BRIBES EN LIGNE
vedo la luna vedo le antoine simon 19 de prime abord, il  je signerai mon antoine simon 22 elle réalise des       &n et si tu dois apprendre à franchement, pensait le chef, "nice, nouvel éloge de la la terre a souvent tremblé       dans nous avancions en bas de pluies et bruines, deuxième apparition la bouche pleine de bulles un nouvel espace est ouvert madame déchirée au commencement était       pass&e antoine simon 18       pass&e sous l’occupation       &eacut quant carles oït la si j’avais de son mon travail est une       l̵ 1 au retour au moment d’abord l’échange des       allong les enseignants : (À l’église i.- avaler l’art par antoine simon 23   anatomie du m et dernier vers aoi       grimpa  ce qui importe pour le ciel de ce pays est tout bernadette griot vient de f le feu s’est o tendresses ô mes voici des œuvres qui, le tendresse du mondesi peu de     le cygne sur       m̵       journ& dix l’espace ouvert au     vers le soir la musique est le parfum de tes chaussures au bas de madame est toute       banlie apaches : "et bien, voilà..." dit il en est des meurtrières. leonardo rosa « h&eacu       va       entre c’est un peu comme si, "la musique, c’est le dans la caverne primordiale viallat © le château de pour jean marie titrer "claude viallat, il y a dans ce pays des voies depuis ce jour, le site   pour le prochain trois (mon souffle au matin  pour jean le madame, vous débusquez m1       en cet anniversaire, ce qui archipel shopping, la six de l’espace urbain,  tous ces chardonnerets le geste de l’ancienne, 0 false 21 18 a toi le don des cris qui la lecture de sainte les plus vieilles « voici que reste-t-il de la au lecteur voici le premier 0 false 21 18    nous bruno mendonça       nuage les routes de ce pays sont nouvelles mises en toulon, samedi 9 préparation des je suis occupé ces       sur j’aime chez pierre f j’ai voulu me pencher     une abeille de pour martin   est-ce que       quinze de tantes herbes el pre de pareïs li seit la  l’exposition        object       le allons fouiller ce triangle la brume. nuages attendre. mot terrible. pour nicolas lavarenne ma le proche et le lointain il souffle sur les collines a la femme au       nuage s’ouvre la       neige neuf j’implore en vain sixième la fraîcheur et la "l’art est-il antoine simon 33       pass&e 5) triptyque marocain     quand que d’heures dernier vers doel i avrat, tout est possible pour qui dans les hautes herbes le "patriote", le temps passe si vite,       je t’enfourche ma temps de pierres dans la des voix percent, racontent       je madame porte à antoine simon 16       d&eacu dernier vers aoi un temps hors du ce jour-là il lui juste un mot pour annoncer pour andré       apr&eg il existe deux saints portant       en un ] heureux l’homme  les trois ensembles antoine simon 32 granz fut li colps, li dux en dernier vers aoi les grands   ces notes       ruelle marcel alocco a pour max charvolen 1) juste un raphaël     son immense est le théâtre et pour jean-louis cantin 1.- i en voyant la masse aux jamais je n’aurais   dits de       aux       m̵       sur le les textes mis en ligne la question du récit vous dites : "un livre grand format en trois madame, c’est notre il ne s’agit pas de exacerbé d’air dernier vers aoi je suis celle qui trompe glaciation entre un besoin de couper comme de       la j’ai donc comment entrer dans une       vu       su j’ai relu daniel biga, a propos de quatre oeuvres de dernier vers aoi     cet arbre que morz est rollant, deus en ad ce 28 février 2002.  ce mois ci : sub il aurait voulu être autre citation"voui envoi du bulletin de bribes il y a tant de saints sur agnus dei qui tollis peccata  référencem iloec endreit remeint li os je t’ai admiré, ce qui aide à pénétrer le au labyrinthe des pleursils réponse de michel à cri et à on croit souvent que le but pour jacqueline moretti,       &agrav il pleut. j’ai vu la il semble possible mieux valait découper tout à fleur d’eaula danse sculpter l’air :   ces sec erv vre ile f les feux m’ont       o cinquième essai tout je désire un voile de nuità la dans l’effilé de  dans le livre, le   entrons cet article est paru dans le af : j’entends       la quando me ne so itu pe diaphane est le mot (ou pour andrée max charvolen, martin miguel li emperere s’est chaque automne les quand sur vos visages les Être tout entier la flamme prenez vos casseroles et madame aux rumeurs   j’ai souvent l’impression la plus    seule au onzième le 26 août 1887, depuis temps de pierres pas facile d’ajuster le       en       sur l’erbe del camp, ki "si elle est une autre approche de heureuse ruine, pensait f dans le sourd chatoiement pour mireille et philippe sables mes parolesvous   on n’est f le feu m’a ce texte m’a été et ces  marcel migozzi vient de coupé le sonà derniers avec marc, nous avons a grant dulur tendrai puis l’homme est dernier vers aoi merci à marc alpozzo  epître aux       la si elle est belle ? je antoine simon 15 ouverture d’une le nécessaire non       la       &agrav si grant dol ai que ne pour ma ecrire les couleurs du monde les durand : une       la et ma foi, j’oublie souvent et macles et roulis photo 1   la production a supposer quece monde tienne           sur la pente ensevelie de silence, nous savons tous, ici, que j’entends sonner les dans les carnets       dans       le mult est vassal carles de le pendu patrick joquel vient de à propos des grands bel équilibre et sa       apparu n’ayant pas       et tu       ton attendre. mot terrible. je déambule et suis dans ce pays ma mère dernier vers aoi reprise du site avec la etudiant à rm : nous sommes en mougins. décembre eurydice toujours nue à des quatre archanges que du bibelot au babilencore une tous ces charlatans qui dans ma gorge  un livre écrit (ma gorge est une tout le problème (vois-tu, sancho, je suis en ceste tere ad estet ja "ces deux là se (dans mon ventre pousse une pour maxime godard 1 haute     ton vi.- les amicales aventures …presque vingt ans plus ce qui importe pour le bulletin de "bribes de la pour le prochain basilic, (la 1- c’est dans pour alain borer le 26     au couchant bribes en ligne a       soleil poussées par les vagues vue à la villa tamaris je m’étonne toujours de la       bien cet univers sans     [1]  tandis que dans la grande tout en vérifiant nice, le 18 novembre 2004       sabots 1.- les rêves de 7) porte-fenêtre pure forme, belle muette, présentation du nous serons toujours ces (en regardant un dessin de ce pays que je dis est la galerie chave qui   six formes de la merle noir  pour pour daniel farioli poussant       l̵       chaque ce paysage que tu contemplais   encore une chercher une sorte de rare moment de bonheur, le lent déferlement       ma spectacle de josué dit ses mains aussi étaient paien sunt morz, alquant on peut croire que martine quatrième essai rares le recueil de textes   un vendredi la langue est intarissable bien sûrla a christiane ce texte se présente       dans très saintes litanies villa arson, nice, du 17    courant       un voudrais je vous tout est prêt en moi pour non, björg, dans le pain brisé son       "       sur un trait gris sur la antoine simon 3    7 artistes et 1 et si au premier jour il diaphane est le j’ai ajouté       deux le 2 juillet jamais si entêtanteeurydice de mes deux mains       un     les provisions      & la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Braganti

Braganti

Dernière publication : 1er janvier 2012.
Les 3 derniers articles : PAN .
Les 3 articles les plus lus : PAN .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette