BRIBES EN LIGNE
antoine simon 24       les       (       object pas sur coussin d’air mais et  riche de mes « 8° de au commencement était j’ai donc a toi le don des cris qui dans la caverne primordiale pour yves et pierre poher et la musique est le parfum de       reine le galop du poème me pour nicolas lavarenne ma f le feu m’a ils avaient si longtemps, si errer est notre lot, madame,       l̵ vedo la luna vedo le arbre épanoui au ciel carissimo ulisse,torna a les lettres ou les chiffres et combien c’est une sorte de à a supposer quece monde tienne     dans la ruela il y a dans ce pays des voies  pour jean le clquez sur si j’avais de son dernier vers aoi quand sur vos visages les af : j’entends je désire un clers fut li jurz e li toutes sortes de papiers, sur nice, le 18 novembre 2004 ma voix n’est plus que je n’hésiterai là, c’est le sable et les grands et si tu dois apprendre à       reine abstraction voir figuration    seule au et voici maintenant quelques quant carles oït la nous savons tous, ici, que c’est pour moi le premier l’une des dernières madame porte à quand vous serez tout     oued coulant       coude       que ouverture d’une i en voyant la masse aux       glouss       retour temps où les coeurs suite de  zones gardées de pour andré villers 1) dernier vers aoi tout est possible pour qui antoine simon 3 on cheval quand nous rejoignons, en dernier vers aoi derniers vers sun destre dernier vers aoi décembre 2001.       l̵       force dans ma gorge journée de  c’était dernier vers s’il des quatre archanges que pour qui veut se faire une macles et roulis photo 1 ce qui aide à pénétrer le f dans le sourd chatoiement douce est la terre aux yeux à la mémoire de       sur       qui       vu l’attente, le fruit normalement, la rubrique       dans béatrice machet vient de antoine simon 23 du fond des cours et des  dernières mises je serai toujours attentif à les durand : une pas même     sur la       en cinquième essai tout il est le jongleur de lui   un       m&eacu très malheureux... suite du blasphème de pour julius baltazar 1 le autres litanies du saint nom il aurait voulu être alocco en patchworck © noble folie de josué,       vaches tous ces charlatans qui passet li jurz, la noit est  “comment edmond, sa grande jamais si entêtanteeurydice ma chair n’est "mais qui lit encore le d’un côté langues de plomba la et te voici humanité normal 0 21 false fal vos estes proz e vostre à bernadette dernier vers aoi madame, c’est notre la prédication faite approche d’une (en regardant un dessin de       le ( ce texte a deuxième suite carissimo ulisse,torna a dans le train premier       deux madame dans l’ombre des chercher une sorte de fin première dernier vers aoi       fourr&     à le texte qui suit est, bien dentelle : il avait cet article est paru la mastication des nous viendrons nous masser       object macles et roulis photo 6  tu ne renonceras pas. tes chaussures au bas de voudrais je vous de tantes herbes el pre le numéro exceptionnel de après la lecture de       pass&e dans les écroulements     un mois sans li quens oger cuardise       dans derniers  je signerai mon les textes mis en ligne  les œuvres de générations       dans       va carles li reis en ad prise sa station 3 encore il parle le samedi 26 mars, à 15 madame déchirée   pour le prochain reflets et echosla salle il n’est pire enfer que granz est li calz, si se « h&eacu       pourqu      & la mort d’un oiseau. le glacis de la mort       &eacut je reviens sur des a la femme au rêves de josué, vous dites : "un       " pour jean-marie simon et sa dans le monde de cette     pluie du dernier vers que mort vi.- les amicales aventures mouans sartoux. traverse de effleurer le ciel du bout des       cerisi des quatre archanges que passet li jurz, si turnet a quatrième essai de dernier vers aoi vous n’avez printemps breton, printemps       mouett  ce qui importe pour un jour, vous m’avez     ton pour alain borer le 26 0 false 21 18       la le coeur du la vie humble chez les a propos de quatre oeuvres de  l’exposition  ce paysage que tu contemplais au seuil de l’atelier le 2 juillet dans les carnets paysage de ta tombe  et       crabe-       fleure tant pis pour eux. li emperere par sa grant pour andré ce n’est pas aux choses       il de prime abord, il inoubliables, les pour mireille et philippe je dors d’un sommeil de le franchissement des gardien de phare à vie, au       la  le "musée       au       grimpa il semble possible       au martin miguel art et  epître aux il en est des meurtrières.     faisant la dernier vers aoi la fraîcheur et la la langue est intarissable   au milieu de 1254 : naissance de       bien carles respunt : la vie est dans la vie. se 1) la plupart de ces l’ami michel toute trace fait sens. que       une si elle est belle ? je       alla sixième antoine simon 2 voile de nuità la     &nbs juste un allons fouiller ce triangle en introduction à   nous sommes  dans toutes les rues       la       ce dernier vers aoi   antoine simon 31       apr&eg       dans jouer sur tous les tableaux outre la poursuite de la mise les dessins de martine orsoni temps de cendre de deuil de     longtemps sur et c’était dans janvier 2002 .traverse zacinto dove giacque il mio     " pure forme, belle muette, bientôt, aucune amarre le géographe sait tout morz est rollant, deus en ad mult ben i fierent franceis e se reprendre. creuser son au lecteur voici le premier       &ccedi     de rigoles en station 1 : judas attendre. mot terrible. sauvage et fuyant comme vous avez 1-nous sommes dehors. dernier vers aoi cher bernard ecrire sur la chaude caresse de peinture de rimes. le texte   saint paul trois spectacle de josué dit li emperere s’est pour jean-louis cantin 1.- (josué avait       ma c’est la peur qui fait pluies et bruines, ….omme virginia par la dans les carnets       un f les marques de la mort sur moisissures mousses lichens première sous la pression des       pav&ea       quinze ce qui fait tableau : ce polenta pour anne slacik ecrire est lorsqu’on connaît une     hélas, f le feu s’est portrait. 1255 : toi, mésange à comme un préliminaire la pour max charvolen 1)  monde rassemblé tromper le néant toujours les lettres : antoine simon 27 pour michèle gazier 1)       dans       m̵ « e ! malvais   que signifie       " sculpter l’air : ce 28 février 2002.       six les parents, l’ultime l’existence n’est ço dist li reis : nous avons affaire à de "l’art est-il        la toile couvre les du bibelot au babilencore une       gentil dans le respect du cahier des heureuse ruine, pensait dernier vers aoi       p&eacu ils sortent   en grec, morías       s̵ descendre à pigalle, se quelques autres merci à marc alpozzo la route de la soie, à pied, madame chrysalide fileuse       le       dans  les premières i.- avaler l’art par autre essai d’un pour le prochain basilic, (la antoine simon 14 essai de nécrologie, charogne sur le seuilce qui villa arson, nice, du 17 (dans mon ventre pousse une cinq madame aux yeux références : xavier       devant les dernières       je antoine simon 10 karles se dort cum hume la lecture de sainte pour philippe (vois-tu, sancho, je suis on peut croire que martine       sur       &agrav   ciel !!!! f le feu est venu,ardeur des il faut laisser venir madame la fraîcheur et la franchement, pensait le chef, on dit qu’agathe       sur in the country raphaËl à propos “la r.m.a toi le don des cris qui la parol

Accueil > Mots-clés > Publications > présentation d’exposition

présentation d’exposition

Dernière publication : 30 janvier 2016.
Les 3 derniers articles : Sur un voleur de feu , Sumer, terre et langue en moi , Il y a le châssis... .
Les 3 articles les plus lus : Sumer, terre et langue en moi , Peindre , Giotto, décidément... .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette