humaine. est-ce parce que, petit, on cinq madame aux yeux nous lirons deux extraits de       sur (ô fleur de courge... les routes de ce pays sont clquez sur l’éclair me dure, fontelucco, 6 juillet 2000 le nécessaire non  née à     le cygne sur trois tentatives desesperees a propos de quatre oeuvres de Ç’avait été la f les rêves de ce texte m’a été       dans bribes en ligne a       banlie       pav&ea   je ne comprends plus nous serons toujours ces sors de mon territoire. fais josué avait un rythme libre de lever la tête il en est des noms comme du nécrologie ce qui aide à pénétrer le le passé n’est f le feu est venu,ardeur des ensevelie de silence,       je j’ai longtemps ce 28 février 2002.       les nous viendrons nous masser    si tout au long   le texte suivant a il aurait voulu être f le feu s’est le bulletin de "bribes       le in the country comme un préliminaire la     &nbs  il est des objets sur de toutes les       midi c’est la chair pourtant       pour samuelchapitre 16, versets 1 qu’est-ce qui est en granz fut li colps, li dux en pas même dorothée vint au monde pour le prochain basilic, (la pour michèle aueret d’ eurydice ou bien de À max charvolen et hans freibach :         &n il était question non     extraire       deux a l’aube des apaches, quand les eaux et les terres pour martine 13) polynésie décembre 2001.   nous sommes recleimet deu mult     les provisions mieux valait découper "je me tais. pour taire.       magnol       pass&e       &agrav tu le saiset je le vois dans les horizons de boue, de f j’ai voulu me pencher   on n’est aux george(s) (s est la le temps passe si vite,       la       ...mai dieu faisait silence, mais on trouvera la video mougins. décembre à propos des grands     de rigoles en attention beau dernier vers aoi toulon, samedi 9  “comment clers est li jurz et li depuis le 20 juillet, bribes     nous il y a tant de saints sur et  riche de mes réponse de michel « 8° de       sur spectacle de josué dit le 19 novembre 2013, à la reflets et echosla salle sous l’occupation 5) triptyque marocain a toi le don des cris qui juste un mot pour annoncer si tu es étudiant en la route de la soie, à pied, À perte de vue, la houle des soudain un blanc fauche le       au    de femme liseuse ...et poème pour exacerbé d’air suite de de pa(i)smeisuns en est venuz le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi douce est la terre aux yeux       jardin       en un “le pinceau glisse sur ecrire sur au programme des actions de tantes herbes el pre dernier vers aoi assise par accroc au bord de de l’autre le vieux qui pour ma de sorte que bientôt issent de mer, venent as a la libération, les antoine simon 14 ouverture d’une tout le problème l’impossible       baie dans le patriote du 16 mars       six sixième que d’heures     ton à bernadette toutefois je m’estimais alocco en patchworck ©   pour théa et ses ils sortent tout en vérifiant j’ai ajouté souvent je ne sais rien de préparation des epuisement de la salle, de proche en proche tous dans les carnets j’ai donné, au mois ne pas négocier ne       la  improbable visage pendu dernier vers aoi marché ou souk ou i en voyant la masse aux se placer sous le signe de       quinze quant carles oït la je t’enlace gargouille depuis ce jour, le site karles se dort cum hume       en       &eacut  la lancinante       voyage antoine simon 10 comment entrer dans une j’ai donc madame est la reine des deux ajouts ces derniers  martin miguel vient     une abeille de       retour dernier vers aoi je suis celle qui trompe       le pour daniel farioli poussant nouvelles mises en histoire de signes . pour martin dernier vers aoi   un tunnel sans fin et, à introibo ad altare  je signerai mon même si paysage de ta tombe  et du fond des cours et des  tous ces chardonnerets maintenant il connaît le l’instant criblé madame, on ne la voit jamais six de l’espace urbain, quel ennui, mortel pour madame dans l’ombre des il n’était qu’un antoine simon 21 0 false 21 18 deuxième suite  c’était i.- avaler l’art par a la femme au encore une citation“tu la brume. nuages dans les rêves de la ouverture de l’espace       " au seuil de l’atelier et ces il pleut. j’ai vu la dernier vers aoi il faut aller voir quel étonnant   voici donc la sables mes parolesvous li quens oger cuardise       bonheu cet article est paru     [1]  le 23 février 1988, il       le       les c’est la peur qui fait et voici maintenant quelques       pourqu ( ce texte a très malheureux... " je suis un écorché vif.       sabots quatrième essai de écrirecomme on se dernier vers aoi   outre la poursuite de la mise dernier vers aoi       les pour la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Fabre

Fabre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette