BRIBES EN LIGNE
f tous les feux se sont le corps encaisse comme il antoine simon 24 madame, on ne la voit jamais un nouvel espace est ouvert il en est des noms comme du les installations souvent, en ceste tere ad estet ja envoi du bulletin de bribes       au         la baie des anges  “ne pas ce texte m’a été     depuis la galerie chave qui   en grec, morías     oued coulant       au "l’art est-il douze (se fait terre se que d’heures j’ai relu daniel biga,       sur antoine simon 10 issent de mer, venent as entr’els nen at ne pui tout en vérifiant   maille 1 :que je ne saurais dire avec assez       &eacut une autre approche de la cité de la musique travail de tissage, dans    au balcon des voiles de longs cheveux dimanche 18 avril 2010 nous dans le train premier sous la pression des       le pour mes enfants laure et       le       fleure   se réponse de michel nu(e), comme son nom       longte très malheureux... jouer sur tous les tableaux bel équilibre et sa dieu faisait silence, mais mult ben i fierent franceis e et que vous dire des pour daniel farioli poussant écrirecomme on se       quinze macles et roulis photo 6       apparu dernier vers aoi passent .x. portes, et il fallait aller debout  “... parler une       vaches le temps passe dans la       é    courant tout à fleur d’eaula danse       la     au couchant accoucher baragouiner (ma gorge est une voudrais je vous de pa(i)smeisuns en est venuz macles et roulis photo 3 la fonction,       l̵ la communication est macles et roulis photo 1 "si elle est abstraction voir figuration diaphane est le mot (ou antoine simon 12 est-ce parce que, petit, on le ciel de ce pays est tout 7) porte-fenêtre prenez vos casseroles et le coquillage contre       sur cliquetis obscène des pour pierre theunissen la pour       dans       et pour andré villers 1) si grant dol ai que ne       fourmi je me souviens de au matin du je sais, un monde se a la fin il ne resta que et tout avait raphaël       cette la question du récit 0 false 21 18       au autre citation"voui ma chair n’est derniers       baie passet li jurz, la noit est  pour de on peut croire que martine l’impression la plus approche d’une l’éclair me dure,       fourr& patrick joquel vient de macles et roulis photo nous viendrons nous masser reprise du site avec la la brume. nuages leonardo rosa cet univers sans raphaËl tes chaussures au bas de f j’ai voulu me pencher je suis bien dans « amis rollant, de je désire un       dans       &agrav  dans le livre, le agnus dei qui tollis peccata dans les rêves de la libre de lever la tête au labyrinthe des pleursils     jn 2,1-12 : dans l’innocence des     de rigoles en  martin miguel vient  la lancinante iv.- du livre d’artiste sur l’erbe verte si est non, björg, c’est extrêmement lorsqu’on connaît une dernier vers doel i avrat, les doigts d’ombre de neige l’heure de la c’est la peur qui fait À la loupe, il observa       st   pour adèle et c’est la chair pourtant  hier, 17 recleimet deu mult juste un mot pour annoncer   encore une avant propos la peinture est       fourr& si tu es étudiant en       nuage   1) cette       la arbre épanoui au ciel ne faut-il pas vivre comme antoine simon 31 normalement, la rubrique tout le problème attention beau rien n’est plus ardu       pourqu       une martin miguel art et       dans je reviens sur des À perte de vue, la houle des sixième ( ce texte a sept (forces cachées qui l’ami michel les premières madame est une rossignolet tu la les parents, l’ultime antoine simon 7 printemps breton, printemps carissimo ulisse,torna a (la numérotation des       &n le 26 août 1887, depuis d’abord l’échange des dans le pays dont je vous dernier vers aoi attelage ii est une œuvre le plus insupportable chez pour andré f toutes mes les cuivres de la symphonie un jour nous avons antoine simon 2     surgi       les     cet arbre que nous avons affaire à de vous avez "moi, esclave" a marcel alocco a tromper le néant et ma foi, et ces     &nbs où l’on revient seins isabelle boizard 2005 le texte qui suit est, bien dernier vers aoi mais non, mais non, tu dernier vers aoi troisième essai et une errance de antoine simon 15 antoine simon 20 le grand combat : effleurer le ciel du bout des l’instant criblé chaises, tables, verres, un temps hors du mon cher pétrarque,  l’exposition    si vous souhaitez 1) la plupart de ces carles respunt :       le j’écoute vos avez-vous vu deuxième apparition de la prédication faite   entrons       le la liberté s’imprime à descendre à pigalle, se       alla quand il voit s’ouvrir, journée de la chaude caresse de difficile alliage de Ç’avait été la antoine simon 22 les plus vieilles li emperere par sa grant   voici donc la que reste-t-il de la pour marcel franchement, pensait le chef, à bernadette tu le saiset je le vois vi.- les amicales aventures torna a sorrento ulisse torna inoubliables, les mougins. décembre "le renard connaît    7 artistes et 1 " je suis un écorché vif.   adagio   je l’une des dernières i en voyant la masse aux  il est des objets sur le pendu à fragilité humaine. je suis le scribe ne retient   (à « pouvez-vous il était question non   un vendredi ouverture d’une       entre  au travers de toi je sur la toile de renoir, les madame, vous débusquez et nous n’avons rien rm : nous sommes en antoine simon 16             ma madame, c’est notre f qu’il vienne, le feu       va art jonction semble enfin la mastication des si j’étais un madame dans l’ombre des     le cygne sur       vu   ces notes chairs à vif paumes le vieux qui ouverture de l’espace giovanni rubino dit pour mireille et philippe les durand : une       fleur peinture de rimes. le texte sixième dernier vers aoi         que vous deux, c’est joie et démodocos... Ça a bien un f le feu s’est pas de pluie pour venir il ne s’agit pas de abu zayd me déplait. pas il s’appelait je découvre avant toi       jardin       au dernier vers aoi       les je m’étonne toujours de la il est le jongleur de lui antoine simon 3   né le 7 cyclades, iii° j’aime chez pierre antoine simon 19 comme une suite de raphaël la langue est intarissable pour le prochain basilic, (la la danse de     faisant la madame est une torche. elle pas une année sans évoquer carissimo ulisse,torna a station 7 : as-tu vu judas se à cri et à station 4 : judas  quatrième essai de antoine simon 32    en zacinto dove giacque il mio merle noir  pour al matin, quant primes pert   marcel "je me tais. pour taire.     chant de (elle entretenait       dans 1- c’est dans clere est la noit e la j’ai parlé la bouche pure souffrance tout en travaillant sur les (vois-tu, sancho, je suis la mort, l’ultime port, maintenant il connaît le pour mon épouse nicole me     les provisions après la lecture de huit c’est encore à dans les carnets l’erbe del camp, ki quand sur vos visages les josué avait un rythme samuelchapitre 16, versets 1 le glacis de la mort comme un préliminaire la       en le travail de bernard  mise en ligne du texte madame déchirée       j̵ douce est la terre aux yeux ce 28 février 2002. antoine simon 33 apaches : dentelle : il avait le lent déferlement sculpter l’air : j’ai travaillé       allong j’ai longtemps sa langue se cabre devant le napolì napolì cette machine entre mes elle disposait d’une       " ce jour là, je pouvais fontelucco, 6 juillet 2000 13) polynésie la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Biasiolo

Biasiolo

Dernière publication : 23 août 2015.
Les 3 derniers articles : Ouvertures , Fondement , Mars .
Les 3 articles les plus lus : Bogue , Ouvertures , Mars .

  • RESTES

    Lieu

    Tu sais – tu te trouves quelque part – quelque part à l’intérieur. Là où il ne pleut pas là où rien ne se passe. Tu sais – assise au plus près de toi est-il seulement possible de te toucher. Est-il possible (...)
    Clefs : Biasiolo , poésie

  • RESTES

    Trisse

    Nous sommes au-dehors – comme tu l’as toujours voulu. Moi ici au milieu des rues qui sont tellement semblables – moi en deçà de ton chant qui n’a pas l’air nouveau. Toi – tu es ici aussi bien que là – (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Ascèse

    Au milieu de cette cour – tu n’es rien que cela qui toujours se dresse. Qu’importent les minutes car le temps est quelque chose comme ta puissance multipliée. Au milieu de la cour où l’on entendra (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Récréations

    Seule au milieu des autres – tu te promènes. Tu vois – les autres ce sont aussi bien les arbres les graviers les autres enfants. Peut-être un peu Dieu aussi. Sait-on jamais. Le sais-tu toi qui (...)
    Clefs : Biasiolo , poésie

  • Restes

    Cérémonies

    Dans toutes les rues tu es à même le sol – toi tellement fixe toi tellement attaché à ce que tu nommes l’origine. À ce que tu nommes ton commencement. Quelle que soit l’heure je sais te retrouver je (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Limites

    Au travers de toi je marche – comme au-dedans d’un vide. Y a-t-il un lieu où s’arrêter – y a-t-il un endroit de repos. Toi cette présence éparpillée sur les trottoirs de toute sorte. Ta chair fluide ta (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Seules

    Tu ne renonceras pas. Toi l’instant enveloppé – toi la figure aux mille replis plantée là. À ton indifférence – à ta très grande dureté – cela même qui t’entoure cela même qui te borde. Je ne connais de (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Bogue

    On n’est jamais plus près de l’herbe qu’au moment des chutes intérieures. Quand les mains hésitent encore à remuer. Toi la figure à genoux toi qui penches tes yeux sur ce qu’on appelle le sol – (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Mars

    Il n’était pas prévu que tu reviennes aussitôt. Avec ta figure emportée çà et là – toi qui demeures maintenant au plus près de ton centre au plus près de toi-même. Tout à côté d’une ombre qui te semble la (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo

  • Restes

    Fondement

    Au balcon nous attendrons le soir. Toi tu es au bras des rues en attente d’un appel dont tu ignores l’horizon. J’ai moi-même les membres endormis par le tout d’une journée à demeurer debout. Ici la (...)
    Clefs : poésie , Biasiolo


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette