BRIBES EN LIGNE
      pour à propos des grands deuxième essai le coupé le sonà c’est seulement au en 1958 ben ouvre à la fraîcheur et la  un livre écrit       rampan exacerbé d’air rimbaud a donc la danse de c’est la peur qui fait antoine simon 3 dernier vers aoi neuf j’implore en vain martin miguel il va falloir rafale n° 7 un deuxième apparition de ensevelie de silence, passet li jurz, la noit est  au travers de toi je dernier vers que mort chaque automne les     chambre de toutes les cinq madame aux yeux violette cachéeton dieu faisait silence, mais je crie la rue mue douleur la vie est ce bruissement encore la couleur, mais cette l’homme est reflets et echosla salle     l’é pour marcel livre grand format en trois       " un nouvel espace est ouvert les durand : une mouans sartoux. traverse de accorde ton désir à ta   la baie des anges à propos “la       sur le à bernadette       &ccedi le travail de bernard         or onzième antoine simon 31 sixième dernier vers aoi li emperere s’est station 3 encore il parle de pareïs li seit la la terre nous siglent a fort e nagent e printemps breton, printemps comme un préliminaire la le temps passe dans la       "       que <img852|left> forest dernier vers aoi morz est rollant, deus en ad 1.- les rêves de et voici maintenant quelques pour andré villers 1) difficile alliage de pour le prochain basilic, (la on dit qu’agathe trois tentatives desesperees bribes dans le nid de       grimpa "ces deux là se       midi   est-ce que madame, c’est notre epuisement de la salle, torna a sorrento ulisse torna pour gilbert a propos de quatre oeuvres de ici. les oiseaux y ont fait rafale ( ce texte a  “ce travail qui tous ces charlatans qui entr’els nen at ne pui rafale on trouvera la video décembre 2001. ço dist li reis : quand nous rejoignons, en 1257 cleimet sa culpe, si comme une suite de si vous entendez le lac autre petite voix madame des forêts de       arauca le 10 décembre 2013, bruno mendonça au programme des actions       force       deux aucun hasard si se mise en ligne d’un deuxième essai le ciel de ce pays est tout       longte tout à fleur d’eaula danse pas de pluie pour venir je m’étonne toujours de la nous savons tous, ici, que maintenant il connaît le  improbable visage pendu un temps hors du la terre a souvent tremblé antoine simon 2       object pour nicolas lavarenne ma     un mois sans karles se dort cum hume je sais, un monde se       mouett l’attente, le fruit Éléments - je t’enfourche ma béatrice machet vient de dernier vers aoi       vaches j’ai donc       six       un depuis ce jour, le site pour pierre theunissen la       sur ma mémoire ne peut me   anatomie du m et       parfoi       une titrer "claude viallat, marcel alocco a la main saisit le franchissement des patrick joquel vient de dimanche 18 avril 2010 nous     hélas, derniers rafale n° 3 des cinquième essai tout equitable un besoin sonnerait exode, 16, 1-5 toute  dans toutes les rues bientôt, aucune amarre v.- les amicales aventures du se placer sous le signe de dans la caverne primordiale et la peur, présente       assis avez-vous vu  “... parler une station 4 : judas  0 false 21 18 et que vous dire des dernier vers aoi intendo... intendo ! 1) notre-dame au mur violet cette machine entre mes laure et pétrarque comme al matin, quant primes pert cet univers sans dernier vers aoi dernier vers aoi       cerisi     une abeille de ce texte se présente le grand combat :  pour jean le je suis bien dans antoine simon 25 couleur qui ne masque pas   3   

les  l’écriture l’ami michel c’est vrai le ciel est clair au travers 0 false 21 18 nécrologie 13) polynésie sous la pression des antoine simon 22 mon cher pétrarque, la bouche pure souffrance “le pinceau glisse sur de mes deux mains la vie est dans la vie. se je rêve aux gorges dans le respect du cahier des constellations et antoine simon 13 et…  dits de  de même que les         &n      &       b&acir dire que le livre est une quando me ne so itu pe       droite   voici donc la viallat © le château de       et tu j’ai donné, au mois toutes sortes de papiers, sur si j’avais de son mult ben i fierent franceis e macles et roulis photo 3     les fleurs du le bulletin de "bribes       d&eacu c’est pour moi le premier pour julius baltazar 1 le dans les carnets juste un mot pour annoncer   pour adèle et quand les eaux et les terres dans les hautes herbes pour lee       journ& ouverture d’une station 1 : judas suite du blasphème de rm : d’accord sur pour jacqueline moretti, chercher une sorte de  le "musée     oued coulant pour martine       &n dernier vers aoi raphaël       au       le ce jour-là il lui a toi le don des cris qui attendre. mot terrible.       un nice, le 18 novembre 2004 deuxième rupture : le       dans biboon. plus qu’une saison.       la jouer sur tous les tableaux   le texte suivant a vous avez       nuage je meurs de soif   pour théa et ses   entrons de prime abord, il    au balcon le temps passe si vite, (josué avait lentement pas facile d’ajuster le madame, vous débusquez dans le patriote du 16 mars feuilleton d’un travail   dits de ce n’est pas aux choses       soleil       la faisant dialoguer tout est prêt en moi pour       sur la poésie, à la je n’ai pas dit que le dans le pays dont je vous  le livre, avec raphaËl pour martine, coline et laure il faut aller voir       les (josué avait c’est un peu comme si, ainsi alfred… temps de cendre de deuil de       il diaphane est le     rien       &agrav quand il voit s’ouvrir, martin miguel art et in the country suite de  monde rassemblé pour il semble possible ce pays que je dis est de proche en proche tous f tous les feux se sont antoine simon 24 à cri et à passent .x. portes,   ces sec erv vre ile un verre de vin pour tacher deux mille ans nous antoine simon 28 prenez vos casseroles et  ce mois ci : sub f le feu est venu,ardeur des f les feux m’ont station 7 : as-tu vu judas se tes chaussures au bas de les parents, l’ultime passet li jurz, si turnet a je suis occupé ces allons fouiller ce triangle j’entends sonner les       &agrav quai des chargeurs de imagine que, dans la zacinto dove giacque il mio pas une année sans évoquer un homme dans la rue se prend j’ai relu daniel biga, journée de dernier vers aoi vos estes proz e vostre ce jour là, je pouvais vous dites : "un certains prétendent       retour voudrais je vous giovanni rubino dit on a cru à sables mes parolesvous les textes mis en ligne dans les carnets madame est toute un trait gris sur la il pleut. j’ai vu la à pour jean gautheronle cosmos s’ouvre la       allong le plus insupportable chez     vers le soir       deux nos voix       marche guetter cette chose  née à       crabe-       en on croit souvent que le but "et bien, voilà..." dit un soir à paris au pour mes enfants laure et a dix sept ans, je ne savais       p&eacu     pluie du temps où le sang se       pass&e       bruyan       apr&eg d’ eurydice ou bien de des voix percent, racontent rafale n° 12 où polenta       &n  hors du corps pas avant propos la peinture est Être tout entier la flamme a la fin il ne resta que madame a des odeurs sauvages    si tout au long la gaucherie à vivre,     quand le glacis de la mort « 8° de rien n’est plus ardu       sous pour andré c’est la chair pourtant "je me tais. pour taire. démodocos... Ça a bien un la langue est intarissable pour alain borer le 26 cliquetis obscène des  de la trajectoire de ce essai de nécrologie, tendresses ô mes envols la parol

Accueil > Mots-clés > Domaines artistiques > Video

Video



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette