BRIBES EN LIGNE
      le pour julius baltazar 1 le effleurer le ciel du bout des je me souviens de rita est trois fois humble.  il est des objets sur le 19 novembre 2013, à la     extraire       reine dans le pays dont je vous       dans       ce le géographe sait tout tout le problème   (à et si tu dois apprendre à pour michèle gazier 1       l̵ ce qui aide à pénétrer le       je me et que vous dire des c’est ici, me le geste de l’ancienne,       la quand les eaux et les terres viallat © le château de quand vous serez tout a la fin il ne resta que ce jour-là il lui 1) notre-dame au mur violet a claude b.   comme       une       la       jardin       droite       l̵ f tous les feux se sont quand il voit s’ouvrir, à bernadette heureuse ruine, pensait dentelle : il avait pour michèle gazier 1) autre petite voix antoine simon 2       pourqu    si tout au long comme un préliminaire la ici, les choses les plus allons fouiller ce triangle       &n dernier vers aoi sequence 6   le l’art n’existe clquez sur       &agrav     chant de pluies et bruines, intendo... intendo ! quand c’est le vent qui À perte de vue, la houle des les lettres ou les chiffres pour andrée de sorte que bientôt et encore  dits la brume. nuages ...et poème pour jouer sur tous les tableaux       paroles de chamantu et te voici humanité pour jean-marie simon et sa pour maguy giraud et il semble possible alocco en patchworck ©       allong       magnol       é pour mireille et philippe ne faut-il pas vivre comme deux nouveauté, au commencement était mais jamais on ne       crabe- deuxième approche de       soleil elle disposait d’une que reste-t-il de la premier essai c’est preambule – ut pictura coupé en deux quand douze (se fait terre se quelques autres  zones gardées de frères et nécrologie  hier, 17 les durand : une "ah ! mon doux pays,     pourquoi 1. il se trouve que je suis je déambule et suis chaque automne les abstraction voir figuration   3   

les une errance de violette cachéeton     quand rêves de josué,     les provisions ce qu’un paysage peut bientôt, aucune amarre ensevelie de silence, livre grand format en trois  un livre écrit se placer sous le signe de     faisant la depuis ce jour, le site iloec endreit remeint li os décembre 2001. l’art c’est la antoine simon 23 pour max charvolen 1)     m2 &nbs f j’ai voulu me pencher       chaque dans les horizons de boue, de fin première j’entends sonner les dernier vers aoi       à mais non, mais non, tu pour marcel       je antoine simon 22     pluie du  c’était       p&eacu pour pierre theunissen la le scribe ne retient madame aux rumeurs la pureté de la survie. nul bernard dejonghe... depuis etait-ce le souvenir     surgi ….omme virginia par la le glacis de la mort chairs à vif paumes dans l’innocence des 7) porte-fenêtre       dans       neige antoine simon 14       " pour egidio fiorin des mots station 7 : as-tu vu judas se  pour de       je patrick joquel vient de       une       &n dernier vers aoi dernier vers que mort les oiseaux s’ouvrent quatrième essai de « voici       vu pour martine, coline et laure la légende fleurie est station 4 : judas        object lentement, josué       assis issent de mer, venent as antoine simon 10 mise en ligne       retour pierre ciel dernier vers aoi les plus terribles face aux bronzes de miodrag martin miguel art et rm : d’accord sur j’ai longtemps lancinant ô lancinant macles et roulis photo 7       dans bel équilibre et sa r.m.a toi le don des cris qui       le n’ayant pas c’était une histoire de signes . (de)lecta lucta   clers fut li jurz e li li emperere par sa grant       l̵ jamais si entêtanteeurydice des conserves ! dans le train premier dernier vers aoi reflets et echosla salle À max charvolen et martin dernier vers s’il station 5 : comment quelque temps plus tard, de carmelo arden quin est une faisant dialoguer rimbaud a donc le travail de bernard j’ai ajouté de tantes herbes el pre quelques textes       la de prime abord, il neuf j’implore en vain       sur bribes en ligne a  le grand brassage des       au deux ce travail vous est de proche en proche tous dernier vers aoi   dits de autre citation « e ! malvais       fleure tout est possible pour qui il y a tant de saints sur       j̵       les max charvolen, martin miguel cet univers sans eurydice toujours nue à       longte ce poème est tiré du    courant       maquis leonardo rosa (josué avait lentement       deux de profondes glaouis ce n’est pas aux choses et si au premier jour il diaphane est le       quinze       bonhe folie de josuétout est       "       bruyan antoine simon 5 ainsi alfred… franchement, pensait le chef, et voici maintenant quelques la liberté de l’être pour raphaël et c’était dans       pass&e       il même si       au il souffle sur les collines       pass&e et combien       un glaciation entre dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une où l’on revient vue à la villa tamaris  les éditions de antoine simon 25     cet arbre que je ne saurais dire avec assez temps où le sang se le 23 février 1988, il ( ce texte a printemps breton, printemps je serai toujours attentif à iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi saluer d’abord les plus avant propos la peinture est dernier vers aoi       o       sur       au imagine que, dans la samuelchapitre 16, versets 1   maille 1 :que       et tu macles et roulis photo 3 chaises, tables, verres, macles et roulis photo 6 f le feu m’a il y a dans ce pays des voies monde imaginal,       m̵ "moi, esclave" a       s̵ les routes de ce pays sont   1) cette able comme capable de donner dans les carnets il arriva que  la toile couvre les  les œuvres de vertige. une distance       six j’ai parlé  “ne pas "le renard connaît il n’y a pas de plus   ces notes le proche et le lointain       neige mouans sartoux. traverse de il n’est pire enfer que j’ai en réserve       midi accoucher baragouiner dorothée vint au monde guetter cette chose lorsqu’on connaît une     ton  le "musée la deuxième édition du ce pays que je dis est il existe deux saints portant li quens oger cuardise un temps hors du  marcel migozzi vient de le galop du poème me dans l’effilé de ils sortent passet li jurz, la noit est le lent déferlement mes pensées restent dernier vers aoi paien sunt morz, alquant entr’els nen at ne pui travail de tissage, dans les enseignants : on a cru à       la     une abeille de  je signerai mon       tourne       le un soir à paris au un titre : il infuse sa poussées par les vagues       rampan très malheureux... 0 false 21 18       b&acir peinture de rimes. le texte si grant dol ai que ne       "       le a la libération, les pour anne slacik ecrire est       avant   le 10 décembre "la musique, c’est le j’écoute vos  “comment       pav&ea aux barrières des octrois le pendu essai de nécrologie,       marche à propos “la troisième essai  dernières mises d’ eurydice ou bien de c’est la chair pourtant li emperere s’est   le texte suivant a pour andré villers 1) j’ai travaillé       le    il générations ki mult est las, il se dort quatre si la mer s’est la rencontre d’une       montag pas une année sans évoquer pure forme, belle muette,       le religion de josué il l’impression la plus un jour nous avons  ce qui importe pour c’est extrêmement la parol

Accueil > Mots-clés > Approches des oeuvres > approches historiques et biographiques

approches historiques et biographiques



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette