BRIBES EN LIGNE
le "patriote", ço dist li reis : les enseignants : v.- les amicales aventures du dernier vers aoi       pass&e sixième 1. il se trouve que je suis mult ben i fierent franceis e ce jour-là il lui     le       le dernier vers aoi nu(e), comme son nom il ne sait rien qui ne va c’est le grand sa langue se cabre devant le jamais je n’aurais j’ai ajouté dont les secrets… à quoi pour helmut il ne s’agit pas de antoine simon 6 viallat © le château de       montag chercher une sorte de       ...mai c’est un peu comme si,       la       au  au mois de mars, 1166 les dieux s’effacent       " gardien de phare à vie, au dernier vers aoi pour pierre theunissen la portrait. 1255 : pas sur coussin d’air mais    courant lu le choeur des femmes de les avenues de ce pays dans le pays dont je vous macles et roulis photo 4 et si tu dois apprendre à (elle entretenait carissimo ulisse,torna a sauvage et fuyant comme       au si tu es étudiant en bruno mendonça       sur       pass&e       "   1) cette 0 false 21 18 la mort d’un oiseau.   se dorothée vint au monde un temps hors du le samedi 26 mars, à 15 monde imaginal, ...et poème pour pour michèle gazier 1 la danse de       en       devant d’un bout à tous feux éteints. des il tente de déchiffrer, le ciel de ce pays est tout f le feu m’a me agnus dei qui tollis peccata     pourquoi     surgi ce 28 février 2002.   encore une  née à dans les rêves de la et il fallait aller debout démodocos... Ça a bien un       je j’écoute vos des voix percent, racontent   adagio   je granz fut li colps, li dux en       l̵ de profondes glaouis le galop du poème me quand nous rejoignons, en   pour adèle et si j’étais un et je vois dans vos  de la trajectoire de ce toutes sortes de papiers, sur       pass&e si grant dol ai que ne sixième       dans cet univers sans samuelchapitre 16, versets 1       dans pas une année sans évoquer il aurait voulu être 1254 : naissance de à cri et à       enfant la bouche pleine de bulles mult est vassal carles de       voyage envoi du bulletin de bribes les durand : une grande lune pourpre dont les (la numérotation des ce va et vient entre "la musique, c’est le jusqu’à il y a dernier vers aoi régine robin, “le pinceau glisse sur   (à "si elle est       à la deuxième édition du pour andré       dans max charvolen, martin miguel       p&eacu    il dernier vers aoi madame aux rumeurs mais jamais on ne sur la toile de renoir, les dieu faisait silence, mais antoine simon 15 je me souviens de carcassonne, le 06 et ces       gentil dernier vers que mort pour mon épouse nicole il avait accepté toujours les lettres : la liberté de l’être quel étonnant ce texte m’a été les doigts d’ombre de neige cet article est paru dans le la terre a souvent tremblé f le feu s’est       l̵ faisant dialoguer douce est la terre aux yeux clquez sur voudrais je vous     sur la pente   en grec, morías     au couchant       sous 1.- les rêves de   le 10 décembre antoine simon 11       l̵ religion de josué il mise en ligne d’un le pendu   je ne comprends plus je découvre avant toi  un livre écrit thème principal : présentation du       une une fois entré dans la   né le 7  je signerai mon de l’autre un homme dans la rue se prend lentement, josué    7 artistes et 1 preambule – ut pictura equitable un besoin sonnerait 1) notre-dame au mur violet le coeur du entr’els nen at ne pui a toi le don des cris qui       apr&eg dernier vers doel i avrat, derniers vers sun destre     nous station 7 : as-tu vu judas se le proche et le lointain quatrième essai de     son       d&eacu deuxième apparition de       &n je crie la rue mue douleur antoine simon 20     oued coulant deux ajouts ces derniers li emperere s’est dernier vers aoi écrirecomme on se     de rigoles en raphaël et encore  dits un jour, vous m’avez (ma gorge est une       nuage macles et roulis photo 6 quand les eaux et les terres laure et pétrarque comme macles et roulis photo 7 tant pis pour eux.  au travers de toi je pour andré villers 1) pas même a la fin il ne resta que passet li jurz, si turnet a       l̵ j’ai travaillé un titre : il infuse sa effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi       bien iv.- du livre d’artiste       j̵ chaque jour est un appel, une fin première "et bien, voilà..." dit mais non, mais non, tu rimbaud a donc clers est li jurz et li onze sous les cercles       ma ce jour là, je pouvais     [1]  le nécessaire non       au pour m.b. quand je me heurte à bernadette quel ennui, mortel pour l’ami michel     sur la elle réalise des leonardo rosa  les œuvres de madame porte à   un je ne peins pas avec quoi, maintenant il connaît le huit c’est encore à genre des motsmauvais genre ce qui importe pour       juin dentelle : il avait le lourd travail des meules on croit souvent que le but les installations souvent, station 4 : judas  certains prétendent karles se dort cum hume   jn 2,1-12 :       &ccedi de pa(i)smeisuns en est venuz f les rêves de pour michèle j’oublie souvent et à ouverture de l’espace   d’un coté, ne faut-il pas vivre comme une errance de la vie humble chez les     longtemps sur vedo la luna vedo le en 1958 ben ouvre à pour michèle aueret rita est trois fois humble. dans les carnets pour les lettres ou les chiffres tu le sais bien. luc ne       au l’attente, le fruit et voici maintenant quelques le geste de l’ancienne, j’ai parlé  hors du corps pas       aux comme une suite de toutes ces pages de nos sors de mon territoire. fais des voiles de longs cheveux ajout de fichiers sons dans n’ayant pas       voyage il semble possible c’est la peur qui fait       o si, il y a longtemps, les   ces notes       embarq       le pour raphaël À peine jetés dans le j’entends sonner les écoute, josué,       qui  tu ne renonceras pas.       &agrav bernadette griot vient de attention beau       "       un f j’ai voulu me pencher le soleil n’est pas soudain un blanc fauche le       la merle noir  pour  zones gardées de madame est toute bernard dejonghe... depuis d’ eurydice ou bien de exacerbé d’air au seuil de l’atelier iloec endreit remeint li os il s’appelait temps où les coeurs les dessins de martine orsoni je t’ai admiré, antoine simon 7 quelque temps plus tard, de dernier vers aoi difficile alliage de bribes en ligne a le bulletin de "bribes merci à marc alpozzo vous n’avez dans les horizons de boue, de antoine simon 22 j’ai changé le   six formes de la dernier vers aoi dernier vers aoi c’est une sorte de tout est prêt en moi pour se reprendre. creuser son       force je serai toujours attentif à antoine simon 17 là, c’est le sable et    en       &agrav antoine simon 24 marcel alocco a la cité de la musique reprise du site avec la vous avez a ma mère, femme parmi et ma foi, nécrologie un soir à paris au avant propos la peinture est quand sur vos visages les       il (de)lecta lucta   carmelo arden quin est une sables mes parolesvous tout en vérifiant c’est parfois un pays   iv    vers antoine simon 27 sculpter l’air : ici. les oiseaux y ont fait la mastication des       l̵ au labyrinthe des pleursils       dans légendes de michel les plus vieilles pour jacqueline moretti,  de même que les       maquis il était question non les textes mis en ligne pour marcel     cet arbre que pour maxime godard 1 haute f le feu est venu,ardeur des la parol

Accueil > Mots-clés > Genres littéraires > prose poétique

prose poétique

Dernière publication : 6 octobre 2016.
Les 3 derniers articles : Petites proses sur Terre battue , Dont les secrets... , Il en est des meutrières .
Les 3 articles les plus lus : Identité durée... , Il en est des meutrières , Il en est des noms comme du vent... .

  • BEATRICE MACHET

    Il en est des noms comme du vent...

    Il en est des noms comme du vent. Ils portent des odeurs des senteurs qui vont du moisi au fleuri. Déjà presque plus déjà presque rien. Recommencés revisités mal prononcés déformés diminutifs pendant (...)
    Clefs : prose poétique

  • BEATRICE MACHET

    Identité durée...

    Identité durée dans le profond de soi dans l’intime du corps-cœur sa délicate humidité condensée perle chute et fugue comme un excès qui défierait la perte. Fougue sage. Vibration ardente et (...)
    Clefs : prose poétique

  • BEATRICE MACHET

    Il en est des meutrières

    Il en est des meurtrières. C’est mur épais et trou ménagé. Pour le tir. Les arts dits ménagers et les arts balistiques sont étrangers mais murs demeurent (ignorant les règles du boulet). Et linge sale (...)

  • BEATRICE MACHET

    Dont les secrets...

    Dont les secrets… à quoi ils tiennent quand ils cherchent à se détacher quand ils sont mal gardés les secrets c’est comme la cervelle se répand .De très effusive version liquide à (...)

  • BEATRICE MACHET

    Petites proses sur Terre battue

    jeu set et match

    humoristique grinçant


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette