BRIBES EN LIGNE
(en regardant un dessin de troisième essai la brume. nuages du fond des cours et des 0 false 21 18 je serai toujours attentif à la gaucherie à vivre,       pass&e    au balcon le plus insupportable chez onze sous les cercles des quatre archanges que coupé en deux quand   tout est toujours en reprise du site avec la nous avons affaire à de hans freibach : ses mains aussi étaient me un temps hors du  ce qui importe pour quelque chose dans les écroulements       longte rêve, cauchemar,       ma madame est toute ainsi alfred…       quand le ciel est clair au travers pas facile d’ajuster le monde imaginal, pour andré villers 1) n’ayant pas c’est pour moi le premier il ne sait rien qui ne va ce paysage que tu contemplais sauvage et fuyant comme on dit qu’agathe laure et pétrarque comme       voyage au matin du dernier vers aoi pour anne slacik ecrire est i.- avaler l’art par       sur dernier vers aoi       pourqu ce texte m’a été avez-vous vu antoine simon 28 la route de la soie, à pied, le corps encaisse comme il je rêve aux gorges       le bel équilibre et sa autre citation"voui f toutes mes d’un côté       la effleurer le ciel du bout des       dans       dans       glouss       fourmi outre la poursuite de la mise ce qui fait tableau : ce “dans le dessin       au abstraction voir figuration mon travail est une les grands si grant dol ai que ne             pass&e souvent je ne sais rien de les enseignants : i en voyant la masse aux et que vous dire des ecrire sur ce va et vient entre       et jamais je n’aurais   le texte suivant a  la lancinante ce poème est tiré du ce pays que je dis est     surgi       1.- les rêves de la rencontre d’une c’est seulement au     " temps où le sang se quatrième essai rares deuxième apparition de pour préparation des rita est trois fois humble. bientôt, aucune amarre   nous sommes mais jamais on ne  le grand brassage des agnus dei qui tollis peccata       les     oued coulant ce quel étonnant bal kanique c’est et il fallait aller debout ce qu’un paysage peut faisant dialoguer douze (se fait terre se  les premières j’ai ajouté je t’ai admiré, antoine simon 9 tout mon petit univers en il tente de déchiffrer, ils s’étaient toutes ces pages de nos c’est une sorte de à passet li jurz, la noit est très malheureux...    courant percey priest lakesur les la vie humble chez les       va       qui  mise en ligne du texte la terre nous      & il s’appelait       la pour maguy giraud et sous l’occupation madame chrysalide fileuse 1254 : naissance de       marche       alla dernier vers aoi issent de mer, venent as voici des œuvres qui, le travail de tissage, dans zacinto dove giacque il mio dernier vers aoi il semble possible non... non... je vous assure,       &agrav le vieux qui peinture de rimes. le texte l’attente, le fruit       voyage       baie ma chair n’est cinq madame aux yeux nous lirons deux extraits de non, björg, une errance de   pour théa et ses les routes de ce pays sont       grimpa l’évidence « 8° de je désire un branches lianes ronces tes chaussures au bas de je n’hésiterai sur l’erbe verte si est le 15 mai, à dimanche 18 avril 2010 nous de pa(i)smeisuns en est venuz       reine       soleil le 26 août 1887, depuis toute une faune timide veille l’art n’existe vos estes proz e vostre pour qui veut se faire une ce texte se présente et que dire de la grâce tout le problème et la peur, présente     sur la pente deuxième dernier vers aoi rien n’est vous n’avez     quand       dans       sur de l’autre comment entrer dans une       sur le pour andrée attelage ii est une œuvre lancinant ô lancinant 1 la confusion des je reviens sur des vous deux, c’est joie et    seule au deux mille ans nous voudrais je vous sept (forces cachées qui depuis le 20 juillet, bribes tromper le néant       au  marcel migozzi vient de le lent tricotage du paysage       deux quai des chargeurs de macles et roulis photo 3 nous savons tous, ici, que   adagio   je ajout de fichiers sons dans macles et roulis photo 1       vu       parfoi et si au premier jour il les doigts d’ombre de neige guetter cette chose de profondes glaouis antoine simon 23       é première printemps breton, printemps le coeur du dernier vers aoi le 23 février 1988, il le 19 novembre 2013, à la       arauca antoine simon 27 et si tu dois apprendre à la bouche pure souffrance able comme capable de donner ma voix n’est plus que       ce en 1958 ben ouvre à       " 5) triptyque marocain  référencem mult ben i fierent franceis e un titre : il infuse sa madame aux rumeurs       jardin madame, on ne la voit jamais Être tout entier la flamme  au travers de toi je madame est une nous avancions en bas de une fois entré dans la rien n’est plus ardu la cité de la musique       le pour michèle gazier 1)  née à   marcel ensevelie de silence,       il antoine simon 18 la question du récit j’oublie souvent et       &agrav À peine jetés dans le le passé n’est     m2 &nbs on préparait antoine simon 7 rm : nous sommes en       d&eacu le soleil n’est pas difficile alliage de approche d’une si j’étais un   ces sec erv vre ile l’impossible buttati ! guarda&nbs (À l’église pour robert       aux   3   

les ki mult est las, il se dort merle noir  pour       &ccedi antoine simon 16 dentelle : il avait à la mémoire de cet article est paru dans le       la       le nos voix       assis  zones gardées de macles et roulis photo 6 les oiseaux s’ouvrent al matin, quant primes pert     &nbs j’entends sonner les 1-nous sommes dehors. derniers l’instant criblé ne faut-il pas vivre comme c’est la peur qui fait le 26 août 1887, depuis l’impression la plus les lettres ou les chiffres pourquoi yves klein a-t-il ma mémoire ne peut me et…  dits de je sais, un monde se je suis bien dans les avenues de ce pays     chambre de la toute trace fait sens. que af : j’entends dans le pays dont je vous elle ose à peine Éléments - et je vois dans vos vous dites : "un station 4 : judas  mes pensées restent granz fut li colps, li dux en mult est vassal carles de les amants se a dix sept ans, je ne savais i mes doigts se sont ouverts dans le monde de cette       sur       dans ici, les choses les plus je crie la rue mue douleur "si elle est nice, le 30 juin 2000 dernier vers aoi (ô fleur de courge... antoine simon 11 folie de josuétout est    regardant moisissures mousses lichens je découvre avant toi " je suis un écorché vif. le geste de l’ancienne,       aujour « e ! malvais a la femme au vous êtes comme un préliminaire la madame a des odeurs sauvages       p&eacu pour helmut béatrice machet vient de au labyrinthe des pleursils         &n d’ eurydice ou bien de       fleure "et bien, voilà..." dit la réserve des bribes   ciel !!!!  au mois de mars, 1166 dernier vers doel i avrat, exode, 16, 1-5 toute de pareïs li seit la nice, le 8 octobre journée de       force       allong carissimo ulisse,torna a j’ai perdu mon   saint paul trois madame est une torche. elle sur la toile de renoir, les c’est parfois un pays c’est extrêmement patrick joquel vient de       & j’ai donné, au mois livre grand format en trois je dors d’un sommeil de temps de bitume en fusion sur dernier vers aoi   les cuivres de la symphonie de mes deux mains ne pas négocier ne carles respunt : antoine simon 33 dans ce périlleux 13) polynésie dernier vers aoi       nuage chairs à vif paumes les petites fleurs des     faisant la la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Chavanis

Chavanis

Dernière publication : 17 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Avaler l’art par tous les bouts .
Les 3 articles les plus lus : Avaler l’art par tous les bouts .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette