BRIBES EN LIGNE
bernadette griot vient de juste un sculpter l’air : le lent déferlement “dans le dessin dernier vers aoi les plus vieilles ce qui aide à pénétrer le a la fin il ne resta que l’éclair me dure, ainsi alfred… si elle est belle ? je       soleil j’ai travaillé  le grand brassage des antoine simon 25  jésus  “s’ouvre polenta     double ki mult est las, il se dort il arriva que vous êtes quel étonnant c’est la peur qui fait libre de lever la tête la réserve des bribes pas de pluie pour venir  on peut passer une vie c’est parfois un pays       l̵ la cité de la musique comme une suite de je t’enfourche ma (en regardant un dessin de   pour olivier     le cygne sur l’existence n’est       la preambule – ut pictura très malheureux... dernier vers aoi le samedi 26 mars, à 15 tous feux éteints. des       neige la deuxième édition du deux ce travail vous est a la femme au non... non... je vous assure, passet li jurz, si turnet a mult ben i fierent franceis e cet univers sans si tu es étudiant en         or à la bonne dernier vers aoi "et bien, voilà..." dit de sorte que bientôt dans le monde de cette le 26 août 1887, depuis suite de l’impossible   marcel       &agrav  “comment abu zayd me déplait. pas ils s’étaient       sur et nous n’avons rien la bouche pure souffrance la mort, l’ultime port, le 2 juillet raphaël accorde ton désir à ta (À l’église  il est des objets sur       &agrav "la musique, c’est le si j’étais un ecrire les couleurs du monde le ciel de ce pays est tout antoine simon 7 ainsi fut pétrarque dans "le renard connaît       en toute trace fait sens. que pour jean gautheronle cosmos       marche pluies et bruines, la vie est dans la vie. se la rencontre d’une nous lirons deux extraits de la mort d’un oiseau. “le pinceau glisse sur li quens oger cuardise À peine jetés dans le  “... parler une a ma mère, femme parmi merci à marc alpozzo démodocos... Ça a bien un   un le pendu pas une année sans évoquer le galop du poème me  zones gardées de max charvolen, martin miguel rare moment de bonheur,       j̵ le passé n’est au labyrinthe des pleursils o tendresses ô mes glaciation entre       les       à ne faut-il pas vivre comme dernier vers aoi pour andré dieu faisait silence, mais antoine simon 15       au "pour tes fontelucco, 6 juillet 2000       neige       dans dernier vers aoi   au milieu de       enfant je sais, un monde se  de même que les       au seul dans la rue je ris la halt sunt li pui e mult halt au rayon des surgelés il était question non       alla       sur le rien n’est plus ardu la terre nous       vu dimanche 18 avril 2010 nous j’ai donné, au mois les cuivres de la symphonie toujours les lettres : certains prétendent ajout de fichiers sons dans dernier vers aoi pour raphaël       le antoine simon 5 on croit souvent que le but je t’enlace gargouille je ne saurais dire avec assez       bien avant propos la peinture est    nous où l’on revient dernier vers aoi pour michèle aueret entr’els nen at ne pui autre essai d’un lorsqu’on connaît une ce pays que je dis est il faut aller voir  dans le livre, le  de la trajectoire de ce       apr&eg nu(e), comme son nom     à les doigts d’ombre de neige juste un mot pour annoncer il y a dans ce pays des voies macles et roulis photo 4   maille 1 :que de mes deux mains       & carissimo ulisse,torna a madame est une la force du corps, lu le choeur des femmes de       pass&e       dans je reviens sur des   pour adèle et quatrième essai de l’impression la plus     &nbs dire que le livre est une rien n’est " je suis un écorché vif.       " prenez vos casseroles et leonardo rosa     pourquoi moisissures mousses lichens pour jean-louis cantin 1.- aucun hasard si se un homme dans la rue se prend nous viendrons nous masser dentelle : il avait  martin miguel vient f toutes mes karles se dort cum hume il souffle sur les collines la galerie chave qui station 4 : judas  dans les carnets neuf j’implore en vain       assis seins isabelle boizard 2005       un temps hors du Être tout entier la flamme pour mon épouse nicole   adagio   je mouans sartoux. traverse de mesdames, messieurs, veuillez j’ai perdu mon elle disposait d’une l’une des dernières       glouss pour qui veut se faire une       mouett il s’appelait c’est ici, me dans les carnets       et tu le 26 août 1887, depuis « pouvez-vous je dors d’un sommeil de  tu ne renonceras pas.       au   ces notes faisant dialoguer l’homme est dont les secrets… à quoi antoine simon 32 les dieux s’effacent attendre. mot terrible. autre citation mieux valait découper lentement, josué     tout autour  hier, 17       au a la libération, les  tous ces chardonnerets deuxième apparition …presque vingt ans plus je ne peins pas avec quoi, pour anne slacik ecrire est avec marc, nous avons pour julius baltazar 1 le pour robert pour egidio fiorin des mots au programme des actions  pour le dernier jour c’est le grand douce est la terre aux yeux   3   

les l’art n’existe toutefois je m’estimais       gentil chairs à vif paumes frères et ici. les oiseaux y ont fait un soir à paris au     après un trait gris sur la       juin       les     dans la ruela vous n’avez antoine simon 33       banlie       &n pour michèle gazier 1)       nuage couleur qui ne masque pas     un mois sans art jonction semble enfin dernier vers aoi carcassonne, le 06 on a cru à       su et tout avait Éléments - dernier vers aoi sors de mon territoire. fais dernier vers aoi       la exacerbé d’air g. duchêne, écriture le livre grand format en trois ils sortent pas même dernier vers doel i avrat,  l’exposition  cyclades, iii° pour michèle une errance de ce va et vient entre ma voix n’est plus que un jour, vous m’avez       aux le grand combat : dernier vers aoi pour angelo normal 0 21 false fal f tous les feux se sont la vie humble chez les       l̵ le plus insupportable chez le 15 mai, à a christiane         &n sixième 1 la confusion des macles et roulis photo 3       au trois tentatives desesperees     de rigoles en       fleure titrer "claude viallat, pour ma       sur noble folie de josué,  pour de   je ne comprends plus       pass&e       sous depuis ce jour, le site       que       allong fragilité humaine. écoute, josué, quand nous rejoignons, en nice, le 8 octobre il en est des meurtrières. paysage de ta tombe  et pour martin       baie    seule au  epître aux merci au printemps des madame chrysalide fileuse toute une faune timide veille et que dire de la grâce face aux bronzes de miodrag ce qu’un paysage peut je crie la rue mue douleur       apr&eg et…  dits de les étourneaux ! tu le saiset je le vois d’un côté le soleil n’est pas il semble possible 1 au retour au moment temps de cendre de deuil de une fois entré dans la   que signifie       pourqu à bernadette deux nouveauté, les installations souvent,       dans  les éditions de j’ai en réserve       les pour alain borer le 26 errer est notre lot, madame, les lettres ou les chiffres fin première  monde rassemblé aux barrières des octrois petit matin frais. je te villa arson, nice, du 17 je m’étonne toujours de la bernard dejonghe... depuis "tu sais ce que c’est ço dist li reis :       longte poussées par les vagues troisième essai que reste-t-il de la 1257 cleimet sa culpe, si f qu’il vienne, le feu tous ces charlatans qui avez-vous vu   dits de   un vendredi       la tant pis pour eux. pour andré la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Fabre

Fabre



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette