BRIBES EN LIGNE
a la fin il ne resta que de sorte que bientôt       les marcel alocco a       object deuxième apparition dans l’effilé de (elle entretenait il est le jongleur de lui ce qui fascine chez allons fouiller ce triangle à approche d’une de la références : xavier les amants se dans le patriote du 16 mars il n’était qu’un toulon, samedi 9     surgi     à je serai toujours attentif à       sur la liberté de l’être 5) triptyque marocain le bulletin de "bribes apaches :  la lancinante etudiant à macles et roulis photo 1       &ccedi la deuxième édition du l’évidence À max charvolen et       deux antoine simon 13 marché ou souk ou des quatre archanges que À l’occasion de ce 28 février 2002.       jonath c’est pour moi le premier       dans dire que le livre est une l’impression la plus inoubliables, les equitable un besoin sonnerait pour jacky coville guetteurs       apparu …presque vingt ans plus je suis occupé ces   pour théa et ses difficile alliage de       dans c’est la peur qui fait dans les rêves de la le ciel de ce pays est tout 7) porte-fenêtre autre petite voix j’entends sonner les nous viendrons nous masser r.m.a toi le don des cris qui en cet anniversaire, ce qui     depuis art jonction semble enfin       dans ce pays que je dis est l’attente, le fruit    si tout au long madame est une     du faucon       nuage       au la mort, l’ultime port, pour michèle gazier 1 pour andrée de toutes les dernier vers aoi mougins. décembre  pour jean le la chaude caresse de i.- avaler l’art par ….omme virginia par la l’appel tonitruant du il aurait voulu être       le les plus terribles couleur qui ne masque pas "l’art est-il samuelchapitre 16, versets 1 les parents, l’ultime seins isabelle boizard 2005 attendre. mot terrible.       entre dernier vers aoi le géographe sait tout clers fut li jurz e li voici des œuvres qui, le       je laure et pétrarque comme napolì napolì douze (se fait terre se  jésus nous avancions en bas de c’est le grand rita est trois fois humble.   si vous souhaitez le galop du poème me l’une des dernières et encore  dits il en est des noms comme du a propos d’une   d’un coté, dessiner les choses banales       vu       accoucher baragouiner 1.- les rêves de toujours les lettres :     &nbs toutes sortes de papiers, sur et combien entr’els nen at ne pui monde imaginal, là, c’est le sable et pas sur coussin d’air mais       ce une fois entré dans la antoine simon 27       au je ne saurais dire avec assez "ah ! mon doux pays,       grimpa "ces deux là se petit matin frais. je te un titre : il infuse sa preambule – ut pictura à sylvie       dans       qui  pour de dans l’innocence des depuis ce jour, le site       " antoine simon 29 la gaucherie à vivre, clquez sur pour michèle aueret    regardant il arriva que il ne reste plus que le printemps breton, printemps voudrais je vous       la a l’aube des apaches, 1- c’est dans la prédication faite la langue est intarissable     double       dans sixième bribes en ligne a station 5 : comment le lent tricotage du paysage le plus insupportable chez la fonction, 1) la plupart de ces je meurs de soif Éléments - un temps hors du  la toile couvre les   anatomie du m et quelques textes tout le problème     au couchant l’impossible pour lee fragilité humaine.       deux       force able comme capable de donner je n’ai pas dit que le maintenant il connaît le macles et roulis photo 6   pour le prochain       pav&ea dernier vers aoi   jn 2,1-12 : exacerbé d’air       s̵ chairs à vif paumes   tout est toujours en quand c’est le vent qui mesdames, messieurs, veuillez       le très malheureux... villa arson, nice, du 17       gentil (À l’église dernier vers que mort  epître aux     ton travail de tissage, dans temps de bitume en fusion sur sauvage et fuyant comme viallat © le château de histoire de signes . elle disposait d’une a dix sept ans, je ne savais 13) polynésie je sais, un monde se a christiane il en est des meurtrières. le tissu d’acier immense est le théâtre et le temps passe dans la descendre à pigalle, se       l̵       dans dans les horizons de boue, de huit c’est encore à quand vous serez tout la liberté s’imprime à   je n’ai jamais mille fardeaux, mille antoine simon 9  avec « a la la mort d’un oiseau. zacinto dove giacque il mio quel étonnant livre grand format en trois des quatre archanges que halt sunt li pui e mult halt cinquième citationne       le l’art c’est la de pareïs li seit la       soleil d’un côté     [1]        je branches lianes ronces et tout avait clere est la noit e la la vie humble chez les   le 10 décembre buttati ! guarda&nbs macao grise       le nécrologie       d&eacu torna a sorrento ulisse torna dont les secrets… à quoi  pour le dernier jour essai de nécrologie, présentation du violette cachéeton  “... parler une les premières       o       pour       p&eacu     cet arbre que quando me ne so itu pe en 1958 ben ouvre à poème pour station 3 encore il parle langues de plomba la       voyage ma chair n’est   la production et  riche de mes     chambre la pureté de la survie. nul       entre     vers le soir toutes ces pages de nos rêves de josué,   la baie des anges douce est la terre aux yeux a grant dulur tendrai puis carissimo ulisse,torna a dieu faisait silence, mais dans les carnets bientôt, aucune amarre tous feux éteints. des rossignolet tu la hans freibach : mon travail est une les lettres ou les chiffres À la loupe, il observa antoine simon 18 les oiseaux s’ouvrent iv.- du livre d’artiste le pendu pour jean-marie simon et sa       marche lorsqu’on connaît une       & cinquième essai tout comme c’est     tout autour “le pinceau glisse sur les cuivres de la symphonie     " l’erbe del camp, ki il y a tant de saints sur avant dernier vers aoi le recueil de textes       soleil et il fallait aller debout       bruyan je suis       la li emperere par sa grant carmelo arden quin est une bruno mendonça pour daniel farioli poussant les routes de ce pays sont générations il y a dans ce pays des voies madame porte à pour m.b. quand je me heurte  les premières ce qui aide à pénétrer le morz est rollant, deus en ad j’ai perdu mon carles li reis en ad prise sa ses mains aussi étaient       quand « voici   voici donc la     sur la    courant je ne sais pas si quai des chargeurs de « 8° de ils s’étaient dans les écroulements la fraîcheur et la journée de pour egidio fiorin des mots       le pour qui veut se faire une ouverture d’une   encore une tes chaussures au bas de macles et roulis photo 3 la vie est dans la vie. se f le feu s’est je t’enfourche ma dernier vers aoi et il parlait ainsi dans la les durand : une autre citation"voui v.- les amicales aventures du la communication est deuxième essai le  l’écriture et je vois dans vos normal 0 21 false fal   (dans le on a cru à deuxième apparition de  le "musée     son ici. les oiseaux y ont fait       object diaphane est le mot (ou le vieux qui dimanche 18 avril 2010 nous  tous ces chardonnerets c’est la chair pourtant ...et poème pour       fourr& un trait gris sur la       cerisi "le renard connaît dernier vers aoi comment entrer dans une je déambule et suis alocco en patchworck © depuis le 20 juillet, bribes f le feu s’est dernier vers aoi troisième essai et epuisement de la salle, c’est parfois un pays mise en ligne d’un madame aux rumeurs cet univers sans certains soirs, quand je     hélas, la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Rubino

Rubino

Dernière publication : 27 décembre 2015.
Les 3 derniers articles : Buttati , Au creux de la mémoire .
Les 3 articles les plus lus : Au creux de la mémoire , Buttati .

  • RAPHAËL MONTICELLI

    Au creux de la mémoire

    Farememoria de Giovanni Rubino

    Date de rédaction : 1er février 2015
    Giovanni Rubino dit « Fare memoria »… Faire mémoire… Non pas garder mémoire, non pas se souvenir, mais faire, produire mémoire… La mémoire qu’il faut produire, c’est celle de notre résistance à toute (...)
    Clefs : Rubino

  • RAPHAEL MONTICELLI

    Buttati

    / Bibliophilie
    Buttati ! Guarda : ti prendo per la mano, non preoccuparti. Lascia che vada il sogno fra le navi ferme Don’t worry. Time is not time (and he said, approximadamente, tomorrow is my (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette