BRIBES EN LIGNE
poème pour       soleil le temps passe si vite, glaciation entre immense est le théâtre et le 26 août 1887, depuis pour jean gautheronle cosmos nous serons toujours ces       mouett       &agrav quelques textes       avant fontelucco, 6 juillet 2000 chaises, tables, verres, mult est vassal carles de rita est trois fois humble. mes pensées restent recleimet deu mult ce qui fait tableau : ce       neige antoine simon 15 souvent je ne sais rien de dans les écroulements antoine simon 32       au       au       j̵     pourquoi monde imaginal, la cité de la musique   que signifie le lourd travail des meules  le livre, avec dernier vers aoi granz est li calz, si se deux ce travail vous est nous lirons deux extraits de j’écoute vos il pleut. j’ai vu la l’attente, le fruit   se genre des motsmauvais genre accorde ton désir à ta le 15 mai, à frères et avant propos la peinture est pour lee branches lianes ronces accoucher baragouiner chercher une sorte de la lecture de sainte   la baie des anges pour mes enfants laure et ainsi fut pétrarque dans il s’appelait normal 0 21 false fal béatrice machet vient de viallat © le château de constellations et et que vous dire des démodocos... Ça a bien un pour martine le glacis de la mort les dernières       vu de pareïs li seit la c’est une sorte de on peut croire que martine ma voix n’est plus que dernier vers aoi       va       vertige. une distance autre petite voix derniers vers sun destre là, c’est le sable et       que       la beaucoup de merveilles à cri et à       pav&ea etait-ce le souvenir pour raphaël       s̵       longte temps de pierres je sais, un monde se       dans   iv    vers le galop du poème me et ces printemps breton, printemps c’est extrêmement dernier vers aoi f toutes mes   pour olivier six de l’espace urbain, pour martin clquez sur vos estes proz e vostre       dans     ton un temps hors du dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi napolì napolì on dit qu’agathe madame déchirée vue à la villa tamaris bribes en ligne a       apparu il était question non dans le patriote du 16 mars       journ& en cet anniversaire, ce qui i.- avaler l’art par fragilité humaine.    courant normalement, la rubrique a dix sept ans, je ne savais deux mille ans nous     double et voici maintenant quelques décembre 2001. nous avons affaire à de légendes de michel de sorte que bientôt   3   

les ce qu’un paysage peut "si elle est  zones gardées de un jour, vous m’avez       ce deuxième apparition 13) polynésie pour michèle gazier 1) marcel alocco a       o macles et roulis photo 4 la vie est ce bruissement j’ai relu daniel biga,   saint paul trois à propos des grands dernier vers aoi antoine simon 10 pour daniel farioli poussant       d&eacu       jonath mi viene in mentemi       sur le       object     le cygne sur       alla       fleure       vu pas sur coussin d’air mais a propos d’une       le  il est des objets sur dix l’espace ouvert au le passé n’est les durand : une       grimpa et  riche de mes li emperere par sa grant     chambre pour angelo vous n’avez trois tentatives desesperees r.m.a toi le don des cris qui     [1]  dire que le livre est une  de la trajectoire de ce "l’art est-il (dans mon ventre pousse une nécrologie  les œuvres de 1.- les rêves de un verre de vin pour tacher percey priest lakesur les       qui l’instant criblé j’ai parlé   d’un coté, suite de ce monde est semé dernier vers aoi une il faut dire les sixième       l̵       la quant carles oït la thème principal :       fourmi effleurer le ciel du bout des quand vous serez tout mise en ligne d’un   voici donc la (josué avait quand nous rejoignons, en 0 false 21 18 comment entrer dans une madame est toute dernier vers aoi antoine simon 19 antoine simon 20       pass&e       ...mai    regardant a l’aube des apaches, bien sûrla tout mon petit univers en merci au printemps des       dans       le au matin du       sur antoine simon 27       deux       le l’art n’existe écrirecomme on se ] heureux l’homme des voix percent, racontent j’ai longtemps  le "musée dernier vers aoi f dans le sourd chatoiement   entrons     depuis le scribe ne retient passet li jurz, la noit est ajout de fichiers sons dans sur l’erbe verte si est   le texte suivant a et si tu dois apprendre à une autre approche de avec marc, nous avons des conserves !   six formes de la     extraire au labyrinthe des pleursils (ô fleur de courge... cinquième essai tout que reste-t-il de la       descen       je j’aime chez pierre       sur dans ce pays ma mère il existe au moins deux attention beau ici. les oiseaux y ont fait Être tout entier la flamme cher bernard       glouss 5) triptyque marocain lorsque martine orsoni le geste de l’ancienne, ce va et vient entre l’impression la plus f qu’il vienne, le feu outre la poursuite de la mise en 1958 ben ouvre à antoine simon 17 nous viendrons nous masser le soleil n’est pas (josué avait lentement dorothée vint au monde faisant dialoguer quelques autres       crabe- À peine jetés dans le       bien vous deux, c’est joie et diaphane est le mot (ou  au mois de mars, 1166 macao grise     sur la pente antoine simon 12 écoute, josué,  tu ne renonceras pas. dans l’innocence des ensevelie de silence,       ruelle pour andré       gentil         or     à able comme capable de donner    nous nice, le 30 juin 2000 la bouche pure souffrance entr’els nen at ne pui     une abeille de 1 la confusion des       dans  je signerai mon f le feu s’est à envoi du bulletin de bribes des voiles de longs cheveux antoine simon 21 dans le pain brisé son mouans sartoux. traverse de saluer d’abord les plus aux barrières des octrois poussées par les vagues  c’était imagine que, dans la   (dans le le franchissement des quelque chose       sur le corps encaisse comme il    en     vers le soir       et       bonhe pourquoi yves klein a-t-il au rayon des surgelés la danse de il n’y a pas de plus la terre a souvent tremblé ecrire les couleurs du monde       m̵       la pie pour robert j’entends sonner les tout le problème toujours les lettres : dernier vers aoi   tout en vérifiant merci à marc alpozzo  de même que les       maquis il faut laisser venir madame assise par accroc au bord de f le feu est venu,ardeur des le travail de bernard troisième essai       ma les dessins de martine orsoni il aurait voulu être  hier, 17       &agrav antoine simon 25     faisant la dernier vers aoi       sur       je mille fardeaux, mille bal kanique c’est pas une année sans évoquer giovanni rubino dit     les fleurs du   au milieu de j’ai changé le raphaël il y a dans ce pays des voies dernier vers s’il iv.- du livre d’artiste  “ne pas je suis celle qui trompe       object     oued coulant franchement, pensait le chef,  la toile couvre les nous avancions en bas de il est le jongleur de lui il ne sait rien qui ne va ce texte se présente introibo ad altare exacerbé d’air on cheval     chant de  si, du nouveau       dans bientôt, aucune amarre dernier vers aoi dans la caverne primordiale antoine simon 9       "       nuage folie de josuétout est il n’est pire enfer que c’est seulement au   1) cette al matin, quant primes pert madame des forêts de la liberté de l’être la parol

Accueil > Mots-clés > Bribes > Saint François

Saint François

Dernière publication : 13 juin 2014.
Les 3 derniers articles : CXLII .
Les 3 articles les plus lus : CXLII .

  • CXLII

    Date de rédaction : 17 décembre 2008
    Dieu faisait silence, mais au fond, n’était-ce pas dans ce silence qu’il se manifestait le plus ? Il était ce silence, dans le brouhaha des foules et la confusion de la parole, il était ce non encore (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette