BRIBES EN LIGNE
le nécessaire non c’est seulement au dont les secrets… à quoi mise en ligne d’un de mes deux mains   six formes de la frères et       dans a l’aube des apaches,       je  référencem antoine simon 11       journ& non... non... je vous assure, petites proses sur terre cinquième citationne       ce quatrième essai rares comment entrer dans une la communication est ce qui importe pour 0 false 21 18 il y a tant de saints sur f les rêves de       en sors de mon territoire. fais       mouett       cerisi à cri et à dernier vers aoi jusqu’à il y a en ceste tere ad estet ja       descen       d&eacu       que bribes en ligne a ( ce texte a "moi, esclave" a antoine simon 27 pour jean-louis cantin 1.- madame a des odeurs sauvages la chaude caresse de ainsi va le travail de qui       sur chaque automne les c’est ici, me préparation des       six la prédication faite cliquetis obscène des le travail de bernard       tourne la vie est dans la vie. se pour jacky coville guetteurs la lecture de sainte sixième patrick joquel vient de equitable un besoin sonnerait 1 la confusion des nécrologie       les       embarq approche d’une     double errer est notre lot, madame,   tout est toujours en avant propos la peinture est deuxième essai le lorsqu’on connaît une li emperere s’est envoi du bulletin de bribes (ô fleur de courge... v.- les amicales aventures du coupé en deux quand le 26 août 1887, depuis       au il s’appelait la tentation du survol, à       neige dernier vers s’il entr’els nen at ne pui       deux antoine simon 31 pour qui veut se faire une nous savons tous, ici, que le 26 août 1887, depuis percey priest lakesur les       la pie il semble possible       ce antoine simon 18       b&acir "pour tes huit c’est encore à mieux valait découper seins isabelle boizard 2005     un mois sans     le cygne sur la mort, l’ultime port, tout est possible pour qui  la toile couvre les est-ce parce que, petit, on l’existence n’est     le  ce qui importe pour dernier vers aoi antoine simon 19       &agrav vedo la luna vedo le clquez sur polenta …presque vingt ans plus iloec endreit remeint li os dans l’effilé de dorothée vint au monde       longte voudrais je vous à sylvie aux george(s) (s est la mult ben i fierent franceis e       l̵ pour mon épouse nicole si tu es étudiant en fragilité humaine.       les madame, c’est notre et je vois dans vos on préparait premier vers aoi dernier       je un temps hors du « voici le tissu d’acier  tu vois im font chier chercher une sorte de  “s’ouvre s’égarer on la liberté de l’être pour martine un jour, vous m’avez paroles de chamantu lentement, josué il pleut. j’ai vu la pour raphaël il y a des objets qui ont la "l’art est-il on a cru à mult est vassal carles de       allong je rêve aux gorges À max charvolen et le texte qui suit est, bien torna a sorrento ulisse torna à la mémoire de avez-vous vu f les feux m’ont       sur   ciel !!!! f les marques de la mort sur       su le coeur du dans les écroulements travail de tissage, dans       voyage antoine simon 7       enfant dernier vers aoi    nous je n’ai pas dit que le     &nbs les avenues de ce pays       sur autre citation vous n’avez on trouvera la video pour michèle gazier 1)     l’é       il       bruyan   le 10 décembre  hors du corps pas       &agrav dans les horizons de boue, de derniers vers sun destre tout mon petit univers en les dernières je suis occupé ces dernier vers aoi bel équilibre et sa       assis hans freibach : vue à la villa tamaris je meurs de soif madame est une il arriva que   adagio   je ….omme virginia par la il faut laisser venir madame les plus vieilles À la loupe, il observa les parents, l’ultime macao grise     les fleurs du     [1]  dernier vers aoi ici, les choses les plus       & légendes de michel ce pays que je dis est dernier vers aoi ce paysage que tu contemplais a la fin il ne resta que un homme dans la rue se prend       sabots titrer "claude viallat, et  riche de mes ce 28 février 2002. sequence 6   le marcel alocco a bernard dejonghe... depuis pourquoi yves klein a-t-il       reine suite de pour m.b. quand je me heurte granz est li calz, si se       au pas une année sans évoquer vous dites : "un  née à buttati ! guarda&nbs j’ai parlé un nouvel espace est ouvert charogne sur le seuilce qui 1 au retour au moment deuxième approche de dernier vers aoi       aux le galop du poème me madame, on ne la voit jamais ce jour-là il lui       sur comme un préliminaire la  mise en ligne du texte   nous sommes en introduction à edmond, sa grande de toutes les     pluie du       pass&e deuxième suite vous êtes franchement, pensait le chef, rêves de josué, la question du récit quelques textes quand nous rejoignons, en du bibelot au babilencore une je suis bien dans  dernières mises la poésie, à la       je me  “... parler une       voyage accorde ton désir à ta la légende fleurie est    au balcon       bonhe       magnol ce le "patriote", dernier vers aoi À l’occasion de mes pensées restent dernier vers aoi   comme ce mur blanc quand les eaux et les terres la liberté s’imprime à pure forme, belle muette,   né le 7 l’ami michel dernier vers aoi       crabe- macles et roulis photo 4 dessiner les choses banales tandis que dans la grande et encore  dits       m&eacu 7) porte-fenêtre macles et roulis photo 7   voici donc la     tout autour       glouss pour le prochain basilic, (la rien n’est plus ardu pour andré villers 1) bruno mendonça reprise du site avec la (la numérotation des béatrice machet vient de et c’était dans tout en travaillant sur les de proche en proche tous sainte marie, l’homme est constellations et       la madame déchirée effleurer le ciel du bout des la vie humble chez les onzième  l’écriture carissimo ulisse,torna a tout à fleur d’eaula danse de soie les draps, de soie a toi le don des cris qui af : j’entends il tente de déchiffrer,       l̵       arauca à la bonne  “comment le 28 novembre, mise en ligne l’art n’existe raphaËl deuxième chairs à vif paumes       sur une il faut dire les écrirecomme on se il n’était qu’un nous viendrons nous masser le glacis de la mort sous l’occupation macles et roulis photo       au immense est le théâtre et jouer sur tous les tableaux     depuis rimbaud a donc station 3 encore il parle rêve, cauchemar, rita est trois fois humble. g. duchêne, écriture le troisième essai       un il en est des meurtrières.       sur l’appel tonitruant du 1- c’est dans       le "la musique, c’est le     m2 &nbs archipel shopping, la sables mes parolesvous non, björg, diaphane est le  si, du nouveau l’heure de la   pour adèle et temps de pierres dans la saluer d’abord les plus       cette allons fouiller ce triangle pour mireille et philippe dans ma gorge les premières       le il est le jongleur de lui violette cachéeton       je macles et roulis photo 3 passet li jurz, si turnet a le ciel est clair au travers max charvolen, martin miguel À max charvolen et martin pour mes enfants laure et m1       ce jour là, je pouvais dans le pays dont je vous rare moment de bonheur,   si vous souhaitez reflets et echosla salle       un ma chair n’est quai des chargeurs de 10 vers la laisse ccxxxii  monde rassemblé       apr&eg le pendu f le feu s’est   que signifie la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Biasiolo

Biasiolo

Dernière publication : 23 août 2015.
Les 3 derniers articles : Ouvertures , Fondement , Mars .
Les 3 articles les plus lus : Limites , Trisse , Seules .

  • RESTES

    Lieu

    Tu sais – tu te trouves quelque part – quelque part à l’intérieur. Là où il ne pleut pas là où rien ne se passe. Tu sais – assise au plus près de toi est-il seulement possible de te toucher. Est-il possible (...)
    Clefs : Biasiolo , poésie

  • RESTES

    Trisse

    Nous sommes au-dehors – comme tu l’as toujours voulu. Moi ici au milieu des rues qui sont tellement semblables – moi en deçà de ton chant qui n’a pas l’air nouveau. Toi – tu es ici aussi bien que là – (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Ascèse

    Au milieu de cette cour – tu n’es rien que cela qui toujours se dresse. Qu’importent les minutes car le temps est quelque chose comme ta puissance multipliée. Au milieu de la cour où l’on entendra (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Récréations

    Seule au milieu des autres – tu te promènes. Tu vois – les autres ce sont aussi bien les arbres les graviers les autres enfants. Peut-être un peu Dieu aussi. Sait-on jamais. Le sais-tu toi qui (...)
    Clefs : Biasiolo , poésie

  • Restes

    Cérémonies

    Dans toutes les rues tu es à même le sol – toi tellement fixe toi tellement attaché à ce que tu nommes l’origine. À ce que tu nommes ton commencement. Quelle que soit l’heure je sais te retrouver je (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Limites

    Au travers de toi je marche – comme au-dedans d’un vide. Y a-t-il un lieu où s’arrêter – y a-t-il un endroit de repos. Toi cette présence éparpillée sur les trottoirs de toute sorte. Ta chair fluide ta (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Seules

    Tu ne renonceras pas. Toi l’instant enveloppé – toi la figure aux mille replis plantée là. À ton indifférence – à ta très grande dureté – cela même qui t’entoure cela même qui te borde. Je ne connais de (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Bogue

    On n’est jamais plus près de l’herbe qu’au moment des chutes intérieures. Quand les mains hésitent encore à remuer. Toi la figure à genoux toi qui penches tes yeux sur ce qu’on appelle le sol – (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Mars

    Il n’était pas prévu que tu reviennes aussitôt. Avec ta figure emportée çà et là – toi qui demeures maintenant au plus près de ton centre au plus près de toi-même. Tout à côté d’une ombre qui te semble la (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Fondement

    Au balcon nous attendrons le soir. Toi tu es au bras des rues en attente d’un appel dont tu ignores l’horizon. J’ai moi-même les membres endormis par le tout d’une journée à demeurer debout. Ici la (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette