BRIBES EN LIGNE
je me souviens de       &n       " la terre a souvent tremblé d’un bout à pas facile d’ajuster le       enfant attendre. mot terrible. derniers vers sun destre       cette     une abeille de ce pays que je dis est dans le train premier fontelucco, 6 juillet 2000 (de)lecta lucta   la force du corps, nice, le 18 novembre 2004 entr’els nen at ne pui c’est pour moi le premier dentelle : il avait         &n pour lee       le tout le problème  c’était       fourr&  dernières mises travail de tissage, dans et encore  dits (vois-tu, sancho, je suis       droite macles et roulis photo 4       " agnus dei qui tollis peccata       pav&ea       un la danse de       au       la ma voix n’est plus que     cet arbre que       longte       parfoi mille fardeaux, mille       le pour yves et pierre poher et o tendresses ô mes le 2 juillet ils sortent v.- les amicales aventures du rita est trois fois humble. madame est une première À l’occasion de madame aux rumeurs  ce qui importe pour dans ce pays ma mère guetter cette chose intendo... intendo ! “dans le dessin pour helmut d’abord l’échange des   ces sec erv vre ile tout est possible pour qui troisième essai et     du faucon quant carles oït la       rampan dernier vers aoi   je suis bien dans pour jacky coville guetteurs 0 false 21 18       "  “comment on dit qu’agathe pour nicolas lavarenne ma les grands       &agrav on cheval attendre. mot terrible. "je me tais. pour taire. nous avons affaire à de     après       grimpa dix l’espace ouvert au     chambre    seule au merci au printemps des ce 28 février 2002. je n’hésiterai « e ! malvais je meurs de soif descendre à pigalle, se il existe deux saints portant antoine simon 27 n’ayant pas à propos “la antoine simon 28 pluies et bruines, 1.- les rêves de il arriva que  tu vois im font chier       fleure le géographe sait tout le scribe ne retient       pour le 19 novembre 2013, à la    de femme liseuse       glouss la pureté de la survie. nul coupé en deux quand l’homme est j’ai travaillé rêve, cauchemar, lentement, josué i en voyant la masse aux la mastication des   pour le prochain les dessins de martine orsoni chairs à vif paumes       six l’éclair me dure, antoine simon 7 souvent je ne sais rien de c’est la distance entre mi viene in mentemi 10 vers la laisse ccxxxii elle ose à peine   marcel    7 artistes et 1 je crie la rue mue douleur clers est li jurz et li les premières bribes en ligne a       mouett "pour tes les enseignants : des quatre archanges que sixième paroles de chamantu     l’é       nuage       apr&eg le coeur du tous feux éteints. des pour philippe je rêve aux gorges       la dans la caverne primordiale       au       midi un tunnel sans fin et, à  “ce travail qui  au travers de toi je le vieux qui   on n’est raphaËl       le       au       sous pour julius baltazar 1 le démodocos... Ça a bien un ne pas négocier ne       reine les petites fleurs des macles et roulis photo 7 la fraîcheur et la il y a dans ce pays des voies       il des voiles de longs cheveux i mes doigts se sont ouverts  un livre écrit  référencem que d’heures ecrire les couleurs du monde une autre approche de au commencement était       &ccedi antoine simon 12  pour de et ces normalement, la rubrique heureuse ruine, pensait     à reprise du site avec la   un vendredi ce jour-là il lui le tissu d’acier chaque automne les       l̵ cher bernard les dieux s’effacent 1257 cleimet sa culpe, si suite de antoine simon 29 encore la couleur, mais cette pour mon épouse nicole ajout de fichiers sons dans f le feu s’est mise en ligne la deuxième édition du l’art c’est la et je vois dans vos       soleil titrer "claude viallat, antoine simon 16 de la rien n’est plus ardu je désire un j’ai donné, au mois       sur madame des forêts de les parents, l’ultime ma chair n’est       &agrav j’aime chez pierre mouans sartoux. traverse de et si au premier jour il diaphane est le mot (ou pas une année sans évoquer       reine abu zayd me déplait. pas toute trace fait sens. que station 3 encore il parle là, c’est le sable et la littérature de dernier vers aoi ainsi fut pétrarque dans c’est le grand le temps passe si vite, depuis le 20 juillet, bribes "l’art est-il juste un mot pour annoncer pour michèle gazier 1) moi cocon moi momie fuseau       sur a christiane quatrième essai rares sous la pression des       je immense est le théâtre et   (dans le   en grec, morías (la numérotation des les étourneaux !       sur la fonction,             &n "mais qui lit encore le f le feu m’a vous êtes de proche en proche tous pour martine "ces deux là se       magnol À perte de vue, la houle des chercher une sorte de quelque chose clers fut li jurz e li tout mon petit univers en       dans hans freibach :   né le 7 prenez vos casseroles et à cri et à ce n’est pas aux choses les oiseaux s’ouvrent depuis ce jour, le site madame, c’est notre       la       la  tous ces chardonnerets aux george(s) (s est la       object antoine simon 21 ainsi va le travail de qui trois tentatives desesperees r.m.a toi le don des cris qui 1- c’est dans comment entrer dans une     un mois sans dernier vers aoi     double quelques textes  marcel migozzi vient de  née à l’ami michel   (à       au certains prétendent et…  dits de clquez sur la légende fleurie est buttati ! guarda&nbs       m&eacu si j’avais de son et que dire de la grâce dernier vers aoi       en mult est vassal carles de six de l’espace urbain,       devant je t’enlace gargouille   voici donc la (ma gorge est une       b&acir antoine simon 30 "et bien, voilà..." dit monde imaginal,       voyage ici, les choses les plus pour daniel farioli poussant f les rêves de je sais, un monde se ] heureux l’homme mise en ligne d’un josué avait un rythme de soie les draps, de soie       à fin première etudiant à un homme dans la rue se prend faisant dialoguer  dans toutes les rues pour ma       deux     " tout à fleur d’eaula danse sors de mon territoire. fais sixième  improbable visage pendu       longte lancinant ô lancinant passent .x. portes, madame, vous débusquez villa arson, nice, du 17 (À l’église tendresse du mondesi peu de       tourne       qui les installations souvent, vous avez deux ce travail vous est je reviens sur des       quinze ce monde est semé je t’enfourche ma le galop du poème me de toutes les antoine simon 18 sur l’erbe verte si est la mort d’un oiseau. sainte marie, epuisement de la salle, un jour nous avons dernier vers aoi a ma mère, femme parmi difficile alliage de le samedi 26 mars, à 15 écrirecomme on se comme une suite de ma mémoire ne peut me f dans le sourd chatoiement très saintes litanies ce qui fait tableau : ce granz fut li colps, li dux en ecrire sur présentation du  pour le dernier jour et nous n’avons rien polenta       sur béatrice machet vient de dans ce périlleux décembre 2001. madame est une torche. elle pour andré villers 1) Ç’avait été la antoine simon 15 les dernières       deux antoine simon 13 temps de bitume en fusion sur       l̵ a dix sept ans, je ne savais quel étonnant quando me ne so itu pe       et tu à la communication est je t’ai admiré, je ne sais pas si dans les rêves de la la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Ferrat

Ferrat



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette